Préparons la rentrée...

Publié le 7 Juillet 2014

où il apparaît que, me croyant en avance sur le calendrier, je suis rattrapée par la météo...

Pour préparer la rentrée de Fantin et Lison, je leur ai cousu un imperméable à chacun.

Je pensais avoir pris un peu d'avance sur le calendrier, ce n'est pas lorsqu'ils seront ici tous les deux que je trouverai du temps pour la couture.

Malheureusement, une météo chaotique, orageuse, pluvieuse, venteuse, "délugeuse" risque de leur permettre de porter ces vêtements bien avant la date prévue.

Voici tout d'abord une paka à capuche pour Fantin.

 

photos20-0917.JPG

 

Coton écossais enduit et fermeture à glissière des tissus Bastide, biais Emmaüs.

Le patron est celui de la parka à capuche 29 du hors série 4 de Coudre c'est facile, je n'ai pas doublé la capuche et j'ai supprimé l'empiècement du dos.

 

photos20-0914.JPG

 

J'ai ajouté une petite fantaisie, un noeud de ruban récupéré sur le sac à dos pour la féria, clic.

 

photos20-0918.JPG

 

Pour l'imperméable de Lison, j'ai utilisé le même coton enduit écossais, mais je me suis permis beaucoup plus de fantaisie, voire d'audace... Jugez-en.

 

photos20-0907.JPG

 

J'ai osé associer du liberty et de l'écossais !

Le patron est celui du manteau W de Petites filles à croquer.

 

photos20-0909.JPG

 

Du liberty pour les bavolets, en fait, ceux de la veste V du même Petites filles à croquer, bavolets que j'avais supprimés quand j'ai réalisé cette veste, clic.

Du liberty pour les poches et les boutons que j'ai recouverts moi-même.

 

photos20-0912.JPG

 

Du liberty pour la doublure de la capuche.

 

photos20-0905-copie-1.JPG

 

Soyons honnète, en fait de liberty, c'est dans un tablier de cuisine (neuf !) chiné pour 50 centimes aux puces de Saint-Christol lez Alès que j'ai coupé tous ces morceaux.

Mamie Ronchon me souffle de vous avertir de vous méfier si vous achetez des formes de boutons à recouvrir en plastique de ce modèle :

boutons-nylon-n22-recouvrir-x5.jpg

Les tiges ne sont pas toutes percées !

Sur ma plaquette de six boutons, trois étaient inutilisables.

 

Mais comme j'ai la chance d'avoir un mari bricoleur (mon dieu quel bonheur, mon dieu quel bonheur d'avoir un mari qui bricole, mon dieu quel bonheur, mon dieu quel bonheur d'avoir un mari bricoleur...) quelques tours de perceuse ont suffi à les rendre opérationnels.

Je redoutais un peu l'opération recouvrement, mais, et malgré une notice fort mal fichue, cela ne m'a posé aucun problème.

Je n'ai presque plus de liberty mais il me reste du coton enduit, le troisième imperméable ne devrait plus tarder à apparaître sur cet écran, puisqu'il pleut toujours...

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Commenter cet article

Sylvie BG 30/08/2014 14:06

Superbes ! J'adore !

Sophie 07/07/2014 21:04

Attention à la version plastique des boutons à recouvrir, il ne faut pas repasser trop près de la tige au risque de la faire fondre. Je n'achète que des boutons à recouvrir en métal.