Patates douces au beurre de citron vert

Publié le 21 Mai 2012

Il y a longtemps que je ne vous ai pas proposé de petite recette....

En voici une qui m'a été inspirée par un dîner que nous fîmes à Saint George, dans l'Utah, au Gun barrel steack and game house.

 

 

Le restaurant ne paye pas de mine, vu de l'extérieur, au milieu du parking d'un centre commercial, d'une rare banalité.

Mais le décor intérieur est plus spectaculaire, avec ses lustres en bois de cerfs, que je devrais trouver affreux, mais non, sa cheminée monumentale ornée d'un trophée de bison sur une face et de wapiti de l'autre :

 

photo_inside_04.jpg

 

 

photo_inside_05.jpg

 

photo_inside_09.jpg

 

J'ai jeté mon dévolu sur une côte de wapiti (elk en anglais) accompagnée d'une patate douce cuite au four au beurre d'herbes du désert.

L'étendue de mon ignorance en horticulture n'ayant d'égale que mon ignorance de l'anglais, je ne saurais sans doute jamais ce qu'étaient ces herbes, mais c'était bien bon.

 

J'ai donc essayé d'adapter cette façon de cuire les patates douces.

J'ai trouvé dans l'encyclopédie Bonnier de la cuisine un truc pour éviter que la peau des pommes de terre rétrécisse  la cuisson, il suffit de les badigeonner d'huile, ce qui leur donne aussi un bel aspect appétissant.

J'ai oser transférer ce truc à la cuisson des patates douces, une bonne idée !

Donc, laver, sécher les patates, les badigeonner d'huile, les poser dans un plat à four, 60 minutes environ à thermostat 5, tout dépend de votre four, elles sont cuites quand un couteau les transperce.

Pour le beurre parfumé, j'ai haché l'écorce d'un quartier de citron vert confit (confit par mes soins, la recette est là) :

 

photos-15-0897.JPG

 

Voilà ce que j'ai obtenu :

 

photos-15-0898.JPG

 

J'ai malaxé ce hachis avec du beurre (même pas, du bridelight, mais avec du vrai beurre ça doit être encore meilleur, bien que moins diététique).

 

photos-15-0899.JPG

 

 

Quand la patate douce est cuite, on fend la peau en croix sur le dessus et on y dépose une cuillérée (plus ou moins grosse, selon votre gourmandise) de beurre parfumé. 

Comme je n'ai aucune chance de me procurer du wapiti par ici (du taureau, c'est sans problème, il faudra un jour que je vous parle de ma gardiane), j'ai enfourné des spare ribs marinés avec les patates douces, et le résultat ressemblait assez au modèle : je vous laisse juge, d'abord mon assiette :

 

photos-15-0905.JPG

 

Puis celle du restaurant :

 

photo_food_16.jpg

 

C'était bon... au point d'oublier la pluie l'espace d'un dîner ce qui est un vrai plaisir par le temps qu'il fait.

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Commenter cet article

Ze Bath Leurre 08/09/2012 09:28

ça, c'est tout simplement délicieux !!! à déguster un soir d'été, en charmante compagnie, dans un décor idyllique !

Sylvie BG 22/05/2012 10:00

En tant que juge, je dis que ton assiette est parfaite. Je suis convaincue aussi, merci pour cette recette, Françoise !
Dis... Entre le meilleur et le diététique, toujours choisir le meilleur ! ;-)

Lucie 21/05/2012 15:09

A essayer effectivement pour oublier la grisaille le temps d'un repas ! Merci !

christine36 21/05/2012 14:38

Oh mais ça m'a lair appétissant tout ça!!!
Alors on a la même pratique de l'anglais...? je devrais avoir honte,mais avec internet et les blogs et sites en anglais, j'ai le "hachette oxford compact" qui était à mes enfants à coté de
moi........tu vois le niveau!
Je suis allée consulter ta recette de citrons confits;il y a un moment que je veux en faire(au 5 ans...) mais j'ai tjrs eu peur que ça soit immangeable // à ceux que l'on achète!!! la semaine
prochaine je fais les courses et j'ai rajoutté :citrons!!!
Merci pour ton partage,je lis mais n'écris pas chaque fois..
Bon aprem et à ++
bises