Douceur 6

Publié le 25 Octobre 2021

Pour Clélie

où il apparaît des cerises et des tulipes...

Clélie est née hier soir, je sais donc enfin pour qui je couds ou tricote.

Nous ne pourrons hélas faire sa connaissance que dans quelques jours puisque les visites à la maternité ne sont pas autorisées.

En attendant, je continue ma série de Douceur, en voici une, fruitée et fleurie qui me plait beaucoup.

Douceur 6

Je ne me souviens plus du tout sur quel vide-greniers j'ai chiné ce grand coupon, pour une fois je n'ai pas recours à des chutes pour une Douceur.

Et il me reste de quoi tailler une robe en taille 2 ans, je la verrais bien avec un empiècement à smocks brodés, à l'ancienne.

 

Une bordure de tulipes s'imposait.

Douceur 6

J'ai cousu un sarouel en lin (puces d'Alès) pour porter avec cette Douceur.

Douceur 6
Douceur 6

J'ai utilisé un patron offert sur le site Tissu-price.

Voici le lien, mais j'hésite franchement à le recommander. 

D'abord, au moment d'imprimer le patron il y a une ambigüité dans les explications, taille réelle ou ajustée, on ne trouve pas la même formulation sur le site et sur le patron lui-même. Et surtout, pas de carré témoin beaucoup plus simple à utiliser.

 

Quant aux explications....

N'oublions pas que bien souvent les futures mamans où les jeunes mamans font leurs premiers essais en couture pour leur bébé.

Franchement il y a ici de quoi les décourager, voire les dégoûter du DIY.

Un petit exemple : "Assemblez votre élastique sur le sarouel en prenant votre élastique à l'intérieur."

 

Comme souvent, les explications n'indiquent pas les finitions, ni comment ni quand les réaliser, on voit pourtant nettement sur les photos qu'un surfil a été fait.

Je suis tout de même parvenue à obtenir quelque chose qu'on pourrait nommer sarouel, mais.... voyez plutôt :

Douceur 6

J'ai comparé le fameux sarouel à un jean Obaïbi, acheté 10 centimes à la Clède.

La largeur, ou plutôt la non-largeur, du bas des jambes m'inquiète :  un petit pied peut certainement y passer, mais, de mémoire, quand on habille un bébé, on passe la main dans le bas de la jambe du pantalon pour guider le pied.

J'attends donc le verdict de l'essayage avant de me lancer dans une série de sarouels, si toutefois vous connaissez un patron fiable, merci de me l'indiquer.

À bientôt pour un gilet assorti à cet ensemble (et encore du ralâge contre les explications, Mamie Ronchon est de retour sur cet écran !).

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
C'est ravissant ....
Côté sarouels, j'ai moi aussi commencé avec celui de Tissu-Price, mais sans les poches. Il habillera (peut-être un poupon un jour ...
Ensuite j'ai pris les dimensions de celui des intemporels pour bébés, celui cousu avec uniquement des rectangles. Je l'ai "arrondi" en lui faisant des courbes inspirées du premier patron et j'ai commencé des adaptations : encore élargir entre les jambes pour les couches lavables, faire le dos plus large que le devant , rehausser la partie ceinture -haut du dos.
Bidouillages et persévérance, ça a marché !
Bon courage !
Répondre
M
Très jolies ces petites tenues.
Répondre
P
Bienvenue à Clélie et félicitations aux parents et grands-parents.
Répondre
C
Félicitations à la couturière, tricoteuse et fouineuse..sans oublier les parents " tout neufs" pour l'Aventure!
Répondre