Publié le 27 Janvier 2010

Il y a quelques temps, je tricotais ce pull pour Fiston

pull-damien-definitif.jpg
Modèle Garnstudio dont voici les explications, laine Phildar, un lot de 20 pelotes emporté de haute lutte sur e-bay.

Ce modèle peut agréablement être porté par une femme, la preuve sur ma fille

pull-Damien.jpg.JPG

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2010

Réalisés avec les pelotes restant du lot acheté pour le pull

 

bonnet-et-echarpe.jpg.JPG

 

Ce sont des "créations" personnelles.

Laine cachemire de Phildar, 5 pelotes pour l'écharpe, 2 pour le bonnet.

Aiguilles du numéro 5.

Point : fausses côtes anglaises.

C'est un point simplissime à tricoter mais qui fait un effet terrible, du relief, de la douceur...

A chaque rang, tricoter ainsi *1 maille lisière, 2 mailles endroit, 2 mailles envers* jusqu'au bout du rang, sur un nombre impair de mailles.

 

Écharpe :

Monter 39 mailles, tricoter 160 cm (à peu près, tricoter 5 pelotes). Arrêter en tricotant les mailles comme elles se présentent. Prendre en photo.

 

Bonnet :

Monter 103 mailles, tricoter 15,5 cm.

Diminutions pour le fond du bonnet :

rang 1, tricoter 2 mailles ensemble entre 2 mailles endroit sur une côte sur 2.

-> 91 mailles.

tricoter 1 rang sur l'envers en essayant de reconstituer le point. L'essentiel est que le mailles endroit sur l'endroit le restent.

rang 3 : tricoter 2 mailles ensemble dans la côte où il n'y a pas eu de diminutions au rang 1.

-> 78 mailles.

Recommencer ces 4 rangs, il reste successivement 65 et 52 mailles et on obtient un tricot en côtes 1/1.

Tricoter ensuite toutes les mailles 2 par 2, revenir sur l'envers et recommencer : -> 26 puis 13 mailles.

Rabattre toutes les mailles sur la première, passer le fil, serrer, coudre.

Prendre en photo.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Modèles de tricot gratuits

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2010

Une petite baisse de régime bien naturelle avec ce gris, ce froid, ce manque de lumière ?
Voilà de quoi vous regonfler l'égo défaillant.
link

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 22 Janvier 2010

J'aime bien participer à des jeux concours sur le net.

J'ai commencé par celui du site Phildar, réaliser "une écharpe créative", pour lequel j'ai crocheté cette écharpe perlée.

Ensuite un concours proposé sur le site Marie-Claire idées mais je n'ai pas encore retrouvé de photos de mes réalisations avec des stickers (ce qui ne m'étonne qu'à moitié, je n'aime pas les stickers, et, pendant que j'y suis, je n'aime pas non plus les bougies dans la décoration, fin de l'outing).

Un autre concours, encore proposé par Marie-Claire idées, autour du scrapbooking, sur le thème de la Saint-Valentin, qui m'a davantage inspirée, la preuve.

Et dernièrement, j'ai participé au concours des produits Libéron.
Les photos des réalisations primées sont visibles , bravo à Encre Violette, j'adore son lit de poupée.

Comme je me suis bien amusée, je vous raconte :
Il y a déjà plusieurs années que j'avais entrepris la rénovation de cet ensemble de meubles.

commode-avant-copie-1.JPG

sellette-avant.JPG
L'histoire familiale (mais faut-il la croire ?) prétend qu'il s'agit de meubles de salle de bain d'époque (oui, l'histoire familiale utilise le terme à bon escient, il n'est pas question de style, mais d'époque, l'histoire familiale pète dans la soie) Louis je-ne-sais-plus-combien (vous savez, cette famille même pas capable de compter jusqu'à 20 selon Prévert).
Au départ, ces meubles étaient d'une jolie couleur bleue, avec des filets dorés :

commode-detail.JPG

Bien que n'ayant connu aucun de ces Louis numérotés, je me souviens de ces meubles bleus
Ils étaient accompagnés d'un fauteuil aux accoudoirs en forme de cygne dont je n'ai malheureusement pas hérité.


Hélas, un jour ma grand-mère a eu la très mauvaise idée de les repeindre avec une affreuse, mais tenace, peinture marron-wagon-sncf.
D'où le décapage commencé, interrompu, repris, abandonné.

Mais quand j'ai vu l'annonce du concours le courage m'est revenu.
D'autant que les couleurs reçues correspondaient pile poil à celles de ma chambre, je n'aurais certainement pas repeint ces meubles si j'avais reçu du vert....

Alors, j'ai terminé le décapage, le ponçage, le dépoussiérage, le démontage et le grattage des poignées de tiroirs (des anneaux en laiton que je n'hésiterais pas à qualifier de niellés si j'étais aussi snob que l'histoire familiale), j'ai passé la première couche, grise avec des petites billes de verre, puis la deuxième, une nacre argentée, mais pas partout la nacre argentée, il faut rester léger, ne surtout pas tomber dans le bling-bling.

Le plus difficile suivait la prise de vue, mais je vous fais grâce des détails.

concours-gros-plan.JPG
La commode est devenue ma table de chevet.

concours-plan-large-dans-le-bon-sens.JPG
Et la sellette celle de mon mari.

photos8-1110.JPG
Il me reste de la peinture et des idées, affaire à suivre....

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2010

Pas de tricot à montrer en ce moment, entre les projets reportés par manque de matière première et l'éloignement momentané du stock (qui a dit "tant mieux, pendant ce temps là, il ne grossit pas" ?).
Pas de trouvailles aux puces à exhiber fièrement, je n'ai pas traîné mes guêtres sur un vide-greniers depuis l'année dernière et le prochain est encore loin, plaignez moi !
Une petite recette en attendant, ça vous dit ?
Si j'étais snob, je vous parlerais de rattes, mais je me contente de grenailles.
Encore que... quand je trouve des vitelottes, je craque, et pourtant je ne suis pas une acharnée de la couleur, vous l'aurez remarqué.

Bon, commençons par la liste des courses.

les-courses.JPG
On oublie le potiron (qui se transformera bientôt en carrosse ?) et le café qui squattent sur la photo, on se concentre sur les grenailles, les olives noires à la grecque et le poireau.
Il faut aussi de l'huile d'olive, du vin blanc, de l'ail semoule et du poivre, mais ça, pas besoin de faire les courses, ça vit dans le placard.
Il m'est difficile de vous donner des quantités précises : tout dépend de la taille des grenailles, l'important est qu'elles aient à peu près le même volume pour cuire à la même vitesse.
A titre indicatif, je compte une dizaine de grenailles de taille moyenne par personne, un petit poireau pour deux, une poignée d'olives noires.
Pour l'huile et le vin blanc, il en faut suffisamment pour que les grenailles soient à moitié immergées.
On lave le poireau et on le taille en fine julienne, ou l'inverse, on taille et on lave.

poireau.JPG
On le fait fondre doucement.

poireau-fondu.JPG

Pendant ce temps là, on lave les grenailles, on les pose dans une sauteuse, on les arrose de moitié huile d'olive, moitié vin blanc, on couvre, on fait cuire pas trop vite.

grenailles.JPG
Pendant que les grenailles cuisent, on dénoyaute les olives et on les coupe en petits morceaux.

olives.JPG

On vérifie la cuisson des grenailles en les piquant avec un petit couteau.

photos8-1044.JPG

On rassemble alors dans la sauteuse la fondue de poireau, les olives, on poivre (pas besoin de sel, les olives en apportent bien assez) et on aille, aïe, aïe, aïe !
Les habituées connaissent mon manque de modération en ce domaine.

ail.JPG

Un petit coup de cuillère en bois pour mélanger, un dernier petit coup sur le feu pour réchauffer, et on sert.
Et... on ne fait pas comme moi qui ai oublié la photo de l'assiette dressée !

Voir les commentaires

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2010

J'ai réussi à réunir Lison, Vanille et leurs robes respectives.
Reste à organiser un défilé.
Pas si simple....
Au début, tout va bien.bondebut.JPG
Mais Vanille ne veut pas tenir debout...

essai.JPG

Mamie, ça suffit !!!!!!!!!!!!!!!!

tricokidsfinale-copie-1.JPG
Papy vient à notre secours, le sourire revient.

avec-papy.JPG

Merci Papy !
Pour mémoire, les explications de la robe de la poupée sont là.

Voir les commentaires

Publié dans #Tricots pour Lison

Repost 0

Publié le 15 Janvier 2010

Que faire quand on est bloqué à l'intérieur par le froid, la neige, l'hiver....

Des citrons confits, puisque j'arrive au bout de ma réserve.

Rien de plus simple, tout est sur la photo, les citrons, les bocaux, le gros sel.

 

 

citronsdefinitifs.JPG

Il ne manque que de l'eau bouillie/refroidie, c'est le seul geste technique de cette recette, mettre en route la bouilloire.

1- Verser une couche de gros sel au fond d'un bocal.

2- Tasser des quartiers de citrons dans le bocal, en n'ayant pas peur de bien appuyer, j'arrive à mettre deux gros citrons dans un bocal, en ajoutant entre les quartiers et au-dessus du gros sel.

3- Complèter avec l'eau bouillie/refroidie, en plusieurs fois, le sel va fondre, des bulles d'air vont remonter, il faut que les quartiers de citrons soient recouverts.

4- Fermer les bocaux, les oublier pendant un mois à l'abri de la lumière.

 

Voir les commentaires

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 14 Janvier 2010

En attendant d'avoir des nouveautés à vous montrer j'exhume quelques unes de mes premières réalisations.
Un modèle de Modes & Travaux de 1985, prévu pour le bébé Michel qui va parfaitement au baby born.
Laine mohair trouvée sur un vide-greniers.

ensemblebleu.jpg
Un gilet complètait l'ensemble.

ensemblebleuavecgilet.jpg

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 7 Janvier 2010

robe-mariee-yves-saint-laurent-face.JPG

La robe qui m'a inspirée terminait le défilé Yves Saint Laurent de 1965, je l'ai immédiatement admirée, en tricoteuse invétérée que j'étais déjà (pour ne rien dire du rêve de midinette....).

J'ai utilisé une pelote de 200 grammes de "Barbara" de Jenny (vide-greniers de Saint Denis les Sens) dont il me reste 100 grammes, la pelote mesurait 520 mètres, ce qui me permet d'extrapoler que 2 pelotes de chacune 130 mètres suffiraient.
Une aiguille circulaire du 4,5 et un crochet de même diamètre pour les bordures.
La robe est tricotée à plat, en aller et retour, l'aiguille circulaire n'est donc pas indispensable, mais elle permet d'ajuster au fur et à mesure l'ouvrage sur la poupée.
Et quelques mètres de ruban de satin issus d'une bobine de 25 m au rayon mariage (bien moins cher qu'au rayon mercerie) de Centrakor, 2 euros les 25 m, ça se trouve aussi chez Bazarland, la Foirfouille et autres lieux de perdition.
Le ruban mesure 6mm de large, c'est parfait pour passer dans les trou-trou, en revanche, les rosettes gagneraient certainement  à être réalisées avec un ruban plus large, mais je n'ai pas ça sous la main (j'essayerai dès que possible et je ne manquerai pas de vous tenir au courant).
17 boutons de 14mm, issus de ma boîte à trésor.
Ceux-ci sont en plastique nacré, de véritables boutons de nacre conviendraient parfaitement.
C'est tout pour les fournitures.

robe-mariee-yves-saint-laurent-dos.JPG

Points utilisés :

Point de nopes
Sur un fond de jersey endroit, tricoter des nopes espacées de 3 mailles et de 4 rangs, c'est le même point que la robe à nopes, en quinconce.
Nope : dans une maille, tricoter 3 mailles (à l'endroit, à l'envers, à l'endroit), tourner, tricoter 3 mailles envers, tourner, trois mailles endroit, tourner, 3 mailles ensemble à l'endroit.

Point glissé droit
(c'est moi qui nomme ainsi ce point, je n'ai pas trouvé son nom)
1er rang, sur l'endroit : *2 mailles endroit, passer le fil devant, glisser 3 mailles, passer le fil derrière*
2ème rang, sur l'envers : à l'envers.


Point glissé en diagonale
C'est le même point que le précédent, mais en décalant les mailles glissées d'une maille vers la gauche à chaque rang endroit.
Je trouve ces deux points très agréables à tricoter, je pense les réutiliser bientôt. En décalant les mailles alternativement vers la gauche pendant par exemple 10 rangs, puis vers la droite pendant 10 rangs, on doit obtenir un zig-zag du meilleur effet.

Point d'astrakan
Aussi appelé point de trinité, mais point d'astrakan est plus évocateur de l'aspect obtenu.
Sur 4 rangs :
1er rang : *3 mailles dans une, 3 mailles ensemble à l'envers*
2ème rang et tous les rangs pairs : à l'envers
3ème rang : *3 mailles ensemble à l'envers, 3 mailles dans une.

La robe est tricotée du haut vers le bas à partir de l'encolure, en un seul morceau (pas de coutures, merci qui ?), on ménage deux fentes pour le passage des bras.
Les mailles sont relevées à l'encolure pour tricoter la "capuche" (le vent, là, c'est l'artiste qui se retourne dans sa tombe en m'entendant écrire le mot capuche).

Après tous ces préliminaires, nous voici prètes à tricoter.

Sur une aiguille circulaire du 4,5 monter 33 mailles.
Ce qui comprend deux mailles lisière, une de chaque côté, dont il ne sera plus fait mention ici.
Tricoter un aller et retour en jersey endroit.

Au 3ème rang, marquer les 7ème, 13ème, 21ème, et 27ème mailles pour les augmentations : de chaque côté des mailles marquées, faire une augmentation en levant le brin du rang précédent et en tricotant une maille endroit torse : ce qui donne 8 augmentations par rang, à répéter 6 fois tous les 2 rangs et 2 fois tous les 4 rangs, on obtient 101 mailles.

Toujours sur le 3ème rang, tricoter les premières nopes, sur les 4ème, 10ème, 17ème, 24ème et 30ème mailles.

Maintenant, plus aucune difficulté !

Au sixième rang de nopes, j'ai du tricher et placer une nope sur la première et la dernière maille marquées au troisième rang.
Après le septième rang de nopes, changer de point et partager le travail en 3, pour les passages de bras.
15 mailles pour la partie centrale et la moitié des mailles restant de chaque côté (pour moi, ça donne 42 mailles, j'en ai perdu 2 en route mais où ?), une maille lisière de chaque côté des deux fentes.

Tricoter chaque partie séparément en point glissé en diagonale pendant 18 rangs puis reprendre toutes les mailles sur un rang envers.

Tricoter un rang de trou-trou pour passer un ruban : 1 maille lisière (vous savez, celle dont je ne devais plus parler), 1 maille, *2 mailles ensemble, 1 jeté, 2 mailles* sur l'endroit, puis un rang envers sur l'envers.

Tricoter 18 rangs de point glissé droit, 1 rang de trou-trou, 1 rang envers, 7 motifs de point d'astrakan, 1 rang de trou-trou, 18 rangs de point glissé en diagonale et arrèter souplement.

Pour la capuche, relever 15 mailles sur le rang de montage, entre le bord et la maille centrale (celle-ci ne sera pas relevée).
Tricoter un rang envers sur l'envers en doublant toutes les mailles puis continuer en point de nopes (sans oublier une maille lisière de chaque côté), 8 rangées de nopes puis 3 rangs jersey, laisser les mailles en attente.
Reprendre de la même façon 15 mailles entre la maille centrale et l'autre bord et tricoter de la même façon, fermer les deux moitiés à 3 aiguilles.

Bordures :
Avec un crochet du 4,5 crocheter 69 mailles serrées (c'est à dire 1 maille serrée dans chaque maille lisière) de chaque côté de l'ouverture, corps et capuche dans la continuité.
Puis, seulement sur le côté gauche, crocheter 1 rang pour les boutonnières : en partant du haut, de la capuche, *3 mailles coulées, 2 mailles en l'air, sauter 1 maille serrée* terminer par 1 maille coulée dans la dernière maille serrée en bas, ce qui donne 17 boutonnières.
Coudre les boutons en vis à vis.
Rentrer les fils.

Habiller la poupée, (ne faites pas comme moi, trouvez lui des chaussures), la prendre en photo et m'envoyer la photo, merci !


Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Modèles de tricot gratuits

Repost 0

Publié le 7 Janvier 2010

Je n'ai toujours pas trouvé de solution pour les manches et le voile de la robe de mariée de Vanille.
Et franchement, la saison ne se prête pas aux robes de coton.
Alors ?
Grâce aux archives de Krikri, merci Krikri, j'ai résolu ce problème.

Certaines d'entre nous se souviennent de cette merveille signée Yves Saint Laurent

stravinsky_cropped.jpg

Je n'ai pas trouvé la patience de chercher l'année de cette robe, ce soir peut-être....

J'ai trouvé aussi une autre photo, sur laquelle les différents points apparaissent mieux.

yvessaintlaurent_marieetricot-thumb-600x401.jpg

Et, munie d'une aiguille circulaire, d'une pelote de laine et d'une bobine de ruban, je me suis lancée....

Je ne peux pas attendre demain et la lumière du jour pour réaliser une meilleure photo, voici Vanille en mariée d'hiver.

photos8-0045.JPG

A demain donc pour la photo et les explications pour tricoter la même robe.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Modèles de tricot gratuits

Repost 0