patron gratuit

Publié le 28 Mai 2019

où il apparaît mes explications, que je souhaite complètes et limpides...

Et si elles ne le sont pas, je compte sur vous pour me le signaler !

J'ai réalisé toute une ribambelle de sacs Lucy, tout d'abord celui-ci, et puis le sac Route 66 qui m'a accompagnée à Chypre, et enfin plusieurs autres que je n'ai pas eu le temps de publier, mais rassurez-vous, ça viendra.

Comme je vous l'avais promis lors de la publication du premier sac, j'ai ré-écrit les explications trouvées sur Makerist qui me semblaient... soyons indulgente, difficiles à utiliser.

Le patron se trouve ici, clic, il est bien dessiné, proportionné, je le recommande.

Observation préliminaire : si votre tissu s'effiloche rien qu'à le regarder, commencez par surfiler à plat toutes les pièces de votre sac. Si votre tissu ne s'effiloche pas plus que ça, voire pas du tout, il est inutile de surfiler.

Je commence par une petite précision : si votre tissu présente un motif "qui a un sens", il faut couper la partie fond du sac en deux morceaux, sous peine d'avoir les personnages, les animaux ou les fleurs la tête en bas d'un côté du sac, Monsieur Jourdain sortez de ce sac !!

Si le tissu n'a pas de sens, couper cette pièce en deux morceaux peut faire économiser du tissu.

On commence donc par piquer endroit contre endroit les deux morceaux du fond du sac.

 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Marquer par une épingle le milieu du fond et le milieu des côtés du sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Superposer les deux épingles, une du fond sur une du côté, toujours endroit contre endroit.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Continuer à épingler le fond sur le côté, à partir du centre vers l'extérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Épingler de la même façon à partir du centre vers l'autre extrémité. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Piquer le long du bord, à une largeur de pied de biche.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Au passage, un petit coucou à la machine à coudre sans qui tout ceci serait impossible à réaliser. ici, c'est la machine de ma maison de vacances, une Silvercrest de base, robuste et fiable.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Recommencer la même opération avec l'autre côté du sac, et ensuite avec les trois morceaux de l'autre tissu. On obtient deux sacs identiques qu'on place l'un dans l'autre, endroit contre endroit.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Épingler les deux sacs l'un sur l'autre en commençant en haut du fond. Il est possible qu'il faille égaliser un peu. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Et hop ! on dégage bien derrière les oreilles...

Sac Lucy, et comment le réussir.

On continue d'épingler tout autour du sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Au milieu du haut d'un côté on place deux épingles perpendiculaires pour délimiter une petite portion de couture qui ne sera pas faite tout de suite : il faut ménager une ouverture pour retourner le sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On pique de chaque côté des épingles, vers l'extérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On pique ensuite les grands côtés.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On ne pique surtout pas le haut des tout petits côtés, les anses coulisseront par là.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On retourne le sac sur l'endroit par l'ouverture qu'on a ménagée, on replie la valeur de couture de cette ouverture vers l'envers et on épingle.

En retournant, on fait très attention à ne pas retourner entièrement le haut des 4 petits côtés par où coulisseront les anses, on laisse à peu près 1 cm à l'intérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On épingle et on surpique, en 4 fois donc, deux petites courbes et deux grandes.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Le long des grands côtés, on pique à 3 cm pour former une coulisse pour les anses.

Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.

J'ai préféré utiliser une corde, mais le principe est le même qu'avec une anse en tissu : on la passe dans la coulisse à l'aide d'une épingle à nourrice et on la ferme solidement. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Peu importe que la jonction soit peu esthétique, comme nous sommes de petites fûtées nous allons la dissimuler dans la coulisse, l'important est qu'elle soit costaude.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Et nous voici l'heureuse propriétaire d'un sac parfaitement réversible, deux sacs pour le prix d'un en quelque sorte. Encore qu'ici la notion de prix soit toute relative puisque le patron est gratuit et le sac coupé dans les chutes d'une de mes robes favorites, la Parisienne de la rue de Bagnolet. Cette robe m'a accompagnée lors de tant de voyages qu'elle méritait bien son sac personnel. Voila qui est fait, il n'y a plus qu'à partir...

Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.

Et pour finir, la flèche du Parthe, le coup de pied de l'âne, la vengeance de Mamie Rochon...

J'ai trouvé le patron de ce sac sur makerist, ici.

Je ne connais pas les magazines dont il provient, aussi j'ai eu la curiosité d'en feuilleter un au supermarché.

Feuilleter est en fait un bien grand mot : je me suis contentée de la couverture :

 

 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Mais si, regardez bien !

Sac Lucy, et comment le réussir.

Un patron gratuit à 3€95 !

De qui se moque-t-on ?

Je préférerais nettement un patron payant à 0 €.... et avec des explications utilisables, complètes, claires, précises, mais j'en demande certainement trop.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #patron gratuit, #wax et boubou

Repost0

Publié le 24 Mars 2019

où il apparaît un prochain départ...

Je continue mon petit jeu qui consiste à assortir tenues et sacs.

Ma fidèle veste Carol rouge mérite bien que je lui offre un compagnon de voyage.

J'ai justement reçu en souvenir de vacances un coupon du même tissu Alexander Henry que celui que j'ai utilisé pour la doublure et les poches. J'avais acheté ce tissu à Santa Fe, ce coupon vient de Californie, merci Marguerite !

J'ai repris le patron du sac Lucy.

Et voilà la fine équipe prête à partir.

Sac Route 66

Et l'autre côté du sac.

Sac Route 66

Pour la doublure j'ai retrouvé un tissu acheté chez Ikéa il y a.... longtemps ! Plusieurs dizaines d'années, au bas mot.

Pour l'anse, j'ai tressé trois longueurs de cordelière synthétique achetée chez Action.

Sac Route 66

Des photos de ce sac sous d'autres cieux dès que possible....

On the road again !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Voyages, #patron gratuit

Repost0

Publié le 22 Mars 2019

où il apparaît une affaire rondement menée...

Dimanche dernier, reprise d'un de mes vide-greniers préférés, celui du rugby club cévenol, sur le stade de la montée de Silhol. C'est bien la seule et unique raison qui peut me faire fréquenter un stade...

Je déniche sur un étal un grand coupon de sergé à rayures, celui des salopettes OshKosh, déjà vu ici en rouge, en version noir et blanc cette fois. 

Aucune hésitation, ce coupon est fait pour moi.

 

Lucy et Carola font les vide-greniers.

Dans le même carton, je découvre un petit coupon d'une sublime cretonne.

Lucy et Carola font les vide-greniers.

La dame qui vendait ces tissus m'offre le petit coupon "par dessus le marché". Qu'elle en soit ici à nouveau remerciée.

J'ai tout de suite su ce que deviendraient ces coupons : un sac.

J'ai justement un patron que j'aimerais tenter, le sac Lucy, un patron gratuit qui plus est, que vous pouvez trouver ici.

Voici le sac, sous toutes ses coutures.

 

Lucy et Carola font les vide-greniers.
Lucy et Carola font les vide-greniers.
Lucy et Carola font les vide-greniers.

Et le voici porté.

Lucy et Carola font les vide-greniers.

J'aime beaucoup ce sac, le patron est bien conçu, les morceaux se raccordent parfaitement, mais.................. ! 

Et voici le grand retour de Mamie Ronchon !!!!!!!!!!

Les explications qui accompagnent le patron sont une catastrophe totale.

D'abord, on se demande en quelle langue elles sont rédigées : par quatre fois on peut lire (mais ça pique les yeux) : "la sac". Peut-être par compensation, on peut lire également trois fois "un ouverture".

Je ne savais pas que j'étais en train de coudre un sac Birkin !

Outre ces fantaisies de genre, les explications sont incomplètes (comment finit-on les tunnels où coulisse la cordelière ? Mystère!), incompréhensibles (coudre les sangles ensemble : comment ? de quel côté ? dans quel sens ?). Il est quelque part fait état de repères, je les cherche toujours.

Bref, si vous vous sentez capable de réaliser un sac sans explications, ce patron est pour vous. Sinon, vous me demandez, j'assure le service après-vente.

J'ai fait part de toutes ces remarques à Makerist, j'espère recevoir une réponse. Je vous tiens au courant.

J'ai oublié de vous parler de la cordelière : une corde en synthétique chinée samedi dernier aux puces de Saint-Christol, "parfaite pour un cheval" d'après la dame qui la vendait.

Parfaite pour des sacs d'après moi qui n'ai pas de cheval.

 

L'année dernière, je m'amusais à assortir des sacs à mes tenues.

Cette fois, je fais l'inverse, je complète mon sac par une jupe.

Une Carola bien sur, puisque je l'aime tant.

Mais une Carola avec des poches arrière pour une fois. Un peu petites les poches, mais il ne me restait pas beaucoup de tissu, j'ai fait au mieux. Les poches avant ont elles aussi été taillées dans les chutes du sac.

 

Lucy et Carola font les vide-greniers.
Lucy et Carola font les vide-greniers.

La ceinture et les bordures des poches ont été coupées dans un t-shirt côtelé trop petit.

Lucy et Carola font les vide-greniers.

Lucy et Carola sont prêtes à écumer les vide-greniers du week-end, espérons qu'ils seront fructueux.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor, #patron gratuit

Repost0

Publié le 29 Octobre 2018

où il apparaît qu'un costume effrayant peut être facile à réussir...

Je vous l'avais annoncé ici, la semaine dernière, il n'est pas trop tard pour le coudre pour jeudi.

Petit rappel : ce patron est établi pour une poupée de 40 cm, ici, c'est un Sasha boy de Madame Morgenthaler, il convient également aux Françoise, Marie-Françoise et Francette de Modes & Travaux.

Les coutures sont comprises.

Si vous avez la chance d'utiliser un tissu qui ne s'effiloche pas, inutile de surfiler les pointes.

Pour le boulet et sa chaîne, reportez-vous à l'article précédent, c'est très simple, le plus long est de réunir l'agrafe, la chaîne et la boule. Mais vous aurez certainement une autre idée, avant de trouver le porte-clés boule de billard que j'ai détourné et repeint, j'avais imaginé crocheter un boulet style amigurumi.

Bonne couture, et n'oubliez pas de m'envoyer une photo de votre réalisation, pour ma rubrique ex voto, c'est mon plaisir et ma gratification.

Halloween chez les poupées, le patron du costume de fantôme
Halloween chez les poupées, le patron du costume de fantôme

J'ai essayé d'être claire et précise, mais n'hésitez pas à me demander de l'aide, en cas de besoin.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ex voto, #Patrons gratuits pour poupée Sasha, #Poupées Sasha, #patron gratuit

Repost0

Publié le 9 Septembre 2018

où il apparaît une trousse, encore....

Je vous avais annoncé une série de trousses, en voici une nouvelle, toujours selon le même patron, celui de Pikebou.

Elle est cependant très différente, je vous en laisse juge : 

Trousse renard

La trousse a été coupée dans un morceau de simili cuir. J'avais chiné il y a quelques années aux puces d'Anduze un classeur d'échantillons de cuir de canapés, pour réaliser des chaussures pour les poupées de Lison. 

J'ai conservé les crans qui terminaient les bords du morceau de simili, cela apporte une fantaisie supplémentaire à la trousse et borde joliment le zip. Zip de récup' lui aussi, bien sur, c'est plus rigolo...

Pour la tête et la queue du renard, j'ai utilisé ce modèle, merci Madame Citron.

Plutôt que peindre les parties blanches, je les ai découpées dans un autre échantillon de cuir et collées sur les parties principales.

 

Trousse renard

Et voilà !

C'est simple, rapide et amusant à réaliser, ça ne m'a quasiment rien coûté et Lison est ravie de cette trousse surprise.

Vous amuserez-vous vous aussi à ce petit jeu ?

Si vos enfants sont fans des renards, permettez-moi de vous conseiller cette superbe écharpe.

 

Trousse renard

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Modèles de tricot gratuits, #la Maison Victor, #Trouvailles aux puces, #patron gratuit

Repost0

Publié le 22 Janvier 2017

où il apparaît encore une Parisienne...

Un an jour pour jour après l'apparition de ma première Parisienne, voici ma petite (momentanément) dernière.

La Parisienne du marché aux oiseaux
La Parisienne du marché aux oiseaux

Pas franchement de saison, je vous l'accorde, puisqu'elle est en voile de coton, mais il faut être prévoyante, et un peu d'incantations aidera à faire venir l'été.

Je l'aime bien aussi parce qu'elle est entièrement réalisée en récup', le haut est coupé dans une étole chinée sur la braderie de Houilles

La Parisienne du marché aux oiseaux

le bas dans une jupe Ventilo dénichée aux puces d'Anduze.

Il est orné de broderies :

La Parisienne du marché aux oiseaux
La Parisienne du marché aux oiseaux

Comme je souhaitais laisser à la jupe froncée tout son ampleur, pour conserver les broderies, j'ai modifié le patron de la jupe.

La Parisienne du marché aux oiseaux

En fait, j'ai simplement cousu la jupe, après avoir démonté sa ceinture en bord côtes que je réutiliserai bientôt dans un autre projet, au bas de la doublure du haut. Doublure récupérée d'un autre vêtement bien sur.

La Parisienne du marché aux oiseaux

Au final, une jolie robe printanière qui n'attend que le beau temps...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #patron gratuit

Repost0

Publié le 18 Décembre 2016

où il apparaît que mieux vaut tard que jamais...

Voici un petit top festif, si facile et rapide à réaliser que vous l'arborerez fièrement ("c'est moi qui l'ai fait") pour Noël.

 

Une étoile pour Noël

C'est le top Stella du dernier numéro, novembre-décembre 2016, encore en vente pour quelques jours, de la Maison Victor.

 

Une étoile pour Noël

Il est original grâce à son asymétrie, mais reste très facile à porter.

Pour les fêtes sur un pantalon noir, cet été, toute la journée, sur un jean.

Une étoile pour Noël
Une étoile pour Noël

Je l'ai coupé dans une fine soierie parsemée de pastilles de nacre.

Je ne peux hélas rien vous dire de sa provenance, elle a été chinée sur un vide-greniers et m'a été offerte, merci Marguerite !

Une étoile pour Noël

Ce top Stella est si agréable à porter que je le vois bien allongé en robe, l'idée mûrit, je vous tiens au courant...

Mais en attendant, s'il vous faut absolument-tout-de-suite ! une robe pour Noël, vous trouverez ici un très joli modèle avec son patron gratuit.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor, #Marie-Claire Idées - 100 Idées, #patron gratuit

Repost0

Publié le 22 Janvier 2016

où il apparaît une robe qui ne devait être qu'un brouillon...

Quand une robe s'appelle la Parisienne, forcément, je suis tentée.

Quand son patron est offert gratuitement, forcément, je suis convaincue.

Mais comme je reste perfectionniste ascendant maniaque, comme le patron me parait compliqué, la doublure ce n'est pas trop mon truc, je décide de commencer par un brouillon, en utilisant un coupon de tissu qui dort depuis trop longtemps dans mon stock.

Et ?????????????

Et la robe obtenue me plait infiniment, à un point tel que je me demande finalement si je vais réaliser une autre version !

Assez préambulé,voire assez procrastiné, je vous la dévoile :

La Parisienne

Eh oui ! C'est coloré, j'aurais du prévenir, je ne vous ai pas habitué à ça, en tous cas pour mes vêtements, pour ceux de Fantin ou Lison, c'est plus fréquent.

La robe se compose d'un haut à manches longues qui passe par dessus une jupe assez droite animée par quatre plis au devant et quatre plis au dos.

Mais c'est trompeur : on croit voir un deux pièces, c'est bien une robe, et la jupe est en un seul morceau.

Quoi qu'il en soit, trompeuse ou pas, la robe est très agréable à porter, certainement parce que le tissu en est très doux, soyeux, léger, et pourtant il a un tombé de tissu lourd.

C'est un tissu que j'ai acheté sur un site de couturières,(non, je ne vous livrerai pas toutes mes adresses) il y a déjà pas mal de temps. Je n'en connais pas la composition, mais je vais me renseigner car si c'est un plaisir à porter, ce fut aussi un plaisir à travailler, contrairement aux apparences et à mes appréhensions récurrentes face ce genre de tissu (et je ne dis rien de ses couleurs et de ses motifs...).

La Parisienne
La Parisienne

Ici, on voit mieux que le haut passe par dessus la jupe.

Une grande pince donne sa forme au devant.

La Parisienne
La Parisienne

Le dos est fermé par un grand zip, 60 centimètres.

Comme je n'ai rien compris aux explications du patron, pourtant assez claires par ailleurs, je l'ai monté selon ma méthode habituelle.

La Parisienne

il ne me reste plus qu'à vous donner l'adresse où trouver ce joli patron : http://blog.louisantoinette.com/patron-gratuit-louisantoinette-hacklamode-concours/

L'imprimer demande pas mal de papier, de mémoire 42 feuilles, le coller nécessite pas mal de scotch et de patience, mais finalement, pas plus de temps ni d'efforts que décalquer un patron de la Maison Victor.

J'ai utilisé le patron en taille 40 ce qui me semble tailler correctement, je n'ai modifié que la ligne d'épaule que j'ai rétréci de 3 centimètres, j'aurais pu en enlever davantage.

Je n'ai plus qu'à participer au concours du site louisantoinette autour de cette jolie robe et tenter de résoudre cette question existentielle : une autre version or not ????????????????

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #patron gratuit

Repost0

Publié le 23 Septembre 2015

où il apparaît qu'on a souvent besoin de petits pois chez soi...

Je suis ravie de vous présenter en direct, ou presque, le petit haut que j'ai fini de coudre aujourd'hui.

Petit haut vintage 1965

C'est le petit haut vintage 1965 dont le patron est offert dans le numéro d'octobre de Modes & Travaux, il est certainement encore en vente pendant quelques jours.

Petit haut vintage 1965

La seule difficulté a été de trouver comment imprimer le patron aux bonnes dimensions sans photocopieuse. Ne me demandez pas trop de détails, mais on peut le faire avec une imprimante et un logiciel comme Paint.

Une fois le patron imprimé et découpé, ça roule !

Tout est bien expliqué, les finitions sont prévues, bravo à Modes & Travaux.

J'ai cependant dû m'adapter, mon coupon de tissu était trop petit, le dos est constitué de deux demi-dos, mais je me suis appliquée pour le raccord des motifs et ça ne se voit pas.

Petit haut vintage 1965

J'ai modifié aussi l'exécution de la goutte d'eau, car faire cohabiter une couture ouverte, celle du milieu dos, et une parementure, c'était scabreux. Alors ma goutte d'eau est bordée d'un biais et s'en trouve bien.

Si vous avez envie de réaliser ce petit haut et que la goutte d'eau vous effraie, pas de panique, elle peut être supprimée sans problème, l'encolure est assez large pour passer la tête sans elle.

Mais le détail est joli et mérite le soin qu'il demande.

Petit haut vintage 1965

J'ai trouvé dans mon stock un bouton boule noir qui me parait s'accorder parfaitement aux fameux petits pois.

Le tissu quant à lui est une chute d'un essai raté de patchwork il y a... arrondissons à 30 ans et n'en parlons plus.

Mais si, parlons-en : dans cet essai raté, ce tissu, trouvé chez Toto, faisait équipe avec le tissu noir à gros pois blancs de la robe Jill à Paris. Il y avait aussi un imprimé zèbre et un quatrième tissu qui m'échappe.

C'est drôle de ressortir ces deux reliques à quelques semaines d'intervalle.

Petit haut vintage 1965

Le patron est vraiment vintage, avec pinces de poitrine et de dos, découpes princesse, fermeture à glissière dans la couture de côté. Il est annoncé, sans plus de précisions, en taille 40/42, je dirais plutôt 38/40 aux normes actuelles.

Porté sur un jean, ce petit haut vintage est parfait, mais je l'imagine aussi sous un tailleur noir, avec son col qui m'évoque Audrey Hepburn.

Il me plait tant que je réfléchis à une transformation en robe vintage... dès que je mets la main sur le tissu qui va bien.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #patron gratuit

Repost0

Publié le 4 Juin 2015

où il apparaît que je n'ai mis ni ma robe blanche, ni mes p'tits souliers vernis....

Un patron gratuit, surtout de la République du chiffon, clic, ça ne se refuse pas, ça se tente.

Surtout quand on a un grand coupon trouvé chez Tissus choc à Alès, dont le motif offre un compromis intéressant entre l'écossais de Burberry et l'imprimé léopard, le tout en mode camouflage, tout ce que j'aime.

Ma Caroline

Pour égayer un peu tout ce gris, j'ai ajouté des boutons rouges (puces d'Alès) qui m'évoquent les coquelicots chers à Kenzo, des doubles surpiqûres rouges et des sandales rouges en attendant que je trouve des tongs assorties.

Ma Caroline

Contrairement à ce qu'il semble sur la photo, les lignes se raccordent PARFAITEMENT !

Je n'ai pas avec moi les notes que j'ai prises au cours de la réalisation de cette robe, mais j'en ai un bon souvenir.

C'était la première fois que j'utilisais un patron téléchargé, pas de problème particulier une fois l'imprimante réglée sur le bon rapport. Le découpage des feuilles, le collage, le redécoupage, cela prend un certain temps et demande de la minutie, mais c'est loin d'être aussi compliqué que le décalquage d'un patron Burda.

Les explications sont assez claires, mais pas complètes: toutes les finitions ne sont pas comprises, grrrrrrrrrrrrr !

En me fiant aux mensurations indiquées, j'ai réalisé une taille 40, c'est vaste... je me demande même si je ne vais pas tenter quelques pinces pour cintrer un peu le corsage de la robe.

Ici, les boutons cachent des pressions, mais en fait il est inutile de les ouvrir pour enfiler ou retirer la robe: les paresseuses s'abstiendront donc.

Ma Caroline

Mama mia ! la robe est transparente, il va falloir que je me méfie.

En même temps, le soleil est si rare ici...

Ma Caroline

Et pour la chanson, c'est là, clic, ne résistez pas à la video...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #patron gratuit

Repost0