J'ai toujours eu un faible pour les cow-boys

Publié le 11 Octobre 2012

Non, il ne s'agit pas d'un aveu que je vous ferais sous le coup de l'émotion causée par la visite de Graceland (on en reparlera....), mais du titre d'un recueil de nouvelles de Pam Houston que je viens de ... dévorer en deux soirs.

 pam-houston.jpg

Et pourtant, quoi de plus éloigné de moi que ces femmes prêtes à ramper dans la neige, descendre une rivière déchaînée en rafting (c'est bien comme ça que ça s'appelle ? ce qui pour moi s'en rapproche le plus, c'est le  grafting, une façon d'assembler des pièces de tricot, pas un truc débile où on risque sa vie), affronter une ourse grizzli accompagnée de ses petits, construire un iggloo pour passer une nuit un peu moins au froid ?

Ces nouvelles sont tour à tour passionnantes, touchantes, à coup sur dépaysantes, à lire sans aucune hésitation.

Quant aux cow-boys.... Entre Gary Cooper, Jonh Wayne (déjà rencontré ici, clic), Clint Eastwood, Robert Redford, c'est comme les doubitchous de Sophia, on ne sait que choisir....

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Lecture pour tous

Commenter cet article

Sylvie BG 25/10/2012 21:18

Moi, j'ai choisi : c'est Redford !
Qu'est-ce que tu veux ? C'est une vieille histoire et je n'ai jamais pu (ni voulu !) m'en défaire ! ;-)

Catherine 11/10/2012 16:29

Et Paul NEWMAN alors ? Des nouvelles de chez nous (en France) : Franck Alamo est mort... Plus de biche ô ma biche...