wax et boubou

Publié le 31 Août 2020

où il apparaît que toute dynastie qui se respecte doit proposer un modèle en wax...

Le wax.... décidément mon tissu préféré (avec la broderie anglaise, le velours côtelé, les imprimés hawaïens, les saris, le jean, le camouflage....).

Un des intérets du top Maud, c'est qu'il ne nécessite que très peu de tissu :  à moi, ou à lui !,  les chutes de mes ouvrages précédents.

Ici, une chute du top Rumer.

Top Maud IV, en wax
Top Maud IV, en wax

Le V du dos :

Top Maud IV, en wax

Grâce à ma nouvelle machine, une Janome Skyline F5, j'ai réalisé de superbes surpiqûres, parfaitement assorties au motif du wax.

Top Maud IV, en wax
Top Maud IV, en wax

En fait, c'est sur l'envers qu' elles sont le plus visible...

Par manque de tissu, j'ai coupé les parementures dans une très fine toile unie. J'avais vraiment une toute petite chute, mais suffisamment grande toutefois pour y trouver un masque.

Apprécions au passage la netteté des finitions que permet ma machine.

Top Maud IV, en wax
Top Maud IV, en wax

Et bientôt un nouveau Maud, un nouvel incontournable de toute dynastie...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #Wax et boubou, #la Maison Victor, #wax et boubou

Repost0

Publié le 19 Juin 2020

où il apparaît qu'il n'y a pas que des vêtements dans ma vie de couturière...

Wax a wonderful word !

J'ai cousu quelques housses de coussin pour le banc de la terrasse.

Ce banc est très décoratif, mais son confort est plutôt spartiate.

Wax a wonderful word !

Nous l'avons trouvé il y a quelques années dans un dépot-vente, il vivait depuis au pied de notre lit.

Quand nous avons changé le mobilier de notre chambre, il a retrouvé sa destination d'origine, l'extérieur.

Wax a wonderful word !

La plupart des housses de coussin sont en wax, mais on peut aussi reconnaître une chute d'un top Bella .

Un autre coussin est revétu d'une housse rescapée du décor que j'avais réalisé pour ma classe il y a au bas mot 40 ans, dans un tissu d'ameublement trouvé chez Toto.

Les coussins eux-mêmes sont tous de la récup', des oreillers ou traversins plus assez "frais" pour être utilisés comme literie mais qui prennent une retraite méritée sur la terrasse.

 

Wax a wonderful word !

Un chouette endroit douillet et cosy pour lire au soleil, ou réfléchir au prochain projet à réaliser avec le nouveau numéro de la Maison Victor....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Décoration (sans Valérie Damidot), #Trouvailles aux puces, #Wax et boubou, #wax et boubou

Repost0

Publié le 29 Mai 2020

où il apparaît un wax spectaculaire...

Après Suzette la première coupée dans une chute de tissus, voici une Suzette en wax.

Suzette en wax

Un motif spectaculaire ! Tout à fait appropriée à la garde-robe d'une couturière tricoteuse, avec ses pommes de touline XXL.

 

Suzette en wax
Suzette en wax

J'ai chiné ce wax, sous la forme d'une jupe improbable que j'ai vite décousue, sur le vide-greniers de Villeneuve Saint-Georges.

Quelques mètres plus loin, dans la même rue, j'ai chiné un rideau en jean, encore dans sa pochette, dans lequel j'ai coupé la jupe Carola qui accompagne Suzette.

Suzette en wax

Comme le wax est aussi joli des deux côtés, je n'ai pas doublé les nouettes, j'ai simplement surfilé les bords avec un point fantaisie offert par ma machine, element by Pfaff 1080S.

Il s'agit d'un "SUPER WAX PETIT HOLLANDAIS", selon la marque de la lisière.

Suzette en wax

Comme pour Suzette la première, j'ai remplacé la parementure d'encolure par un biais.

Un biais qui a toute une histoire : c'est un reste d'une robe-boule que j'avais réalisée pour Lison, d'une robe-boule identique pour Sasha et d'un sac assorti.

Après toutes ces robes, ce sac et même deux bandeaux fleuris, il me restait un petit morceau de biais que j'avais pieusement conservé.

Tout juste de quoi border joliment l'encolure de Suzette en wax, même si cela ne se voit pas quand elle est portée. La photo qui suit est prise des coulisses de Suzette, je veux parler de l'intérieur, enfin, je veux dire que Suzette est sur l'envers.

Suzette en wax

Je ne sais pas si il y aura une dynastie de Suzette, j'ai d'autres projets qui me semblent plus urgents, j'attends le nouveau numéro de La Maison Victor, et j'attends aussi une nouvelle machine, mais elle tarde à venir...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #Wax et boubou, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 23 Mai 2020

où il apparaît que, décidément, il est fort, Victor !

Voici donc ma quatrième version de Maud, encore en wax, mais différente de la précédente, tant le wax est riche de variations, en plus d'être riche en couleurs.

Maud IV

J'ai chiné ce superbe wax sur le vide-greniers de Vézénobres.

C'est un wax camerounais comme l'indique sa lisière, que j'ai précieusement conservée comme ourlet.

Maud IV

Ce wax porte la même signature que cette robe que j'adore, que je porte très souvent en robe d'intérieur, mais que je n'ai malheureusement pas réalisée moi-même, je l'ai chinée sur la braderie de Houilles.

Pour l'élastique, j'ai encore une fois eu recours à des bretelles trouvées chez Action au rayon déguisements. 

Maud IV

Je n'imaginais pas, en les achetant, qu'elles s'accorderaient si harmonieusement à un de mes tissus en stock.

J'ai encore réalisé des surpiqûres décoratives, toujours avec mon element by Pfaff 1080S, un nouveau point cependant, mais toujours le même fil acheté chez Bastide.

Maud IV
Maud IV

Et Victor ? 

C'est simple, depuis que je l'ai rencontré, je ne cesse de repousser les limites de mes compétences en couture : avec lui, j'ai osé les vêtements doublés, les découpes multiples, dernièrement les zips invisibles. Avec Maud, j'ai franchi un nouveau cap : oser les robes froncées à la taille. Jusqu'ici je les évitais soigneusement à cause de l'effet abat-jour garanti, mais Maud, certainement parce que les seuls les côtés sont froncés, le ventre et les fesses en sont dépourvus, ne présente pas ce défaut.

Il est fort Victor !

 

Maud IV

Une petite pause s'impose dans mon défilé de Maud, j'ai entrepris parallèlement la confection d'une nouvelle dynastie, mais en attendant, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous le pouvez.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #wax et boubou, #Tissus Bastide, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 20 Mai 2020

où il apparaît la grande nouvelle du jour...

Grande nouvelle pour moi surtout, mais je ne pouvais pas la passer sous silence : nous sommes le 20 mai et c'est un anniversaire !

C'est l'anniversaire de mon blog, qui a 12 ans aujourd'hui.

12 ans de tricot, de photos, de voyages, de recettes, de trouvailles aux puces et surtout 12 ans de messages, de partage et d'amitié.
464 abonnés, 994136 visiteurs, 1445 articles, cela mérite bien quelques fleurs.

Maud III et des fleurs !
Maud III et des fleurs !
Maud III et des fleurs !

Je ne suis pas peu fière des fleurs apparues sur mes cactus, comme si j'y étais pour quelque chose !

Merci à toutes celles qui me suivent depuis toutes ces années, merci aux nouvelles arrivantes, ces fleurs sont aussi pour vous.

Et maintenant, voici Maud III, j'en suis fière, et j'y suis pour quelque chose.

Maud III et des fleurs !

Une Maud en wax ! 

 

Maud III et des fleurs !

Avec toujours son joli décolleté en V.

Maud III et des fleurs !

Pour la ceinture, J'ai encore utilisé une paire de bretelles Action, mais celles-ci étaient plus larges, je n'ai pas eu besoin d'assembler deux morceaux.

Maud III et des fleurs !

J'ai utilisé un point de broderie pour surpiquer l'encolure et les épaules, façon point de croix.

Broderie réalisée avec mon element by Pfaff 1080S et du fil à broder Mettler Polysheen multicolor acheté aux tissus Bastide.

 
Maud III et des fleurs !

Le wax a été acheté  rue Doudeauville à Paris.

Si vous ne connaissez pas cette rue, je ne peux que vous recommander un petit voyage : chaque numéro abrite un magasin de tissus africains, on en trouve de toutes origines, Togo, Ghana, Mali, Cameroun, mais aussi des Hollandais, des Anglais, des Chinois.

Dépaysement assuré, pour le prix d'un ticket de métro.

Maud III et des fleurs !

Pour le voyage rue Doudeauville, attendez encore un peu, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous pouvez.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #C'est bon pour le moral, #Couture, #Tissus Bastide, #Wax et boubou, #la Maison Victor, #Ma robe de l'été

Repost0

Publié le 23 Avril 2020

où il apparaît le début d'une dynastie...

Encore un modèle la Maison Victor, le top Sanna, du numéro de mars/avril 2020.

Extrêmement facile et rapide à réaliser, facile à porter, à condition de trouver une jupe assortie.

Petite présentation d'abord, la suite de l'histoire viendra.

Sanna

Top réalisé en jersey, noir, côtelé.

Attention, les photos suivantes sont sur-exposées, mais finalement, pour bien voir les détails d'un textile noir, ce n'est pas plus mal.

Plis sur les épaules, fronces qui forment un drapé sur les côtés, grand décolleté croisé, beaucoup de détails agrémentent ce top.

Sanna
Sanna

Ce jersey d'origine inconnue, en tous cas oubliée, s'est révélé hyper facile à coudre.

Pour vous présenter Sanna, je me suis mise en quête d'une jupe à motifs, avec un peu de noir et beaucoup de couleurs. Euréka ! une jupe en wax !

J'ai beau chercher, je n'ai pas ça en magasin dans mon placard.

Je n'ai réalisé  à ce jour, et si mes calculs sont bons, que 18 versions de Carola, et pas la plus petite jupette en wax !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je pars donc en expédition dans mon stock, direction mes piles de wax, pour trouver le coupon qui convient.

Et ??????????????? Je retrouve cette jupe, longue, fendue, nouée à la taille, que j'ai réalisée il y a largement plus de 30 ans, dans un wax acheté chez Toto, au quatrième étage du magasin mythique du boulevard Barbès, avec un patron Fait Main.

Sanna

Je ne suis pas certaine de porter cette jupe longue pour sortir, mais pour aller jusqu'au bout du jardin, ce sera parfait.

Rassurez-vous, la Carola en wax ne perd rien pour attendre, son heure viendra.

Sanna

Quant au top Sanna, il a déjà un deuxième avatar, je réfléchis au troisième, j'ai une idée pour le quatrième et dès que j'ai le droit, je file aux tissus Bastide pour un cinquième.

Une affaire qui roule...

Restez chez vous !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #Wax et boubou, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 21 Janvier 2020

où il apparaît que je délaisse momentanément le wax, mais sans quitter l'Afrique ....

Avec ce tissu, nous allons voyager dans l'espace, mais aussi dans le temps.

Dans l'espace, en route vers l'Afrique : pour une fois, ce ne sera pas du wax, mais un voile brodé, perlé, pailleté.

Voici quelques motifs, ceux du premier tissu, que j'ai employé pour le corps de Sonia :

 

Sonia II
Sonia II
Sonia II

Et maintenant, quelques motifs du second tissu, les manches et les empiècements de Sonia II : 

Sonia II
Sonia II
Sonia II

Et voici Sonia II :

Sonia II
Sonia II

Quant au voyage dans le temps annoncé, il nous fera remonter une vingtaine d'années en arrière, vers le grand magasin Toto tissus du boulevard Barbès, et surtout vers son quatrième étage entièrement dédié aux tissus africains.

C'était mon magasin de tissus favori quand j'habitais en région parisienne. 

Je n'ai pas su résister à ces deux tissus, vendus au pagne. Je me souviens avoir interrogé le vendeur quant à leur origine, tout ce que j'ai pu savoir c'est que "c'est pour les robes de chef".

Ce magasin est maintenant remplacé par un centre ophtalmo-dentaire, nettement moins affriolant que Toto tissus, les pagnes sont devenus des rideaux de dressing dans une chambre art déco.

Mais il me restait des chutes, voici l'histoire de Sonia II.

Pour les nostalgiques du magasin Toto :

 

 

 

Sonia II

A très bientôt pour Sonia III ...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #couture, #la Maison Victor, #Wax et boubou

Repost0

Publié le 18 Janvier 2020

où il apparaît une nouvelle dynastie....

A nouvelle année, nouvelle dynastie.

Voici la première version de Sonia.

 

 

Sonia, la première

Le patron est bien sur un patron La Maison Victor, numéro de novembre/décembre 2019.

Sonia, la première

Peu de modifications par rapport au modèle d'origine : j'ai supprimé l'élastique du bas des manches, monté différemment le biais d'encolure et raccourci le corps de la blouse.

La différence entre le modèle et "ma" Sonia tient surtout au choix des tissus : du wax pour le corps, de la broderie anglaise pour les empiècements et les manches, ce qui en fait une blouse idéale pour l'été.

Le wax est le même que celui de mon Metta, un superbe wax chinois, merci Marguerite.

La broderie anglaise dormait dans mon stock, depuis longtemps sans doute, c'est un tissu de réemploi, mais je ne sais plus ni où je l'ai chiné ni sous quelle forme il se présentait.

Sonia, la première

Ce modèle est facile et rapide à réaliser, confortable à porter, un grand plaisir sur toute la ligne...

Sonia, la première

L'été malheureusement est encore loin, je vais donc ranger provisoirement Sonia la première et réfléchir à une version hivernale. A bientôt donc...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor, #wax et boubou

Repost0

Publié le 17 Octobre 2019

où il apparaît un petit supplément à l'été...

Contrairement aux apparences, nous sommes bien à la mi-octobre.

Mais le temps est encore au wax, aux tongs, aux petits hauts sans manches.

Voici un nouvel ensemble qui aura des petits-frères, Metta et Bella.

Bella en broderie anglaise, version candide, déjà vue ici.

Metta, pantalon caméléon, issu du dernier numéro, septembre/octobre 2019, de la Maison Victor, en wax chinois qui m'a été offert, merci Marguerite !

Metta en wax

Comme d'habitude avec les patrons de la Maison Victor, aucune mauvaise surprise, il suffit de choisir sa taille en fonction de leur tableau de mesures, de décalquer le patron et de se fier aux explications. 

 

Metta en wax

En fait, j'ai un peu modifié les explications, pour garder toute la hauteur de ma ceinture élastique. Et quand je parle de ceinture élastique, je l'ai taillée dans une paire de bretelles chinée aux puces de Saint-Christol lez Alès, pour 50 centimes. 

Metta en wax

Les pois des bretelles s'accordent trop bien au motif du wax, un élastique uni aurait été trop banal.

Metta en wax

On retrouve le même élastique au bas des jambes.

Metta en wax

Le pantalon, les tongs, le top sont dans la valise, départ bientôt vers un autre supplément d'été, à très bientôt...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor, #wax et boubou

Repost0

Publié le 28 Mai 2019

où il apparaît mes explications, que je souhaite complètes et limpides...

Et si elles ne le sont pas, je compte sur vous pour me le signaler !

J'ai réalisé toute une ribambelle de sacs Lucy, tout d'abord celui-ci, et puis le sac Route 66 qui m'a accompagnée à Chypre, et enfin plusieurs autres que je n'ai pas eu le temps de publier, mais rassurez-vous, ça viendra.

Comme je vous l'avais promis lors de la publication du premier sac, j'ai ré-écrit les explications trouvées sur Makerist qui me semblaient... soyons indulgente, difficiles à utiliser.

Le patron se trouve ici, clic, il est bien dessiné, proportionné, je le recommande.

Observation préliminaire : si votre tissu s'effiloche rien qu'à le regarder, commencez par surfiler à plat toutes les pièces de votre sac. Si votre tissu ne s'effiloche pas plus que ça, voire pas du tout, il est inutile de surfiler.

Je commence par une petite précision : si votre tissu présente un motif "qui a un sens", il faut couper la partie fond du sac en deux morceaux, sous peine d'avoir les personnages, les animaux ou les fleurs la tête en bas d'un côté du sac, Monsieur Jourdain sortez de ce sac !!

Si le tissu n'a pas de sens, couper cette pièce en deux morceaux peut faire économiser du tissu.

On commence donc par piquer endroit contre endroit les deux morceaux du fond du sac.

 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Marquer par une épingle le milieu du fond et le milieu des côtés du sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Superposer les deux épingles, une du fond sur une du côté, toujours endroit contre endroit.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Continuer à épingler le fond sur le côté, à partir du centre vers l'extérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Épingler de la même façon à partir du centre vers l'autre extrémité. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Piquer le long du bord, à une largeur de pied de biche.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Au passage, un petit coucou à la machine à coudre sans qui tout ceci serait impossible à réaliser. ici, c'est la machine de ma maison de vacances, une Silvercrest de base, robuste et fiable.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Recommencer la même opération avec l'autre côté du sac, et ensuite avec les trois morceaux de l'autre tissu. On obtient deux sacs identiques qu'on place l'un dans l'autre, endroit contre endroit.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Épingler les deux sacs l'un sur l'autre en commençant en haut du fond. Il est possible qu'il faille égaliser un peu. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Et hop ! on dégage bien derrière les oreilles...

Sac Lucy, et comment le réussir.

On continue d'épingler tout autour du sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Au milieu du haut d'un côté on place deux épingles perpendiculaires pour délimiter une petite portion de couture qui ne sera pas faite tout de suite : il faut ménager une ouverture pour retourner le sac.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On pique de chaque côté des épingles, vers l'extérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On pique ensuite les grands côtés.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On ne pique surtout pas le haut des tout petits côtés, les anses coulisseront par là.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On retourne le sac sur l'endroit par l'ouverture qu'on a ménagée, on replie la valeur de couture de cette ouverture vers l'envers et on épingle.

En retournant, on fait très attention à ne pas retourner entièrement le haut des 4 petits côtés par où coulisseront les anses, on laisse à peu près 1 cm à l'intérieur.

Sac Lucy, et comment le réussir.

On épingle et on surpique, en 4 fois donc, deux petites courbes et deux grandes.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Le long des grands côtés, on pique à 3 cm pour former une coulisse pour les anses.

Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.

J'ai préféré utiliser une corde, mais le principe est le même qu'avec une anse en tissu : on la passe dans la coulisse à l'aide d'une épingle à nourrice et on la ferme solidement. 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Peu importe que la jonction soit peu esthétique, comme nous sommes de petites fûtées nous allons la dissimuler dans la coulisse, l'important est qu'elle soit costaude.

Sac Lucy, et comment le réussir.

Et nous voici l'heureuse propriétaire d'un sac parfaitement réversible, deux sacs pour le prix d'un en quelque sorte. Encore qu'ici la notion de prix soit toute relative puisque le patron est gratuit et le sac coupé dans les chutes d'une de mes robes favorites, la Parisienne de la rue de Bagnolet. Cette robe m'a accompagnée lors de tant de voyages qu'elle méritait bien son sac personnel. Voila qui est fait, il n'y a plus qu'à partir...

Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.
Sac Lucy, et comment le réussir.

Et pour finir, la flèche du Parthe, le coup de pied de l'âne, la vengeance de Mamie Rochon...

J'ai trouvé le patron de ce sac sur makerist, ici.

Je ne connais pas les magazines dont il provient, aussi j'ai eu la curiosité d'en feuilleter un au supermarché.

Feuilleter est en fait un bien grand mot : je me suis contentée de la couverture :

 

 

Sac Lucy, et comment le réussir.

Mais si, regardez bien !

Sac Lucy, et comment le réussir.

Un patron gratuit à 3€95 !

De qui se moque-t-on ?

Je préférerais nettement un patron payant à 0 €.... et avec des explications utilisables, complètes, claires, précises, mais j'en demande certainement trop.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #patron gratuit, #wax et boubou

Repost0