Publié le 13 Juin 2019

où il apparaît la rencontre de l'été...

Il aura fallu 15 versions de Carola et 8 de Bella pour que la rencontre ait enfin lieu : Carola et Bella sont faites pour être portées ensembles, façon robe.

Cette rencontre n'aurait pu se faire sans ce superbe coupon de satin de coton, chiné samedi dernier aux puces de Saint-Christol les Alès.

Quand Bella rencontre Carola

Certainement un tissu vintage sixties, flower power oblige, peut-être un tissu d'ameublement car d'une très grande largeur.

Je n'avais qu'une petite hauteur, une robe était donc impossible à y caser, sauf une robe coupée à la taille, comme la Bella qui ne me va pas.

D'où l'idée de l'ensemble top plus jupe.

 

Quand Bella rencontre Carola

Contrairement au modèle de Carola, j'ai coupé le devant en un seul morceau, et le dos également, pour ne pas gâcher les jolies fleurs psychédéliques.

 

Quand Bella rencontre Carola

Tout est récupération dans cet ensemble :

- les patrons (janvier février 2017 pour Carola, mai juin 2019 pour Bella), patrons largement rentabilisés

- le tissu chiné aux puces

- la doublure des poches de la jupe et les parementures du top ont été coupées dans un rideau en voile de coton vendu ( braderie de Houilles) avec le ciel de lit de la princesse au petit pois, rideau que j'avais heureusement remplacé par un sari

- les bordures de poches et la ceinture de la jupe ont été coupées dans un débardeur Etam chiné aux puces d'Alès.

Je crois que je n'oublie rien...

 

Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola

Et puisque le temps est aux fleurs, en voici quelques unes qui me ravissent au jardin, fleurs de la passion, clématite, lavande, yucca...

Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 8 Juin 2019

où il apparaît une excellente nouvelle...

Je ne porte quasiment jamais de t-shirt, parce que ça n'a pas de forme, parce que ça tient trop chaud, 

Mais voici un top Bella en jersey qui fera le job du t-shirt avec style et élégance, me voilà donc convertie au port du t-shirt, c'est officiel !

Bella mode marinière

J'avais un tout petit coupon de jersey rayé trouvé aux tissus Bastide. On ne le voit pas sur les photos, mais il y a un tout fin fil argenté de chaque côté des rayures noires.

Bella mode marinière

Comme pour le Bella en peau de python, j'ai cousu ce jersey sans aucun problème, avec ma Silvercrest et une aiguille "à bout rond".

Me voici donc convertie également à la couture du jersey, autre excellente nouvelle.

Bella mode marinière

Toujours la même découpe au dos qui donne tout son style au désormais t-shirt Bella !

Bella mode marinière

A bientôt pour encore d'autres versions de Bella, je ne m'en lasse pas.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 3 Juin 2019

où il apparaît un serpent python bicolore de rocher...

J'ai acheté il y a bien longtemps, sur un site de revente de coupons,  un tout petit métrage de jersey velours à impression peau de serpent. 

Bella d'hiver

Entre mon appréhension à l'idée de coudre du jersey, (et en plus ce jersey ressemble à de la panne de velours, un cauchemar à travailler !) et la difficulté à trouver un patron entrant dans ce tout petit métrage, mon coupon dormait depuis longtemps sur une étagère de mon stock.

Mais Bella est arrivée !

Et voici une version hivernale du top Bella, qui sera parfait sur une jupe de crêpe noir, ou encore avec un pantalon style smocking, pour un petit dîner, voire un réveillon.

Bella d'hiver

Je n'ai apporté aucune modification au modèle, et c'est impeccable !

Bella d'hiver

Grande nouvelle, donc, le top Bella peut aussi être réalisé en jersey, il sera assurément mon t-shirt favori, même s'il ne ressemble en rien à un T.

Autre excellente nouvelle, contre toute attente, ce jersey velours qui ressemble à de la panne se coud trèèèèèèèèèèès facilement.

Grâce à cette machine Silvercrest.

Bella d'hiver

Et puisque je suis trop fière d'avoir dompté ce jersey, bientôt un autre top Bella, toujours en jersey, je n'y crois pas moi-même !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #la Maison Victor, #Couture

Repost0

Publié le 1 Juin 2019

où il disparaît une robe et un tablier...

mais où apparaissent un top et un sac....

Je vous faisais part dernièrement, ici, de mes doutes à propos de la robe Bella. Je l'ai finalement cousue entièrement, essayée et décousue.

Le haut de la robe restera donc bien un top.

 

Bella à Cuba
Bella à Cuba

Voici pour la disparition de la robe. 

Avant d'assister à la disparition du tablier, nous allons nous pencher un peu sur le tissu, pour mieux comprendre l'allusion à Cuba.

Quand j'ai retrouvé ce coupon dans mon stock, j'ai tout d'abord cru avoir affaire à un tissu hawaïen. 

Bella à Cuba
Bella à Cuba
Bella à Cuba
Bella à Cuba
Bella à Cuba

Mais entre les hibiscus et autres plantes exotiques, regardez ce qui se cache :

Bella à Cuba

D'accord, c'est un cliché.

Va donc pour Cuba...

Dans l'ancienne jupe de la robe Bella, j'ai donc coupé un sac Lucy.

Pour sa doublure, j'ai eu recours à un tablier Geneviève Lethu, chiné pour 20 centimes aux puces d'Alès. 

J'ai posé le milieu du patron sur la couture qui séparait les deux poches du tablier.

Bella à Cuba
Bella à Cuba

Et voila le sac !

Il est donc doté de deux poches intérieures bien pratiques.

Pour l'anse, j'ai utilisé les ceintures et la bride de tour de cou d'origine du tablier, il m'a suffi de les coudre bout à bout, quel effort !

Bella à Cuba

Et... je ne suis pas forcément emballée par l'effet obtenu mais...

Retournons à Hawaï !

Voilà un an que je cherche à offrir à ma Goa l'Hawaïenne un sac digne de son imprimé et de ses couleurs.

J'ai eu recours à des sites russes pour trouver des modèles de dentelle d'Irlande, j'ai chiné des paniers, j'ai crocheté, cousu, appliqué, brodé, monté moult usines à gaz mais rien ne me satisfaisait.

C'était pourtant simple !

Le mariage de la robe et de ce sac me semble évident.

Bella à Cuba
Bella à Cuba

Bientôt d'autres versions du top Bella, et même une version hivernale...

A bientôt donc.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor, #patron gratuit

Repost0

Publié le 28 Mai 2019

où il apparaît mes explications, que je souhaite complètes et limpides...

Et si elles ne le sont pas, je compte sur vous pour me le signaler !

J'ai réalisé toute une ribambelle de sacs Lucy, tout d'abord celui-ci, et puis le sac Route 66 qui m'a accompagnée à Chypre, et enfin plusieurs autres que je n'ai pas eu le temps de publier, mais rassurez-vous, ça viendra.

Comme je vous l'avais promis lors de la publication du premier sac, j'ai ré-écrit les explications trouvées sur Makerist qui me semblaient... soyons indulgente, difficiles à utiliser.

Le patron se trouve ici, clic, il est bien dessiné, proportionné, je le recommande.

Observation préliminaire : si votre tissu s'effiloche rien qu'à le regarder, commencez par surfiler à plat toutes les pièces de votre sac. Si votre tissu ne s'effiloche pas plus que ça, voire pas du tout, il est inutile de surfiler.

Je commence par une petite précision : si votre tissu présente un motif "qui a un sens", il faut couper la partie fond du sac en deux morceaux, sous peine d'avoir les personnages, les animaux ou les fleurs la tête en bas d'un côté du sac, Monsieur Jourdain sortez de ce sac !!

Si le tissu n'a pas de sens, couper cette pièce en deux morceaux peut faire économiser du tissu.

On commence donc par piquer endroit contre endroit les deux morceaux du fond du sac.

 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Marquer par une épingle le milieu du fond et le milieu des côtés du sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Superposer les deux épingles, une du fond sur une du côté, toujours endroit contre endroit.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Continuer à épingler le fond sur le côté, à partir du centre vers l'extérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Épingler de la même façon à partir du centre vers l'autre extrémité. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Piquer le long du bord, à une largeur de pied de biche.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Au passage, un petit coucou à la machine à coudre sans qui tout ceci serait impossible à réaliser. ici, c'est la machine de ma maison de vacances, une Silvercrest de base, robuste et fiable.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Recommencer la même opération avec l'autre côté du sac, et ensuite avec les trois morceaux de l'autre tissu. On obtient deux sacs identiques qu'on place l'un dans l'autre, endroit contre endroit.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Épingler les deux sacs l'un sur l'autre en commençant en haut du fond. Il est possible qu'il faille égaliser un peu. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Et hop ! on dégage bien derrière les oreilles...

Sac Lucy, et comment le réussir.

On continue d'épingler tout autour du sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Au milieu du haut d'un côté on place deux épingles perpendiculaires pour délimiter une petite portion de couture qui ne sera pas faite tout de suite : il faut ménager une ouverture pour retourner le sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On pique de chaque côté des épingles, vers l'extérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On pique ensuite les grands côtés.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On ne pique surtout pas le haut des tout petits côtés, les anses coulisseront par là.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On retourne le sac sur l'endroit par l'ouverture qu'on a ménagée, on replie la valeur de couture de cette ouverture vers l'envers et on épingle.

En retournant, on fait très attention à ne pas retourner entièrement le haut des 4 petits côtés par où coulisseront les anses, on laisse à peu près 1 cm à l'intérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On épingle et on surpique, en 4 fois donc, deux petites courbes et deux grandes.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Le long des grands côtés, on pique à 3 cm pour former une coulisse pour les anses.

Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.

J'ai préféré utiliser une corde, mais le principe est le même qu'avec une anse en tissu : on la passe dans la coulisse à l'aide d'une épingle à nourrice et on la ferme solidement. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Peu importe que la jonction soit peu esthétique, comme nous sommes de petites fûtées nous allons la dissimuler dans la coulisse, l'important est qu'elle soit costaude.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Et nous voici l'heureuse propriétaire d'un sac parfaitement réversible, deux sacs pour le prix d'un en quelque sorte. Encore qu'ici la notion de prix soit toute relative puisque le patron est gratuit et le sac coupé dans les chutes d'une de mes robes favorites, la Parisienne de la rue de Bagnolet. Cette robe m'a accompagnée lors de tant de voyages qu'elle méritait bien son sac personnel. Voila qui est fait, il n'y a plus qu'à partir...

Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.

Et pour finir, la flèche du Parthe, le coup de pied de l'âne, la vengeance de Mamie Rochon...

J'ai trouvé le patron de ce sac sur makerist, ici.

Je ne connais pas les magazines dont il provient, aussi j'ai eu la curiosité d'en feuilleter un au supermarché.

Feuilleter est en fait un bien grand mot : je me suis contentée de la couverture :

 

 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Mais si, regardez bien !

Sac Lucy, et comment le réussir.

Un patron gratuit à 3€95 !

De qui se moque-t-on ?

Je préférerais nettement un patron payant à 0 €.... et avec des explications utilisables, complètes, claires, précises, mais j'en demande certainement trop.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #patron gratuit, #wax et boubou

Repost0

Publié le 23 Mai 2019

où il n'apparaît pas que j'ai essayé un sarouel...

Le 1er  mai, sur le vide-greniers de Sauve, j'ai eu l’œil attiré par un superbe tissu style tie and dye, multicolore, rebrodé, orné de paillettes.

J'extirpe le tissu du tas de vêtements où il était enfoui et je constate qu'il s'agit en fait d'un sarouel. Pas grave, il est suffisamment ample pour me permettre d'y couper un top Bella.

Par curiosité, rentrée chez moi, j'ai essayé ce sarouel.

Vraiment par curiosité...

Et faites-moi confiance, vous ne voulez pas voir ça !

Vous n'en saurez pas plus, sinon que comme je l'imaginais, le sarouel ne correspond ni à mon âge, ni à mes formes, ni à ma taille (on se croirait revenu aux maths modernes...).

En revanche, le tissu me plait toujours autant, ultra coloré, il est fin et fluide, et le voici transformé en Bella.

Haut Bella dans un sarouel
Haut Bella dans un sarouel
Haut Bella dans un sarouel

Et toujours avec Bella, le fameux détail du dos qui fait tout son charme :

Haut Bella dans un sarouel
Haut Bella dans un sarouel

Pour finir, un gros plan sur le tissu, un très fin coton indien, style tie and dye, brodé et pailleté : 

 

Haut Bella dans un sarouel

Bilan : quelques heures de découvit, un peu moins longtemps de couture, toujours le patron de la robe Bella de la Maison Victor mai/juin 2019, réduit à sa partie supérieure. En prime, j'ai conservé la ceinture corselet noire, smockée, elle sera parfaite pour une prochaine Carola (pas la toute prochaine déjà coupée, la prochaine suivante), et tout ça pour... 50 centimes, vive la récup' et l'upcycling.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 30 Avril 2019

où il apparaît seulement une demi robe...

J'ai eu beaucoup de mal à me procurer le nouveau numéro de la Maison Victor : introuvable à l'Intermarché où je l'achète d'habitude, les anciens numéros encore disponibles au point Presse Leclerc... j'ai écumé le Nogentais, le Sennonais en vain.

Je l'ai finalement déniché dans un tabac du Gard, et j'ai immédiatement décalqué le patron de la robe Bella.

Me décider pour un coupon a été beaucoup plus long, d'autant que je voulais commencer par un brouillon, je redoute un peu les robes coupées à la taille.

Au bout de plusieurs jours de procrastination, j'ai fini par me décider pour un coupon d'origine oubliée.

J'ai coupé la robe et commencé à la coudre sans problème, comme toujours avec Victor, désolée de me répéter.

A mi chemin, j'essaye la partie haute de la robe et soudain... la révélation !

Je ne sais pas encore si Bella est faite pour moi (toujours cette crainte des robes coupées à la taille), mais je sais déjà que je tiens là un patron idéal pour des petits hauts d'été.

Jugez plutôt, en feignant de ne pas remarquer le bas qui s'effiloche.

Demi robe Bella

C'est surtout le détail du dos qui m'a fait craquer pour ce modèle :

Demi robe Bella

Je vais cependant continuer de réaliser la robe, mais je lorgne dors et déjà vers mes piles de wax, à moi les coupons trop petits pour Jessica.

J'ai tout de suite coupé une version en soie naturelle, j'en envisage une autre en broderie anglaise, ce petit top aura une longue lignée, c'est sûr.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor, #Trouvailles aux puces

Repost0

Publié le 29 Avril 2019

où il apparaît la fin du voyage...

Dernière promenade avant l'avion du retour.

Une mosquée située au bord d'un lac salé, le cadre est magnifique.

Tekké Hala Sultan

Un des paysages les plus photographiés de Chypre, qui aurait mérité un peu plus de soleil, et le reflet si photogénique de la mosquée dans les eaux du lac.

Tekké Hala Sultan

Manquent aussi les flamants roses mais ce n'est pas la saison...

Pour les chats en revanche, pas de problème de saison, ils sont là chez eux.

Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan

Mais nous ne sommes pas là pour les chats, visitons le sanctuaire et ses jardins.

Le sanctuaire est dédié à Hala Sultan, la nourrice de Mahomet.

Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan

Ce que je ne peux malheureusement pas rendre ici, c'est l'odeur fabuleuse des orangers en fleurs, envoûtante.

Le voyage est terminé, voici l'heure d'un petit bilan : nous avons passé une semaine à Chypre, c'est bien court pour un pays qui offre tant de richesses et de variétés, deux semaines auraient été préférables.

Nous n'avons pu visiter aucune église dans le massif du Troodos, nous y étions le lundi et elles sont toutes fermées le lundi. Je vais le signaler à l'organisateur du voyage.

Si vous avez l'occasion ou la possibilité d'un voyage à Chypre, n'hésitez pas, vous y serez bien reçu et vous ne vous y ennuierez pas.

Une dernière photo, pour que cette relation de voyage soit complète, et se termine par où d'habitude j'annonce mon départ : la moquette d'hôtel !

Tekké Hala Sultan

Rien d'exceptionnel cette moquette ? Mais si : c'est une moquette photographiée dans un hôtel français ; une grande première sur ce blog.

Et bientôt, de la couture, des robes, des sacs, du wax... 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 23 Avril 2019

où il apparaît un long voyage dans le temps...

Le site néolithique de Choirokoitia a été occupé du VIIau IVsiècle av. J.-C. 

Il n' a été découvert qu'en 1934 et fouillé à partir de 1977.

C'est une mission française qui effectue aujourd'hui les fouilles.

A l'origine, le site a sans doute été choisi pour ses qualités défensives, à flanc de colline dans un méandre du fleuve. Les protections naturelles ont été complétées par un mur qui finira par atteindre 180 m de longueur.

La visite commence par une reconstitution des maisons qui permet de se rendre compte de l'apparence du village.

Les habitations sont circulaires, ce qui est typique de Chypre, mais exceptionnel ailleurs en Méditerranée orientale. Elles sont construites en pierre, torchis et briques de boue séchée, couvertes d'un toit plat de branchages, de roseaux, de torchis et de terre.

 

 

Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia

Partons à l'assaut de la colline, place aux vestiges : on reconnait aisément les bases circulaires des maisons.

Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia

Sous le toit se cache l'entrée du village, un accès complexe, je vous ai photographié les explications qui en disent plus qu'un long discours.

Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia

Nous voici arrivés en haut de la colline, pas le temps de siffler, redescendons en découvrant les vestiges sous un autre angle.

Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia

Bientôt, notre dernière visite avant de prendre l'avion du retour,  Tekké Hala Sultan.

On the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 22 Avril 2019

où il apparaît que je peux faire dans la dentelle....

Le Petit Fûté signalait Lefkara pour sa dentelle, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

Franchement, cette dentelle, un genre de broderie d'Hardanger pour faire vite, ne m'a pas transportée d'émotion. Certainement en raison de l'insistance des commerçants à vous faire entrer coûte que coûte dans leur boutique, on se serait cru aux puces de Clignancourt. Nous avons été quasiment arraisonnés dès l'entrée dans le village.

En raison également du bazar hétéroclite qui règne dans ces boutiques, on y croise certes de la production locale mais aussi de la dentelle  de Luxeuil, voire du made in China.

Le village mérite cependant le voyage, partons à sa découverte.

Lefkara
Lefkara

Une terrasse bien accueillante au centre du village pour un expresso.

Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara

Grâce à un miroir qui veille sur un carrefour, nous nous livrons au petit jeu du selfie du vendredi, deux gamins....

Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara

Quittons Lefkara. Pour notre prochaine étape je vous emmène à quelques kilomètre seulement, mais loin, très loin dans le temps...

On the road again....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0