voyages

Publié le 18 Novembre 2019

où il apparaît que nous échangeons un petit coin de paradis pour un autre...

On dit souvent qu'il n'est de si bonne compagnie qui ne se quitte.

Il est temps pour nous de changer de gîte, en route vers Saint-Pierre.

Nous faisons bien sur quelques petites haltes en chemin, comme ici, à Manapany-les-Bains.

Vers Saint-Pierre
Vers Saint-Pierre
Vers Saint-Pierre
Vers Saint-Pierre
Vers Saint-Pierre

Sur la plage de Saint-Pierre, Dodo lé la ! 

Mon Arianne flower power est parfaitement à sa place parmi toutes ces couleurs.

Vers Saint-Pierre

Arrivés dans notre nouveau gîte, nous savourons le verre de bienvenue sur la terrasse de notre chambre.

Vers Saint-Pierre

Puis nous admirons le coucher de soleil.

 

Vers Saint-Pierre

Demain sera un autre jour, à l'assaut du volcan.

On the road again....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 17 Novembre 2019

où il apparaît un petit coin de paradis...

Notre deuxième gîte sur l'île de la Réunion se niche au milieu d'un jardin paradisiaque, sur les hauteurs de Saint-Philippe.

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Au bord du chemin qui mène au gîte, cet arbre à letchis dont les fruits sont presque murs.

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Je me le ferai confirmer par notre hôtesse, l'arbre voisin est bien un avocatier.

Saint-Philippe et le Sud sauvage

Le décor est idyllique, je peux le partager, mais comment vous faire partager nos petits-déjeuners ? Un grand plaisir chaque matin de découvrir les fruits frais, les jus et les confitures maison, différents chaque jour mais toujours excellents, ananas Victoria, papaye, corossol, pinpin, tangor....

Les paysages sont également variés, montagnes escarpées, cascades vertigineuses, plages sauvages...

J'ai même réussi à trouver deux vide-greniers, dont un dans une école.

J'aime aussi beaucoup les noms de lieu, tout n'est que délices : vanille, baies roses, gingembre ou poésie, paille en queue par exemple, ce qui est un nom d'oiseau, Cap Méchant...

Et les plantes ! Incroyables, d'une variété folle, exubérantes. Nous avons la chance d'être au printemps, beaucoup sont donc en fleurs.

Partons en excursion, je vous laisse admirer : 

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Beaucoup d'agitation autour de cette cascade, Cascade du Langevin, où un groupe a installé une tyrolienne.

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Encore des plages

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Pour changer un peu, des sentiers forestiers

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Finalement, ce Sud Sauvage se laisse facilement apprivoiser.

Demain sera une autre destination, on the road again....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 14 Novembre 2019

où il apparaît un voyage vers le Sud sauvage....

Voici certainement notre plus longue étape du voyage, de Grand Îlet à Saint-Philippe.

Ici, certes les distances sont courtes, mais le voyage peut être long : les routes en épingles à cheveux, les multiples curiosités qui incitent à une halte, les points de vue, les kiosques accueillants, on ne roule pas loin, mais on roule longtemps.

Et quand on roule vers Saint-Philippe... (même pas honte !).

Nous quittons donc le gîte fort accueillant de Grand Îlet, et son brugmansia.

Vers le Sud sauvage !

Juste en face du gîte se dresse une école, et devant cette école, une statue de Henri Maillot, dont je vous ai déjà parlé ici.

 

Vers le Sud sauvage !

Quel cadre pour une école !

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

La Vénus au livre.

Vers le Sud sauvage !

Comme je cherchais des renseignements sur cette statue, histoire de ne pas écrire trop de bêtises, je suis tombée sur cette vidéo :

Attention, j'en connais pour qui ça va être violent !

L'école primaire (puisque réunissant maternelle ET élémentaire) se nomme donc école Myriam Maillot, mais je n'ai pas trouvé qui est ou était Myriam Maillot.

En chemin, encore quelques cascades.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Sur la côte est de l'île, à Saint André, on nous signale un temple tamoul, le Colosse.

Hélas, il est en travaux, en partie inaccessible ou recouvert d'échafaudages.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Le jardin qui l'entoure ne manque pas de charme.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Nous nous dirigeons donc vers un autre temple, celui du Petit Bazar.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Après ces images déconcertantes, un petit air de déjà vu : un pont suspendu sur la Rivière de l'est.

Oui, je sais, je pousse le bouchon un peu loin, mais si on traduit en anglais, un pont sur l'East River, on se croit devant le pont de Brooklyn...

En faisant abstraction de la végétation, sinon on pense plutôt au pont sur la rivière Kwaï...

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Après les temples tamouls, une église catholique, "miraculeusement" épargnée par une coulée de lave en 1977.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Je ne parviens pas à trouver l'auteur de cette statue dressée au milieu du champ de lave.

Vers le Sud sauvage !

Nous voici à l'anse des cascades. 

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Pointe du Tremblet, pointe de la Table, encore des coulées de lave, encore des randonneurs égarés que nous raccompagnons à leur voiture.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

La lave en se solidifiant prend des allures de peau d'éléphant.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Nous voici dans le Sud sauvage pour trois jours qui ne manqueront pas de surprises.

On the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 9 Novembre 2019

où il apparaît qu'une plante peut en cacher une autre...

Nous sommes toujours à Grand Îlet, dans le cirque de Salazie.

Nous logeons dans ce très joli gîte.

 

Hell-Bourg

Une plante superbe nous accueille dès l'entrée. Pour moi, c'est un datura.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

Quelle erreur !

J'apprendrai bientôt qu'il s'agit d'un brugmansia, tout aussi dangereux en cas d'ingestion, donc l'erreur n'est pas trop grave.

J'ai acquis cette toute nouvelle science lors d'une visite passionnante à Hell-Bourg, visite de la Maison Folio, authentique case créole et de son jardin.

Hell-Bourg
Hell-Bourg
Hell-Bourg

Le cadre est superbe, le guide est passionnant. C'est le petit-fils de Raphaël Folio, propriétaire de la maison et principal artisan du renouveau du village, qui lui a permis d'être le seul village d'outre-mer à figurer au classement des plus beaux villages de France.

Hell-Bourg

Outre la différence entre datura (fleurs érigées)et brugmansia (fleurs pendantes), j'ai appris qu'en croisant une tomate et une aubergine, on obtenait un(e sorte de) melon.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

Voici un pied du rarissime bourbon pointu, un des meilleurs cafés du monde, un des plus chers aussi malheureusement, qui pousse exclusivement à la Réunion.

Hell-Bourg
Hell-Bourg
Hell-Bourg

Le jardin abrite une magnifique tortue dont j'ai oublié la variété.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

J'ai pu admiré l'unique lit à baldaquin de l'ïle.

Hell-Bourg
Hell-Bourg
Hell-Bourg

Après cette visite passionnante et instructive, nous avons fait un petit tour dans le village.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

Le bureau de poste se cache sous les fleurs.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

La place principale, qui fut la cour de récréation de l'ancienne école.

Hell-Bourg

Maintenant on peut s'y désaltérer.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

Sur la route du retour, encore un point de vue, encore un kiosque.

Hell-Bourg
Hell-Bourg
Hell-Bourg

Et demain, à nouveau une école, une statue de Maillot et une surprise !

On the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 8 Novembre 2019

où il apparaît une belle surprise...

Nous sommes arrivés en toute fin d'après-midi (merci au loueur de voitures le plus lent de la planète !) lundi, dans notre premier gîte : comme souvent dans les îles, les nuages s'accrochent aux sommets en fin de journée, nous n'avons donc rien vu du paysage.

Quelle belle surprise mardi matin en ouvrant la fenêtre de notre chambre !

Cirque de Salazie

Quel paysage grandiose ! Nous sommes au cœur du cirque de Salazie, à plus de 1000 mètres d'altitude. Des pitons nous cernent de toutes parts.

Il fait grand beau, prenons la route qui passe devant notre gîte, en route vers le col des bœufs, qui sépare le cirque de Salazie du cirque de Mafate, à près de 2000 mètres.

La route est superbe, nous sommes en France, et de jolis kiosques, souvent dotés d'un foyer pour barbecue, indiquent les endroits propices à un arrêt photos.

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Vue sur le cirque de Salazie.

Cirque de Salazie

Vue sur le cirque de Mafate.

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Au loin, vers le nord, Saint-Denis et la mer.

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Partout des plantes incroyables, exotiques, luxuriantes et soudain, des érigérons, comme à la maison !

Cirque de Salazie

Plus exotiques, des fougères arborescentes :

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Une petite halte au bord de la rivière "fleurs jaunes", nous y rencontrons des randonneurs égarés que nous accompagnerons à Salazie, où ils trouveront un bus. Quelque chose me dit (pas de la divination, juste 3 jours de retard dans mes publications) que nous dépannerons d'autres randonneurs perdus...

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Au centre de Salazie, une jolie épicerie :

Cirque de Salazie

Une auto-école spectaculaire : 

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Mais la vedette ici, c'est l'église, construite en 1941.

Cirque de Salazie

Je trouve sa silhouette un peu lourde, je lui préfère nettement la fontaine, sculpture de Henri Maillot.

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

De l'autre côté de la place, l'hôtel de ville de Salazie.

Cirque de Salazie

L'autre attraction touristique, "le voile de la mariée". Un ensemble de cascades impressionnantes, malgré le manque d'eau qui frappe également ici.

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Les nuages nous rattrapent, il est temps de rentrer, on the road again....

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 6 Novembre 2019

où il n'apparaît pas de moquette...

Encore une tradition en voie de disparition :  je veux parler de la photo de moquette de couloir d'hôtel qui inaugurait ma série de photos de voyage.

Pas de moquette dans les pays tropicaux.

Tant pis, ou tant mieux, il y a un autre signe qui annonce que les vacances commencent bien :

Grand Ilet

Nous n'aurons pas eu d'effort linguistique à faire pour commander cette production locale, nous sommes en France. Plus précisément à La Réunion, à très bientôt pour la suite du voyage...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #C'est bon pour le moral, #Voyages

Repost0

Publié le 29 Avril 2019

où il apparaît la fin du voyage...

Dernière promenade avant l'avion du retour.

Une mosquée située au bord d'un lac salé, le cadre est magnifique.

Tekké Hala Sultan

Un des paysages les plus photographiés de Chypre, qui aurait mérité un peu plus de soleil, et le reflet si photogénique de la mosquée dans les eaux du lac.

Tekké Hala Sultan

Manquent aussi les flamants roses mais ce n'est pas la saison...

Pour les chats en revanche, pas de problème de saison, ils sont là chez eux.

Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan

Mais nous ne sommes pas là pour les chats, visitons le sanctuaire et ses jardins.

Le sanctuaire est dédié à Hala Sultan, la nourrice de Mahomet.

Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan
Tekké Hala Sultan

Ce que je ne peux malheureusement pas rendre ici, c'est l'odeur fabuleuse des orangers en fleurs, envoûtante.

Le voyage est terminé, voici l'heure d'un petit bilan : nous avons passé une semaine à Chypre, c'est bien court pour un pays qui offre tant de richesses et de variétés, deux semaines auraient été préférables.

Nous n'avons pu visiter aucune église dans le massif du Troodos, nous y étions le lundi et elles sont toutes fermées le lundi. Je vais le signaler à l'organisateur du voyage.

Si vous avez l'occasion ou la possibilité d'un voyage à Chypre, n'hésitez pas, vous y serez bien reçu et vous ne vous y ennuierez pas.

Une dernière photo, pour que cette relation de voyage soit complète, et se termine par où d'habitude j'annonce mon départ : la moquette d'hôtel !

Tekké Hala Sultan

Rien d'exceptionnel cette moquette ? Mais si : c'est une moquette photographiée dans un hôtel français ; une grande première sur ce blog.

Et bientôt, de la couture, des robes, des sacs, du wax... 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 23 Avril 2019

où il apparaît un long voyage dans le temps...

Le site néolithique de Choirokoitia a été occupé du VIIau IVsiècle av. J.-C. 

Il n' a été découvert qu'en 1934 et fouillé à partir de 1977.

C'est une mission française qui effectue aujourd'hui les fouilles.

A l'origine, le site a sans doute été choisi pour ses qualités défensives, à flanc de colline dans un méandre du fleuve. Les protections naturelles ont été complétées par un mur qui finira par atteindre 180 m de longueur.

La visite commence par une reconstitution des maisons qui permet de se rendre compte de l'apparence du village.

Les habitations sont circulaires, ce qui est typique de Chypre, mais exceptionnel ailleurs en Méditerranée orientale. Elles sont construites en pierre, torchis et briques de boue séchée, couvertes d'un toit plat de branchages, de roseaux, de torchis et de terre.

 

 

Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia

Partons à l'assaut de la colline, place aux vestiges : on reconnait aisément les bases circulaires des maisons.

Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia

Sous le toit se cache l'entrée du village, un accès complexe, je vous ai photographié les explications qui en disent plus qu'un long discours.

Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia

Nous voici arrivés en haut de la colline, pas le temps de siffler, redescendons en découvrant les vestiges sous un autre angle.

Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia
Site archéologique de Choirokoitia

Bientôt, notre dernière visite avant de prendre l'avion du retour,  Tekké Hala Sultan.

On the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 22 Avril 2019

où il apparaît que je peux faire dans la dentelle....

Le Petit Fûté signalait Lefkara pour sa dentelle, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

Franchement, cette dentelle, un genre de broderie d'Hardanger pour faire vite, ne m'a pas transportée d'émotion. Certainement en raison de l'insistance des commerçants à vous faire entrer coûte que coûte dans leur boutique, on se serait cru aux puces de Clignancourt. Nous avons été quasiment arraisonnés dès l'entrée dans le village.

En raison également du bazar hétéroclite qui règne dans ces boutiques, on y croise certes de la production locale mais aussi de la dentelle  de Luxeuil, voire du made in China.

Le village mérite cependant le voyage, partons à sa découverte.

Lefkara
Lefkara

Une terrasse bien accueillante au centre du village pour un expresso.

Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara

Grâce à un miroir qui veille sur un carrefour, nous nous livrons au petit jeu du selfie du vendredi, deux gamins....

Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara
Lefkara

Quittons Lefkara. Pour notre prochaine étape je vous emmène à quelques kilomètre seulement, mais loin, très loin dans le temps...

On the road again....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 21 Avril 2019

où il apparaît le plus célèbre site de Chypre...

C'est ici que serait née Aphrodite, sortant de l'écume.

En grec, l'endroit s'appelle "Petra tou romiou" et il figure sur la couverture de presque tous les guides de Chypre.

Comme nous avons la chance de voyager hors saison, il n'y a presque pas trop de monde.

 

Le rocher d'Aphrodite
Le rocher d'Aphrodite
Le rocher d'Aphrodite
Le rocher d'Aphrodite

Plusieurs arbustes sont ainsi "ornés" de lanières de sacs en plastique.

Peut-être pour s'assurer de revenir ?

 

Le rocher d'Aphrodite

Je n'ai pas sacrifié à cette pratique, je trouve ça franchement moche, dans le même style, je préfère la coutume australienne qui demande de laisser son chapeau de soleil et ses tongs.

En route vers Limassol, notre dernière étape, nous profitons d'une terrasse sur la plage de Pissouri.

Le rocher d'Aphrodite
Le rocher d'Aphrodite

Nous dégustons un café frappé, spécialité que nous avons découverte lors de notre premier voyage en Grèce, en 1976. Souvenirs, souvenirs...

Le rocher d'Aphrodite
Le rocher d'Aphrodite
Le rocher d'Aphrodite
Le rocher d'Aphrodite
Le rocher d'Aphrodite

Demain nous oublions la mer pour une promenade à travers Lefkara, on the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0