L'Apothicaire

Publié le 19 Janvier 2012

Il m'arrive de lire des nouveautés.

Début décembre, j'ai lu cette critique sur le site du nouvel Obs, clic !

Vous faites quoi, vous, devant une telle critique ? Vous courez chez le libraire, eh bien moi aussi.

J'avais justement besoin d'une idée de cadeau pour mon anniversaire.

Je me suis donc fait offrir ce livre, la critique était si élogieuse, la référence à Eco, la promesse d'un voyage...

 

photos14-0705.JPG

 

J'ai terminé ce livre hier soir cette nuit, et je suis assez déçue.

D'abord, j'ai éprouvé une certaine difficulté à comprendre quelques phrases, voici la première du livre pour vous faire une idée :

 

"Il vécut à Paris en l'an 1313 un homme sans famille qui allait du nom d'Andréas Saint-Loup, mais que d'aucuns appelaient l'Apothicaire et, quand on le désignait ainsi, nul n'ignorait qu'il s'agissait bien de celui-là bien qu'il y eût de nombreux autres hommes exerçant la profession dans la capitale, car il était à la fois le plus illustre et le plus mystérieux des préparateurs de potions, onguents, drogues et remèdes, que l'on put trouver dans la ville et peut-être même dans le pays tout entier."

L'auteur cherche à faire "couleur locale", il parsème ses phrases d'"adoncques" et autres "moult" ce qui à mon humble avis ne fait qu'alourdir son style, mais le plus pénible, ce qui rend la lecture fatigante, c'est l'abus sans modération du conditionnel passé deuxième forme, il eût fallu l'éviter, c'eût été plus agréable.

Franchement, à un moment que je n'ai pas retrouvé malheureusement car je ne prends pas de notes, je me suis crue  dans  Entre les murs, quand  François Bégaudeau tente d'enseigner l'imparfait du subjonctif à ses élèves, mais je n'étais plus prof, je me prenais pour Esméralda...(clic).

Eco ? Bof, même pas Dan Brown dont j'ai trouvé les livres moins prétentieux et plus inventifs.

Je n'ai pas d'avis quant à la référence à Dumas que je n'ai jamais lu.

Et si l'on aime le Moyen-Age, lisons ou relisons plutôt les Rois maudits qui se passent exactement à la même époque et avec les mêmes personnages historiques.

Du même Henri Loevenbruck j'ai préféré le syndrome Copernic qui se contente de la Défense pour nous faire voyager.

 

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Lecture pour tous

Commenter cet article

Sylvie BG 23/01/2012 09:40

En vérité, je lis beaucoup de romans historiques et de biographies : c'est mon petit plaisir !
Ayla, Les Enfants de la Terre : magnifique ! J'ai adoré et tout dévoré... 2 fois déjà (sauf le dernier, pas eu le temps de le lire 2 fois, encore !).
Bon, la préhistoire, c'est mon grand dada, aussi ! :-)

Si je t'ai parlé de Fortune de France, c'est à cause du style "couleur locale" qu'utilise l'auteur. Des mots de vieux français (il y a d'ailleurs un lexique en fin d'ouvrage !), des tournures "à
l'ancienne", etc... Pas forcément facile à lire, au début. Mais je me suis laissée séduire et en vérité, j'en redemande ! ;-)
Mais je n'ai lu que ça de Robert Merle ; 13 volumes quand même ! Est-il besoin de te dire que je les ai aussi lu 2 fois ?! ;-)

Sylvie BG 20/01/2012 10:20

"relisons plutôt les Rois maudits"... Ah, tu vois qu'il est bon de relire ! ;-)
Pour moi, ce sera cependant une première : je crois que j'ai fait une impasse. Impardonnable, sans doute. J'ai adoré la série diffusée à la télé (celle réalisée par Josée Dayan). Bon, je m'en vais
ajouter ce titre à l'une de mes listes ! ;-)
As-tu lu la grande saga de Robert Merle "Fortune de France" ? Question style, franchement, j'ai adoré !

Françoise/pourquoitantdelaine 20/01/2012 10:51



De Robert Merle, j'ai lu "la Mort est mon métier" pour un exposé en cours d'histoire quand j'étais en classe de philo.


Ensuite, j'ai lu "derrière la vitre" et ce livre m'a tant déplu que depuis je boycotte cet auteur.


Je ne suis pas très fan des romans historiques, par exemple un "Nicolas Le Floch" m'est tombé des mains, je n'ai pas pu le terminer, mais les Rois maudits m'ont vraiment enthousiasmée. J'ai vu
l'adaptation télévisée de 1972, pas celle de Josée Dayan.


Une série préhistorique aussi m'a beaucoup plu, Ayla fille de la terre de Jean Auel, j'en oublie peut-être mais je ne crois pas.


 



Lucie 20/01/2012 09:29

Merci de ton avis : ça m'évitera l'erreur de l'acheter !