Publié le 30 Septembre 2011

Je viens de mettre le dernier point au pull pour Fantin.

Je ne peux attendre dimanche et un essayage éventuel (éventuel en raison du grand beau temps et des fortes températures annoncées) pour vous le montrer, tant pis si la photo est moche, et si le pull a un air penché inexplicable.

 

D'abord de dos :

 

photos12-0902.JPG

 

Et enfin, le flocon XXL à sa place :

 

photos12-0892.JPG

 

J'ai hâte de le voir sur Fantin, j'en viendrais presque à souhaiter un petit vent coulis dimanche en fin d'après-midi....

 

Récapitulatif : modèle Katia, album layette 58 "son premier hiver", mais fortement modifié, je vais mettre au propre la grille du flocon pour celles que celà intéresserait.

laine promofin de Katia

boutons de nacre de mon stock.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Tricot pour Fantin

Repost 0

Publié le 29 Septembre 2011

Enfin, j'espère qu'il s'agit du début et de la fin, que ce pull à rebondissements (voir ici) n'en connaîtra plus.

 

Je viens de terminer de tricoter le devant, je l'ai épinglé sur la planche à repasser pour essayer de dompter le roulottage des bords que je redoute rétifs...

Bref, voici où j'en suis aujourd'hui :

 

photos12-0490.JPG

 

J'ai redessiné un flocon de 39 mailles sur 39 rangs pour remplacer celui du modèle que j'estimais trop petit (25x25) et j'ai commencé à tricoter le motif jacquard à 20 rangs au-dessus des bordures,au lieu  des 2 rangs indiqués.

Je suis satisfaite du résultat, surtout quand je compare à ce que j'aurais obtenu en suivant les explications de l'album : j'ai figuré par un faufil rouge sur le dos du pull l'emplacement et les dimensions du motif d'origine.

 

 

photos12-0488.JPG

 

Il me reste du pain sur la planche (à repasser), le blocage, les bordures d'encolure et de boutonnage, les coutures, les fils à rentrer et ce n'est pas franchement la partie du tricot que je préfère, mais je vois Fantin dimanche et j'aimerais lui offrir ce pull.

Allez, Françoise, au boulot !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Tricot pour Fantin

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2011

Chinée hier matin sur un vide-greniers (Vézénobres), la bible des ouvrages de dames.

 

photos12-0886.JPG

 

En excellent état, la couverture est un peu salie mais le livre est ancien, hélas je n'ai pas trouvé de date de publication. Il s'agit d'une nouvelle édition revue et augmentée dans la bibliothèque D.M.C.

 

La tranche supérieure est dorée, c'est magnifique ! et ce le sera sans doute encore davantage après un petit dépoussiérage, la photo malheureusement ne rend pas l'éclat de la dorure.

 

photos12-0887.JPG

 

Quelques pages au hasard, je n'ai eu que le temps de le feuilleter.

De la broderie :

 

photos12-0888.JPG

 

Du tricot :

 

photos12-0889.JPG

 

De la couture :

 

photos12-0890.JPG

 

De la dentelle à l'aiguille :

 

photos12-0891.JPG

 

Et une note de l'éditeur (sur la page de garde, il est indiqué "Thérèse de Dillmont, éditeur, Mulhouse, France) qui m'a rappelé une citation de Victor Hugo déjà épinglée ici.

Je vous transcris la perle de cette note :

 

Lors de l'Exposition universelle de Chicago, l'Encyclopédie a figuré parmi les 40 volumes de la littérature féminine française réputés les plus utiles pour l'éducation de la femme.

 

J'ai cherché, il y a eu deux expositions universelles à Chicago, une en 1893, l'autre en 1933, je ne sais pas de laquelle il est question.

Quoi qu'il en soit, le terme de littérature me parait, disons, incongru.

Quant à "littérature féminine"...je préfère ne pas commenter.

Et "l'éducation de la femme", on pourrait remplacer ces mots par "le dressage des chevaux" !

Il est intéressant d'ajouter à ce sujet que Thérèse de Dillmont s'était engagée par contrat avec D.M.C à ne pas se marier tant que durerait leur collaboration (source).

 

Ce qui ne retire rien à la qualité des conseils contenus dans ce magnifique livre et que je compte bien mettre à profit, certainement pas pour la broderie, mais pour la couture et le tricot.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Trouvailles aux puces

Repost 0

Publié le 25 Septembre 2011

J'ai repris mon livre de patrons,

 

9782012301832-G

 

malgré mon expérience en demi-teinte avec la tunique pourtant colorée pour Lison

 

photos12 0855

 

et je me suis enfin décidée à réaliser la tunique C, à broderies anglaises, celle qui m'a fait acheter le livre.

 

Tout d'abord, une petite photo

 

photos12-0878.JPG

 

Je n'ai pas rencontré de difficultés particulières dans la réalisation de cette tunique, les repères étaient bien là où ils devaient être.

J'ai utilisé l'ourlet à jours d'une combinaison ancienne chinée aux puces de Saint-Christol les Alès pour le bas de la tunique, de la fausse broderie anglaise (Mondial Tissu) faute d'en trouver de la vraie.

Je dis fausse car les motifs fleuris ne sont pas brodés sur le tissu mais dessinés en léger relief.

Bien sur, depuis le jour où je me suis résignée à acheter du tissu en magasin après avoir vainement cherché un jupon à récupérer aux puces ou chez Emmaüs, j'en ai trouvé des hectares, mais trop tard.

J'ai remplacé le biais prévu autour des emmanchures par un simple repli surpiqué.

Contrairement à ce qui est expliqué, j'ai couché la couture réunissant l'empiècement au bas vers le bas, justement, sinon elle apparaissait dans l'échancrure de la fente d'encolure, et dans les oeillets de la broderie.

En observant avec attention la photo du modèle, j'ai constaté que c'était ainsi qu'il fallait faire, et pas selon les explications.

La tunique est donc réussie mais je suis moyennement satisfaite.

La photo du livre

 

photos12-0885.JPG

 

m'avait fait croire à un petit haut et je me retrouve avec une grande tunique.

Mais bon, je m'y ferai sans doute.

Quelques détails de réalisation :

 

photos12-0882.JPG

 

L'ourlet à jours maintenant :

 

photos12-0884.JPG

 

Finalement, je crois que je vais me laisser tenter par un autre modèle, mais pas avant le mois de novembre, vous devriez bientôt savoir pourquoi.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2011

Sasha a repris la route, la voici chez les Indiens.

 

photos12-0874.JPG

 

Je suis partie d'un patron Modes & Travaux de janvier 1970

 

indienne.jpg

 

et je m'en suis éloignée : j'ai remplacée la feutrine par du daim (catalogue d'échantillons de cuir pour canapés chiné à Anduze), le ruban par un galon perlé récupéré sur un jean que je ne porte plus et j'ai cousu quelques perles sur les manches.

Reste à trouver une plume et à fabriquer des mocassins, l'atelier cordonnerie est programmé pour le mois de novembre.

 

photos12-0876.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Poupées Sasha

Repost 0

Publié le 23 Septembre 2011

Ah bon, elle était partie en vacances, Mamie Ronchon ?

Il me semble bien que pas plus tard qu'hier elle vitupérait ici même contre un livre de patrons....

En effet, mais aujourd'hui, elle a repris le tricot, ou plutôt, elle aimerait bien reprendre le tricot.

 

Je vous explique, et d'abord, je vous rafraîchis la mémoire.

Il y a quelques temps, j'ai commencé ce superbe pull pour Fantin

 

Sans titre

 

Et puis, contrairement à toute attente, je suis tombée en panne de laine, ce que je vous racontais ici.

Heureusement, samedi dernier, j'achetais la pelote nécessaire et je pensais pouvoir enfin terminer ce pull.

Quelle naïve je suis, parfois !

Certes, je tricotais sans problèmes les 4 rangs du deuxième motif jacquard du devant qui me manquaient et je me réjouissais d'atteindre enfin le motif sur dimensionné qui fait à mon avis tout le charme de ce modèle.

Oui; mais non !

Je n'ai pas commencé à tricoter le flocon car un doute m'a pris.

J'ai donc faufilé en rouge sur le dos du pull que j'avais terminé il y a longtemps l'emplacement du motif tel que résultant des explications de l'album Katia.

 

photos12-0837.JPG

 

C'est bien ce que je craignais : le motif est non seulement tout petit, mais encore il est sur le ventre du bébé, alors qu'il serait bien mieux mis en valeur au niveau de la poitrine.

Mardi, je me rends donc à la boutique d'Alès où j'ai acheté la laine et l'album Katia, la dame qui tient le magasin comprend bien mon problème et me propose de poser la question à la créatrice du modèle par mail (j'avais déjà cherché sur le site des laines Katia mais je n'avais pas trouvé de moyen de les contacter).

J'ai reçu une réponse mercredi, il faut en effet commencer le motif 12 rangs après la fin de la deuxième bande jacquard.

Ce que je représente ici (toujours sur le dos déjà tricoté) par des épingles.

 

photos12-0862.JPG

 

Le motif sera en effet un peu plus haut, mais pas encore assez à mon goût, et surtout il sera trop petit.

Pour mieux visualiser le motif tel qu'il devrait être, je plante à nouveau des épingles (et là, il me vient une féroce envie de poupée vaudou à l'effigie des créatrices distraites et des éditerus négligents...).

 

 

photos12-0864.JPG

 

Grosso modo, le flocon devrait mesurer 45 mailles de large et 45 rangs de haut.

Rien de plus simple, je vais me le dessiner moi-même mon flocon géant, ce qui n'est pas un mince paradoxe pour quelqu'un qui ne supporte la neige que dans les boules à neige kitschissimes des boutiques de souvenirs...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Désespoir de tricoteuse

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2011

 

Il y avait longtemps que le projet était dans l'air, puisque j'ai acheté ce livre au printemps 2010

 

9782012301832-G.jpg

 

 

et je me suis enfin lancée, mais comme je suis prudente, j'ai commencé par un brouillon et bien m'en a pris.

 

J'ai voulu réaliser la tunique illustrant la couverture pour Lison.

C'est un modèle de difficulté *, c'est à dire un modèle pour "débutante :  je ne sais pas coudre mais il faut bien que je sorte ma machine de son emballage" d'après l'auteur, je devrais m'en sortir.

Décalquer les différentes pièces du patron ne m'a pas posé de problème, jusque là, tout va bien.

C'est après que cela se gâte !!!!!!!!!!!

Je vous fais grâce des imprécisions que je trouve tout le temps dans les explications, je ne dois pas être capable de comprendre les explications, j'assume.

J'en arrive à "Assemblez les manches au devant et au dos en vous aidant des repères" : chouette, des repères !

Comme j'ai déjà pas mal retourné les manches dans tous les sens pour assembler le dos et le devant des dites manches, ces repères vont me sauver la vie, je le sens.

Je trouve facilement le premier repère sur le patron du dos de la manche, le petit trait rouge juste au-dessus du gros P :

 

photos12-0857.JPG

 

Et maintenant, à vous de jouer : trouvez les repères sur le haut du dos

 

photos12-0858.JPG

 

sur le haut du devant

 

photos12-0860.JPG

 

et sur le devant de la manche

 

photos12-0859.JPG

 

Comment ? Vous ne trouvez pas ces fameux repères ?

Voilà qui me rassure, en tous cas sur l'état de mes yeux, pour ce qui est du patron je suis plus dubitative.

 

Je vous fais grâce à nouveau de la recherche d'autres repères, destinés à faciliter le montage de l'empiècement au bas du corps, invisibles eux aussi.

J'y pense : le patron a peut-être été imprimé à l'encre sympathique; je me souviens m'être beaucoup amusée, gamine, à écrire avec du lait ou du jus de citron, il suffisait de la chaleur d'une allumette enflammée pour révéler le message, l'idée de tout envoyer au feu me traverse l'esprit....

J'ai tout de même terminé la tunique, à ma façon, en ronchonnant contre les auteurs de livres et les éditeurs qui ne font pas leur boulot, air connu ici.

Bilan : c'est immense, mais d'ici l'été prochain Lison aura grandi.

Le raccord entre le mancheron et le corps de la tunique n'est pas net, j'aurai peut-être  à le refaire, on verra après l'essayage.

 

photos12-0855.JPG

 

Je vous l'ai dit, c'est un brouillon, j'ai donc puisé dans mon stock de tissu : le corps de la tunique est taillé dans une taie d'oreiller (vide-greniers de Saint Denis les Sens), l'empiècement dans une robe Vert Baudet (Emmaüs) et les mancherons dans un pantalon (vide-greniers inconnu).

L'ensemble est très coloré, mais ça me plaît bien.

Mais ce qui me plaît le plus, c'est la mini tunique réalisée dans les chutes pour Sasha (d'accord, je vais lui offrir un jean) d'après un patron Modes & Travaux de septembre 1980.

 

photos12-0851.JPG

 

En farfouillant sur le net, je tombe sur cette page : erratum tuniques petits et grands, qui signale une erreur sur la tunique Little Mari.

Chouette ! me dis-je encore (il va falloir que je renouvelle mon vocabulaire dans ce domaine, je suis nettement plus créative en matière de jurons), je vais enfin comprendre comment j'aurais du faire, un peu tard puisque j'ai terminé ma tunique mais bon, sois magnanime Françoise et n'impose pas à Cécile de Châtillon, Maud Paray et Pauline de Saint Lager d'aller à Canossa en chemise (réalisée avec un de leurs patrons sans repères, la chemise ?) et la corde au cou.

Que nenni !

L'erratum porte sur une erreur que je n'ai pas encore pu rencontrer puisqu'il s'agit d'une erreur sur la version adulte de la tunique.

Dommage pour moi, c'est une autre tunique du même livre que je compte me coudre, j'ai même acheté en magasin de la broderie anglaise pour la réaliser, je m'y attèle demain puisque l'été n'est pas fini.

J'espère ne pas vous avoir trop lassées avec mes ronchonneries, mais trop c'est trop !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2011

Le commentaire de Poem sur "Sasha à l'école" m'a fait beaucoup réfléchir....

En effet, le sarrau prend facilement des faux airs de chemise de nuit, surtout sans ses accessoires prévus, les chaussures et le cartable.

Alors j'ai ré-essayé le sarrau dans le sens initial du patron et finalement... je me demande... sans la ceinture (Françoise devait être plus potelée que Sasha, avec la ceinture c'est franchement vilain), le boutonnage devant affirme le côté tablier.

Je vous laisse juge :

 

photos12 0848

 

Ou dans l'autre sens ?

 

photos12 0840

 

Je crois bien maintenant préférer le boutonnage devant, mais cela laisse beaucoup moins de place pour broder le prénom sur l'empiècement. (Qui a dit "tant mieux, on verra moins tes bêtises" ?).

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Poupées Sasha

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2011

Au départ, un patron de Modes & Travaux de septembre 1952, mais...

- je l'ai mis devant derrière, je trouve ça plus joli

- j'ai supprimé le col

- j'ai supprimé la ceinture

- je l'ai agrémenté d'un ourlet et de poignets à jours

- je n'ai pas encore brodé les initiales prévues sur l'empiècement, je préfère vous montrer le tablier avant de l'avoir gâché.

 

photos12-0840.JPG

 

Le tissu est un fin chambray récupéré d'une robe de bébé trouvée chez Emmaüs, j'ai ré-utilisé son ourlet à jours et son boutonnage (comme pour la robe indienne), je n'ai même pas eu à coudre de boutons, les mini boutons de bois sont d'origine.

 

photos12-0841.JPG

 

Je prévois de réaliser des chaussures et un cartable de cuir pour accompagner ce tablier.

 

En fait de tablier, il ressemble plutôt à un sarrau, vous savez, celui qui s'accompagne d'un pantalon de drap et d'un gilet de laine.

Traduction pour les sudistes, référence à un couplet de'l canchon dormoire, dors min ptit quinquin :

J'irai dégager tin biau sarrau

Tin pantalon d'drap, tin gilet d'laine

Comme un p'tit milord te s'ras farau.

 

Pour celles qui s'en souviennent (j'aurais du répondre plus tôt, c'est vrai), le métrage de volant du tutu est de plus de 10 mètres : le volant supérieur mesure 4m20 sur 10 cm, le volant intermédiaire 2m80 sur 8 cm et le dernier, 2m80 sur 4 cm, plus 25 cm sur 2 pour chaque fleur sur les épaules.

 

Je crois avoir compris une des raisons de ma déception à l'utilisation de ces patrons anciens qui m'avaient laissé un si grand souvenir : ils sont conçus pour une couture à la main et moi je pique à la machine !

L'ordre des opérations est différent, par exemple, à la machine, il faut piquer l'ourlet du bas des manches avant de fermer les manches.

 

Mais depuis ce sarrau, j'ai essayé de réaliser une tunique pour Lison avec un patron moderne et .... vive les patrons Modes & Travaux, même s'ils ne sont pas parfaits !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Poupées Sasha

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2011

Je viens de terminer les chaussons de danse pour Sasha : c'est la première fois que je me risque à la confection de souliers, je ne sais pas si j'ai bien fait de commencer par des chaussons de tissu, il a fallu réaliser un micro-ourlet, ce qui aurait été inutile pour des chaussures de cuir.

J'ai utilisé le patron de Modes & Travaux, mais pas les explications (bien trop vagues), j'ai remplacé les semelles prévues en tissu par des semelles de cuir.

Pour un coup d'essai, ce n'est pas un coup de maître, mais je ne suis pas complètement découragée non plus.

Voyez vous-mêmes :

 

photos12-0829.JPG

 

De face maintenant :

 

photos12-0831.JPG

 

Quant au métrage de tulle nécessaire à ce tutu, vous êtes toutes très loin dans vos estimations.

 

Je vais vous aider un peu, donc.

D'abord en vous dévoilant les dessous du tutu :

 

photos12-0833.JPG

 

Il y a trois volants superposés, ce qui permet au tutu de gonfler, de tenir presque à l'horizontale.

 

Autre indication : la fleur qui orne l'épaule est constituée d'un volant de 25 cm de longueur.

 

photos12-0835.JPG

Alors ???????????

 

Petit récapitulatif : patron de Modes & Travaux pour la poupée Françoise de février 54 (et je rêve de le réaliser depuis cette date, voilà, c'est fait).

Tissu du tutu : une chute de rideaux Habitat.

Volant : une carte de volant de tulle prévu pour la décoration d'un mariage (ce n'est pas du coton, ça ressemble en beaucoup plus fin aux filets qui entourent les gousses d'ail ou les échalotes mais comme ce détail n'est pas très glamour on peut l'oublier) chinée je ne sais plus où.

Deux diamants.

Du cuir gris très fin pour les semelles, puces d'Anduze.

Et beaucoup, beaucoup de patience (plus quelques jurons nouveaux proférés avec une botte d'épingles dans la bouche ce qui est très dangereux).

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Poupées Sasha

Repost 0