Publié le 20 Janvier 2021

où il apparaît une renaissance...

Voici une très jolie brassière en rangs raccourcis qui va très bien à Michel.

Brassière vintage

Mais, me direz-vous, il ne s'agit pas d'un modèle de Modes & Travaux !

En effet, Modes & Travaux n'a jamais publié de modèle de brassière à rangs raccourcis pour Michel, alors que c'était pourtant le modèle le plus tricoté à l'époque.

C'était par exemple le modèle enseigné en cours de couture : au lycée, en sixième, après les chaussons en point godron, j'ai tricoté une brassière en rangs raccourcis, toute en point mousse, en laine du Pingouin, jaune paille, une couleur d'une grande audace à l'époque !

J'ai décidé cependant d'offrir à Michel cette version à point ajouré de la brassière à rangs raccourcis parce que c'est habillé de cette façon qu'il m'a été offert, en 1954.

La brassière, tricotée par ma mère ou ma grand-mère, était moins turquoise, d'un bleu plus classique, mais il me restait quelques pelotes après avoir tricoté le nid d'ange. Et cette couleur lui va si bien...

Brassière vintage

J'ai retrouvé ce modèle sur ce site  : en taille 24 semaines il est parfait pour Michel. Les explications sont impeccables, j'ai simplement rajouté quelques rangs de jersey à la toute fin, avant la bordure mousse, pour que les deux demi-dos soient parfaitement identiques, mais c'est franchement du pinaillage, on peut s'en passer.

Michel est maintenant bien équipé, je vais peut-être reprendre la couture pour moi....

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Janvier 2021

où il apparaît que j'ai descendu dans mon jardin....

et j'ai trouvé, non pas du romarin, ça, il y en a en permanence, mais les premières violettes de l'année.

Premières violettes

Discrètes, ce qui est bien normal pour des violettes, pas encore très vaillantes mais elles sont les premières, on leur pardonnera.

Voilà, c'était la bonne nouvelle de la journée, il ne fallait pas passer à côté, et pas seulement parce que la violette est l'emblème du village, autrefois célèbre dans toute la région pour sa fête des violettes qui annonçait le printemps.

Une hirondelle ne fait pas le printemps, c'est bien connu, mais une violette, qui sait ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #C'est bon pour le moral

Repost0

Publié le 15 Janvier 2021

où il apparaît... qu'un enfant paraît....

Voici le tout premier modèle de vêtement proposé pour Michel en septembre 1954, à l'annonce de son arrivée.

Un burnous pour Michel

Dès que possible, je réaliserai, pour Sasha, la tenue que porte Françoise à cette occasion, mais en attendant, je vous présente le burnous de Michel.

Un burnous pour Michel

Passons à la couleur, un joli jaune, de mémoire de  Baby Courtelle des Trois Suisses, chinée quelque part.

 

 

Un burnous pour Michel

Le burnous est très facile à tricoter, en rangs raccourcis et au point mousse, comme la brassière traditionnelle. Le modèle prévoit de monter 100 mailles pour la hauteur du burnous, je me suis contentée de 80 mailles, c'est tout à fait suffisant. 

Et cela permet d'attirer l'attention sur le lange que porte Michel : je ne sais plus du tout d'où il provient, mais c'est un véritable lange vintage, à l'époque on appelait ce textile du tétra, aujourd'hui on parle de double gaze.

Un burnous pour Michel

Il me reste deux pelotes jaunes, j'hésite entre un pull pour Sasha et une brassière en rangs raccourcis pour Michel, mais bizarrement son trousseau n'en propose pas.

Affaire à suivre....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Poupées de Modes & Travaux, #Trouvailles aux puces

Repost0

Publié le 8 Janvier 2021

où il apparaît, pour inaugurer une nouvelle année de publications, une réalisation entre récup' et rénovation.....

Voici une nouvelle pièce du trousseau pour le poupon Michel, l'ensemble tricoté de février 1956.

Premier article, entre récup' et rénovation....
Premier article, entre récup' et rénovation....

Passons à la couleur : sur le modèle d'origine, les rayures sont bleues. J'ai préféré les tricoter en jaune pour assortir cet ensemble à un autre modèle que vous découvrirez bientôt.

Premier article, entre récup' et rénovation....

Seuls les boutons ont été achetés en magasin (Action), les différents laines ont été chinées.

Les chaussettes sont celles d'un costume autrichien que j'ai en projet, elles sont peut être un peu hautes pour cet ensemble, je les retricoterai sans doute en version socquettes.

 

Premier article, entre récup' et rénovation....

Quant aux chaussures, ce sont celles que portait Michel quand je l'ai chiné.

Premier article, entre récup' et rénovation....

J'ai changé les lacets qui n'étaient pas d'origine, je les ai remplacé provisoirement par un ruban.

J'ai ressemelé les chaussures qui en avaient bien besoin, avec une chute de simili qui me restait de la veste Rocha cousue pour Lison.

L'année commence bien côté réalisations, j'ai reçu le nouveau numéro de la Maison Victor qui regorge de tentations, à bientôt pour de nouvelles photos.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Poupées de Modes & Travaux, #Trouvailles aux puces

Repost0

Publié le 24 Décembre 2020

où il apparaît une nouvelle étoile dans la constellation des Jessica...

J'ai chiné il y a quelques dimanches un grand coupon de baby velours Qjutie Kids, aux puces d'Alès.

Ses étoiles argentées m'ont tout de suite inspirée.

Jessi-Cassiopée

Et voici Jessi-Cassiopée, autrement dite Jessi-quatorze.

Jessi-Cassiopée

Parfaite pour un soir de Noël, avec ses boutons en forme d'étoile et ses surpiqûres au fil d'argent.

Jessi-Cassiopée
Jessi-Cassiopée

Petit récapitulatif :

patron La Maison Victor, numéro 6/2018

tissu Qjutie Kids puces d'Alès

boutons des tissus Bastide

fil d'argent Lidl.

J'attends incéssament le nouveau numéro de la maison Victor, j'ai hâte de le découvrir et de vous montrer de nouvelles réalisations.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 22 Décembre 2020

où il apparaît que j'ai brodé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Caché sous le nid d'ange turquoise, assorti à la liseuse de Françoise/Sasha, voici un ensemble pour Michel.

Tout d'abord, le modèle. qui comprend une couche-culotte boutonnée et un bavoir américain.

 

 

Michel, octobre 1954

Je leur ai ajouté une brassière et des chaussons, modèles de septembre 1954.

Michel, octobre 1954

Les voici en couleurs, un très joli turquoise chiné.

Michel, octobre 1954

Pour le bavoir américain, j'ai à peine modifié le modèle : plutôt que de fins ourlets, j'ai préféré coupé le bavoir en double, j'ai piqué les deux morceaux l'un sur l'autre en laissant une ouverture pour les retourner, puis j'ai réalisé une surpiqûre décorative avec un fil changeant.

Et, finalement, après moult hésitation, j'ai brodé trois étoiles, comme sur le modèle.

Oui, j'ai osé !

Michel, octobre 1954

Voici un détail sur les boutons, boutons anciens de mon stock, et sur les broderies.

Michel, octobre 1954

Nous ne nous approcherons pas davantage, mes points sont trop irréguliers pour mériter un plus gros plan.

Michel, octobre 1954

Michel apprécie son ensemble (et mes efforts en broderie), d'autres tenues bientôt....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Poupées de Modes & Travaux, #Trouvailles aux puces, #Couture

Repost0

Publié le 15 Décembre 2020

où il apparaît que j'ai trouvé un nouveau jeu....

C'est tout simple, au moins dans l'idée, la réalisation, c'est autre chose : j'essaye de reconstituer les photos d'origine des modèles de Modes & Travaux que je réalise pour le poupon Michel.

Comme je n'ai hélas pas encore chiné de Françoise, c'est Sasha qui fait office de guest star.

Voici le modèle d'août 1964 :

Nid d'ange pour Michel

Voilà ce que j'ai réussi à en faire, malgré la pauvre lumière ambiante :

Nid d'ange pour Michel

Comme nous sommes, dans la vraie vie, au vingt et unième siècle, la photo est prise en couleurs, bien sur.

Nid d'ange pour Michel

Mais elle est presque plus jolie en noir et blanc...

Le nid d'ange, je l'avais déjà réalisé pour Maguy, en rose, forcément.

Pour celui de Michel, j'ai utilisé une laine turquoise, acrylic nylon double knitting de marque Keynote, en pelotes de 20 grammes, chinée je ne sais plus où.

Comme pour celui de Maguy, j'ai remplacé la fermeture à glissière par des boutons cachant des pressions.

Le ruban vient des puces de Saint-Christol les Alès.

Nid d'ange pour Michel

Pour la liseuse de (Françoise) Sasha, j'ai tricoté un très fin fil chiné, un peu duveteux, dont j'ignore tout, mais que vous reverrez bientôt ici.

Le ruban a été trouvé en même temps que celui du nid d'ange.

Nid d'ange pour Michel

Je m'aperçois avec horreur que Sasha doit avoir très froid aux pieds ! Je vais de ce pas tenter d'y remédier...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Poupées Sasha, #Trouvailles aux puces, #Poupées de Modes & Travaux

Repost0

Publié le 3 Décembre 2020

où il apparaît la raison pour laquelle il faut à tout prix  conserver les stylos à bille qui ne fonctionnent plus....

Je cherchais une autre photo.... et j'ai trouvé celle-ci :

Noël en classe, c'est la classe !

Photo prise dans ma classe, mais ne me cherchez pas parmi les élèves, je suis derrière l'appareil....

Après la plongée dans les photos, je me suis donc offert une plongée dans les 100 Idées, pour retrouver l'origine de ce sapin doré.

je l'avais trouvé dans le numéro de décembre 1987.

Noël en classe, c'est la classe !

Il était également offert sous forme d'étiquettes pour cadeau.

Comme c'est bientôt Noël, je vous offre ces étiquettes, à imprimer sur un papier un peu épais, à découper, à perforer, c'est simplissime, je vous fais confiance pour les réussir.

Noël en classe, c'est la classe !
Noël en classe, c'est la classe !

J'avais immédiatement détourné les explications, puisque le modèle original prévoyait de passer à la bombe de vraies feuilles.

Noël en classe, c'est la classe !

Nous avions dessiné, à partir de gabarits en carton, des feuilles variées sur du papier doré, découpé ces feuilles et reconstitué un sapin en les collant sous forme de sapin.

Second cadeau de Noël, je vous ai dessiné vite fait mal fait quelques feuilles gabarit : il suffit de les reporter sur un carton fin. On les découpe, et on s'en sert pour tracer des feuilles sur un papier doré assez épais, vendu au rouleau un peu partout ces jours-ci. À l'époque, il fallait aller chez Rougier et Plé, aujourd'hui cela doit se trouver chez Action.

Avant de découper les feuilles, dessiner les nervures avec un stylo à bille qui ne fonctionne plus. Cela donnera un peu de relief à la feuille.

 

Noël en classe, c'est la classe !

Il suffit maintenant de coller les feuilles sur le support choisi.

Comme nous, sur une grande feuille de papier blanc (sur un papier noir ça peut rendre aussi très bien), avec une touche de bâton de colle. Surtout veiller à ne pas coller toute la surface de la feuille, si elle rebique un peu, c'est mieux.

Si vous collez votre sapin sur un miroir, une boulette de patafix fera parfaitement le job.

Noël en classe, c'est la classe !

J'ai fort peu de souvenirs de travaux manuels réalisés avec mes élèves, je suis donc ravie de partager celui-ci. 

Et merci à Claudine, Hend, Nadine, Maud, Myriam, Steve, Nathalie, Patrick, Thomas et Guillaume pour leur participation.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #C'est bon pour le moral, #Décoration (sans Valérie Damidot), #Marie-Claire Idées - 100 Idées

Repost0

Publié le 11 Novembre 2020

À Marcelle.

où il apparaît un retour aux sources...

Je ne pouvais pas commencer une layette pour le poupon Michel par un autre modèle que cette barboteuse de mars 1955.

Tout simplement parce que c'est le premier ouvrage en tricot que je me souviens avoir réalisé. Pas en 1955, n'exagérons rien, plutôt en 58 ou 59.

Et je l'avais tricotée en bleu ciel, je l'ai donc retricotée en bleu ciel.

Michel en barboteuse

Voici le modèle d'origine.

Michel en barboteuse

Et une version plus girly que j'avais tricotée pour la Maguy de Lison.

Michel en barboteuse

Mais revenons à Michel.

Michel en barboteuse

La laine bleue provient de mon stock, certainement chinée sur un vide-greniers, de marque "créations", je n'en sais pas plus.

Les chaussons du modèle m'ont donné du fil à retordre, ils étaient beaucoup trop grands pour Michel, certainement parce que ma laine était trop épaisse.

Je les ai donc remplacés par un bidouillage que j'ai réalisé à partir d'un modèle pour le poupon Bambino de la semaine de Suzette. Difficile de remonter plus loin dans le temps pour habiller un poupon.

Michel en barboteuse

Les explications pour les chaussons sont .

En revanche, merci de ne pas me demander les explications de la barboteuse, je ne peux pas les partager, elles ne m'appartiennent pas.

À bientôt pour la suite de la layette.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Trouvailles aux puces

Repost0

Publié le 1 Novembre 2020

où il apparaît que je peux pousser loin le bouchon de l'upcycling...

Nous voici en novembre, il est temps de penser à la collection d'automne.

Voici ma première jupe automnale, une Carola pour ne pas changer.

Pour ne pas changer ? Si, un peu tout de même, c'est la première Carola en tapisserie, ce qui m'a amenée à des modifications du modèle original.

Carola fait tapisserie

J'ai déjà travaillé le canevas pour des vêtements,  un poncho par exemple ou un blouson en jean, ou des sacs, sac à la gitanesac breton mais c'est la première fois que je coupe directement le canevas avec un patron, comme si c'était un coupon de tissu.

 

Carola fait tapisserie
Carola fait tapisserie

Pour un premier essai, j'ai donc eu recours à un patron que je connais bien, un modèle simple au départ que j'ai encore simplifié : comme d'habitude, j'ai supprimé la poche du dos, mais ici, j'ai également supprimé les poches du devant. Pour conserver intégralement le motif, bien sur, mais aussi pour éviter les surépaisseurs, le canevas brodé est super épais, pas la peine d'en rajouter.

J'ai ajouté un zip dans une couture de côté, indispensable pour enfiler la jupe, le canevas n'offre vraiment aucune élasticité.

Carola fait tapisserie
Carola fait tapisserie
Carola fait tapisserie

Voici un gros plan sur le devant de la jupe.

Carola fait tapisserie

La ceinture provient d'une fripe que j'avais chinée pour réaliser un pantalon pour Fantin.

Le zip est de récup' lui aussi, peut-être de la même fripe ?

Et maintenant, le dos :

Carola fait tapisserie

Le biais qui m'a permis de réaliser l'ourlet a été coupé dans les chutes du short Ray réalisé pour Fantin en 2015.

Je cache le camouflage en quelque sorte...

Carola fait tapisserie

Quant au canevas lui-même, je l'ai trouvé, accompagné de trois autres canevas, sur un tas d'encombrants qui attendaient le ramassage devant le portail du château de Vézénobres. 

Mais non, je ne fais pas les poubelles, je pratique l'upcycling !

À bientôt pour de nouvelles aventures, en attendant, confinez vous bien !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #customisation avec du canevas, #la Maison Victor

Repost0