Publié le 8 Janvier 2016

où il apparaît une variante à l'aiguille dans une meule de foin, et Paris mis en sac faute d'être mis en bouteille...

Rien à faire, je ne pouvais me résoudre à laisser ainsi le sac J'aime Paris de Lison :

J'avais déjà refait la rosette décorative, pour la remplacer par une nouvelle mieux finie, plus volumineuse, mais décidément, il lui manquait quelque chose...

Euréka ! La Tour Eiffel !

Je tenais l'idée, chiner une breloque à l'effigie de Notre Dame de Fer préférée, j'ai donc hanté les vide-greniers à sa recherche (comme si j'avais besoin d'un prétexte pour ça...).

J'ai retourné des tiroirs de mercerie, fouillé d'antiques travailleuses, inventorié des boîtes à gâteaux pleines de boutons, ce qui m'a permis quelques jolies trouvailles que vous verrez bientôt, mais la Tour Eiffel se faisait rare cet automne sur les vide-greniers.

Mais on le sait, patience et longueur de temps, gnagnagna... Finalement, "elle" m'attendait sur le vide-greniers géant (si ! si !) de Massanes.

Une chaînette de récup' plus tard, le tour était joué !

J'aime Paris !
J'aime Paris !
J'aime Paris !

Voilà, je suis contente, le sac est achevé, à moins que je ne déniche d'autres breloques, l'Arc de Triomphe, Notre-Dame, l'Opéra...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #C'est bon pour le moral

Repost0

Publié le 3 Janvier 2016

où il apparaît le premier pull marin... de l'année !

Je suis toujours addict des pulls marins, il y en a déjà tant sur ce blog que j'envisage de créer une catégorie spéciale, des pulls marins pour bébé, pour poupon, pour poupée, pour Sasha, pour Fantin, pour moi.

Et un nouveau pull marin pour commencer l'année, terminé ce matin, mais pas sans mal, je vous le montre avant de m'expliquer.

Premier pull marin

Ce n'est pas la première fois que je dis ici que plus jamais, au grand jamais, je ne commanderai chez Phildar.

Et... ce n'est pas la première fois que je fais fi de ma promesse, là encore, j'aurais de quoi alimenter une catégorie spéciale.

Et qui se trouve punie à chaque fois ?

Merci de ne pas retourner l'aiguille à tricoter dans la plaie.

Mais le modèle me plaisait trop, et j'en avais justement le plus grand besoin de ce pull marin, et le catalogue était à petit prix, et je rentabilisais son achat puisque j'étais tentée par deux pulls et il ne faut jamais dire Phildar je ne tricoterai pas de ta laine.

Pour une fois, pas de problème avec la commande, elle arrive dans les délais à la bonne adresse, complète, toutes les pelotes commandées ET (hé oui, j'ai déjà eu la surprise de ne pas recevoir le catalogue) le catalogue, je crois que le mauvais sort qui s'acharne sur mes commandes est rompu.

Une petite photo du pull avant la suite des événements pour laisser retomber la pression ?

Premier pull marin

Comme d'habitude, je commence par tricoter une manche, jusque là tout va bien.

Enfin, presque...

Il y a des années que je peste contre les noeuds dont s'ornent les pelotes Phildar.

Encore un mauvais sort rompu... il n'y a plus de noeuds ! Je devrais dire, il n'y a même plus de noeuds, mais ce n'est pas pour autant que le fil de la pelote est ininterrompu : dans deux pelotes sur les quatre et demi que j'ai tricotées le fil est interrompu deux fois.

Près de la fin de la pelote (je les tricote par le fil intérieur, donc près de la fin, c'est près de la surface) il y a d'abord un morceau d'un mètre de fil, puis la valeur d'un petit peloton.

Et là, qui y croira ?, j'en viens à regretter les noeuds, car au moins ils empèchent ces fils laissés libres de s'emmèler.

Remarquez, il existe une façon positive de présenter les choses : comme je tricote assez vite, une pelote de laine m'amuse peu de temps, le démélage et le rembobinage doublent le temps d'amusement avec une pelote, encore un moyen de rentabiliser ma commande.

C'est certainement pour me faire plaisir qu'un noeud se trouvait dans une autre pelote, mais sans que le fil fut interrompu pour autant, Phildar pour l'art, sans doute.

Allez, encore une photo, je sens que je me fache.

Premier pull marin

Après cette première manche, j'entreprends le dos, mais... je ne comprends rien aux explications, on me parle de jersey rayé, de jersey endroit, rien de semblable sur la photo, et comment réaliser des rayures avec une seule couleur ?

Fidèle à mes principes (ce qui est parfaitement compatible avec le peu de cas que je fais de mes promesses de ne plus tricoter Phildar), je refuse de téléphoner au service d'aide au tricot puisqu'il s'agit d'un numéro surtaxé : plus leurs modèles comprennent d'erreurs, plus ils gagnent de l'argent sur notre dos. J'adresse donc un mail à l'adresse trouvée sur le site sous la rubrique "contactez nous", sans trop y croire.

J'ai reçu une réponse, je vous la communique, elle sera utile à celles qui seraient malgé tout tenté par ce pull :

Bonjour Madame ,

Effectivement, il n'y a pas de jersey rayé dans le modèle. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour le désagrément occasionné.

Il faut tricoter en côtes 6/2 jusqu'à 37 cm de hauteur totale, et former le raglan en rabattant les mailles comme indiqué sur le catalogue.

Entretemps, à 41 cm, continuez en point de godron en répartissant :

1)8 diminutions, 2)8 diminutions, 3)10 diminutions, d)12 diminutions sur le 1er rang.

Je vous souhaite un bon tricot et une bonne fin d'année.

Restant à votre écoute,

Véronique, votre conseillère clientèle.

Forte de ce correctif, j'ai terminé très vite ce joli pull, un modèle Phildar, donc, vous l'aurez compris, en fil Looping, modèle du catalogue 605.

Je l'ai orné de boutons à motifs ancre, boutons chinés aux puces d'Alès, boutons neufs, encore sur leur carte, seule indication, boutons belges.

Premier pull marin

Je resterai discrète, je ne dirai rien de la pelote entière qu'il me reste, je n'ai pourtant commandé que la quantité indiquée sur le catalogue, et il y a un progrès, pour le tapis Albert l'ours polaire, c'était trois pelotes qu'il me restait. J'irai porter cette pelote au point relai pour la ré expédier, elle me sera remboursée, encore de l'amusement en perspective, on ne s'ennuie jamais avec un modèle Phildar, on tricote de surprise en surprise...

Et comme je suis décidément incorrigible, et surtout, pas rancunière, je viens de commander du fil Looping pour un autre pull, j'espère que cela se passera mieux, je vous tiens au courant.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Tricots pour les grands, #pulls marins, #Phildar

Repost0

Publié le 27 Décembre 2015

où il apparaît une copie conforme de ma parka Poly...

Lison a semble-t-il bien apprécié ma parka puisqu'elle m'a demandé de lui réaliser la même.

Voeu facile à exaucer, pas que je sois dotée de pouvoirs magiques, mais j'avais justement un coupon de coton enduit tout à fait adapté.

Je n'ai eu qu'à tracer le patron, toujours de la maison Victor, en taille 32, et vogue la galère, coupent les ciseaux, pique la machine...

Poly copie

Pour bien prouver la conformité de la copie :

Poly copie

Ma Poly à gauche, en kaki et en 38, à droite, la Poly de Lison, en marron glacé et en 32.

Poly copie

Et à l'essayage, Mamie est rassurée, la Poly est parfaite... je n'ai eu qu'à ajuster la longueur des manches.

Je vais donc inventorier à nouveau mes magazines favoris, à la recherche d'aures modèles en 32, fini les modèles pour petite fille, tout un monde s'offre à nous...

Poly copie
Poly copie
Poly copie

Eti par hasard il se mettait à faire froid, après tout nous sommes en hiver, l'écharpe Gunther viendrait réchauffer la parka.

​Je tiens cependant à préciser que je décline toute responsabilité quant au jean de Lison....

Poly copie

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 26 Décembre 2015

où il apparaît des hérissons, des renards et des hiboux mais toujours pas de pinsons (ni de ratons-laveurs)...

Chemise pinsons avec des hérissons

Après la chemise de l'espace, voici celle du sous-bois.

Chemise pinsons avec des hérissons

Encore un imprimé petit garçon des tissus Bastide pour le corps de la chemise, et une chute de tissu contrastant pour les détails. Le poignet, l'empiècement de bas de couture :

Chemise pinsons avec des hérissons
Chemise pinsons avec des hérissons

La doublure de l'empiècement d'épaules :

Le dessous et le pied de col :

Chemise pinsons avec des hérissons

La chemise spatiale permettait de jouer au circuit, celle-ci est parfaite pour une partie de croque-carotte, bien qu'on n'y voit pas de lapin.

Chemise pinsons avec des hérissons
Chemise pinsons avec des hérissons
Chemise pinsons avec des hérissons

Polyvalente, elle permet aussi le jeu de cubes.

Chemise pinsons avec des hérissons
Chemise pinsons avec des hérissons

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 25 Décembre 2015

Où il apparaît une chemise pinsons de l'espace...

Au départ, je suis allée "chez Bastide" pour acheter un zip de 20 centimètres.

Mais ça, c'était ce qui était prévu.

Je ne savais pas qu'un arrivage de tissus imprimés garçon compatibles était survenu la veille.

Il est si difficile de trouver de jolis imprimés pour petits garçons à prix raisonnable !

Voici ma première trouvaille, un imprimé spatial, avec fusées interstellaires, planètes, soucoupes volantes, monstres intergalactiques et pour faire bon poids, ajout d'un tissu à pois pour les détails de construction de la chemise pinsons, de la Maison Victor puisque le patron était déjà tracé.

Pinsons intergalactiques

Voici donc un empiècement en bas d'une couture de coté, un poignets à pois, et un bouton assorti, un bouton ancien trouvé dans mon stock.

Pinsons intergalactiques

La doublure de l'empiècement est également à pois.

Pinsons intergalactiques

Tout comme le dessous de col et le pied de col.

Pinsons intergalactiques

Fantin a étrenné sa chemise de l'espace en ce matin de Noël, elle est parfaite pour jouer avec son nouveau circuit.

Pinsons intergalactiques

Et admirez le total look, parce que le jean est lui aussi made by Mamie.

Pinsons intergalactiques

Quelques autres photos, juste pour le plaisir...

Pinsons intergalactiques
Pinsons intergalactiques

Et bientôt une autre version de cette fameuse chemise pinsons, parce que je ne pouvais pas n'acheter qu'un imprimé, ils étaient tous si jolis....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 13 Décembre 2015

où il apparaît Gunther et Gunther...

Il y avait longtemps que cet ouvrage me tentait, mais j'avais peur que cette écharpe semble trop "bébé" à Fantin, je n'osais lui proposer.

Gunther, renards angoras

Vous avez peut-être reconnue l'écharpe Gunther, une création du magazine la Maison Victor, numéro du printemps 2014.

J'ai enfin montré sa photo à Fantin, et elle lui a beaucoup plu !

J'avais donc une écharpe en commande.

Lison passait par là : Je peux en avoir une aussi, Mamie ?

Bien sur, une rose ?

Non, une bleue moi aussi.

Et deux écharpes en commande, et une mamie ravie.

Gunther, renards angoras
Gunther, renards angoras

La réalisation n'a posé aucun problème, les explications se téléchargent sur le site du magazine, ici.

Le plus long a été le choix des laines : pour plus de douceur et de chaleur, j'ai opté pour de l'angora, le bleu roy (Bouton d'or) et le blanc (Colombine des 3 Suisses), et du mohair, le gris (Cécilia de Phildar), des pelotons restants d'ouvrages précédents.

Gunther, renards angoras

Comme d'habitude, je redoutais l'étape de la couture des différents éléments, et je ne dirais rien de la broderie...

Mais tout c'est très bien passé, les deux écharpes me semblent parfaites, il ne me reste qu'à les offrir, pour Noël, donc bientôt.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #la Maison Victor, #Tricot pour Fantin, #Tricots pour Lison

Repost0

Publié le 3 Décembre 2015

où il apparaît que je pourrai défiler avec Fantin au prochain carnaval...

Voici un de mes récents ouvrages.

Paul en Arlequin

D'accord, ouvrage est un bien grand mot, puisque je me suis contentée de le chiner ce blouson, mais... attendez que je me retourne !

Paul en Arlequin

D'accord, encore une fois je n'ai pas fait grand chose, puisque ce n'est pas moi qui ai brodé ce canevas, je n'ai même pas eu la peine de le trouver puisqu'il m'a été offert, merci Marguerite.

Paul en Arlequin

C'est ce "Paul en Arlequin" qui m'a inspiré pour le costume de Fantin, clic, je pourrai donc défiler avec lui au prochain carnaval.

En attendant, je porte fièrement ce blouson, toute fière d'avoir réussi à broder quelques points sur le croquet qui cache la couture, je sais me contenter de peu.

Paul en Arlequin

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #customisation avec du canevas

Repost0

Publié le 28 Novembre 2015

où il n'apparaît pas de drapeau...

Je n'ai pas accroché de drapeau à ma fenêtre, je n'en avais pas sous la main, et de toutes façons, seuls les sangliers de la garrigue l'auraient vu.

Alors, j'ai mis les poupées à contribution.

Liberté, égalité, fraternité

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #C'est bon pour le moral

Repost0

Publié le 2 Novembre 2015

où il apparaît une incroyable surprise...

D'habitude, l'annonce du prix Goncourt me passionne assez peu.

Simplement parce que la plupart du temps je n'ai lu, à ce moment là, aucun des livres en lisse.

Cette année non plus.

J'ai lu, après que le prix eut été décerné, pas mal des romans ainsi distingués ; certains m'ont beaucoup plu (la Vie devant soi, Rue des boutiques obscures, le Soleil des Scorta), d'autres nettement moins.

Alors, pourquoi en parler cette année ?

Simplement parce que j'ai eu l'excellente surprise de reconnaître parmi les auteurs de la short list, quatre vainqueurs potentiels, une de mes élèves !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nathalie Azoulai, qui était la plus jeune élève de ma classe de Ce1, en 1973, à l'école Balzac à Nanterre.

Je n'ai pas encore lu son roman, Titus n'aimait pas Bérénice, ni aucun de ses précédents romans, mais je vais être franchement partiale demain, à l'heure de l'annonce du prix .

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #C'est bon pour le moral, #Lecture pour tous

Repost0

Publié le 21 Octobre 2015

où il apparaît un retour.... vers le passé !

Le 21 octobre 2015, la date fatidique du film Retour vers le futur, c'est aujourd'hui.

Mais pour moi, c'était le 3 juin 2013.

Je m'explique....

Hill Valley, ville mythique de Californie où sont censés se dérouler les événements, a été inspirée par la ville de Carthage, Missouri, je l'ai lu dans un guide, certainement le Petit Futé dans son édition consacrée à la Route 66, je ne l'ai pas sous la main pour vérifier.

C'est le jour du retour, nom de Zeus !

Voici la cour de justice du comté de Jasper, au milieu de la place centrale de Carthage, surmontée par son horloge.

C'est le jour du retour, nom de Zeus !

Vous reconnaissez Marty Mc Fly, bien sur, mais reconnaissez aussi qu'il pourrait tout aussi bien figurer sur ma photo, prise le 3 juin 2013, à Carthage, Missouri, donc, lors de notre voyage sur la Route 66.

C'est le jour du retour, nom de Zeus !

Le voici sur la pelouse devant la Court House.

C'est le jour du retour, nom de Zeus !

Me voici au même endroit, ou presque.

C'est le jour du retour, nom de Zeus !

Vous remarquerez que les panneaux sont nettement moins engageants dans la réalité que dans le film !

Toutes ces allées et venues entre le passé, le présent et le futur, entre Carthage et Hill Valley m'ont épuisée, je me repose un peu....

C'est le jour du retour, nom de Zeus !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages, #C'est bon pour le moral

Repost0