couture

Publié le 1 Septembre 2018

où il apparaît le début d'une série....

 

Lison souhaite que je lui couse une trousse, donc j'en couds une pour Fantin....

Mais si, il y a une logique là dedans.

Lison a choisi pour sa trousse deux tissus, très jolis, mais assez chers.

Alors, comme je ne veux pas les gâcher, je commence par réaliser une trousse pour Fantin, dans les chutes de son pyjama à têtes de mort, Tissu trouvé chez Bastide tissus.

J'ai trouvé un tuto qui me parait bien fait, celui de Pikebou, je me lance et ! hop !

 

Trousses et sac à dos têtes de mort

Oui, en fait j'ai cousu deux trousses, une avec un lacet blanc pour les stylos à bille et les crayons à papier, une à lacet fluo pour les feutres et crayons de couleurs.

L'essai est concluant, Lison aura sa trousse.

Mais j'avais une grande chute, alors les trousses seront accompagnées d'un sac à dos.

Trousses et sac à dos têtes de mort

Le modèle vient d'ici, mais j'ai supprimé la poche.

Je me suis amusée à crocheter une tête de mort assortie, grâce à ce modèle.

Il est en anglais mais facile à suivre. Fantin n'a pas souhaité que je crochète la fleur qui sert de chapeau, trop girly à son goût.

Trousses et sac à dos têtes de mort
Trousses et sac à dos têtes de mort

Je me suis bien bien amusée malgré tout, et je suis rassurée, Lison aura sa trousse, non, ses trousses et son sac à dos, vous les découvrirez bientôt.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Modèles de tricot gratuits, #Tricot pour Fantin, #Tissus Bastide

Repost0

Publié le 30 Août 2018

où il apparaît une petite robe à contre temps...

Certes, les jours raccourcissent, la nuit tombe plus tôt.

Certes, le thermomètre n'atteint plus que rarement les 30 degrés.

Certes, nous n'entendons plus chanter les cigales depuis quelques jours.

Certes les potirons et autres courges envahissent les étals de légumes.

Certes, il est beaucoup question de la rentrée des classes.

Mais nous sommes encore en août, l'été a encore trois semaines devant lui, alors je me suis offert une nouvelle version de la Parisienne, si je compte bien, c'est la dixième.

 

 

La Parisienne à Honolulu

Non contente de chercher à prolonger l'été, je cherche également à prolonger notre voyage à Hawaï par l'utilisation de cet imprimé fleuri.

Je suis incapable de me souvenir d'où provient ce coupon, un vide-greniers ? Emmaüs ?

Comme une robe entièrement fleurie me semblait difficile à porter, j'ai coupé le haut dans un imprimé à pois beaucoup plus sobre. Celui-ci provient du vide-greniers de Blauzac.

La Parisienne à Honolulu

Vous ne voyez pas la doublure de la robe, et c'est heureux, mais il est à noter qu'elle a été coupée dans un rideau de très fin coton rose, rideau qui faisait partie d'une paire, achetée à la braderie de Houilles, cousue sur une armature de ciel de lit.

J'ai habillé moi-même le ciel de lit, avec un sari, vous pouvez le revoir ici mais j'ai bien sur conservé la paire de rideaux, certaine de lui trouver un jour une utilité.

Le patron, c'est toujours la Parisienne de Louis Antoinette, vu et revu ici.

 Et maintenant je reprends ma couture pour mes petits-enfants, et comme eux vont bientôt "rentrer", des sacs à dos, des trousses....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces

Repost0

Publié le 20 Août 2018

où il apparaît mon sac de l'été, de l'automne et même de l'hiver....

Vous vous souvenez peut-être de ce petit jeu que je m'étais inventé, offrir un sac à chacune de mes tenues de l'été, le premier de ces sacs est visible ici.

Le sac destiné à ma Goa l'Hawaienne est toujours en panne, pas en panne de velours, hélas, vraiment en panne, en rade, en rideau...

J'ai donc entrepris un autre sac, en attendant de découvrir l'inspiration qui me permettra de vaincre la guipure irlandaise. 

Comme d'habitude, je n'ai pas pris de photo de l'avant de l'ouvrage, ni des opérations successives, j'ai foncé, cousu très rapidement la pochette de base, puis sa doublure, puis j'ai oublié le projet sur ma table de travail. Fantin m'a aidé à lui trouver une bandoulière, en fait une ceinture pailletée. Le projet a de nouveau sommeillé sur ma table.

Enfin, en cherchant autre chose, j'ai déniché une ceinture en cuir et cauris, chinée sur un vide-greniers (mais lequel ?), je tenais ma bandoulière.

Le sac a encore connu de multiples avatars, j'ai changé au moins trois fois le bouton qui fixe la ceinture sur le sac, j'ai réalisé moult paires de boucles d'oreilles avant de trouver enfin hier, sur le vide-greniers de Vézénobres, la bonne !

Assez fait de tours à mon sac, le voici : 

Sac à la Gitane

Il est constitué d'un canevas, chiné bien sur, mais je ne sais plus où, d'une ceinture africaine, et d'une doublure d'inspiration indienne : certains pratiquent la cuisine fusion, pourquoi pas la couture fusion ?

J'ai réveillé la coiffure de ma Gitane avec quelques fleurs, je n'oublie pas que je rentre à peine d'Hawaï...

Sac à la Gitane

Le zip est de récup', bien sur, c'est tout de même plus drôle qu'un achat en magasin.

J'ai réveillé la coiffure de ma Gitane avec quelques fleurs, fixées par des boutons de chez Action, je n'oublie pas que je rentre à peine d'Hawaï...

Sac à la Gitane

Voici les fameuses boucles d'oreilles : 

Sac à la Gitane

Elles s'imposaient, n'est-ce pas ?

J'adore le côté asymétrique de la fixation de la ceinture.

Un côté doté d'un gros bouton ancien :

 

Sac à la Gitane

L'autre côté avec fine natte et pompons de cuir : 

Sac à la Gitane

Le sac enfin terminé, restait à lui trouver sa robe de l'été : j'ai exhumé celle de l'été 2013 qui me semblait lui convenir.

Sac à la Gitane
Sac à la Gitane

Les cauris s'accordent parfaitement aux boutons anciens qui ornent cette robe.

Mais ??????????????? Ces boutons ???????????

Déjà vus ici, et récemment encore....

Sac à la Gitane

Bon sang, mais c'est bien sur, commissairebourrelè-je !

Je tiens la tenue qui convient à ce sac ! Mon ensemble jupe Carola et top vintage Modes & Travaux  en tissu aborigène.

Sac à la Gitane

Ce n'est plus un sac, mais un vrai tour du monde...

Ce sera aussi certainement un tour du calendrier, car j'imagine sans peine ce sac en automne sur mon perfecto et en hiver sur mon manteau.

 

Sac à la Gitane

Allez, foin de triomphalisme, je retourne à ma guipure irlandaise, ça calme....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Voyages, #Trouvailles aux puces, #sacs à tapisserie, #customisation avec du canevas

Repost0

Publié le 5 Août 2018

où il apparaît... une revenante !

Il y a bien longtemps que Lison n'avait pas eu les honneurs d'un article ici.

Aussi, quand elle a souhaité que je lui réalise un chemisier, j'ai, en même temps, sauté de joie et sur l'occasion : un petit tour aux tissus Bastide, une plongée dans ma collection de La Maison Victor, et le tour était joué.

Elsa et les flamants

Chemisier Elsa du numéro de septembre/octobre 2016, en taille 34.

J'ai juste un peu élargi le haut de la manche, ce qui a provoqué quelques fronces puisque la tête de manche était élargie elle aussi.

Si vous avez un truc pour éviter ça...

Elsa et les flamants

Je me suis appliquée pour les raccords, les flamants retombent sur leurs pattes.

Elsa et les flamants

Pour le montage du poignet, j'ai simplifié : pas de fente, juste le bas de la couture de dessous de manche laissé ouvert, les bords repliés et surpiqués, simple et efficace.

Elsa et les flamants

Pour les boutons, cachés sur le devant par une patte, façon chemise de smocking, j'ai opté aussi pour la simplicité et la rapidité : j'ai posé des fausses pressions Kam.

Elsa et les flamants

Le chemisier plait à Lison, c'est gagné ! J'espère pouvoir à nouveau coudre pour elle.

Elsa et les flamants
Elsa et les flamants

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor, #Tissus Bastide

Repost0

Publié le 26 Juillet 2018

où il apparaît que t'as le look Coco...

Je savais que Fantin avait particulièrement apprécié le film Coco, je ne prenais donc pas un gros risque en choisissant ce tissu, comme toujours aux tissus Bastide.

 

Nissi /Bana version Coco

Mon patron Nissi/Bana de la Maison Victor (numéro de juillet août 2018) n'était pas encore rangé, le pyjama fut vite cousu.

Ce que j'ignorais, c'est qu'il allait déclencher une tornade de grimaces, peut-être pour adoucir le côté macabre de l'imprimé.

Il faut reconnaître que le fond d'image à base de serviettes de bain de même inspiration (Gifi, celles de la pub télé) ne calmait pas le jeu...

 

Nissi /Bana version Coco
Nissi /Bana version Coco
Aloha !

Aloha !

Nissi /Bana version Coco

J'ai tout de même réussi à prendre une photo apaisée, ce pyjama n'est pas maléfique, on fait même de bonnes nuits avec.

Nissi /Bana version Coco

En attendant la version hiver, c'est à dire avec manches et jambes longues et en pilou, de ce pyjama, je tente un chemisier pour Lison, à bientôt j'espère...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor, #Tissus Bastide

Repost0

Publié le 25 Juillet 2018

où il apparaît une deuxième version du pyjama Nissi/Bana de la Maison Victor...

Entre Fantin et les pirates, c'est une longue histoire ! Ici et là.

Aussi je n'ai pas été étonnée du choix fait par Fantin aux tissus Bastide pour un nouveau pyjama.

Nissi/Bana version pirates

Encore un tissu de créateur américain, comme celui de la première version, Riley Blake cette fois.

Nissi/Bana version pirates

Comme pour la première version, j'ai supprimé les poches, coupé le corps en un seul morceau et posé des pressions plastiques.

Nissi/Bana version pirates
Nissi/Bana version pirates
Nissi/Bana version pirates

Et bientôt ici, sous vos yeux ébaubis, une troisième version...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor, #Tissus Bastide

Repost0

Publié le 24 Juillet 2018

où il apparaît un petit jeu pour l'été...

Après le jeu de la moquette d'hôtel et le jeu du tissu souvenir de voyage, je m'amuse actuellement avec un nouveau jeu : réaliser un sac pour chacune de mes tenues de l'été.

Parce que le sac noir pour l'hiver et le sac beige pour l'été, au motif que ça va avec tout et en fait avec rien, ça suffit !

J'ai déjà joué à ce petit jeu l'été dernier, avec la robe Ariane version boubou et son sac dédié, rien que pour elle !

Cette année, je rebelote, mais je systématise, enfin, j'essaye, parce que j'ai du monde à la maison et les touristes, ça prend du temps, ça n'en laisse pas beaucoup pour la couture.

Mais le premier sac assorti à une tenue a vu le jour, le voici : 

Un jeu de sacs

D'abord la tenue : le petit haut vintage de Modes & Travaux, vu et revu ici, cette fois dans un superbe imprimé chinois, pivoines et oiseaux, et la jupe Carola, dans un coupon déniché chez Emmaüs. Tenue déjà vue à Adélaîde, mais je n'ai pas pris le temps de vous la présenter.

Quant au sac, je l'ai confectionné en quelques minutes, avec une housse de coussin chinée il y a loooooooooongtemps sur un vide-greniers et remisée quand j'ai refait ma déco : il y a quelques jours, j'ai utilisé le rembourrage du coussin pour les coussins étoiles de Lison, et j'ai décidé de réutiliser la housse ; J'ai juste eu à la plier en deux, piquer deux coutures de côté, poser un fond en set de table (toujours de la récup', et fixer une ceinture (vide-greniers de Blauzac) en guise de bandoulière. 

Un jeu de sacs

Tout ceci me semble parfaitement assorti.

Un jeu de sacs

J'adore les broderies à petits miroirs du sac, un rappel amusant de la vague hippy d'il y a quelques temps.

J'ai déjà mis en chantier un sac pour ma Goa l'Hawaïenne, mais je crois bien que la technique adoptée, la guipure d'Irlande, est un peu compliquée pour moi...

Un jeu de sacs

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor, #Trouvailles aux puces

Repost0

Publié le 22 Juillet 2018

où il apparaît que Fantin est une "extreme team" à lui tout seul...

Il y avait longtemps que je rêvais d'un nouveau patron de pyjama pour Fantin : je modifiais depuis trop longtemps un vieux patron Burda qui avait perdu toutes proportions, à force de rallongements et d'élargissements successifs. J'en ai rêvé, Victor l'a fait ! Sous la forme d'un pyjama d'été, dans son numéro de juillet août, Nissi et Bana.

Le patron tracé, il fallait trouver un tissu susceptible de plaire à Fantin, un imprimé masculin, mais pas trop enfantin, Mamie je n'ai plus 5 ans !

Heureusement, il y a des soldes chez Bastide.

J'ai déniché un superbe tissu Michael Miller, extreme team, totalement masculin et en aucun cas enfantin. 

Fantin adore, je suis ravie !

Nissi/Bana, première version
Nissi/Bana, première version

Mon petit mannequin se prête au jeu des photos, profitons en.

Nissi/Bana, première version
Nissi/Bana, première version

Le pyjama tombe parfaitement bien, j'ai supprimé les poches ce qui m'a permis de tailler le corps en un seul morceau, et remplacé les boutons et boutonnières par des pressions plastiques (des fausses Kam achetées sur e-bay).

Nissi/Bana, première version

J'ai aussi ourlé le bas des manches, je crois bien que cette indication a été oubliée dans les explications.

Nissi/Bana, première version

Ce pyjama aura d'autres versions, comme celui-ci pour l'été, et avec manches et jambes longues, pour l'hiver, dès que je trouve d'autres tissus "masculins et pas enfantins".

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor, #Tissus Bastide

Repost0

Publié le 5 Juillet 2018

où il apparaît un souvenir de voyage qui devrait donner lieu à une nouvelle tradition...

Vous connaissez peut-être déjà la tradition qui consiste à publier sur ce blog la première moquette d'hôtel d'un voyage.

En cousant cette robe, j'ai réalisé que je rapportais souvent un coupon de tissu en souvenir de voyage.

Tout a commencé à Miami avec un coupon rose flashy.

Ensuite à Santa Fe, j'ai acheté deux coupons pour Fantin, des engins de chantier et  des cow-boys (mais je ne retrouve pas l'article)  et un coupon pour moi.

J'ai acheté d'autres coupons lors d'autres voyages, mais je n'a pas encore trouvé le patron qui leur convenait.

Je ne pouvais pas quitter Hawaii sans un tissu hawaïen, forcément.

J'ai visité plusieurs magasins, grands comme un hall de gare, remplis, bourrés à craquer de rouleaux hyper colorés, des tissus hawaïens, bien sur, mais aussi des tissus américains, japonais, polynésiens, bref, de vrais paradis pour les couturières, surtout qu'on peut trouver de tout petits prix.

J'ai eu beaucoup de mal à trouver "le" coupon car les imprimés hawaïens sont exubérants, à ne regarder qu'avec des lunettes de soleil, et mon appétence pour la couleur est encore toute récente et très timide.

Mais j'ai trouvé, un superbe imprimé spectaculaire mais que je trouve néanmoins portable.

Et voici, après ce préambule interminable, ma robe de l'été 2018, c'est officiel !

Goa l'Hawaienne
Goa l'Hawaienne
Goa l'Hawaienne

Vous aurez reconnu Goa, de la Maison Victor, dans son numéro de juillet/août 2018.

Celle dont vous connaissez déjà le brouillon.

Le motif du dos est lui aussi très spectaculaire.

Goa l'Hawaienne

La fente est fermée par un bouton ancien : J'ai chiné récemment 2 kilos de boutons anciens sur le vide-greniers des Ormes sur Voulzie, c'est le premier bouton de ce nouveau stock que j'utilise.

Goa l'Hawaienne

J'ai coupé le col dans la partie noire du motif, chassez la couleur naturelle....

Goa l'Hawaienne

J'adore ces feuillages qui me rappelleront ici ce superbe voyage.

Goa l'Hawaienne

Je crois que la tradition est définitivement établie, rapporter un coupon de chaque voyage...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Voyages, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 2 Juillet 2018

où il apparaît ma petite robe de l'été 2018...

Quand j'ai découvert ce modèle du dernier numéro de la Maison Victor, j'ai tout de suite su que cette robe était celle qu'il me fallait.

Aussitôt dit, aussitôt faite, en version brouillon tout d'abord, je ne veux pas risquer de gâcher mon superbe coupon souvenir d'Hawaii.

J'avais chiné un petit coupon de wax, que j'appelle plutôt boubou, sur le vide-greniers de Vimpelles, Seine-et-Marne.

Un boubou coloré, en deux parties séparées par une bande fleurie, du violet et de l'orange sur fond noir, une lisière fleurie qui cache une surprise !

Goa la simple

Je connaissais déjà le boubou hollandais, va pour le boubou suisse...

Goa la simple

La robe est très simple à réaliser, un devant animé de deux longues pinces, un dos ouvert par une fente boutonnée, un col droit.

Goa la simple

Comme j'ai posé mon patron sur la lisière fleurie, qu'il eut été dommage de cacher, je n'ai pas eu à coudre d'ourlet, simple et efficace.

 

Goa la simple

J'ai déniché dans mon stock un bouton de nacre ancien, tout à fait assorti aux fleurs du tissu. Merci Aline pour ce bouton !

Goa la simple

La seule modification que j'a apporté au modèle est de couper le col dans la partie contrastante du tissu, pour plus de fantaisie.

Goa la simple

Autre possibilité de modification, plier le col, ce qui le transforme en col Claudine, et donne beaucoup de charme à cette petite robe.

Col Mao ? Col Claudine ? Je n'ai pas encore choisi, je crois que j'alternerai les deux versions.

Et bientôt, la version hawaïenne de Goa, pas si simple qu"elle en a l'air.

Goa la simple

Col Mao ? Col Claudine ? Je n'ai pas encore choisi, je crois que j'alternerai les deux versions.

Et bientôt, la version hawaïenne de Goa, pas si simple qu"elle en a l'air.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost0