L'écume des jours

Publié le 18 Janvier 2012

Je ne sais pas pourquoi, moi qui relis rarement un livre, j'ai eu envie de relire l'Ecume des jours.

 

photos13-0697.JPG

 

Peut-être parce que l'on parle beaucoup de Boris Vian en ce moment, grâce à une exposition à Paris et à une émission de télé récente sur Arte (je n'ai vu ni l'une ni l'autre), à un projet d'adaptation cinématographique.

J'ai lu l'Ecume des jours et plusieurs autres romans de Vian quand j'étais au lycée, il était fort à la mode et certainement pas seulement parce que ne figurant pas parmi les auteurs au programme.

Je n'ai plus ces livres, il ne me reste que le recueil de poèmes Je voudrais pas crever, j'ai donc cherché sur les vide-greniers et j'ai trouvé ce gros livre qui a le mérite de m'offrir trois romans.

En fait, je ne me souvenais de rien et c'était presque une première lecture.

Si, je me souvenais de Jean-Sol Partre.

J'ai beaucoup, beaucoup aimé.

Je ne devrais peut-être pas le dire, mais j'ai été stupéfiée, tant pis, vous ne le serez pas, quand j'ai lu à la fin du roman qu'il avait été écrit en quelques jours.

Mais en fait, à la lecture, ce sentiment d'urgence se sent bien, surtout dans la scène où Colin court rejoindre Chloé.

La sensation d'étouffement due au nénuphar est aussi très sensible, l'appartement qui se rétracte, le couloir qui se resserre...

A lire et à relire, sans modération.

 

 

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Lecture pour tous

Commenter cet article

Sophie 19/01/2012 09:19

Je me souviens surtout de l'arrache-coeur, e de mon envie de le faire lire à ma mère, qui hélas ne l'a pas lu. Et j'ai appliqué la conclusion (ma conclusion) du livre: ne pas emprisonner ses
enfants soi-disant par amour.

Gouezela 18/01/2012 20:37

Ahhh Vian! Un de mes auteurs favoris (club non fermé et surpeuplé, tant mieux!) et tout particulièrement l'Ecume des jours découvert au lycée et relu tant de fois ensuite. Tiens, ça me donne
l'envie de le relire, encore, juste pour le plaisir de sentir rouler ses mots sous mon crâne et vibrer sa voix dans mon coeur... Merci pour ce touchant billet littéraire!

Catherine 18/01/2012 19:49

Même envie après avoir vu cette émission sur Arte... Étonnant non ? Mon avantage : piocher dans les bibliothèques des enfants et dans la mienne... Peut-être quelques vieux exemplaires de la maison,
à voir... J'ai lu dernièrement les chroniques du règne de Nicolas 1er (Patrick RAMBAUD) Un vrai plaisir...

Lucie 18/01/2012 18:51

J'ai eu la même idée que toi en entendant parler de l'exposition mais je ne suis pas encore passée à l'acte. Le plus dur va être de retrouver mes bouquins parmi ceux éparpillés un partout dans la
maison.