Publié le 27 Août 2020

où il apparaît  un nouvel avatar indispensable à toute dynastie qui se respecte, la version hawaïenne....

La robe Goa, ici, la Parisienne, là, le top Sonia, là, ont eu leur version hawaïenne.

Ariane ne faillira pas à cette nouvelle tradition.

Ariane l'Hawaïenne

Voici donc Ariane l'Hawaïenne, alias Ariane IX (déjà !).

Très rapidement réalisée dans un superbe jacquard des Tissus Bastide.

J'étais allée chercher de quoi me faire une jupe en jean... et j'ai été scotchée, happée, kidnappée par ce rouleau de tissu. Je n'ai pas su lui résister, il me plaisait trop, et en plus, il était vraiment raisonnable : son prix d'abord, 4 € le mètre (et un mètre suffit à Ariane), et surtout la (relative) modestie de son imprimé. J'essaye de m'expliquer car je sens bien que je frôle l'oxymoron avec mon imprimé hawaïen modeste : les feuilles et fleurs sont spectaculaires, d'autant plus que le jacquard leur donne un certain volume, mais elles n'occupent pas toute la largeur du tissu, seulement un panneau central, les deux bandes verticales turquoise et blanc calment le jeu et affinent la silhouette.

Ariane l'Hawaïenne

Comme toujours, j'ai supprimé le zip. 

J'ai coupé les parementures dans une chute de rideau turquoise.

Et j'ai brodé des surpiqûres fantaisie.

Ariane l'Hawaïenne
Ariane l'Hawaïenne
Ariane l'Hawaïenne
Ariane l'Hawaïenne
Ariane l'Hawaïenne
Ariane l'Hawaïenne
Ariane l'Hawaïenne
Ariane l'Hawaïenne
Ariane l'Hawaïenne

Inutile de vous dire que j'adore cette robe, j'ai adoré la réaliser, j'adore la porter et, faute de voyager dans la réalité, elle me permet de voyager dans mes souvenirs, entre mes albums photos et mon blog...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 20 Août 2020

où il apparaît une nouvelle manifestation de mon attrait pour la broderie anglaise...

Au départ, un chemisier étriqué, démodé, bref importable, que j'ai chiné pour sa superbe broderie anglaise.

À l'arrivée, un top Maud intemporel et basique, aussi facile à porter qu'un T-shirt blanc, mais qui me tiendra beaucoup moins chaud.

Top Maud II

Maud II fait une fière équipe avec une jupe Carola (j'avoue que j'ai perdu le décompte, version XIV, XV ??????????????) coupée dans un coupon Kenzo acheté pour quelques centimes aux tissus Bastide.

Ce tissu présentait la particularité d'être de largeur variable : une large ceinture élastiquée la réduisait à intervalle régulier.

Mais sur moi, l'effet abat-jour était garanti. J'ai donc supprimé cette ceinture (rassurez-vous, je l'ai mise soigneusement de côté pour un autre ouvrage) et j'ai coupé une Carola dans le tissu qui s'est retrouvé mis à plat.

J'ai coupé comme d'habitude la ceinture côtelée et les bords de poches dans un t-shirt chiné.

Top Maud II
Top Maud II
Top Maud II

D'accord, la broderie anglaise demande un repassage minutieux, n'est pas Gervaise qui veut, j'espère qu'elle s'assouplira au fur et à mesure des lavages.

Top Maud II

J'avais l'idée de découper les festons brodés avec ma nouvelle machine, mais finalement je les laisse comme ça, la découpe ne donne pas un aspect assez net à mon goût.

Top Maud II
Top Maud II
Top Maud II

A bientôt pour Maud III, encore en broderie anglaise, je ne m'en lasse pas.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 16 Août 2020

où il apparaît, après une série, un spin off...

Après toute une série de Maud, Ici, là, ou là, mais il y en a d'autres, voici le début d'une autre série, dérivée de Maud, donc un top spin off.

Top Maud

J'ai acheté une jupe neuve aux puces de Saint-Christol, pour 1€.

C'est pour son tissu que je l'ai achetée, j'aime bien l'alliance de la dentelle, des paillettes, des fleurs et de la doublure, du beige et du turquoise.

Top Maud

J'avais prévu y tailler un top Bella, déjà un spin off de la robe Bella, que j'ai décliné de multiples fois, en dentelle, en version psychédilique, en peau de serpent, et là encore, il y a d'autres versions.

Mais la jupe est trop étroite pour les mancherons de Bella.

Qu'à cela ne tienne ! Le patron de Maud traine encore sur ma table de travail, il suffit d'un pli à 18 cm de hauteur sous l'emmanchure et le tour est joué !

Top Maud

L'achat de la jupe est rentabilisé, puisque j'utlise la doublure pour couper les parementures du top.

Au passage, je récupère un zip invisible, que vous ne verrez donc pas ici, forcément, mais peut-être sur un prochain ouvrage.

Et la réalisation est rapide, je cale le bas du patron sur le bas du volant, pas besoin d'ourlet.

Après de multiples essais, j'ai décidé de porter le top Maud avec le décolleté en V devant, le décolleté arrondi au dos.

Top Maud

Ce top Maud fait une équipe parfaite avec une jupe Carola.

La dynastie est en route, je montre la première version, je porte la deuxième, j'ai commencé la troisième, que j'envisage avec des broderies, histoire d'explorer les possibilités de ma nouvelle machine à coudre, je cogite à la quatrième, une affaire qui marche !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 3 Août 2020

où il apparaît qu'Ariane est vraiment une robe caméléon...

Après une version pour petit dîner, Ariane à la voilette, voici une Ariane en version camouflage.

Ariane la timide

Version plus "sportive" (c'est vraiment moi qui écris ça ???????????????), et entièrement de récup' : le tissu est une chute d'un pantalon de Fantin, j'ai coupé les parementures dans la doublure du top en dentelle chiné qui m'a servi pour la voilette d'Ariane. Rien ne se perd...

Ariane la timide

J'ai essayé un autre point pour les surpiqûres.

Ariane la timide

Vraiment très rapide à réaliser, et très facile à porter.

Une robe caméléon, tous les styles lui vont, tous les tissus lui réussissent, bientôt ici une nouvelle version, totale récup' encore.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 22 Juillet 2020

où il apparaît un dévoilement...

Ce soir, je vais dîner au restaurant, merci Jean-Pierre pour l'invitation !

Il me faut donc une nouvelle robe pour l'occasion, vite, vite, je termine la nouvelle version d'Ariane qui attend depuis trop longtemps sur ma table de travail.

 

Il y a quelques temps, parmi les rouleaux à 2 € le mètre, aux tissus Bastide, j'ai acheté un mètre de ce superbe tissu, une sorte de toile de lin brodée.

Ariane à la voilette

J'ai tout de suite su que j'en ferai une Ariane, avec un empiècement en dentelle noire, une version plus habillée d'Ariane IV.

J'ai donc cherché de la dentelle noire... Sus aux puces, Saint Christol, Anduze, Alès, j'ai du retourner quelques mètres cubes de vêtements avant de trouver ce top.

Ariane à la voilette

En fait, c'est tout ce qu'il reste du top après son dépiéçage, et, franchement cela n'a rien de bien séduisant : la dentelle, en fait du tulle brodé, est doublée en noir, et noir c'est noir, forcément, il n'y a plus d'espoir....

Alors qu'il suffit de poser ce même tulle brodé sur un fond clair, mon tissu gris brodé d'argent, pour que la finesse de la broderie se dévoile :

Ariane à la voilette

Et pour moi, c'est une révélation : Ariane  à la voilette !

Quoi de plus élégant que les bibis ornés d'une voilette que portaient les élégantes dans les années 50 ?

Voici donc mon Ariane à la voilette :

Ariane à la voilette

Je l'ai terminée très rapidement, rien de mieux qu'une bonne motivation (et une bonne adresse : Epices et tout, quai Carnot, pour moi le meilleur restaurant d'Alès, c'est cadeau !) pour mettre fin à un épisode de procrastination intense.

Et n'oublions pas que j'en suis à ma septième version d'Ariane...

Ariane à la voilette
Ariane à la voilette

Contrairement à la version VI, je n'ai pas eu de soucis avec les surpiqûres : il est vrai que je n'ai pas surchargé avec des surpiqûres décoratives, je me suis contentée d'une piqûre au point droit. Il y avait pourtant des épaisseurs, puisque trois tissus étaient superposés, le tulle brodé, le tissu brodé, la parementure, ce qui donne une douzaine d'épaisseurs au croisement des coutures.

A très bientôt pour Ariane VIII, une Ariane chasseresse....

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 18 Juillet 2020

où il apparaît que j'ai fait une folie...

Voici une nouvelle version d'Ariane, si je ne me suis pas trompée dans mon décompte dynastique, ce serait Ariane VI.

Ariane VI

Vous reconnaissez sans doute le patron de la Maison Victor, juillet/août 2017.

 

Le tissu vient des tissus Bastide, rayon des tissus à 2 euros. J'ai eu beau chercher la signification des mentions de sa lisière, je n'ai rien trouvé.

Ariane VI

C'est une toile un peu épaisse, mais plus fine qu'un jean classique (qui n'est pas une toile...) ou même qu'une cretonne.

Ariane VI
Ariane VI
Ariane VI

Comme pour les versions précédentes, j'ai zappé le zip.

Ariane VI

Comme pour Arianne en jean, j'a brodé des surpiqûres décoratives autour des emmanchures et de l'encolure.

Ariane VI

Mais la comparaison s'arrête là !

Car je viens de changer de machine à coudre. 

Et la nouvelle brode des motifs de 9mm de hauteur !!!!!!!!!!!!!!!!!

Ce qui bien sur n'a rien à voir avec la modestie des points de ma précédente machine.

En revanche, je suis un peu déçue car si le point est spectaculaire, il est malheureusement irrégulier, surtout sur les épaisseurs. Encore qu'ici la notion d'épaisseur est toute relative, puisque le tissu de cette Ariane est plus fin qu'un jean.

 

Ariane VI

Je pense, j'espère, qu'il ne s'agit que d'un souci de réglage, je vais me renseigner, mais si quelqu'un ici a une petite idée du pourquoi du comment de la remédiation possible, merci de m'aiguiller...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 19 Juin 2020

où il apparaît qu'il n'y a pas que des vêtements dans ma vie de couturière...

Wax a wonderful word !

J'ai cousu quelques housses de coussin pour le banc de la terrasse.

Ce banc est très décoratif, mais son confort est plutôt spartiate.

Wax a wonderful word !

Nous l'avons trouvé il y a quelques années dans un dépot-vente, il vivait depuis au pied de notre lit.

Quand nous avons changé le mobilier de notre chambre, il a retrouvé sa destination d'origine, l'extérieur.

Wax a wonderful word !

La plupart des housses de coussin sont en wax, mais on peut aussi reconnaître une chute d'un top Bella .

Un autre coussin est revétu d'une housse rescapée du décor que j'avais réalisé pour ma classe il y a au bas mot 40 ans, dans un tissu d'ameublement trouvé chez Toto.

Les coussins eux-mêmes sont tous de la récup', des oreillers ou traversins plus assez "frais" pour être utilisés comme literie mais qui prennent une retraite méritée sur la terrasse.

 

Wax a wonderful word !

Un chouette endroit douillet et cosy pour lire au soleil, ou réfléchir au prochain projet à réaliser avec le nouveau numéro de la Maison Victor....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Décoration (sans Valérie Damidot), #Trouvailles aux puces, #Wax et boubou, #wax et boubou

Repost0

Publié le 10 Juin 2020

où il apparaît que je n'ai pas cherché longtemps....

Je vous avais quitté dimanche, cachée derrière cette immense robe, chinée aux puces d'Alès.

J'avais été attirée vers un tas de fripes à 50 centimes, par cet imprimé noir et blanc. Après cette orgie de couleurs, j'en revenais à mes premières amours, le noir et blanc.

J'ai extirpé la robe du tas de fripes et j'ai cru qu'elle était en seersucker. Hélas non, elle est en 100% polyester, mais il faut lire l'étiquette pour le savoir, on jurerait du seersucker, par son gaufrage, son tombé, sa rapidité de séchage.

Lundi matin, après lavage et séchage express, j'ai coupé la version VI de Maud qui se cachait dans cette grande robe, ce fut vite fait, le patron était encore sur ma table.

 

Maud VI

Et mardi après-midi, mon paparazzi exclusif et préféré prenait ces photos.

Maud VI
Maud VI

J'ai tout de même hésité quelques temps quant au choix de l'élastique, noir à pois blancs ? Mais le blanc est trop blanc... À imprimé titres de journaux ? Les couleurs sont parfaites mais ça ne colle pas avec le motif léopard. Blanc ? Trop lingerie. Donc, ce sera noir, sobre et efficace. J'ai justement un morceau d'élastique de la bonne largeur, chiné lui aussi aux puces d'Alès, il y a quelques temps.

Maud VI

Le dos de la robe d'origine était coupé en deux morceaux, il s'ouvrait par un grand zip invisible. J'ai récupéré ce zip, il resservira bientôt, et fermé la couture.

Et... on n'y voit que du feu !

Maud VI

En revanche, ce que l'on voit bien, ce sont les surpiqûres décoratives, autour de l'encolure et des emmanchures.

Maud VI

Toujours avec mon element by Pfaff 1080S, et un fil métallique argent acheté chez Lidl.

Après ce défilé de Maud, je vais ranger son patron pour quelques temps, la robe bleue souhaitée attendra, peut-être jusqu'au prochain numéro de La Maison Victor, annoncé pour le 18 juin. 

Mais d'ici là, certainement d'autres réalisations à découvrir ici-même....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 8 Juin 2020

où il apparaît que je souhaitais une robe bleue...

 

Maud V

Je crois que la robe bleue sera la prochaine version de Maud, ou même la suivante.

Ce n'est donc pas la robe bleue souhaitée, mais une Maud vert anis à pois blancs, et je l'adore !

Je l'ai coupée dans un coupon de piqué de coton chiné sur le vide-greniers de Brignon le Plagnol.

Pour les ceintures, j'ai eu à nouveau recours à une paire de bretelles de chez Action, blanc et argent cette fois.

Maud V

J'ai essayé un nouveau point fantaisie pour les surpiqûres, toujours avec mon element by Pfaff 1080S.

Maud V

Mais là, j'ai vraiment accumulé tout ce qu'il ne faut pas faire si on écoute les ayatollahs de la couture orthodoxe : d'abord, coudre avec une machine achetée chez Lidl, mais ça, vous en avez l'habitude ici. 

Ensuite, j'ai utilisé des fils achetés chez Lidl, j'aggrave mon cas.

Et pour couronner le tout, j'ai utilisé deux fils extrèmement différents, ce qu'il ne faudrait jamais faire. Dans la canette, un fil issu d'un cône, donc un fil très fin. Et comme fil supérieur, un cordonnet très épais, pour que les motifs brodés soient bien denses.

Maud V
Maud V

Bilan de toutes ces transgressions : une robe que j'adore, oui, je me répète. Que j'ai autant de plaisir à porter que j'en ai eu à la réaliser.

Maud V

Et maintenant, la bonne nouvelle d'hier dimanche : les puces d'Alès ont rouvert.

Devinez qui se cache derrière cette robe immense :

Maud V

Facile ! Et c'est tout aussi facilement que j'ai trouvé quelle robe se cachait dans cette robe immense, la révélation très bientôt ici-même.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 29 Mai 2020

où il apparaît un wax spectaculaire...

Après Suzette la première coupée dans une chute de tissus, voici une Suzette en wax.

Suzette en wax

Un motif spectaculaire ! Tout à fait appropriée à la garde-robe d'une couturière tricoteuse, avec ses pommes de touline XXL.

 

Suzette en wax
Suzette en wax

J'ai chiné ce wax, sous la forme d'une jupe improbable que j'ai vite décousue, sur le vide-greniers de Villeneuve Saint-Georges.

Quelques mètres plus loin, dans la même rue, j'ai chiné un rideau en jean, encore dans sa pochette, dans lequel j'ai coupé la jupe Carola qui accompagne Suzette.

Suzette en wax

Comme le wax est aussi joli des deux côtés, je n'ai pas doublé les nouettes, j'ai simplement surfilé les bords avec un point fantaisie offert par ma machine, element by Pfaff 1080S.

Il s'agit d'un "SUPER WAX PETIT HOLLANDAIS", selon la marque de la lisière.

Suzette en wax

Comme pour Suzette la première, j'ai remplacé la parementure d'encolure par un biais.

Un biais qui a toute une histoire : c'est un reste d'une robe-boule que j'avais réalisée pour Lison, d'une robe-boule identique pour Sasha et d'un sac assorti.

Après toutes ces robes, ce sac et même deux bandeaux fleuris, il me restait un petit morceau de biais que j'avais pieusement conservé.

Tout juste de quoi border joliment l'encolure de Suzette en wax, même si cela ne se voit pas quand elle est portée. La photo qui suit est prise des coulisses de Suzette, je veux parler de l'intérieur, enfin, je veux dire que Suzette est sur l'envers.

Suzette en wax

Je ne sais pas si il y aura une dynastie de Suzette, j'ai d'autres projets qui me semblent plus urgents, j'attends le nouveau numéro de La Maison Victor, et j'attends aussi une nouvelle machine, mais elle tarde à venir...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #Wax et boubou, #la Maison Victor

Repost0