Publié le 13 Septembre 2017

où il apparaît une absence de paysages grandioses, un héros du peuple et des topiaires...

Entre Korce et Permet, nous avons emprunté la plus belle route d'Albanie, selon notre guide.

Elle traverse en effet des paysages magnifiques, des montagnes, une rivière qui a creusé des gorges en contrebas, des échappées sur la Grèce à quelques encablures.

Des paysages grandioses, donc, mais l'état de la route ne permet pas de prendre des photos. Plus de cinq heures de voyage pour 130 kilomètres...

C'est donc avec un grand plaisir que nous avons découvert notre Hôtel à l'arrivée.

Voici les différentes vues que nous avons par les trois fenêtres de la chambre.

Permet

Tout d'abord la rivière, la Vjosa, et le jardin de l'Hôtel, idéal pour une pause café et le petit déjeuner.

Permet

De l'autre côté, un héros du peuple, monumental, au milieu d'un vaste parc, et la rue principale de Permet, animée jour et nuit, où il est agréable de flâner, parmi les familles endimanchées et les groupes de jeunes. Ca grouille de monde, mais c'est très paisible.

Nous sommes bien sur allés voir cet Albanais martial de plus près.

Permet
Permet

La vue par la troisième fenêtre est plus classique, ce qui l'est moins, c'est l'emplacement de cette fenêtre : dans la cabine de douche !

Permet

Cette toute petite ville possède un tout petit marché, très coloré.

Permet
Permet
Permet

La promenade au bord de la rivière est ornée de topiaires.

C'est la folie, en Albanie, les topiaires  On en voit partout, dans les jardins, au bord des rues, autour des stations services, vous en reverrez sans doute ici.

Permet

On the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 11 Septembre 2017

où il apparaît des églises, des fresques, un pope, des meules, un bunker ...

Nous visitons Voskopoje, aujourd'hui un petit village à l'atmosphère étrange, ville importante il y a quelques siècles.

Entre les guerres, les tremblements de terre, les pillages, le vandalisme, les bandits albanais, les incendies et la folie destructrice d'Enver Hoxha, les nombreux édifices religieux sont malheureusement en piteux état.

Essayons malgré tout de nous faire une idée de ce qu'ils pouvaient être du temps de leur splendeur, en attendant que Patrimoine sans frontières les restaure.

Commençons par l'église orthodoxe Saint Nicolas.

Voskopoje

Nous avons pu la visiter grâce au pope qui s'éloigne à droite de l'image.

A l'intérieur de l'église, les fresques ne sont pas dégradées par des graffitis comme le sont hélas les fresques de l'extérieur, mais elles ont été complètement noircies par un incendie, et les photos sont interdites.

Voskopoje
Voskopoje
Voskopoje
Voskopoje

L'église jouxte un champ dans lequel s'élèvent des meules à l'ancienne : on en voit partout en Albanie, les parcelles cultivées sont petites et la mécanisation peu développée. Je m'amuse à photographier ces meules, vous en verrez d'autres ici.

Voskopoje

Tant de meules, s'agirait-il d'une concentration ? Désolée, pas pu m'en empêcher...

Voskopoje
Voskopoje
Voskopoje

En dehors du village, Saint Illias.

Voskopoje
Voskopoje

Il n'y a pas que des meules, en Albanie, il y a aussi des bunkers, et  vous en verrez d'autres également...

Voskopoje
Voskopoje

L'ancienne route des caravanes, on the road again....

Voskopoje

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 10 Septembre 2017

où il apparaît la Grèce, une enseigne, un théâtre, une cathédrale, un marché mais pas de bazar...

En route vers notre ville étape, Korcë, nous passons par un charmant village perché, Dardhé, qui offre un panorama grandiose, jusqu'à la Grèce.

Korcë

Une terrasse bien agréable pour un petit café...

Korcë

Arrivée à Korcë, je suis interpellée par cette enseigne, photographiée de la fenêtre de notre chambre d'hôtel. Je suis bien sur allée voir de quoi il retournait, mais hélas le magasin a disparu.

Korcë

Je m'amuse de la façade de ce théâtre.

Korcë

Une très agréable rue piétonne mène à la cathédrale.

Korcë

Au passage, nous découvrons la première école construite en Albanie. Bien différente de la première école construite aux Etats Unis, visible ici, en espérant qu'Irma la pas douce l'épargnera.

Korcë
Korcë

Voici la cathédrale, construite en 1992, pas grand chose d'admirable si ce n'est sa taille.

Korcë

Les guides nous annonçaient un vieux bazar de 1000 boutiques ! Hélas, nous ne les avons vues que rideau fermé.

Voici sa grand place et l'ancien caravansérail.

Korcë

Nous avons tout de même trouvé un marché, grouillant, coloré (ah, ces poivrons !), odorant...

Korcë
Korcë

Bientôt une visite à Voskopoje, on the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 9 Septembre 2017

où il apparaît le retour de la moquette....

A Kruje, point de moquette pour ouvrir en fanfare notre voyage, mais à Pogradec, notre seconde étape, la moquette est de retour.

Pogradec

Très banale, cette moquette, mais ce qui l'est moins, c'est la vue que l'on aperçoit par la fenêtre. Pogradec est en effet une station balnéaire sur le lac d'Ohrid.

Pogradec
Pogradec

Elle offre une jolie plage bordée d'une promenade ombragée et ornée de statues.

Pogradec
Pogradec
Pogradec

Nous nous sommes promenés dans le vieux quartier.

Pogradec

Le lac est célèbre pour ces cygnes, en voici quelques uns, avec une dédicace spéciale pour Fantin, qui adoooooooooooore le dessin animé de Walt Disney, le vilain petit canard.

Pogradec
Pogradec

Le cygne s'éloigne, nous aussi, on the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 6 Septembre 2017

où il devrait apparaître une moquette...

Je vous ai donné l'habitude de commencer toutes mes relations de voyage par la photo de la moquette du premier hôtel où nous séjournons.

Je devrais donc respecter ma tradition et publier ce soir une photo de moquette, je me l'étais promis et annonçais à qui voulait l'entendre (et même à ceux qui ne le souhaitaient pas) : "guettez la moquette".

J'ai bien pris la photo du couloir de l'hôtel, mais vous n'y verrez pas l'ombre du moindre brin de moquette.

Kruje

Étonnant, non ?

Nous voici à Kruje, ou Kruja, en Albanie.

Cet hôtel sans moquette se nomme "Panorama" et franchement ce nom n'est pas usurpé, jugez plutôt :

Kruje

Ce n'est qu'une petite partie du décor que nous voyons de la fenêtre de notre chambre.

Kruje

Le vieux bazar se cache sous les toits tous identiques.

Kruje

Bel endroit que cette petite terrasse pour déguster une spécialité locale, le burek, qui n'est pas sans nous rappeler les tyropites grecs.

 

 

 

Kruje

Nous avons dîné dans le vieux bazar.

Kruje

Comme nous ne sommes en Albanie que depuis quelques heures, nous ne possédons pas encore la langue, mais draft beer, ça a marché !

Kruje
Kruje

De nuit aussi, la vue est spectaculaire.

Le voyage commence bien, j'espère que vous serez nombreux à nous accompagner.

On the road again.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages, #moquettes

Repost0

Publié le 28 Août 2017

où il apparaît qu' Ariane 4 a pris son envol...

Quand le blouson qu'elle avait souhaité a été terminé, clic, j'ai proposé à Lison de lui réaliser une jupe ou un short assorti dans les chutes de jean et de dentelle.

Mais mon offre n'a pas eu de succès, j'ai donc remisé ces chutes...

Pas bien loin, la remise, car j'avais furieusement besoin d'une nouvelle robe pour partir en vacances.

Eh oui, je vous laisse courageusement tous rentrer et je pars en vacances la semaine prochaine, guettez la moquette !

Comme je peux être une grand-mère indigne et m'approprier les idées de ma petite-fille, je me suis cousu une quatrième version d'Ariane avec les fameuses chutes.

 

Ariane 4

Ce fut une affaire rondement menée, j'ai commencé cette robe dimanche à 11 heures (après un vide-greniers et un marché aux puces, il faut ce qu'il faut), à 16 heures je la portais !

Je m'étais lancé le défi de la terminer avant de partir, je ne pensais pas que cela se ferait aussi vite.

Ariane 4

Le dos de la robe s'orne bien sur lui aussi de dentelle.

Ariane 4

Comme pour la version 3, clic, j'ai supprimé le zip, franchement inutile. Mais j'ai conservé le dos en deux parties car les bords de la couture sont incurvés, pour galber le dos. J'aurais pu le couper en un seul morceau et ajouter deux longues pinces, mais je voulais une version express...

 

Ariane 4

Allez, zou ! dans la valise....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 23 Août 2017

où il apparaît une excellente idée de Lison...

Lison m'a passé une commande, ce qui m'a ravie, comme toujours.

Mais là, à vrai dire, j'étais encore plus ravie (qui a dit "de la crèche" ?) que d'habitude, car Lison avait une idée très précise de ce qu'elle voulait, une création personnelle.

Un blouson en jean avec des empiècements d'épaule en dentelle.

Grosse responsabilité pour moi, ne pas la décevoir, répondre à ses attentes, mettre en valeur son idée...

Côté patron, le choix fut vite fait, j'ai repris le patron d'un blouson que je lui ai cousu il y a quelques temps et qui lui va parfaitement, mais que je ne crois pas avoir montré ici, un patron Fait Main de septembre 2004.

j'ai à peine modifié le modèle, simplement supprimé les poches et ajouté les empiècements en dentelle, bien sur.

Lison styliste

Le tissu est un jean stretch Kenzo, trouvé chez Bastide, la dentelle provient d'un napperon chiné sur le vide-greniers de Bagard.

Lison styliste

Lison trouve le blouson réussi (moi aussi !) et à son goût, j'ai donc le droit de la photographier sous toutes les coutures, et je ne m'en prive pas.

Lison styliste
Lison styliste

Avec Lison, nous avons choisi chez Bastide de gros boutons en forme de fleurs.

Lison styliste
Lison styliste

Ce blouson est donc un beau travail d'équipe, Lison à la conception, Mamie à l'aiguille.

Un blouson qui sera parfait pour la rentrée qui approche, au collège cette année !

Lison styliste

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces

Repost0

Publié le 13 Août 2017

où il apparaît que moi aussi, je peux parler foot...

Mais rassurez-vous, ici, vous ne risquerez pas l'overdose qui nous guette à la radio ou à la télé ces jours ci.

Je m'explique : Fantin joue au football, nobody's perfect.

Il lui faut donc un sac pour transporter sa tenue, ses chaussures, son ballon, que sais-je ?

J'avais donc ce projet sur le feu quand j'ai rencontré ce canevas, sur le vide-greniers de Michery, Yonne.

Foot toujours !

Eh oui, il m'arrive de trouver des canevas ailleurs qu'à Courgenay, Yonne.

Je n'ai eu qu'à sortir ce canevas de son cadre, découdre les trois points bruns figurant chacun des yeux du petit joueur et les rebroder en bleu.

Ma maladresse insigne en broderie m'a toutefois permis cette prouesse !

Grace à cette greffe de pupille, la ressemblance avec Fantin et sa tignasse rouquine était criante.

Foot toujours !

J'ai récupéré un sac à dos que j'avais dégarni de ses broderies pour un précédent ouvrage, un sac de voyage transatlantique, clic.

J'ai commencé par coudre une poche sur le sac, poche constituée par le fameux canevas, doublé d'un tissu aux rayures patriotiques.

Foot toujours !

J'ai eu beau fouiller mes tiroirs, pas le moindre petit morceau de cordon rouge pour égayer le sac. Je me suis donc fais une douce violence, je me suis rendue chez Bastide, mon dealer attitré...

Bien sur, j'ai trouvé ce fameux cordon rouge, bien plus gai que le cordon noir d'origine.

Foot toujours !

Mais j'ai trouvé aussi un galon parfaitement congruent à mon projet, que Fantin, qui faisait partie de l'expédition, a  validé immédiatement.

Foot toujours !

Un petit porte-clé chiné lui aussi à Michery pour orner le sac.

Foot toujours !

Et voici Fantin lesté de son sac de foot.

Foot toujours !

Ici, lesté est bien le mot, car le sac contient la voiture-téléguidée-qui-va-dans-l'eau de Fantin et son pique-nique à manger dans le train qui le ramènera à Paris.

Foot toujours !

Fantin apprécie son sac, il peut reprendre la compète !

Foot toujours !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #sacs à tapisserie, #customisation avec du canevas

Repost0

Publié le 5 Août 2017

où il apparaît une rencontre qui n'a rien de fortuit...

Fantin a jeté son dévolu sur un coupon, pour que je lui réalise une chemise.

Aussitôt dit, aussitôt fait, j'ai repris mon patron favori, Bill de la Maison Victor et la chemise est impeccable.

Quand Jeff rencontre Bill

Peut-être reconnaîtrez-vous le tissu, déjà vu ici.

 

Quand Jeff rencontre Bill

Une nouveauté tout de même, je me suis offert une pince pour poser les pressions, mais pourquoi ne l'ai-je pas fait plus tôt ?

Une si jolie chemisette méritait bien un short assorti, le patron de Jeff n'était pas bien loin, l'adaptation en short a été vite faite.

Quand Jeff rencontre Bill

Le tissu provient d'une jupe que je ne porte plus, le bord côtes a été coupé dans un T-shirt chiné.

Et les surpiqûres blanches s'imposaient.

Quand Jeff rencontre Bill
Quand Jeff rencontre Bill

Voici une tenue élégante mais facile à vivre, les gesticulations de Fantin témoignent de son confort : 

Quand Jeff rencontre Bill
Quand Jeff rencontre Bill
Quand Jeff rencontre Bill
Quand Jeff rencontre Bill

Un drôle de petit zèbre....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 8 Juillet 2017

où il apparaît deux ouvrages qui vont si bien ensemble...

Je ne vous présente plus le petit haut vintage de Modes & Travaux, vu et revu ici, et même transformé en robe, en attendant les prochaines transformations.

Voici cependant une nouvelle version, en liberty cette fois, qui forme un tandem parfait avec la jupe Carola, issue du numéro de janvier/février de la Maison Victor.

 

Jupe Carola et petit haut vintage

Un gros plan toutefois sur le bouton ancien qui ferme la goutte d'eau. Vous voyez mieux les détails du liberty, mais je ne sais plus du tout où je l'ai chiné...

Jupe Carola et petit haut vintage

La jupe Carola est extrêmement facile et rapide à réaliser.

Ici, je l'ai coupée pour une version estivale dans une double gaze Kenzo des tissus Bastide.

Une version hivernale en lainage est déjà en route...

Jupe Carola et petit haut vintage

Le bord côte de la ceinture et des bordures de poche vient d'Emmaüs.

Jupe Carola et petit haut vintage

J'ai supprimé la fausse poche arrière car je n'ai pas vraiment besoin d'ampliformes à cet endroit.

 

Jupe Carola et petit haut vintage

Si vous avez besoin d'une bonne jupe, confortable, pratique mais élégante pour tout aller, n'hésitez pas, votez Carola !

Jupe Carola et petit haut vintage

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost0