ma robe de l'ete

Publié le 31 Mai 2022

où il apparaît que Paula a décidément bien des ressources....

Après une Paula en tissu japonais

Paula old school

une première Paula en wax

Paula old school
Paula old school

et une Paula en toile de Jouy

Paula old school

voici une Paula en tissu ancien.

Paula old school

J'ai chiné un coupon ancien aux puces de Saint-Christol les Alès, pour 50 centimes. J'avais l'idée d'y couper un chemisier, mais il fait bien trop chaud pour porter un chemisier, la température se prête plus à une Paula.

Mais le coupon est trop petit....

 

Paula old school

Aucune importance, j'ai trouvé dans mon stock un grand coupon de faux liberty qui m'a permis de couper les parementures, un empiècement pour le dos et la ceinture.

Paula old school

Et un empiècement permet d'ajouter une surpiqûre, un grand plaisir pour une surpiqûre-addict....

Paula old school

Le tout petit motif du faux liberty se marie bien avec les gros motifs du coupon ancien.

Paula old school

Toujours issus de mon stock, des gros boutons anciens, du même ton que les fameuses surpiqûres, on ne se refuse aucun raffinement.

Paula old school
Paula old school

Comme pour toutes mes Paula j'ai modifié les côtés de la robe en terminant les coutures de côté par de grandes fentes qui montent jusqu'au bas des poches.

 

Paula old school

Et très bientôt une nouvelle Paula, toujours coupée dans un tissu chiné....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 18 Avril 2022

où il apparaît un hommage subliminal au Sar  Rabindranath Duval...

et une pensée pour Pascale qui n'aime pas la toile de Jouy.

Ma première Paula était hawaio-japonaise, la seconde africaine, la troisième céleste, la quatrième est yvelinoise et provençale.

J'avais depuis longtemps ce grand coupon de toile de Jouy, merci Marguerite.

Je me suis enfin décidée à y couper une robe après une visite au "nouveau" magasin de la Samaritaine, encore merci Marguerite.

J'ai adoré l'utilisation, voire le détournement, de cette toile traditionnellement réservée à l'ameublement en robe, à la boutique Dior.

Sans aucune vergogne, je me suis emparée de l'idée.

Et franchement, j'aime beaucoup le résultat !

 

Paula IV

J'ai donc ressorti le patron de Paula, la Maison Victor, mai/juin 2021, je ne prenais pas beaucoup de risques avec ce patron éprouvé.

Paula IV
Paula IV

J'ai apporté un peu de fantaisie avec une ceinture en Vichy.

Paula IV

Et des boutons anciens :

Paula IV
Paula IV

Peut-être ma petite robe de l'été 2022 ? 

Une histoire à suivre....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 13 Août 2021

où il apparaît une robe de circonstance....

Depuis au moins juin 2020, j'avais envie d'une robe bleue.

La voici enfin.... 

 

Paula Marie
Paula Marie

Coupée dans un coupon de wax chiné aux puces de Saint-Christol-lez-Alès, un pagne presque complet pour 2€.

Je connaissais déjà le wax "à message", pour ne pas dire le wax politique, en voici un superbe exemple.

Ici, une nouveauté pour moi, il s'agit d'un wax religieux, et comme pour le fromage, c'est écrit dessus.

Paula Marie

Contrairement à mes deux premières Paula, celle en tissu japonais et celle en wax, j'ai pris un grand soin de raccorder les motifs, sous les poches et surtout pour les revers de l'encolure.

Paula Marie

Vous avez donc reconnu la robe Paula de la Maison Victor, mai/juin 2021.

Les boutons rouge et doré proviennent de mon stock.

Pour la ceinture, j'ai tricoté 1mètre 60 d'e-cord, c'est looooooooooooooooong, mais devant une série télé peu palpitante, on a moins l'impression de perdre son temps.

Comme pour les premières versions, j'ai ménagé des fentes dans les coutures de côté.

 

Paula Marie
Paula Marie

Me voici donc prête pour les vide-greniers et puces du 15 août.

Quant à défaire les noeuds, c'est toute l'année pour une couturière-tricoteuse-crocheteuse, comme découdre, détricoter, décrocheter....

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Juillet 2021

où il apparaît une nouvelle Paula, plus fidèle au modèle...

Après une Paula japonisante, voici une nouvelle version, en wax, forcément.

Forcément parce que décidément, de toutes les matières, c'est le wax que j'préfère, mais ça, vous le savez déjà.

Forcément surtout parce que Victor lui-même a sous-titré l'article sur Paula "Out of Africa".

Le wax s'imposait donc, il me suffisait d'une petite plongée dans mon stock... où j'ai retouvé un pagne chiné quelque part.

 

 

Paula'Frica

Le fond est brun, mordoré, les reflets sont hélas difficiles à rendre.

Les oiseaux sont bleus, avec des détails rouges ou blancs.

En retrouvant ce tissu, je me suis rappelé les conseils, je pourrais même dire les diktats, qui nous étaient inculqués quand j'ai commencé à m'intéresser à la mode : jamais plus de deux couleurs dans une tenue, jamais deux imprimés, jamais de bleu avec du marron.

Heureusement, Kenzo, Christian Lacroix et bien d'autres sont venus nous libérer de ces oukazes, j'ai déjà montré ici que l'assemblage de différents imprimés est un de mes jeux favoris.

Quant au bleu avec du marron, la preuve est faite  de l'inanité de cette croyance.

Bref, j'adore cette nouvelle Paula.

Paula'Frica
Paula'Frica
Paula'Frica

Je m'en étonne moi-même !

Paula'Frica

Mais je m'en réjouis définitivement....

Paula'Frica
Paula'Frica

J'ai trouvé des boutons anciens turquoise dans mon stock.

Paula'Frica

Pour la ceinture, j'ai récupéré ce qui restait d'une ceinture chinée à la braderie de Houilles : elle était entièrement recouverte de boutons de nacre, vous en avez déjà vu un grand nombre sur différentes réalisations.

Le fond en suédine noire brodé de perles turquoise s'accorde parfaitement avec les couleurs du wax.

Paula'Frica
Paula'Frica

C'est finalement cette dernière photo (merci Lison d'avoir joué au paparazzi) qui rend le mieux la couleur du wax.

Je crois que je tiens enfin ma petite robe de l'été, été qui peut enfin commencer....

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 31 Mai 2021

où il apparaît que j'ai récidivé....

En promenade à Paris, au Marché Saint-Pierre comme par hasard.

Le quartier a beaucoup changé depuis que j'ai quitté la région parisienne, par exemple, il n'y a plus un seul magasin de tissu rue de Steinkerke, plus que des magasins pour touristes. 

Je me souviens de cette rue dans les années cinquante, chaque immeuble abritait un magasin de tissu, il y en avait même dans les couloirs d'accès aux immeubles, certains spécialisés en soieries pour déguisement, les coupons suspendus volaient au vent, c'était superbe à mes yeux de petite fille.

Autre changement, à part Dreyfus, il n'y a plus que des vendeurs de coupons.

Vente forcée, 3 mètres.

Les coupons ne sont pas exposés par matière, par usage, mais par prix, 20 € les 3 mètres, 30 € les 3 mètres... 

Sauf pour les wax qui sont vendus au pagne ou au demi-pagne, mais c'est traditionnel.

J'ai tout de même trouvé mon bonheur, chez Dreyfus, au quatrième étage, rayon ameublement, une toile qui m'a tout l'air d'être en coton.

 

Ariane aux 100 visages

Et devinez ce que j'en ai fait ?

Ariane aux 100 visages

Bien vu, une Ariane, on ne change pas une équipe qui gagne....

 

Ariane aux 100 visages
Ariane aux 100 visages

Pour les surpiqûres, après une tentative d'usine à gaz à quatre couleurs, j'ai réalisé un large bourdon serré, avec un cordonnet (Lidl) en fil supérieur pour plus d'épaisseur.

Ariane aux 100 visages

Simple et efficace.

Je crois bien avoir trouvé ma petite robe de l'été 2021, qui a dit qu'il fallait un nouveau modèle de petite robe de l'été différent chaque année ?

Je vais tout de même potasser mes Maison Victor à la recherche d'un modèle qui m'aurait échappé, en attendant le nouveau numéro prévu le 24 juin et qui promet "des robes virevoltantes pour l'été"....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 10 Juin 2020

où il apparaît que je n'ai pas cherché longtemps....

Je vous avais quitté dimanche, cachée derrière cette immense robe, chinée aux puces d'Alès.

J'avais été attirée vers un tas de fripes à 50 centimes, par cet imprimé noir et blanc. Après cette orgie de couleurs, j'en revenais à mes premières amours, le noir et blanc.

J'ai extirpé la robe du tas de fripes et j'ai cru qu'elle était en seersucker. Hélas non, elle est en 100% polyester, mais il faut lire l'étiquette pour le savoir, on jurerait du seersucker, par son gaufrage, son tombé, sa rapidité de séchage.

Lundi matin, après lavage et séchage express, j'ai coupé la version VI de Maud qui se cachait dans cette grande robe, ce fut vite fait, le patron était encore sur ma table.

 

Maud VI

Et mardi après-midi, mon paparazzi exclusif et préféré prenait ces photos.

Maud VI
Maud VI

J'ai tout de même hésité quelques temps quant au choix de l'élastique, noir à pois blancs ? Mais le blanc est trop blanc... À imprimé titres de journaux ? Les couleurs sont parfaites mais ça ne colle pas avec le motif léopard. Blanc ? Trop lingerie. Donc, ce sera noir, sobre et efficace. J'ai justement un morceau d'élastique de la bonne largeur, chiné lui aussi aux puces d'Alès, il y a quelques temps.

Maud VI

Le dos de la robe d'origine était coupé en deux morceaux, il s'ouvrait par un grand zip invisible. J'ai récupéré ce zip, il resservira bientôt, et fermé la couture.

Et... on n'y voit que du feu !

Maud VI

En revanche, ce que l'on voit bien, ce sont les surpiqûres décoratives, autour de l'encolure et des emmanchures.

Maud VI

Toujours avec mon element by Pfaff 1080S, et un fil métallique argent acheté chez Lidl.

Après ce défilé de Maud, je vais ranger son patron pour quelques temps, la robe bleue souhaitée attendra, peut-être jusqu'au prochain numéro de La Maison Victor, annoncé pour le 18 juin. 

Mais d'ici là, certainement d'autres réalisations à découvrir ici-même....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 8 Juin 2020

où il apparaît que je souhaitais une robe bleue...

 

Maud V

Je crois que la robe bleue sera la prochaine version de Maud, ou même la suivante.

Ce n'est donc pas la robe bleue souhaitée, mais une Maud vert anis à pois blancs, et je l'adore !

Je l'ai coupée dans un coupon de piqué de coton chiné sur le vide-greniers de Brignon le Plagnol.

Pour les ceintures, j'ai eu à nouveau recours à une paire de bretelles de chez Action, blanc et argent cette fois.

Maud V

J'ai essayé un nouveau point fantaisie pour les surpiqûres, toujours avec mon element by Pfaff 1080S.

Maud V

Mais là, j'ai vraiment accumulé tout ce qu'il ne faut pas faire si on écoute les ayatollahs de la couture orthodoxe : d'abord, coudre avec une machine achetée chez Lidl, mais ça, vous en avez l'habitude ici. 

Ensuite, j'ai utilisé des fils achetés chez Lidl, j'aggrave mon cas.

Et pour couronner le tout, j'ai utilisé deux fils extrèmement différents, ce qu'il ne faudrait jamais faire. Dans la canette, un fil issu d'un cône, donc un fil très fin. Et comme fil supérieur, un cordonnet très épais, pour que les motifs brodés soient bien denses.

Maud V
Maud V

Bilan de toutes ces transgressions : une robe que j'adore, oui, je me répète. Que j'ai autant de plaisir à porter que j'en ai eu à la réaliser.

Maud V

Et maintenant, la bonne nouvelle d'hier dimanche : les puces d'Alès ont rouvert.

Devinez qui se cache derrière cette robe immense :

Maud V

Facile ! Et c'est tout aussi facilement que j'ai trouvé quelle robe se cachait dans cette robe immense, la révélation très bientôt ici-même.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 23 Mai 2020

où il apparaît que, décidément, il est fort, Victor !

Voici donc ma quatrième version de Maud, encore en wax, mais différente de la précédente, tant le wax est riche de variations, en plus d'être riche en couleurs.

Maud IV

J'ai chiné ce superbe wax sur le vide-greniers de Vézénobres.

C'est un wax camerounais comme l'indique sa lisière, que j'ai précieusement conservée comme ourlet.

Maud IV

Ce wax porte la même signature que cette robe que j'adore, que je porte très souvent en robe d'intérieur, mais que je n'ai malheureusement pas réalisée moi-même, je l'ai chinée sur la braderie de Houilles.

Pour l'élastique, j'ai encore une fois eu recours à des bretelles trouvées chez Action au rayon déguisements. 

Maud IV

Je n'imaginais pas, en les achetant, qu'elles s'accorderaient si harmonieusement à un de mes tissus en stock.

J'ai encore réalisé des surpiqûres décoratives, toujours avec mon element by Pfaff 1080S, un nouveau point cependant, mais toujours le même fil acheté chez Bastide.

Maud IV
Maud IV

Et Victor ? 

C'est simple, depuis que je l'ai rencontré, je ne cesse de repousser les limites de mes compétences en couture : avec lui, j'ai osé les vêtements doublés, les découpes multiples, dernièrement les zips invisibles. Avec Maud, j'ai franchi un nouveau cap : oser les robes froncées à la taille. Jusqu'ici je les évitais soigneusement à cause de l'effet abat-jour garanti, mais Maud, certainement parce que les seuls les côtés sont froncés, le ventre et les fesses en sont dépourvus, ne présente pas ce défaut.

Il est fort Victor !

 

Maud IV

Une petite pause s'impose dans mon défilé de Maud, j'ai entrepris parallèlement la confection d'une nouvelle dynastie, mais en attendant, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous le pouvez.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #wax et boubou, #Tissus Bastide, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 20 Mai 2020

où il apparaît la grande nouvelle du jour...

Grande nouvelle pour moi surtout, mais je ne pouvais pas la passer sous silence : nous sommes le 20 mai et c'est un anniversaire !

C'est l'anniversaire de mon blog, qui a 12 ans aujourd'hui.

12 ans de tricot, de photos, de voyages, de recettes, de trouvailles aux puces et surtout 12 ans de messages, de partage et d'amitié.
464 abonnés, 994136 visiteurs, 1445 articles, cela mérite bien quelques fleurs.

Maud III et des fleurs !
Maud III et des fleurs !
Maud III et des fleurs !

Je ne suis pas peu fière des fleurs apparues sur mes cactus, comme si j'y étais pour quelque chose !

Merci à toutes celles qui me suivent depuis toutes ces années, merci aux nouvelles arrivantes, ces fleurs sont aussi pour vous.

Et maintenant, voici Maud III, j'en suis fière, et j'y suis pour quelque chose.

Maud III et des fleurs !

Une Maud en wax ! 

 

Maud III et des fleurs !

Avec toujours son joli décolleté en V.

Maud III et des fleurs !

Pour la ceinture, J'ai encore utilisé une paire de bretelles Action, mais celles-ci étaient plus larges, je n'ai pas eu besoin d'assembler deux morceaux.

Maud III et des fleurs !

J'ai utilisé un point de broderie pour surpiquer l'encolure et les épaules, façon point de croix.

Broderie réalisée avec mon element by Pfaff 1080S et du fil à broder Mettler Polysheen multicolor acheté aux tissus Bastide.

 
 
Maud III et des fleurs !

Le wax a été acheté  rue Doudeauville à Paris.

Si vous ne connaissez pas cette rue, je ne peux que vous recommander un petit voyage : chaque numéro abrite un magasin de tissus africains, on en trouve de toutes origines, Togo, Ghana, Mali, Cameroun, mais aussi des Hollandais, des Anglais, des Chinois.

Dépaysement assuré, pour le prix d'un ticket de métro.

Maud III et des fleurs !

Pour le voyage rue Doudeauville, attendez encore un peu, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous pouvez.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #C'est bon pour le moral, #Couture, #Tissus Bastide, #Wax et boubou, #la Maison Victor, #Ma robe de l'été

Repost0

Publié le 19 Mai 2020

où il apparaît le début d'un défilé de Maud...

Vous connaissez déjà Maud

Maud II

En la réalisant, et encore plus en la portant, j'ai tout de suite senti qu'une dynastie allait suivre cette première Maud.

Voici donc Maud II

Maud II

Réalisée dans un fin voile imprimé panthère.

J'ai eu le plaisir de découvrir ce voile dans une "pochette surprise", chinée dans une ressourcerie, en même temps que ce superbe tissu vintage.

 

Maud II

Comme le voile est effrontément transparent, j'ai bricolé à l'arrache un fond de robe à partir d'une petite robe noire de confection que je ne portais plus.

La décence est fauve, sauve.

Maud II

Pour la ceinture, comme pour la première version, j'ai utilisé une paire de bretelles achetée chez Action au rayon déguisement. 

Me voici parée pour un petit tour dans la jungle, en Maud et en mode Jane (bon, j'arrête !).

Maud II

Petit récapitulatif :

- patron La Maison Victor, numéro de mai/juin 2020

- tissu ancien chiné

- élastique Action

- machine element by Pfaff 1080S

- fil Lidl

A demain pour une occasion spéciale, avec Maud III.

En attendant, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous pouvez.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0