Pag, Pag et kézaco

Publié le 16 Septembre 2016

où il apparaît qu'il n'y a pas que New York, New York...

Nous quittons Zadar pour Pag, une des multiples îles de l'Adriatique.

Pag, Pag et kézaco

Paysages arides, voire désertiques, sur l'île, au premier plan, sur le continent, de l'autre côté du bras de mer.

Je vous disais en préambule de la relation de ce voyage que c'était un voyage sans voiture de location. En effet, nous sommes partis avec notre voiture, et elle a tenu à figurer sur la photo.

Accordons lui ce caprice.

Pag, Pag et kézaco
Pag, Pag et kézaco

Vous apercevez ici la ville de Pag, ville principale de l'île de Pag, c'est logique.

Pag, Pag et kézaco

Dans la vieille ville nous découvrons cette sculpture d'un sculpteur, qui représente un autre sculpteur. Toujours la même logique...

Pag, Pag et kézaco

En revanche, ce qui parait hors de toute logique, c'est le geste de ce sculpteur : pourquoi se sculpte-t-il la cuisse ?

J'ai cherché partout, guides, internet, la réponse à cette question, en vain.

Je vous la propose, en sorte de kézaco, mais un kézaco particulier, puisque je n'en connais pas la solution.

Voici les renseignements dont je dispose : la sculpture représente George le Dalmate, sculpteur et architecte médiéval. Elle est l'oeuvre d'Ivan Mirkovic.

Bonnes recherches !

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages, #Kézaco

Commenter cet article

Sophie 17/09/2016 09:40

Pour le sculpteur je ne sais pas, mais à Pag il faut absolument visiter le couvent, les religieuses font de la dentelle et il parait que c'est magnifique.

Françoise Tournon 17/09/2016 12:05

Oui, j'ai vu ça ! La dentelle est même reprise dans la rosace de la cathédrale. Malheureusement, tout se perd, et ce que l'on peut voir dans les ruelles, ce sont des crocheteuses qui reproduisent les modèles originellement réalisés à l'aiguille.

POEM 17/09/2016 00:40

Ma logique me dit "chacun doit sculpter sa propre vie".
Vue de l'esprit ou pas ? La est la question à votre question. ;.)))