Publié le 30 Juin 2017

où il apparaît un autre ouvrage express...

Il n'y a qu'une semaine que j'ai acheté le nouveau numéro de la Maison Victor, et pourtant, voici mon troisième ouvrage.

Après deux tops Malia, clic et reclic, voici la robe Arianne.

Arianne et son sac

Aussi simple que rapide à réaliser, ici, dans un coupon de boubou chiné il y a quelques jours sur le vide-greniers du club de rugby d'Alès.

Un imprimé spectaculaire qui convient parfaitement aux formes épurées de cette robe.

Ma nouvelle robe de l'été 2017, été qui décidément ne manquera pas de robes, surtout en boubou...

La lisière du pagne forme la bordure du bas de la robe, simplement parce que j'aime les lisières des pagnes : celle-ci me révèle qu'il s'agit d'un boubou camerounais.

Arianne et son sac

Et puisque j'avais réalisé si vite cette robe, j'ai pris le temps de lui offrir un sac, rien que pour elle.

A l'origine, un sac chiné je ne sais plus où, dont la forme et la taille me convenaient, mais dont les anses ne s'accordaient avec aucun de mes vêtements.

Arianne et son sac

Pour ne rien arranger, une horrible réclame défigure un côté du sac.

Arianne et son sac

Dans les chutes de la robe j'ai coupé deux anses et une poche, et voici Arianne prête pour la plage.

Arianne et son sac
Arianne et son sac

Comme j'ai décidément beaucoup aimé réaliser cette robe (pour une fois, j'ai réussi mêmes les parementures, je n'ai pas eu besoin de les remplacer par un biais), je lui imagine toute une ribambelle de variations.

Je viens d'en couper deux, pour commencer... à voir très vite... 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor, #wax et boubou

Repost 0

Publié le 25 Juin 2017

où il apparaît un nouveau top...

Voici une nouvelle version, inattendue, du top Malia.

Inattendue, car la version d'hier, clic me convenait tout à fait.

Mais ce matin, aux puces d'Alès, je me suis vu offrir un superbe coupon de crépon, parfaitement assorti à mon short Golda.

Comme le patron était encore sur ma table, la moitié du travail était faite...

J'ai largement raccourci le top, de 7,5 cm, et j'ai eu raison, je le trouve mieux ainsi.

A tel point que j'envisage maintenant (mais pas tout de suite cependant) de raccourcir pareillement le top première version.

Maliagolda, Goldamalia, le retour...

J'ai apporté une autre modification, c'est à dire que j'ai cousu le biais de ma façon habituelle, avec la dernière couture à la main, le résultat me convient beaucoup mieux, c'est quasiment invisible, plus souple que la méthode indiquée dans les explications.

J'ai réalisé également l'ourlet à la main, pour les mêmes raisons d'esthétique et de souplesse.

 Ca ne prend qu'un petit peu plus de temps. Et puis, j'aime bien coudre à la main, de temps en temps...

Maliagolda, Goldamalia, le retour...

Le short est beaucoup plus visible puisque le top est plus court, il le mérite.

Maliagolda, Goldamalia, le retour...

Je sens que ce top aura encore d'autres versions, mais tout d'abord, j'ai une jupe Carola à terminer, une (ou deux ?) robe Arianne à réaliser....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost 0

Publié le 24 Juin 2017

où il apparaît une fine équipe...

Quand j'ai découvert le top Malia dans le nouveau numéro de la Maison Victor, j'ai tout de suite su que ce serait mon prochain ouvrage.

Retraçons le cours des événements, hier matin vendredi, j'achète de confiance la Maison Victor, je le feuillette avec avidité entre la maison de la presse et le parking, bingo ! Le top Malia et la robe Arianne sont faits pour moi, il me les faut !

Juste le temps de terminer une nouvelle version, hivernale cette fois, de Jeff, que vous découvrirez bientôt.

Et le voici :

Goldamalia ? Maliagolda ?

Un top rapide à réaliser donc.

En taille 38, je n'ai absolument pas modifié le modèle, à ceci près que mon coupon de coton gaufré (tissus Bastide) était trop petit, j'ai donc utilisé du biais du commerce.

J'ai piqué le biais de la façon décrite dans les explications : c'est plus rapide que ma méthode personnelle puisque tout est piqué à la machine, alors que d'habitude je termine par une couture à la main. Mais ça me semble un peu plus raide.

J'aime beaucoup le détail de la pince de poitrine qui fixe des fronces.

Goldamalia ? Maliagolda ?

Un top aérien, parfait pour les fortes chaleurs, impeccable avec mon short Golda, toujours un modèle la Maison Victor, toujours un coupon des tissus Bastide, une superbe double gaze Kenzo cette fois.

Goldamalia ? Maliagolda ?
Goldamalia ? Maliagolda ?

Pour une tenue plus citadine, il fait parfaitement équipe avec ma jupe préférée, une jupe Sonia Rykiel, chinée aux puces de Saint-Christol, eh oui, il m'arrive de porter des vêtements que je n'ai pas cousus...

Goldamalia ? Maliagolda ?

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost 0