couture

Publié le 21 Avril 2022

où il apparaît un chemisier gardé caché....

Il y a quelques temps, j'ai réalisé le chemisier Elise, modèle de la Maison Victor, dans son numéro de septembre/octobre 2021.

Comme d'habitude, patron et explications sont impeccables, coudre ce chemisier est un grand plaisir.

Mais vous ne le verrez pas !

En tous cas, pas en entier, pas au complet....

Ce chemisier est tout à fait réussi mais il ne me va pas.

Le col est beaucoup trop imposant pour moi.

J'ai d'abord cru que cela provenait d'un mauvais choix de tissu, mais non, le tissu est parfait, comme vous le verrez bientôt.

Ce chemisier dormait donc dans mon dressing jusqu'à cette idée de génie : dépiécer puis upcycler ce rogaton !

Aussitôt imaginé aussitôt réalisé, Elise est devenue en partie Camélia.

Quand Camélia rencontre Elise

J'ai tout d'abord presqu'entièrement décousu Elise, ce qui m'a pris davantage de temps que de la coudre, mais comme disait Pénélope, notre inspiratrice tutélaire, faire et défaire...

J'ai coupé le haut du dos de Camélia dans le dos d'Elise, les deux hauts du devant pareillement, j'ai coupé les trois pièces du bas de Camélia dans le reste de mon coupon, et j'ai conservé telles quelles les manches d'Elise qui, ô joie !, s'inscrivent parfaitement dans les emmanchures de Camélia.

Voici donc un chemisier upcyclé qui n'en est pas moins hybride, un peu Camélia, un peu Elise et qui me convient parfaitement.

Quand Camélia rencontre Elise

Le tissu est une broderie anglaise chinée aux puces d'Alès, 2€ le grand coupon de 3 mètres, vous verrez donc bientôt une autre réalisation dans les chutes.

 

Quand Camélia rencontre Elise

Comme pour le premier Camélia, celui en faux wax, je n'ai doublé que le haut du chemisier.

J'ai récupéré les boutons transparents que j'avais utilisés pour Elise, ils proviennent de mon stock, certainement des boutons anciens.

J'ai réalisé un faux boutonnage en piquant les deux morceaux du bas devant l'un sur l'autre.

 

Quand Camélia rencontre Elise

J'aime beaucoup les manches trois quarts, bien plus agréables à porter que des manches longues, bien plus élégantes que des manches courtes.

J'adore le détail de la fente du bracelet !

Quand Camélia rencontre Elise

Me voici devenue la Dame aux Camélias, je n'ai plus qu'à écrire une lettre à Elise...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 18 Avril 2022

où il apparaît un hommage subliminal au Sar  Rabindranath Duval...

et une pensée pour Pascale qui n'aime pas la toile de Jouy.

Ma première Paula était hawaio-japonaise, la seconde africaine, la troisième céleste, la quatrième est yvelinoise et provençale.

J'avais depuis longtemps ce grand coupon de toile de Jouy, merci Marguerite.

Je me suis enfin décidée à y couper une robe après une visite au "nouveau" magasin de la Samaritaine, encore merci Marguerite.

J'ai adoré l'utilisation, voire le détournement, de cette toile traditionnellement réservée à l'ameublement en robe, à la boutique Dior.

Sans aucune vergogne, je me suis emparée de l'idée.

Et franchement, j'aime beaucoup le résultat !

 

Paula IV

J'ai donc ressorti le patron de Paula, la Maison Victor, mai/juin 2021, je ne prenais pas beaucoup de risques avec ce patron éprouvé.

Paula IV
Paula IV

J'ai apporté un peu de fantaisie avec une ceinture en Vichy.

Paula IV

Et des boutons anciens :

Paula IV
Paula IV

Peut-être ma petite robe de l'été 2022 ? 

Une histoire à suivre....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 5 Avril 2022

où il apparaît un faux wax mais une vraie rencontre...

À vrai dire, cette rencontre était inévitable puisque les deux modèles proviennent du même numéro de la Maison Victor, le dernier paru à ce jour, le numéro 2 de 2022.

Voici donc Camélia, le chemisier, et Tiana, la jupe.

Quand Camélia rencontre Tiana

Le modèle d'origine du chemisier comporte des manches longues, mais j'avais envie d'un modèle de printemps, j'ai déjà beaucoup de Jessica à manches longues, j'ai donc raccourci les manches.

En fait, j'ai simplement utilisé la partie supérieure du patron, je n'ai pas collé la "rallonge" de la pièce E.

Et moins simplement, j'ai réalisé un bas de manches festonné, en suivant les dessins de mon tissu, puisqu'ils me rappelaient les festons de l'encolure.

Quand Camélia rencontre Tiana

Le tissu ressemble à du wax, mais c'est simplement un coton imprimé, l'envers est très différent de l'endroit, contrairement au vrai wax.

La lisière porte la mention "Soweto modèle déposé". L'inspiration africaine est donc confirmée, mais seulement l'inspiration.

Quand Camélia rencontre Tiana

J'ai acheté ce coupon aux tissus Bastide, mon fournisseur quasi exclusif en dehors des vide-greniers, un jour de foire aux coupons à 50%.

Vous verrez bientôt que pour rentabiliser mes 3€60, j'ai trouvé une petite robe d'été dans les chutes, pour Clélie.

Quand Camélia rencontre Tiana

J'aime aussi porter ce chemisier rentré dans la jupe Tiana.

Quand Camélia rencontre Tiana

Mais oui, elle tombe bien, elle aurait juste besoin d'un petit coup de fer pour effacer ce pli intempestif...

Je l'ai taillée dans une chute de rideau Habitat, merci Emeline, que vous connaissez déjà puisque je l'ai utilisée pour ces tenues de cow boys pour Sasha et Florentin

Quand Camélia rencontre Tiana

Pour ces deux modèles, Camélia et Tiana, j'ai puisé dans mon stock pour les boutons.

Des boutons bicolores pour Camélia.

Quand Camélia rencontre Tiana

Pour simplifier, j'ai supprimé les boutonnières et réalisé un faux boutonnage.

Pour Tiana, deux boutons anciens, qui proviennent comme les boutons bicolores d'un fort lot de boutons chinés sur un vide-greniers, je revois très bien l'endroit mais impossible de retrouver le nom du village.

Quand Camélia rencontre Tiana

J'aime beaucoup cette jupe, très rapide à coudre, agréable à porter, je sens qu'elle est en passe de détrôner Carola aux 25 versions.

 

Quand Camélia rencontre Tiana

Je suis donc équipée pour le printemps, il vient quand il veut, le plus tôt sera le mieux....

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Février 2022

où il apparaît la meilleure nouvelle de la journée...

Et il apparaît qu'on en a bien besoin de meilleure nouvelle, voire de meilleures nouvelles, par les temps qui courent...

Je viens d'apprendre que nous étions aujourd'hui 28 février le dernier jour de l'hiver météorologique.

Par conséquent, demain sera le premier jour du printemps !

Elle est pas bonne ma nouvelle ?

Printemps pour moi, ce n'est pas seulement des cœurs repeints au vin blanc, c'est surtout synonyme de robes d'été et de tongs.

Ne pêchons pas par optimisme débridé, commençons la saison par une robe de printemps, j'ai nommé Silia V. 

Silia V

Le patron est donc celui de la Maison Victor, numéro de septembre/octobre 2019.

Certainement la robe la plus rapide à réaliser, d'autant plus rapide que j'ai piqué et surfilé en même temps.

Le coupon de jersey a été acheté pour quelques centimes chez Emmaüs.

J'ai d'abord cru que c'était un imprimé "graou", style léopard, mais à la réflexion je pense que c'est plutôt un imprimé peau de serpent.

Silia V

J'ai recentré la photo pour essayer de supprimer l'horrible poteau télégraphique....

À l'intérieur aussi, des fils intempestifs apparaissent sur la photo, grrrrrrrrr....

Silia V

Et après cette photo de printemps, un ouvrage inédit dévoilé dès que possible, dans un tout autre style.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #C'est bon pour le moral, #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 18 Février 2022

où il apparaît une nouvelle dynastie...

J'arborais fièrement un top Tessa ultra coloré il y a quelques temps.

Tessa II

Pour son deuxième avatar, je suis revenue à un motif plus habituel dans mon dressing, du graphisme, du noir et gris, avec juste une petite touche de mauve tout de même.

Tessa II

C'est moins voyant, mais tout aussi agréable à porter.

Tessa II

Et toujours le détail stylé sur les manches, spectaculaire mais très facile à réaliser.

Petit récapitulatif : patron Tessa de la Maison Victor, numéro 1 de 2022

                              jersey à 2€50 le mètre (et en grande largeur) des Tissus Bastide

Le prochain Tessa bientôt, j'en ai même déjà prévu deux, un très parisien, un plus hawaïen, ce modèle est si simple et rapide à coudre, les jerseys si beaux et si bon marché chez Bastide que j'ai constitué un petit stock.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 6 Janvier 2022

où il apparaît que l'année commence en beauté...

Et un top printanier et quelques fleurs pour tenter d'oublier l'hiver, le froid, le Mistral !

 

Tessa

Il s'agit de Tessa, du nouveau numéro de la Maison Victor, numéro 1 de 2022.

Ce modèle est signalé comme facile à réaliser, et c'est vrai, bien qu'il soit en jersey.

J'avais complètement oublié ce coupon, chiné je ne sais plus où.

Je redoutais de le couper, de tenter de le coudre mais tout c'est passé sans encombres, sans surprise, à ma grande surprise, justement.

 

Tessa

J'ai suivi scrupuleusement les explications, précises et détaillées comme toujours chez Victor, j'ai même consulté la vidéo proposée sur leur site.

J'ai cependant raccourci un peu le corps du top, et pas mal les manches.

Et encore simplifié le travail, déjà très simple, en utilisant un point élastique qui pique et surfile en même temps.

Je n'ai pas tenté les ourlets à la double aiguille, une difficulté à la fois.

Tessa

J'adore le détail des manches froncées. 

Comme le jersey est extrêmement fin, les manches ne prendront pas de place sous une veste ou un manteau.

 

Tessa

Aujourd'hui, je porte Tessa sur une Carola en simili (un chemin de table de chez Action), mais j'ai dans mon stock un superbe tweed qui lui semble prédestiné.

J'ai vu sur un groupe de couturières un Tessa avec des manches en wax, je sens la dynastie se profiler à l'horizon de la nouvelle année...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #C'est bon pour le moral, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 3 Novembre 2021

où il apparaît une invitation au voyage...

Puisque Clélie possède désormais un bateau, un petit voyage vers les îles lui est permis.

Le voyage, c'est comme le wax et les pulls marins, il n'y a pas d'âge pour commencer !

Vous connaissez déjà le tissu, chiné chez Emmaüs, j'y ai trouvé une Sonia. Je prédisais que les chutes serviraient un jour, je suis vraiment ravie d'avoir eu raison, et ce n'est pas seulement la radinerie qui me fait parler.

Voici donc cette Douceur exotique :

Douceur 7
Douceur 7

Merci à ma machine à coudre de me permettre de si jolies surpiqûres fleuries.

Douceur 7

À bientôt pour une autre Douceur, toujours en upcycling....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces

Repost0

Publié le 25 Octobre 2021

Pour Clélie

où il apparaît des cerises et des tulipes...

Clélie est née hier soir, je sais donc enfin pour qui je couds ou tricote.

Nous ne pourrons hélas faire sa connaissance que dans quelques jours puisque les visites à la maternité ne sont pas autorisées.

En attendant, je continue ma série de Douceur, en voici une, fruitée et fleurie qui me plait beaucoup.

Douceur 6

Je ne me souviens plus du tout sur quel vide-greniers j'ai chiné ce grand coupon, pour une fois je n'ai pas recours à des chutes pour une Douceur.

Et il me reste de quoi tailler une robe en taille 2 ans, je la verrais bien avec un empiècement à smocks brodés, à l'ancienne.

 

Une bordure de tulipes s'imposait.

Douceur 6

J'ai cousu un sarouel en lin (puces d'Alès) pour porter avec cette Douceur.

Douceur 6
Douceur 6

J'ai utilisé un patron offert sur le site Tissu-price.

Voici le lien, mais j'hésite franchement à le recommander. 

D'abord, au moment d'imprimer le patron il y a une ambigüité dans les explications, taille réelle ou ajustée, on ne trouve pas la même formulation sur le site et sur le patron lui-même. Et surtout, pas de carré témoin beaucoup plus simple à utiliser.

 

Quant aux explications....

N'oublions pas que bien souvent les futures mamans où les jeunes mamans font leurs premiers essais en couture pour leur bébé.

Franchement il y a ici de quoi les décourager, voire les dégoûter du DIY.

Un petit exemple : "Assemblez votre élastique sur le sarouel en prenant votre élastique à l'intérieur."

 

Comme souvent, les explications n'indiquent pas les finitions, ni comment ni quand les réaliser, on voit pourtant nettement sur les photos qu'un surfil a été fait.

Je suis tout de même parvenue à obtenir quelque chose qu'on pourrait nommer sarouel, mais.... voyez plutôt :

Douceur 6

J'ai comparé le fameux sarouel à un jean Obaïbi, acheté 10 centimes à la Clède.

La largeur, ou plutôt la non-largeur, du bas des jambes m'inquiète :  un petit pied peut certainement y passer, mais, de mémoire, quand on habille un bébé, on passe la main dans le bas de la jambe du pantalon pour guider le pied.

J'attends donc le verdict de l'essayage avant de me lancer dans une série de sarouels, si toutefois vous connaissez un patron fiable, merci de me l'indiquer.

À bientôt pour un gilet assorti à cet ensemble (et encore du ralâge contre les explications, Mamie Ronchon est de retour sur cet écran !).

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Octobre 2021

où il apparaît qu'il n'y a pas d'âge pour porter du wax...

Une version en wax de cette blouse pour bébé s'imposait.

Il n'est jamais trop tôt, ni trop tard, pour porter du wax.

Pour un vêtement de bébé cependant le choix du coupon dans mon stock s'est révélé délicat, j'ai surtout des pagnes ou des coupons avec de très grands motifs, des motifs démesurés pour de si petites pièces à couper.

J'ai cependant trouvé un pantalon dans mon stock de vêtements à dépiécer, dont j'ignore complètement la provenance, dans lequel j'ai pu couper cette nouvelle Douceur.

 

Douceur 5

Il m'a simplement fallu couper le devant en deux morceaux, et j'ai préféré contrarier les motifs pour le col.

Douceur 5

Comme il me reste un peu de tissu, j'ai en projet un ensemble pour Sasha qui vient de rentrer des Antilles.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Wax et boubou, #wax et boubou, #de toutes les matières c'est le wax qu'elle préfère

Repost0

Publié le 10 Octobre 2021

où il apparaît un premier vêtement en broderie anglaise...

Après ce festival de couleurs, douceur 1, douceur 2 et douceur 3, je calme un peu le jeu avec un grand classique des vêtements d'enfants, la broderie anglaise.

Un grand classique également sur ce blog, je pourrai facilement créer une catégorie "broderie anglaise".

 

 

 

Douceur 4

J'ai chiné deux petits coupons aux puces de Saint-Christol-les -Alès il y a quelques semaines.

Douceur 4

J'ai brodé (enfin, ma machine a brodé) des festons en guise de surpiqûres. En ton sur ton, ils sont discrets.

Douceur 4

Après la broderie anglaise, bientôt ici-même une nouvelle douceur qui inaugurera une série de vêtements coupés dans un autre classique de ce blog, et qui possède lui sa catégorie, je vous laisse deviner....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces

Repost0