Publié le 5 Juin 2016

Où il apparaît deux questions pour le prix d'une...

Vous êtes décidément trop fortes, vous avez trop vite trouvé que le Stanley Hôtel, à Estes Park, avait inspiré Stephen King quand il y écrivit Shining.

Alors, aujourd'hui, pour corser un peu le jeu, il y aura deux questions.

Nous quittons momentanément le Wyoming. Quelle particularité présente cet état ?

Le nom de ce personnage est aussi le nom de notre prochaine ville étape.

Oû allons-nous ?

Je précise que nous ne sommes pas dans l'Ardèche ! !!

Vers le Dakota du sud

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages, #Kézaco

Repost0

Publié le 4 Juin 2016

Où apparaît le premier parc national de notre voyage....

Nous quittons Denver et le Colorado en direction de Cheyenne, Wyoming, mais nous empruntons le chemin des écoliers, le Peak to peak scenic byway.

En chemin, nous croisons une harde de cervidés que je vous laisse le soin d'identifier.

En route vers Cheyenne

Nous visitons le Rocky Mountain national park, en empruntant la Trail Ridge Road, la plus haute route d'Amérique du Nord, qui culmine à 3713 mètres.

Je vous épargne la hauteur en pieds, bien qu'elle soit plus impressionnante encore.

En route vers Cheyenne

Le spectacle est grandiose, et c'est quelqu'un qui n'aime pas la montagne qui vous le dit !

Le soir, à Cheyenne, nous retrouvons notre vieil ami Samuel.

En route vers Cheyenne

Sur la route, nous avons aussi croisé cet hôtel.

En route vers Cheyenne

Il porte le nom de son fondateur, célèbre pour une invention dans le domaine de l'automobile, mais c'est une autre de ses particularités que je vous demande de trouver.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages, #Kézaco

Repost0

Publié le 1 Juin 2016

Où il apparaît une légère déception....

Moquette promise, moquette due

Je vous l'avais promise, je vous la devais, la voici donc, mais je dois avouer que cette moquette me déçoit, elle est juste moche, je l'aurait préférée plus flamboyante, plus démonstrative, comme certaines moquettes partagées ici-même.

Je note tout de même très favorablement l'effort fait pour augmenter le niveau de nuisance de cette moquette en l'utilisant aussi sur les plinthes, je lui décerné donc un témoignage de satisfaction.

Nous nous trouvons depuis hier à Denver, capitale du Colorado, qui doit son surnom, Mile High city, à son altitude de 1609 mètres.

Après un voyage sans encombres, ou presque puisque nous avons du faire un grand détour sur des petites routes de... Seine et Marne pour cause de nationale 4 inondée, une escale à Chicago on nous avons réalisé le passage de l'immigration le plus rapide de notre carrière de voyageurs aux USA, nous nous sommes promenés ce matin downtown, Lodo pour les intimes.

Moquette promise, moquette due

Récital pour l'un, partie d'échecs pour l'autre, la promenade fut très agréable.

Moquette promise, moquette due

Dans l'ancienne cité minière de Golden, une rencontre insolite.

Moquette promise, moquette due

Trouverez-vous le nom de ce personnage ?

Moquette promise, moquette due

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages, #Kézaco

Repost0

Publié le 29 Mai 2016

Où il apparaîtra bientôt la première moquette...

Je ne vous en dis pas plus aujourd'hui.

Des nouvelles aussi tôt que possible, en tenant compte du décalage horaire.

J'essayerai d'illustrer mon voyage de quelques kézacos, comme d'habitude.

Mais, grand changement cette année, je pars avec une tablette, et je ne suis pas encore parvenue à dompter la bête !

J'envisage de partager mes articles sur Facebook, je souhaiterais cependant que vous commentiez ici-même, ce sera plus simple à gérer pour moi.

Aller, un premier indice pour trouver notre première ville-étape : son surnom est à la hauteur de sa situation.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages, #Kézaco

Repost0

Publié le 20 Mai 2016

où il apparaît un choix cornélien....

Aujourd'hui est un grand jour, même si le journal télévisé n'en a rien dit : mon blog a 8 ans !

1154 articles publiés, 664 261 visiteurs, 1 701 925 pages vues...

J'avoue que je suis assez fière de ces chiffres.

Alors, pour marquer ce jour d'une pierre blanche, j'offre à mon blog un nouvel article.

Et je m'offre un nouveau sac de voyage.

Joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!!!!

Encore un sac à roulettes, clic, certes mais celui-ci a quelque chose en plus !

Joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!!!!

Vous avez vu ? Il est décoré sur ses deux faces, vous offrant le choix entre le voyage en bateau à voile :

Joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!!!!

et le voyage en bateau à vapeur :

Joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!!!!

Ce sac s'accordera parfaitement avec le sac de plages, clic permettant de choisir entre Atlantique et Méditerranée.

Je vous dois quelques explications.

Le sac provient des puces d'Alès, le canevas d'un autre vide-greniers, je ne sais pas lequel parce qu'il s'agit d'un cadeau, merci Marguerite.

Quant aux étiquettes brodées, je les ai récupérées sur un sac à dos chiné sur le vide-greniers de Vézénobres. Ce qui me laisse un sac à dos à customiser, et c'est une bonne chose car Lison m'a passé une commande...

Mais revenons à notre sac de voyages.

Joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!!!!
Joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!!!!

J'ai aussi récupéré la bande de caoutchouc aux couleurs de l'armateur

Joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!!!!

ainsi que l'étiquette d'identification dont j'ai fait une petite poche, bien pratique pour retrouver facilement son billet d'avion.

Joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!!!!

Ah oui, parce que finalement, je n'ai pas su choisir entre marine à vapeur et marine à voile, alors c'est en avion que je pars bientôt.

Si toutefois Lison me rend mon sac, parce que regardez la essayer de partir avec :

Joyeux anniversaire !!!!!!!!!!!!!!

Je ne suis en réalité pas trop inquiète, on ne va pas loin en chaussettes !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #sacs à tapisserie, #customisation avec du canevas

Repost0

Publié le 16 Mai 2016

où il apparaît que Superman fait aussi de la pâtisserie....

Et pourtant, pas besoin d'être un super-héros pour réussir ces congolais simplissimes.

J'avais trouvé, essayé et réussi cette recette : clic

Puisque j'ai un marmiton à la maison, profitons en.

Voici donc, en images, les congolais simplissimes réussis par Fantin.

Ce qu'il vous faut :

un saladier

Congolais simplissimes

une cuillère

Congolais simplissimes

250 grammes de noix de coco rapée

Congolais simplissimes

une boîte de lait concentré sucré. La recette d'origine indique 400 g de lait concentré sucré, la boîte n'en compte que 397 g, j'ai décidé que ça convenait !

Congolais simplissimes

et le principal ingrédient, un petit marmiton au saut du lit.

Congolais simplissimes

Verser la noix de coco dans le saladier.

Congolais simplissimes

Ouvrir la boîte de lait.

Congolais simplissimes

Verser dans le saladier.

Congolais simplissimes

Mélanger.

Congolais simplissimes

Mélanger encore.

Congolais simplissimes

Quand le mélange est homogène, former des tas sur une plaque de cuisson.

L'idéal est de leur donner la forme d'une pyramide, mais bon, ce n'est pas très important.

Congolais simplissimes

Enfourner à 180°, théoriquement pour 15 minutes, mais tout dépend de votre four et de la taille de vos pyramides.

Congolais simplissimes

Ça cuit.

Congolais simplissimes

C'est cuit.

Congolais simplissimes

Déguster.

Congolais simplissimes

J'ai confié la garde des congolais rescapés de l'appétit de Fantin à mon super-héros préféré.

Congolais simplissimes

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost0

Publié le 12 Mai 2016

où il apparaît une nouvelle Parisienne, la septième si je compte bien...

et une nouvelle Parisienne !

Une version automnale, disons, par ses couleurs, ses motifs et ses manches longues.

Le haut est issu d'un coupon chiné aux puces de Saint-Christol lez Alès, trouvé en même temps que le boubou de la robe Ivythree, clic.

Un très fin coton tout doux, style liberty, très agréable à travailler.

et une nouvelle Parisienne !

La jupe provient... d'une jupe.

Une jupe René Dhéry, chinée bien sur, et qui dormait depuis longtemps dans mon stock, bien trop longue, bien trop "mode modeste" pour être portée, en tous cas par moi.

Mais son mélange de trois tissus était intéressant, alors j'ai coupé, taillé, pesté parce que ce genre de tissus s'effilochent rien qu'à les regarder, mais je les ai domptés.

Le dos de la jupe est en tissu damassé à ramages, mat et brillant, au-dessus d'un faux ourlet en velours ras.

et une nouvelle Parisienne !

Le tissu du devant est le même que celui du dos, mais rebrodé.

et une nouvelle Parisienne !

Ce n'est pas facile à rendre, surtout avec le manque de lumière de ce mai automnal, mais c'est franchement très joli.

et une nouvelle Parisienne !

J'avais déjà trouvé le haut d'une Parisienne (et une tunique pour Lison) dans une jupe René Dhéry, clic, ici, j'y trouve une jupe, rien en se perd, tout se transforme.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 2 Mai 2016

où il apparaît que les robes d'or et d'argent, couleur de Lune ou de Soleil, ne sont pas réservées aux princesses des contes de fées...

Entre deux Parisiennes se faufile une Estelle.

Cette robe du magazine la Maison Victor, numéro d'hiver 2014, me faisait de l’œil depuis longtemps, et pas seulement en raison de son jeu de découpes.

Mais il fallait que je trouve le bon tissu, celui du modèle, un satin rose, ne me plaisait pas du tout.

Encore une fois, j'ai trouvé mon bonheur aux tissus Bastide, rayon soieries Kenzo.

Et encore une fois, grosse prise de tête au moment de choisir : la robe est-elle à fond Soleil et à taches Lune, ou à fond Lune et à taches Soleil ?

Estelle, d'or et d'argent

Je ne sais plus comment j'ai réussi à me décider, mais la robe est là, à fond gris bleu et taches dorées, même si ce n'est pas visible sur tous les écrans.

Estelle, d'or et d'argent

Et elle est là au soleil, ce qui par les temps qui courent est une petite performance.

Estelle, d'or et d'argent

Je me suis particulièrement amusée à coudre les poches, ménagées dans les coutures des découpes princesse.

Estelle, d'or et d'argent

Amusante également, la découpe du dos.

Estelle, d'or et d'argent

Encore une belle robe, un peu habillée cette fois, merci Victor !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 14 Avril 2016

où il apparaît un nouvel avatar d'Ivy...

Je vous annonçais une nouvelle Parisienne, mais je vous montre en fait une nouvelle Ivy.

La faute à sublime coupon de véritable wax hollandais, chiné pour 50 centimes samedi dernier aux puces de Saint-Christol.

Ivythree

Le tissu est en réalité beaucoup plus lumineux, mais difficile à rendre, j'espère bientôt vous le faire admirer sous des cieux plus cléments.

Ivythree

Il était trop beau, je ne pouvais pas attendre pour le couper et le coudre. Et comme le patron d'Ivy était resté sur ma table de coupe, il n'y avait plus qu'à.

Il était aussi trop petit, 1m15 en 120, mais il m'a suffi de couper le dos en deux parties pour réussir à y placer mon patron.

Ivythree
Ivythree

Malgré la couture du milieu dos, le décolleté est toujours le principal attrait de cette robe. J'ai encore remplacé les parementures et l'ourlet par un biais invisible.

Ivythree

Et à nouveau, un bouton ancien trouvé dans mon stock.

Ivythree

Je retourne coudre ma huitième Parisienne, et la prochaine robe que je vous montrerai sera certainement une Estelle.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 12 Avril 2016

à Yves et Aline

où il apparaît que la Parisienne du quai aux fleurs pourra pousser la promenade jusqu'à l'île aux cygnes...

J'avais trouvé ce sac aux puces d'Alès.

Sac aux cygnes

Je ne l'ai pas acheté en raison de son prix dérisoire, mais parce que je savais qu'il était parfaitement assorti à ma Parisienne du quai aux fleurs, clic.

Surtout si je customisais ce sac avec un canevas, un cadeau d'Aline, qu'Yves a démonté de son cadre au risque d'y laisser un doigt, qu'ils en soient remerciés tous les deux.

Et surtout encore si j'agrémentais ce canevas d'un cygne crocheté.

Sac aux cygnes
Sac aux cygnes

Pour que le sac soit parfaitement assorti à la robe, j'ai doublé la poche formée par le canevas avec une chute de l'indienne Soleïado.

Sac aux cygnes

Pour sacrifier à la toute nouvelle tradition,clic , les trois cygnes ont les yeux bleus.

Sac aux cygnes

Et, mais surtout ne le répétez à personne !, j'ai encore une Parisienne en projet...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #sacs à tapisserie, #customisation avec du canevas

Repost0