Le double effet knit cool.

Publié le 15 Février 2011

Voilà plusieurs jours que je vitupère contre les imprécisions (euphémisme, quand tu nous tiens...) d'un livre de modèles de tricot.

Comme je suis légèrement têtue, pour ne pas dire opiniâtre (euphémisme toujours, mais je n'irai pas jusqu'à butée), j'ai entrepris de corriger ces explications, non seulement pour réussir malgré tout ces modèles, mais aussi pour permettre à celles qui le souhaiteraient de les réussir également.

Alors, pestant, râlant, maugréant voire jurant, je vais mon bonhomme de chemin dans le labyrinthe de ces explications, ajoutant des "de chaque côté" par-ci, recomptant des mailles par-là, remplaçant "relever" par "remonter"... tel Champollion devant la Pierre de Rosette.

Et voilà que je viens d'avoir une révélation (oui, tel Champollion encore, qui fut frappé d'une commotion quand il réussit à percer le mystère des hiéroglyphes) : en fait, ce livre est aussi un livre de jeu puisqu' il permet non seulement de tricoter des tenues originales pour les poupées, mais encore d'affûter les neurones des lectrices, d'exciter leur sagacité, de réveiller leur sens critique.

Une réponse à cette chronique entendue ce matin sur France Inter, à propos d'un salon du tricot, pleine de commisération à l'endroit des tricoteuses, forcément des retraitées plan plan et démodées.

Alors, un grand merci à Madame Agnès Dominique qui me maintient ainsi en bonne forme intellectuelle, éloignant chaque jour un peu plus les ravages de l'âge qui me guettent.

 

Cette mésaventure, devoir traduire un livre pourtant publié en français, n'est malheureuseemnt pas une première pour moi.

Combien de fois, en essayant une nouvelle recette de cuisine, me suis-je retrouvée devant un ingrédient inutilisé, et pourtant bien mentionné dans la liste des courses ?

A l'inverse, combien de fois me suis-je exclamée "ajouter les carottes, mais quelles carottes ?".

Et je ne parle pas des temps de cuisson aléatoires, ni des réglages de thermostat fantaisistes.

Livres de cuisine, magazines féminins ou spécialisés dans la gastronomie sont coutumiers du fait.

De quoi décourager les marmitons en herbe.

 

Pareillement, à chaque fois que je consulte un plan de ville, que ce soit un plan édité ou sur Internet, je constate que la représentation de l'endroit que je connais le mieux, c'est à dire là où j'habite, est fausse.

C'était vrai à Houilles (la piscine municipale n'était pas du bon côté de la rue), c'est vrai ici (vous ne saurez pas où, mais Google maps tout comme mon GPS transforment ma rue en cul-de-sac), le nom de la rue de ma maison de campagne est mal orthographié sur les pages blanches, le comble étant atteint à Nanterre où le plan du cadastre intervertissait deux noms de rue.

Depuis, j'hésite à déménager....

 

Bien plus grave à mes yeux, cette désinvolture des éditeurs (pour moi, ce sont eux les responsables, ils ont choisi les auteurs, ils doivent les relire et leur demander de se corriger) touche aussi les éditeurs de manuels scolaires.

Je vous fais grâce des exemples d'exercices de mathématiques insolubles pour cause de données erronées, des cartes sans légende, des illustrations dans lesquelles on doit trouver des éléments qui n'y figurent pas pour prouver qu'on a bien lu un texte.... et des fautes d'orthographe, un comble !

 

C'était mon petit coup de gueule du jour, je retourne à mes élucidations tricotesques, j'ai vaincu les mystères de la manche d'une tunique hier soir mais un chapeau de sorcière m'attend, je crains le pire !

 

 

 

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #C'est bon pour le moral

Commenter cet article

selma cayol 18/02/2011 12:55


j'oubliais, dans un des livres de modèles pour les chéries, on y montre une robe a rayures bleu marine et blanches, il y a même les "explications" sauf que sur la photo la robe est faite dans un
jersy coupé-cousu...franchement je trouve cela malhonnete...et c'est pas le pire !

selma


selma cayol 18/02/2011 12:53


bonjour a toutes...

voila les bonnes raisons pour lesquelles je crée moi-même mes modèles, et aussi je l'avoue sans honte, je suis incapable de lire les explications d'un modèle dans un catalogue ou livre, je n'y
comprends rien ! maintenant je sais pourquoi !

selma


Sophie 17/02/2011 09:04


Superbe coup de gueule !
Parfois, il faut remettre les choses à leur place, et comme d'habitude, tu l'as magnifiquement fait.
Bon courage pour la "traduction" de ton livre de modèle et pour le chapeau de sorcière (attention aux maléfices).


laurence 16/02/2011 14:32


Euh je n'aurais pas ta patience , je le sais ... j'aurais pesté et abandonné !

Et le résultat ne tient qu'à ton mérite.


Danielle 16/02/2011 12:56


Je comprends ton "coup de gueule". Bon courage
Bisous
Danielle


Sylvie BG 16/02/2011 10:27


Bravo, Françoise ! J'ai les mêmes choses à dire, mais je ne ferais pas mieux que toi ! ;-)
Le monde de l'édition n'est plus ce qu'il était... ;-)))
Et pour le GPS, j'approuve à 200 % ce que dit Fabienne ! Je ne veux même pas en voir un dans ma voiture ! La bonne vieille carte, pour moi, il n'y a que ça de vrai ! ;-)


HopHop 15/02/2011 21:32


Je plussoies! c'est déjà au moins 3 erreurs que je relève dans les feuilles de ma 7ans, (équivalent CP).
Sans oublier celles que je relevais moi, sur les bancs de l'école et que j'ai continué de relevé 15ans plus tard, dans les mêmes livres, éditions récentes, donnant un cours d'alpha ....
ca ne changera pas...malheureusement.


POEM 15/02/2011 19:36


Voilà des bonnes occasions de ronchonner, de vitupérer, tempêter, fulminer et j'en passe.
La future sorcière fera-t-elle une chasseuse de coquilles car les fautes d'impression sont parfois aussi larges que des bénitiers ou vastes comme la conque d'Aphrodite.


grenier Martine 15/02/2011 17:03


Toujours est-il que tu ne perds pas ton humour, c'est que tout va bien, tes neurones risquent même de se régénérer, va savoir. Merci pour ce coup de g.... que nous aimerions toutes pousser. Il
faudrait même pouvoir renvoyer ce livre et se le faire rembourser.... mais là, mission impossible car il était très attrayant. Bon courage pour le chapeau de la sorcière, ne lui jette pas de sort.
Amitié, Martine


Fabienne 15/02/2011 16:08


Toutes vos réflexions me font du baume au coeur et je vais la faire lire à ma fille, qui remets en cause ses talents culinaires quand elle voit le résultat final.
Je comprends et j'approuve votre "coup de gueule".
Pour les GPS, je suis convaincue que cela va créer des générations d'ignorants, qui n'osent plus apprendre à lire une carte, à se tromper, à savoir récupérer une erreur d'orientation simplement en
faisant demi-tour. Nous n'avons plus droit à l'erreur, mais nous sommes humains, où est finalement la surprise d'une route qu'on a emprunté par erreur et la joie de découvrir une vue ignorée des
grands axes.
Bon tricot à vous ! Je vous souhaite la joie d'avoir vaincue la perfidie des éditeurs qui ne font plus leur boulot de relecture !


Chantal 15/02/2011 15:22


Bon courage!


mali 15/02/2011 12:39


il faut prendre une baguette magique ...

biz mali