couture

Publié le 24 Juillet 2019

où il apparaît l'écume d'un sac...

Après le sac pour mon Arianne en jean, j'ai offert un sac à une autre Arianne que je porte très souvent, j'ai nommé l'Arianne Flower Power.

J'ai ressorti le patron du sac Lucy et surtout les explications que j'ai dues rédiger moi-même et j'ai cousu très vite ce sac.

Un sac pour mon Ariane Flower Power

Rien de particulier quant au sac lui-même.

Un sac pour mon Ariane Flower Power

La doublure est en seersucker rose, je l'ai taillée dans les chutes d'un ouvrage que vous devriez découvrir bientôt.

Je ne sais plus du tout où j'ai bien pu chiner ce seersucker, la cretonne Flower Power provient quant à elle des puces de Saint-Christol les Alès.

Un sac pour mon Ariane Flower Power

La nouveauté de ce sac, et ce qui m'a le plus amusée à réaliser, c'est la cordelière recouverte de tissu. Le vert de la cordelière (de récup', bien sur) était bien trop pâlichon pour ce sac hyper coloré, je l'ai donc camouflé sous une bande de tissu dans le droit fil cousue à petits points aussi discrets que possible. 

Un sac pour mon Ariane Flower Power

J'ai eu beaucoup de mal à me photographier moi-même, mas ce n'est pas grave si vous n'y voyez pas grand chose, le résultat ne me convient pas, du tout ! Le sac ton sur ton sur la robe, bof, bof....

Alors ??????????

Je me suis souvenue de Boris Vian et de sa télé : "je l'ai r'tournée, d'l'aut'côté c'est passionnant !".

Un sac pour mon Ariane Flower Power
Un sac pour mon Ariane Flower Power

Le sac rose s'accorde beaucoup mieux avec la robe fleurie.

A bientôt pour peut-être un ouvrage en seersucker, ou un autre sac, ou...

ce sera selon l'inspiration du moment.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces

Repost0

Publié le 7 Juillet 2019

où il apparaît que je continue mon petit jeu...

Vous vous en souvenez peut-être, l'été dernier, j'ai commencé à assortir un sac à chacune de mes tenues.

La robe que je porte le plus souvent ces temps-ci, c'est Ariane en jean, il était donc tout à fait légitime et opportun que je la récompense en lui offrant son sac, rien qu'à elle (et peut-être un peu à moi aussi ??????????).

J'ai utilisé comme base un panier chiné aux puces d'Alès.

Un sac pour mon Ariane en jean

J'ai choisi de ré-interpréter le graphisme du tissu d'Ariane, en version XXL.

 

Un sac pour mon Ariane en jean

On peut reconnaître sur le motif des chutes d'Ariane, des chutes de différents rideaux, certains utilisés sur l'endroit et sur l'envers, certains rebrodés, le simili doré vient de chez Action.

Après moult essais et tergiversations, j'ai fini par ajouter une broche, chinée mais où ?

 

Un sac pour mon Ariane en jean

J'ai aussi doré et argenté les perles des anses, tout simplement avec des feutres Posca.

Un sac pour mon Ariane en jean

J'aime beaucoup ce grand panier tout simple, me voici parée pour l'été.

Un sac pour mon Ariane en jean
Un sac pour mon Ariane en jean

Et bientôt, un autre sac, pour une autre Ariane...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor, #C'est bon pour le moral

Repost0

Publié le 22 Juin 2019

où il apparaît un style de malade...

Il y eut un temps où j'achetais des vêtements tout faits, en magasin, mais ça, c'était avant.

Je m'étais donc offert un perfecto en simili cuir, chez Cache-Cache.

Au bout de quelques années, l'intérieur du col s'épluche, se désagrège, pèle, bref, une horreur.

Sauvetage d'un perfecto

J'ai vite décidé de remédier à cette pelade, mais j'ai longtemps hésité sur la matière à employer : simili noir, canevas, jacquard...

Le simili me parait bien banal, le canevas ou le jacquard me séduisent davantage mais, bon sang, mais c'est bien sur ! La fausse fourrure, voilà la vraie bonne idée !

J'ai toute une savane sur mon étagère, girafe, déjà vue ici, zèbre, éléphant, tigre, panthère et même vache (merci de ne pas me faire remarquer qu'il y a peu de vaches dans la savane), mais le col à recouvrir est étroit et tous ces motifs beaucoup sont trop gros.

Alors je quitte la savane pour la jungle, carrément, je vais au grand fleuve Limpopo, aux grasses eaux vert-de-grisées et huileuses, bordé d'arbres à fièvres, et je retrouve le serpent-python-bicolore-de-rocher...

Ce que je vous traduis avec moins de lyrisme, "et je retrouve les chutes de mon top Bella d'hiver".

Je vous montre comment j'ai procédé, ça peut toujours servir.

J'ai d'abord tracé le patron du col.

 

Sauvetage d'un perfecto

C'est très simple, il suffit de poser le col sur un papier et de tracer tout autour.

Après découpage du patron, vérification en le posant sur le col.

Sauvetage d'un perfecto

Je découpe le col dans la chute de jersey. Je le pose en place, le milieu du nouveau col sur le milieu de l'ancien.

Sauvetage d'un perfecto

J'épingle le nouveau col, en pratiquant un rentré sur l'envers, en suivant la ligne de couture vers le corps du blouson, et en suivant la surpiqûre vers l'extérieur du col.

Sauvetage d'un perfecto
Sauvetage d'un perfecto

C'est un peu trop long, pas grave ! je coupe...

Sauvetage d'un perfecto

Voilà, c'est en place, il n'y a plus qu'à coudre.

Sauvetage d'un perfecto

Je couds à la main, et même, à la main gauche, à petits points glissés. Le "truc" c'est de glisser l'aiguille entre les deux épaisseurs de simili pour que rien ne transperce sur l'endroit. C'est facile à réaliser.

Sauvetage d'un perfecto

Et voilà le résultat !

Sauvetage d'un perfecto

Et comme il restait encore une chute après avoir coupé le nouveau col, j'ai offert à mon blouson... Qui a dit des franges ? Un peu de sérieux voyons, il s'agit d'un perfecto ! Non, je lui ai offert une écharpe.

Sauvetage d'un perfecto
Sauvetage d'un perfecto

Quel style de malade !!!!!!!!!!!!!!!!

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 20 Juin 2019

où il apparaît que le fil d'Ariane était un fil d'or...

Je magasinais tranquillement aux Tissus Bastide quand tout à coup, sans prévenir, un coupon s'est projeté dans mes bras "achète-moi ! tu vois bien que je suis fait pour toi !"

Comment résister ? Ce coupon était fait pour moi, c'est indéniable. Il réunissait tout ce que j'aime, un jean, tout doux, de cette qualité de jean dont on sent qu'il s'assouplira et s'adoucira encore en se patinant; noir, mais pas seulement, et avec cette touche de doré so chic; un imprimé graphique...

 

Ariane en jean

J'étais convaincue, j'achetais ce coupon, vendredi matin.

Et dimanche, Ariane en jean faisait ses premiers pas sur un vide-greniers puis aux puces d'Alès.

Ariane en jean

Comme d'habitude, j'ai zappé le zip.

Ariane en jean

Mais pas comme d'habitude, j'ai bordé en brodant.

Ariane en jean

Il y a plus de deux ans que je suis l'heureuse propriétaire de cette machine à coudre électronique, Pfaff 1080 S achetée chez Lidl.

Mais je n'avais jamais osé essayer de broder avec.

Et tant qu'à se lancer dans l'inconnu, ajoutons une difficulté supplémentaire en utilisant un fil métallique, même pas peur !

La réussite totale de cet essai fou me permet de penser qu'on reverra bientôt cette guirlande de petites fleurs...

Ariane en jean

Petit récapitulatif :

patron la Maison Victor, juillet/août 2017

coupon les Tissus Bastide

fil doré Lidl.

Plus qu'à trouver un canevas pour offrir à cette robe un sac digne d'elle....

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 13 Juin 2019

où il apparaît la rencontre de l'été...

Il aura fallu 15 versions de Carola et 8 de Bella pour que la rencontre ait enfin lieu : Carola et Bella sont faites pour être portées ensembles, façon robe.

Cette rencontre n'aurait pu se faire sans ce superbe coupon de satin de coton, chiné samedi dernier aux puces de Saint-Christol les Alès.

Quand Bella rencontre Carola

Certainement un tissu vintage sixties, flower power oblige, peut-être un tissu d'ameublement car d'une très grande largeur.

Je n'avais qu'une petite hauteur, une robe était donc impossible à y caser, sauf une robe coupée à la taille, comme la Bella qui ne me va pas.

D'où l'idée de l'ensemble top plus jupe.

 

Quand Bella rencontre Carola

Contrairement au modèle de Carola, j'ai coupé le devant en un seul morceau, et le dos également, pour ne pas gâcher les jolies fleurs psychédéliques.

 

Quand Bella rencontre Carola

Tout est récupération dans cet ensemble :

- les patrons (janvier février 2017 pour Carola, mai juin 2019 pour Bella), patrons largement rentabilisés

- le tissu chiné aux puces

- la doublure des poches de la jupe et les parementures du top ont été coupées dans un rideau en voile de coton vendu ( braderie de Houilles) avec le ciel de lit de la princesse au petit pois, rideau que j'avais heureusement remplacé par un sari

- les bordures de poches et la ceinture de la jupe ont été coupées dans un débardeur Etam chiné aux puces d'Alès.

Je crois que je n'oublie rien...

 

Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola

Et puisque le temps est aux fleurs, en voici quelques unes qui me ravissent au jardin, fleurs de la passion, clématite, lavande, yucca...

Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola
Quand Bella rencontre Carola

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 8 Juin 2019

où il apparaît une excellente nouvelle...

Je ne porte quasiment jamais de t-shirt, parce que ça n'a pas de forme, parce que ça tient trop chaud, 

Mais voici un top Bella en jersey qui fera le job du t-shirt avec style et élégance, me voilà donc convertie au port du t-shirt, c'est officiel !

Bella mode marinière

J'avais un tout petit coupon de jersey rayé trouvé aux tissus Bastide. On ne le voit pas sur les photos, mais il y a un tout fin fil argenté de chaque côté des rayures noires.

Bella mode marinière

Comme pour le Bella en peau de python, j'ai cousu ce jersey sans aucun problème, avec ma Silvercrest et une aiguille "à bout rond".

Me voici donc convertie également à la couture du jersey, autre excellente nouvelle.

Bella mode marinière

Toujours la même découpe au dos qui donne tout son style au désormais t-shirt Bella !

Bella mode marinière

A bientôt pour encore d'autres versions de Bella, je ne m'en lasse pas.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 3 Juin 2019

où il apparaît un serpent python bicolore de rocher...

J'ai acheté il y a bien longtemps, sur un site de revente de coupons,  un tout petit métrage de jersey velours à impression peau de serpent. 

Bella d'hiver

Entre mon appréhension à l'idée de coudre du jersey, (et en plus ce jersey ressemble à de la panne de velours, un cauchemar à travailler !) et la difficulté à trouver un patron entrant dans ce tout petit métrage, mon coupon dormait depuis longtemps sur une étagère de mon stock.

Mais Bella est arrivée !

Et voici une version hivernale du top Bella, qui sera parfait sur une jupe de crêpe noir, ou encore avec un pantalon style smocking, pour un petit dîner, voire un réveillon.

Bella d'hiver

Je n'ai apporté aucune modification au modèle, et c'est impeccable !

Bella d'hiver

Grande nouvelle, donc, le top Bella peut aussi être réalisé en jersey, il sera assurément mon t-shirt favori, même s'il ne ressemble en rien à un T.

Autre excellente nouvelle, contre toute attente, ce jersey velours qui ressemble à de la panne se coud trèèèèèèèèèèès facilement.

Grâce à cette machine Silvercrest.

Bella d'hiver

Et puisque je suis trop fière d'avoir dompté ce jersey, bientôt un autre top Bella, toujours en jersey, je n'y crois pas moi-même !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #la Maison Victor, #Couture

Repost0

Publié le 1 Juin 2019

où il disparaît une robe et un tablier...

mais où apparaissent un top et un sac....

Je vous faisais part dernièrement, ici, de mes doutes à propos de la robe Bella. Je l'ai finalement cousue entièrement, essayée et décousue.

Le haut de la robe restera donc bien un top.

 

Bella à Cuba
Bella à Cuba

Voici pour la disparition de la robe. 

Avant d'assister à la disparition du tablier, nous allons nous pencher un peu sur le tissu, pour mieux comprendre l'allusion à Cuba.

Quand j'ai retrouvé ce coupon dans mon stock, j'ai tout d'abord cru avoir affaire à un tissu hawaïen. 

Bella à Cuba
Bella à Cuba
Bella à Cuba
Bella à Cuba
Bella à Cuba

Mais entre les hibiscus et autres plantes exotiques, regardez ce qui se cache :

Bella à Cuba

D'accord, c'est un cliché.

Va donc pour Cuba...

Dans l'ancienne jupe de la robe Bella, j'ai donc coupé un sac Lucy.

Pour sa doublure, j'ai eu recours à un tablier Geneviève Lethu, chiné pour 20 centimes aux puces d'Alès. 

J'ai posé le milieu du patron sur la couture qui séparait les deux poches du tablier.

Bella à Cuba
Bella à Cuba

Et voila le sac !

Il est donc doté de deux poches intérieures bien pratiques.

Pour l'anse, j'ai utilisé les ceintures et la bride de tour de cou d'origine du tablier, il m'a suffi de les coudre bout à bout, quel effort !

Bella à Cuba

Et... je ne suis pas forcément emballée par l'effet obtenu mais...

Retournons à Hawaï !

Voilà un an que je cherche à offrir à ma Goa l'Hawaïenne un sac digne de son imprimé et de ses couleurs.

J'ai eu recours à des sites russes pour trouver des modèles de dentelle d'Irlande, j'ai chiné des paniers, j'ai crocheté, cousu, appliqué, brodé, monté moult usines à gaz mais rien ne me satisfaisait.

C'était pourtant simple !

Le mariage de la robe et de ce sac me semble évident.

Bella à Cuba
Bella à Cuba

Bientôt d'autres versions du top Bella, et même une version hivernale...

A bientôt donc.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor, #patron gratuit

Repost0

Publié le 28 Mai 2019

où il apparaît mes explications, que je souhaite complètes et limpides...

Et si elles ne le sont pas, je compte sur vous pour me le signaler !

J'ai réalisé toute une ribambelle de sacs Lucy, tout d'abord celui-ci, et puis le sac Route 66 qui m'a accompagnée à Chypre, et enfin plusieurs autres que je n'ai pas eu le temps de publier, mais rassurez-vous, ça viendra.

Comme je vous l'avais promis lors de la publication du premier sac, j'ai ré-écrit les explications trouvées sur Makerist qui me semblaient... soyons indulgente, difficiles à utiliser.

Le patron se trouve ici, clic, il est bien dessiné, proportionné, je le recommande.

Observation préliminaire : si votre tissu s'effiloche rien qu'à le regarder, commencez par surfiler à plat toutes les pièces de votre sac. Si votre tissu ne s'effiloche pas plus que ça, voire pas du tout, il est inutile de surfiler.

Je commence par une petite précision : si votre tissu présente un motif "qui a un sens", il faut couper la partie fond du sac en deux morceaux, sous peine d'avoir les personnages, les animaux ou les fleurs la tête en bas d'un côté du sac, Monsieur Jourdain sortez de ce sac !!

Si le tissu n'a pas de sens, couper cette pièce en deux morceaux peut faire économiser du tissu.

On commence donc par piquer endroit contre endroit les deux morceaux du fond du sac.

 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Marquer par une épingle le milieu du fond et le milieu des côtés du sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Superposer les deux épingles, une du fond sur une du côté, toujours endroit contre endroit.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Continuer à épingler le fond sur le côté, à partir du centre vers l'extérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Épingler de la même façon à partir du centre vers l'autre extrémité. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Piquer le long du bord, à une largeur de pied de biche.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Au passage, un petit coucou à la machine à coudre sans qui tout ceci serait impossible à réaliser. ici, c'est la machine de ma maison de vacances, une Silvercrest de base, robuste et fiable.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Recommencer la même opération avec l'autre côté du sac, et ensuite avec les trois morceaux de l'autre tissu. On obtient deux sacs identiques qu'on place l'un dans l'autre, endroit contre endroit.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Épingler les deux sacs l'un sur l'autre en commençant en haut du fond. Il est possible qu'il faille égaliser un peu. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Et hop ! on dégage bien derrière les oreilles...

Sac Lucy, et comment le réussir.

On continue d'épingler tout autour du sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Au milieu du haut d'un côté on place deux épingles perpendiculaires pour délimiter une petite portion de couture qui ne sera pas faite tout de suite : il faut ménager une ouverture pour retourner le sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On pique de chaque côté des épingles, vers l'extérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On pique ensuite les grands côtés.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On ne pique surtout pas le haut des tout petits côtés, les anses coulisseront par là.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On retourne le sac sur l'endroit par l'ouverture qu'on a ménagée, on replie la valeur de couture de cette ouverture vers l'envers et on épingle.

En retournant, on fait très attention à ne pas retourner entièrement le haut des 4 petits côtés par où coulisseront les anses, on laisse à peu près 1 cm à l'intérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On épingle et on surpique, en 4 fois donc, deux petites courbes et deux grandes.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Le long des grands côtés, on pique à 3 cm pour former une coulisse pour les anses.

Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.

J'ai préféré utiliser une corde, mais le principe est le même qu'avec une anse en tissu : on la passe dans la coulisse à l'aide d'une épingle à nourrice et on la ferme solidement. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Peu importe que la jonction soit peu esthétique, comme nous sommes de petites fûtées nous allons la dissimuler dans la coulisse, l'important est qu'elle soit costaude.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Et nous voici l'heureuse propriétaire d'un sac parfaitement réversible, deux sacs pour le prix d'un en quelque sorte. Encore qu'ici la notion de prix soit toute relative puisque le patron est gratuit et le sac coupé dans les chutes d'une de mes robes favorites, la Parisienne de la rue de Bagnolet. Cette robe m'a accompagnée lors de tant de voyages qu'elle méritait bien son sac personnel. Voila qui est fait, il n'y a plus qu'à partir...

Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.

Et pour finir, la flèche du Parthe, le coup de pied de l'âne, la vengeance de Mamie Rochon...

J'ai trouvé le patron de ce sac sur makerist, ici.

Je ne connais pas les magazines dont il provient, aussi j'ai eu la curiosité d'en feuilleter un au supermarché.

Feuilleter est en fait un bien grand mot : je me suis contentée de la couverture :

 

 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Mais si, regardez bien !

Sac Lucy, et comment le réussir.

Un patron gratuit à 3€95 !

De qui se moque-t-on ?

Je préférerais nettement un patron payant à 0 €.... et avec des explications utilisables, complètes, claires, précises, mais j'en demande certainement trop.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #patron gratuit, #wax et boubou

Repost0

Publié le 23 Mai 2019

où il n'apparaît pas que j'ai essayé un sarouel...

Le 1er  mai, sur le vide-greniers de Sauve, j'ai eu l’œil attiré par un superbe tissu style tie and dye, multicolore, rebrodé, orné de paillettes.

J'extirpe le tissu du tas de vêtements où il était enfoui et je constate qu'il s'agit en fait d'un sarouel. Pas grave, il est suffisamment ample pour me permettre d'y couper un top Bella.

Par curiosité, rentrée chez moi, j'ai essayé ce sarouel.

Vraiment par curiosité...

Et faites-moi confiance, vous ne voulez pas voir ça !

Vous n'en saurez pas plus, sinon que comme je l'imaginais, le sarouel ne correspond ni à mon âge, ni à mes formes, ni à ma taille (on se croirait revenu aux maths modernes...).

En revanche, le tissu me plait toujours autant, ultra coloré, il est fin et fluide, et le voici transformé en Bella.

Haut Bella dans un sarouel
Haut Bella dans un sarouel
Haut Bella dans un sarouel

Et toujours avec Bella, le fameux détail du dos qui fait tout son charme :

Haut Bella dans un sarouel
Haut Bella dans un sarouel

Pour finir, un gros plan sur le tissu, un très fin coton indien, style tie and dye, brodé et pailleté : 

 

Haut Bella dans un sarouel

Bilan : quelques heures de découvit, un peu moins longtemps de couture, toujours le patron de la robe Bella de la Maison Victor mai/juin 2019, réduit à sa partie supérieure. En prime, j'ai conservé la ceinture corselet noire, smockée, elle sera parfaite pour une prochaine Carola (pas la toute prochaine déjà coupée, la prochaine suivante), et tout ça pour... 50 centimes, vive la récup' et l'upcycling.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0