La fameuse petite robe noire

Publié le 7 Mars 2012

Elle a toujours été à la mode, elle est à la mode, elle sera à la mode.

Elle a même inspiré Guerlain pour un presque nouveau parfum et un clip parisien et néanmoins rigolo.

 Elle a toujours eu ma préférence et, si je lui fais parfois quelques infidélités, je lui rends hommage aujourd'hui, avec ma version de la robe F de l'Elégance du noir.

 

 

photos14-0110.JPG

 

Comme j'hésitais sur la taille à réaliser (il me fallait la taille S pour le tour de poitrine, la M pour le tour de taille et la L pour le tour de hanches, ce n'est pas très bon pour le moral ce genre de chose), j'ai tracé un patron qui mixait ces trois tailles, coupé la robe en conséquence, et, pour une fois, j'ai bâti (ce que je ne fais jamais, je me contente d'épingler, ce n'est pas très orthodoxe, mais il s'agit de couture, pas de religion) et essayé.

J'ai commencé par constater que j'avais eu raison de couper le dos sur le pli du tissu : la fermeture éclair prévue au milieu dos est superflue, la robe s'enfile sans aucune difficulté.

Et j'ai commencé à modifier les coutures de côté : je voulais la robe ajustée mais surtout pas moulante, je crois y être parvenue par des essayages successifs, je pense finalement qu'une taille S était la bonne.

Autre modification, j'ai surpiqué les pinces.

 

photos14-0113.JPG

 

Pour ajouter une petite pointe de fantaisie et d'élégance (mais discrète la petite pointe !), j'ai réalisé les biais d'encolure et d'emmanchures en utilisant le tissu sur l'envers, qui est brillant, pour un esprit col de smocking, mon hommage à Saint-Laurent qui n'a pas créé que des robes de mariées.

 

photos14-0120.JPG

 

Pour faire honneur à cette robe, j'ai sorti les hauts talons et je la porte version habillée

 

photos14-0111.JPG

 

mais je la porterai aussi comme sur le livre, en version hiver avec un col roulé et des bottes, style chasuble chic, quand j'aurai retrouvé mon pull, je crois bien l'avoir oublié en vacances.

Le tissu est un coupon chiné samedi dernier aux puces de Saint-Christol, un esorte de crèpe à envers satin, lourd mais fluide, avec un beau tombé.

Je me suis à nouveau bien amusée avec ce modèle, vive la couture japonaise !

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Commenter cet article

caroline csm 24/03/2012 10:11

Bonjour, tres bien cette robe, même avec les modifs !
+ d'explications sur le patronnage?
venez voir mon blog: "c'sur mesure.com" couture/patronnage/sur mesure...cour et patrons gratuits.
caroline

POEM 08/03/2012 14:17

Voilà une robe qui a des rides (plis) du sourire, c'est original.

km17 08/03/2012 09:29

Superbes details sur ples plis ... tout ce que j'aime chez les modèles japonais. Les lignes sont épurées mais a y regarder de plus pres... les détails sont toujours ultra féminin. Ce livre ne fait
pas ( encore ) partie de ma collection. Merci pour votre gentil commentaire sur mon blog !

blancheneige 08/03/2012 07:33

à l'avant, les surpiques donnent un superbe effet, c'est très chic! Par contre, si je peux me permettre, la longueur est étrnage, trop longue ou trop courte, je ne sais pas trop quoi en penser, et
je trouve que ce n'est certainement pas ce qu'il y a de plus flatteur pour la silhouette.
Juste en dessous du genou, elle serait parfaite!

christine 07/03/2012 20:44

je la trouve très jolie mais je me demande si tu ne devrais pas un peu la raccourcir , fais peut être un essai avec des épingles, mais vraiment super
bonne continuation
christine

tiptoptricot 07/03/2012 13:26

exact chaque femme devrait avoir la petite robe noir dans son armoire biz!