couture

Publié le 16 Juin 2023

où il apparaît une Paula neuve, Paula IX...

Encore une Paula, mais très différente de la précédente, et même de toutes les autres, c'est la première qui ne soit pas imprimée ni fleurie.

J'ai trouvé un tissu épais mais souple chez Bastide, au rayon des tissus à 2€ le mètre.

J'ai tout de suite su que j'utiliserai ce tissu dans tous les sens, en long et en large et sens dessus dessous.

À tel point que je ne sais plus distinguer l'envers de l'endroit, mais peu importe.

Paula IX

Les poches rayées se détachent bien du fond pointillé de la robe.

Paula IX
Paula IX

Au dos, j'ai coupé un empiècement pour ajouter un peu de fantaisie.

J'avais déjà réalisé un empiècement sur de précédentes Paula, mais c'était rendu nécessaire par manque de tissu, j'avais coupé ces Paula dans des taies de traversin. Ici, par exemple, un empiècement en wax. Pour cette autre Paula, l'empiècement est coupé dans le même tissu mais dans l'autre sens : taie de polochon implique partie de Tétris....

Paula IX
Paula IX
Paula IX

La ceinture est coupée dans le même sens que les poches.

Paula IX

Paula IX est la première Paula à se parer de boutons de nacre. Encore de la récup', bien sur, j'ai acheté sur le vide-greniers de Vézénobres, pour 1 euro,  un gros collier constitué de boutons de nacre et de bois de toutes les couleurs, j'ai encore de quoi fermer quelques robes, pas forcément des Paula.

Paula IX

Et comme il me reste un bon coupon, Paula IX aura bientôt une veste (à priori une Daniella si je ne change pas d'avis).

Le patron de Paula est toujours gratuit ici.

Mais auparavant, encore une Paula avant la surprise promise....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor, #patron gratuit

Repost0

Publié le 14 Juin 2023

où il apparaît la huitième version de Paula, en attendant....

Chaque année, je guette impatiemment l'éclosion du premier coquelicot, signe de l'arrivée du printemps, enfin, pour moi.

Je ne sais pas si c'est général en France, mais ici, cette année, les coquelicots sont partout, en nombre, en champs entiers, c'est magnifique, on se croirait dans un tableau de Monet, bien que loin d'Argenteuil.

L'année des coquelicots, donc, ce que je préfère évidemment à l'année des méduses.

J'ai voulu apporter ma contribution à cette floraison rutilante, et ce fut facile, j'avais en stock un coupon acheté cet automne aux puces de Saint-Christol-lez-Alès, un tissu épais mais souple, tout doux, satiné, un peu brillant...

 

Paula aux coquelicots

Le patron de Paula n'est jamais loin, la robe fut vite coupée, assemblée, surpiquée, ceinturée, portée. Pour la photo, ce fût un peu plus long.

Paula aux coquelicots

Franchement, je la trouve très réussie !

Paula aux coquelicots

Comme le tissu me semble se suffire à lui-même, pour les boutons et les surpiqûres, j'ai fait au plus simple.

Paula aux coquelicots

Les boutons proviennent de mon stock ; j'ai trouvé une ceinture toute faite dans mon tiroir à ceintures, certainement récupérée d'une fripe.

Paula aux coquelicots

Petit pense-bête : patron la Maison Victor, numéro de mai/juin 2021, offert ici :  https://www.femmesdaujourdhui.be/patronscouture/robe-paula/

J'ai procédé à quelques modifications : pas de tunnel pour la ceinture au dos, fentes dans les coutures de côté.

Et bientôt Paula IX, qui sera bien sur une Paula neuve...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor, #patron gratuit

Repost0

Publié le 13 Juin 2023

où il apparaît un arc-en-ciel....

En attendant une rafale de Paula et une surprise absolue (ça c'est du teasing !), retour sur un petit ensemble cousu pour Clélie.

J'avais chiné pour quelques centimes, aux puces de Saint-Christol, un coupon de coton enduit.

Ensemble pour égayer la pluie

Lors d'une visite au magasin, j'ai constaté que ce coupon provenait sans doute des Tissus Bastide.

Quoi qu'il en soit, il convenait parfaitement à un ciré pour Clélie.

Ensemble pour égayer la pluie

Des recherches effrénées sur le net m'ont conduites à ce patron, offert par Marie-Claire idées.

Eh oui, je ne suis pas rancunière... (Mais j'ai beaucoup de mémoire !)

Forte de cette mésaventure, je me suis beaucoup méfiée de ce patron, et j'ai eu raison : il est noté "équipé d'une grande capuche, ce ciré...."

Grande capuche ? Ah non, c'est un peu court, jeune bison ! (non, je ne regarde pas trop de westerns, c'est le nom du "créateur" du patron, super bison).

Le patron de la capuche est immense, disproportionné : je l'ai posé sur la capuche de ma parka, il est plus grand.

D'accord, proportionnellement, les bébés ont de plus grosses têtes (oh qu'en termes galants...) que les adultes, mais il ne faut pas pousser, pas au point qu'une capuche en deux ans soit plus grande qu'une capuche en 38/40.

J'ai donc bidouillé le patron de la capuche pour le ramener à la raison.

J'ai également raccourci les manches, je ne couds pas pour un petit chimpanzé.

Grâce à toutes ces modifications, je crois avoir réussi mon ciré, enfin, le ciré de Clélie.

Ensemble pour égayer la pluie
Ensemble pour égayer la pluie

J'ai trouvé de gros boutons rouges (vide-greniers) dans mon stock, qui cachent des boutons-pressions car j'ai un peu cané devant des boutonnières aussi longues.

La doublure apparaît en revers des poignets et en bordure des poches.

Ensemble pour égayer la pluie

Pour la doublure, j'ai utilisé une fine toile de coton imprimé dont j'ai oublié la provenance, peut-être les puces d'Alès.

Ensemble pour égayer la pluie

Comme j'avais encore du tissu, j'ai coupé un chemisier assorti, le même que le chemisier à licornes déjà vu ici.

Ensemble pour égayer la pluie

Les boutons rouges viennent de mon tiroir à boutons rouges, forcément.

Quant à l'arc-en-ciel annoncé, je l'ai photographié il y a quelques jours, pile devant ma fenêtre, et double s'il vous plait !

Ensemble pour égayer la pluie

Rendez-vous au prochain orage !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 28 Mars 2023

où il apparaît une poupée qui n'a pas encore de prénom mais déjà une garde-robe....

Je l'ai chinée aux puces d'Alès il y a quelques temps, Je l'ai offerte cachée dans une valise qui avait appartenu à Lison.

La poupée de Clélie

Et dans la valise, sous la poupée, un début de garde-robe.

Une grenouillère coupée dans les chutes d'un t-shirt réalisé pour Clélie, mais que vous n'avez pas encore vu car il est immense, ah! les différences de taille selon les marques....

Et dans les chutes de la grenouillère, un bandeau.

Le jersey provient des tissus Bastide.

La poupée de Clélie

Une robe, copie conforme d'une Mary de la Maison Victor, en velours milleraies rose à petites étoiles argentées, coupon chiné aux puces d'Alès.

La poupée de Clélie

Une autre version de la même robe, en velours milleraies toujours, noir à petits cœurs, un grand coupon chiné aux puces d'Alès, encore. 

La poupée de Clélie

Une veste en coton matelassé, trouvé sur le vide-greniers de Blauzac, réduction de la veste Noah de la Maison Victor. La veste est portée avec une grenouillère blanche, coupée dans un t-shirt que je ne portais plus.

La poupée de Clélie

J'ai exhumé les chutes d'une combinaison "overall" réalisée pour mon fiston (le papa de Clélie, donc), coton matelassé double face acheté chez Bouchara en 1980 : ça c'est de la récup' !

Et hop, un couchage pour la poupée.

La poupée de Clélie
La poupée de Clélie

Et pour que la poupée ait bien chaud, j'ai tricoté une mini couverture, version réduite de celle que j'ai tricotée pour la princesse Clélie.

La poupée de Clélie

Ce n'est qu'un début, continuons le trousseau, c'est bon pour éradiquer les chutes....

Et cela perpétue une tradition familiale, habiller la poupée comme sa petite maman, tradition initiée vers 1950 avec ma poupée Françoise, continuée avec Sasha qui a d'abord appartenu à ma fille puis à la sienne, Lison.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor, #pour Clélie

Repost0

Publié le 17 Mars 2023

où il apparaît que Daniela se sent pousser des ailes....

Pour moi, depuis 1961, Daniela s'écrivait avec un seul L.

Je décrypte pour les trop jeunes : Oh Daniela la vie n'est qu'un jeu pour toi....

(Même pas) désolée si vous l'avez dans la tête pour la journée.

Grâce à Victor, Daniella s'est vu pousser des ailes.

 

Daniella et Tiana

Le patron de cette veste printanière a paru dans le numéro de janvier/février 2023 de la Maison Victor.

Daniella et Tiana

La toile aux cactus luxuriants vient des tissus Bastide.

Daniella et Tiana

Ce sont les poches surpiquées qui m'ont tout de suite séduite.

Daniella et Tiana
Daniella et Tiana

Surpiquées, certes, mais très faciles à réaliser puisque ce sont des poches plaquées.

Daniella et Tiana

J'ai trouvé des boutons anciens dans mon stock, et, comme le modèle le spécifiait, je les ai fixés sur la patte de boutonnage de droite de la veste, ils cachent une grosse pression.

Grande facilité ici aussi.

Daniella et Tiana

Comme il me restait du tissu, j'ai offert sa jupe à Daniella.

Daniella et Tiana
Daniella et Tiana
Daniella et Tiana

Vous aurez peut-être reconnu Tiana qui continue allègrement à "dynaster".

Daniella et Tiana
Daniella et Tiana

Les mêmes boutons ornent les pattes de poche.

Daniella et Tiana

Et voilà, grâce à Victor et aux tissus Bastide, "un univers de joie".

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 6 Mars 2023

où il apparaît que Noah est prêt à affronter la pluie....

Le déluge, je ne suis pas sure, mais une petite pluie, c'est sans problème !

Après une veste Noah en matelassé double face, voici une nouvelle version, en coton enduit.

Noah bis

J'ai chiné ce coupon de coton enduit bleu, à pois et à fleurs, pour 1€, sur le vide-greniers de Durfort.

Noah bis

Trois boutons pour cette version, de gros boutons fleuris trouvés chez Zeeman.

La doublure apparait en revers des manches.

Noah bis
Noah bis
Noah bis

Le coton enduit nécessitait une doublure, je n'ai pas eu à la chercher bien loin : dans un coupon, de fine toile de coton, toujours à 1€, trouvé lui aussi à Durfort, en même temps que le premier coupon.

Je ne sais pas si ces deux coupons étaient destinés à faire équipe, mais je trouve qu'ils s'accordent parfaitement.

Noah bis
Noah bis

Ce n'est pas une petite pluie qui empèchera Clélie d'être élégante...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor, #pour Clélie

Repost0

Publié le 3 Mars 2023

où il apparaît une jolie petite veste pour Clélie ...

J'ai nommé Noah, selon un patron de la Maison Victor de septembre/octobre 2018.

J'ai chiné, pour 1€,  un coupon de tissu matelassé double face, sur le vide-greniers de Blauzac.

Le modèle de Victor est entièrement doublé, mais j'ai procédé comme pour mes vestes Ellie, la bleue, et la noire, elles aussi coupées dans du matelassé double-face, donc ne nécessitant pas de doublure.

Noah
Noah

Je n'ai pas doublé la veste, mais j'ai gansé toutes ses coutures, l'envers est aussi beau que l'endroit, cette veste pourrait être portée des deux côtés.

Noah
Noah

J'adore le motif de petits animaux, renards, lièvres, oiseaux, fleurs ....

Des boutons jaunes ajoutent un peu de soleil, parce qu'il peut pleuvoir, même sur Noah (à suivre !).

Noah

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 28 Février 2023

où il apparaît que noir c'est noir, mais qu'il y a toujours de l'espoir....

Je vous parlais ici d'une robe noire chinée pour son empiècement en velours brodé.

Voici le fameux empiècement, recoupé pour obtenir la partie supérieure du devant d'un nouveau Friedl.

Friedl noire du jour et Friedl noire du soir

J'ai associé ce velours brodé à un épais jersey côtelé, déjà vu sous la forme de Sanna.

 

Friedl noire du jour et Friedl noire du soir

Et hop ! un nouveau Friedl, toujours à manches longues, parfait pour l'hiver.

Friedl noire du jour et Friedl noire du soir
Friedl noire du jour et Friedl noire du soir

Voilà une version chaleureuse, en voici une plus festive, parfaite pour un petit dîner, et pas seulement en hiver.

Friedl noire du jour et Friedl noire du soir

Alors, oui, ces deux versions ne diffèrent pas seulement par le choix de leurs tissus, elles diffèrent aussi par le sens de leur coupe : il ne s'agit pas d'une erreur, cela est dû à la "biscornuité" des morceaux de tissu dont je dispose.

Dans cette nouvelle version, les manches ont été coupées dans la même dentelle que le haut du devant, mais cousues sans doublure, pour plus de transparence, le haut du devant est lui doublé, pour plus de bienséance.

 

Friedl noire du jour et Friedl noire du soir

La dentelle, comme la doublure, proviennent d'un top chiné pour 1€ aux puces de Saint-Christol lès Alès.

Friedl noire du jour et Friedl noire du soir

J'ai trouvé le coupon de satin damassé en ressourcerie, pour 1 € également.

Friedl noire du jour et Friedl noire du soir

Pas facile à photographier, mais luxuriant par ses feuillages, ses fleurs, ses constructions exotiques ce satin....

Friedl noire du jour et Friedl noire du soir

Après tous ces ouvrages noirs (Tessa, Friedl d'hiver, Friedl du soir), je lorgne mes piles de wax, toute bonne dynastie se doit de compter un modèle en wax.

Je ne peux hélas pas écrire wax au pluriel.... (Attention, spoiler !).

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 25 Février 2023

où il apparaît une nouvelle petite veste en tweed...

Après Magnolia, une nouvelle petite veste en tweed, et même en mohair, coupée dans un plaid chiné (dans tous les sens du terme !) encore à Vézénobres.

Et toujours selon un patron de la Maison Victor, dans son numéro de janvier/février 2015, les modèles de Victor ne se démodent pas !

 

Mona

Vous la voyez ici sur un jean et avec Friedl, vous la verrez bientôt avec une jupe Carola en simili que je lui ai spécialement confectionnée.

Veste indémodable grâce à son Chanel look, et, grâce à Victor, simplissime à réaliser.

 

Mona
Mona

Comme j'ai utilisé un plaid frangé sur ses quatre côtés (joie de l'upcycling !) je n'ai eu aucun ourlet à réaliser, ni sur le bas de la veste ou de ses manches, ni sur le devant. J'ai cependant ajouté une surpiqûre, mais ça, c'est ma marque de fabrique...

 

Mona

Des surpiqûres également pour souligner la découpe princesse et le joli détail des manches.

Encore un modèle qui me fera regretter la disparition de la Maison Victor, mais pour celles qui n'auraient pas le bonheur de posséder tous leurs patrons, voici une adresse où s'en procurer gratuitement : patrons gratuits de la Maison Victor.

Merci qui ?

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 24 Février 2023

où il apparaît un lever de rideau....

ou comment deux dynasties se rencontrent.

Mon premier, un bas de rideau brodé (certainement coupé à la hache, et encore, une hache émoussée) chiné quelque part.

Bien que coupé à la hache, ce bas de rideau brodé était encore muni de sa doublure, j'avais donc tous les matériaux nécessaires à Tiana.

Tessa et Tiana

Tout à fait ce qui convenait à une nouvelle Tiana, troisième numéro d'une nouvelle dynastie.

Pour s'accorder à ces magnifiques fleurs brodées, rien de mieux que des boutons émaillés anciens ornés d'un dragon, hélas timide le dragon, en tout cas difficile à photographier.

Tessa et Tiana

L'exubérance de ces fleurs exigeait pour équipier un top uni.

D'où mon second : Tessa me semblait tout indiqué. Hélas ses manches composées de deux morceaux en forme de croissants ne tenaient pas dans le jersey noir que je lui destinais. 

Jersey noir récupéré d'une robe chinée dans un tas de fripes à 1 euro les six, achetée pour son empiècement en velours brodé que vous verrez bientôt. 

Je me suis aventurée à tenter une adaptation "à la cow-boy" en fronçant la manche d'origine de la robe : j'ai fixé un élastique plat sur une ligne verticale tracée au milieu de la manche, avec le zig-zag trois points.

Je me lance rarement dans de pareilles élucubrations mais finalement, je pense que j'ai réussi mon adaptation de Tessa.

Tessa et Tiana
Tessa et Tiana

Et mon tout :

Tessa et Tiana

Pour mémoire : Tiana figure dans le numéro de mars/avril 2022 de la Maison Victor, Tessa dans ce lui de janvier/février 2022.

Vous découvrirez bientôt ici même pourquoi j'avais chiné cette fameuse robe en jersey noir.

À bientôt donc.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0