Articles avec #mes petites bouffes tag

Publié le 27 Janvier 2017

où il apparaît une recette d'hiver. ...

Il y a déjà quelques temps que je n'ai pas partagé de recettes ici.

Aujourd'hui, une recette simplissime, donc inratable, mais capable de faire aimer les navets à ceux qui n'aimaient pas ça. 

Pour deux, il faut 500 grammes de navets, une cuillère à soupe de beurre et une cuillère à soupe de moutarde à l'ancienne.

Eplucher les navets, les couper en petits morceaux et les faire cuire 10 minutes à  l'eau bouillante.

Les égoutter, les verser dans une sauteuse avec le beurre et la moutarde, mélanger, couvrir et laisser confire doucement, en remuant de temps en temps.

Le temps de cuisson dépendra de votre patience, de votre mode de cuisson, gaz ou électricité,  de l'épaisseur de votre sauteuse... le plus simple est de goûter. 

C'est tout et c'est très bon, avec une viande blanche, un poison, voire un steak.

Navets confits à la moutarde à l'ancienne
Navets confits à la moutarde à l'ancienne

Bon appétit ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 16 Mai 2016

où il apparaît que Superman fait aussi de la pâtisserie....

Et pourtant, pas besoin d'être un super-héros pour réussir ces congolais simplissimes.

J'avais trouvé, essayé et réussi cette recette : clic

Puisque j'ai un marmiton à la maison, profitons en.

Voici donc, en images, les congolais simplissimes réussis par Fantin.

Ce qu'il vous faut :

un saladier

Congolais simplissimes

une cuillère

Congolais simplissimes

250 grammes de noix de coco rapée

Congolais simplissimes

une boîte de lait concentré sucré. La recette d'origine indique 400 g de lait concentré sucré, la boîte n'en compte que 397 g, j'ai décidé que ça convenait !

Congolais simplissimes

et le principal ingrédient, un petit marmiton au saut du lit.

Congolais simplissimes

Verser la noix de coco dans le saladier.

Congolais simplissimes

Ouvrir la boîte de lait.

Congolais simplissimes

Verser dans le saladier.

Congolais simplissimes

Mélanger.

Congolais simplissimes

Mélanger encore.

Congolais simplissimes

Quand le mélange est homogène, former des tas sur une plaque de cuisson.

L'idéal est de leur donner la forme d'une pyramide, mais bon, ce n'est pas très important.

Congolais simplissimes

Enfourner à 180°, théoriquement pour 15 minutes, mais tout dépend de votre four et de la taille de vos pyramides.

Congolais simplissimes

Ça cuit.

Congolais simplissimes

C'est cuit.

Congolais simplissimes

Déguster.

Congolais simplissimes

J'ai confié la garde des congolais rescapés de l'appétit de Fantin à mon super-héros préféré.

Congolais simplissimes

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 6 Juillet 2015

où il apparaît une recette estivale...

Quand j'étais gamine, il m'arrivait de lire une bande dessinée "Pipo et Concombre" et, croyez-moi, c'était gratiné !

Concombres gratinés

C'est peut-être ce qui m'a inspiré cette recette.

Pour 2 concombres, (et peut-être 2 convives, mais cela peut suffire pour 3, voire 4, dépendamment de l'appétit de chacun), il faut une briquette de crème fraîche UHT, de la muscade, du parmesan râpé, du sel et du poivre.

C'est tout, c'est une recette simple, rapide à réaliser, légère à déguster, une recette spéciale canicule en quelque sorte.

Éplucher les concombres, les épépiner, les détailler en petits cubes.

Concombres gratinés

Les verser dans une sauteuse ou un wok, saler, poivrer, râper un peu de noix de muscade.

Concombres gratinés

Verser dessus le contenu de la briquette de crème UHT. J'ai utilisé celle que j'avais dans mon placard, à 35 %, la prochaine fois j'essayerai avec de la crème allégée.

Concombres gratinés

Mélanger, couvrir, faire cuire à feu doux.

Concombres gratinés

Voici le moment délicat de la recette : se munir d'un excellent polar pour patienter intelligemment jusqu'à la cuisson désirée des concombres.

On peut les garder légèrement croquants, c'est très agréable, ou poursuivre la cuisson jusqu'à ce qu'ils soient complètement fondus, c'est tout aussi bon.

Concombres gratinés

Un ou deux chapitres plus tard, revenir fissa de Los Angelès, transvaser les concombres dans un plat à gratin.

Concombres gratinés

Parsemer de parmesan râpé.

Concombres gratinés

Mettre à gratiner au four.

Concombres gratinés

Déguster !

J'ai utilisé de la noix de muscade pour parfumer les concombres, je tenterai bientôt la même recette avec de l'estragon , je vous en dirai des nouvelles...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 7 Novembre 2013

où il apparaît un bien étrange village des Schtroumpfs....

 

Toujours issue du même livre décidément génial :

 

3383281-4861775

 

une variante de l'oeuf dur mayonnaise à la sauce sorcière.

 

 

Très simple à réaliser par une jeune princesse, mais avec la surveillance et l'aide d'un adulte parce qu'il faut faire cuire des oeufs durs.

 

photos18-0622-copie-1.JPG

 

Des oeufs durs, donc, dont on coupe la base pour qu'ils tiennent debout, on les recouvre de mayonnaise en tube, on les coiffe d'une moitié de tomate évidée, et on décore.

La recette de base figurait des champignons avec des pois de mayonnaise sur la tomate-chapeau.

Ici, on a préféré des petits morceaux d'olives, de légumes au vinaigre.

Personnellement, j'aurais placé ce village de Stroumphs sur une assiette d'une autre couleur, mais il est sur qu'ainsi ton sur ton, il sera plus difficile à dénicher pour Gargamel.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 6 Novembre 2013

où il apparaît que nous cédons parfois à la mode de l'entomophagie...

 

J'ai offert à Lison ce livre, pour lui faire oublier le mauvais temps pendant les vacances de Toussaint.

 

3383281-4861775.jpg

 

Ce livre est malheureusement épuisé, mais si jamais vous le rencontrez comme moi sur un vide-greniers, n'hésitez pas, achetez le pour votre princesse, il est passionnant, il déborde d'humour et d'idées simples à réaliser, en cuisine, travaux manuels....


Un petit aperçu de ce qu'il contient : clic.


Lison a dévoré ce livre, et cette dévoration lui a ouvert l'appétit, elle a révétu sa robe de sorcière et s'est mise en cuisine.

 

1-DSC_0641.JPG

 

Voici sa première réalisation, des mouches.

Mais attention, pas n'importe quelles mouches, des mouches comestibles.

 

Je vous révèle son secret pour réaliser ces mouches délicieuses.

Tout d'abord, les ingrédients, des amandes effilées et des GROS raisins secs.

 

Pas de cuisson, juste un petit couteau pointu et un peu de dextérité.

 

photos18-0592.JPG

 

Il faut sélectionner les éclats d'amande qui ressemblent le plus à une aile, ramollir les grains de raisin en les roulant délicatement entre les doigts, percer deux entailles opposées sur le haut du grain de raisin et enficher les ailes.

 

photos18-0594.JPG

 

Magique, non ?

 

photos18-0597.JPG

 

photos18-0600.JPG

 

photos18-0601.JPG

 

photos18-0602.JPG

 

Papy a l'honneur de goûter aux mouches, que vous retrouverez bientôt ici, autour d'une autre recette.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 5 Novembre 2013

où il apparaît une compensation à la météo affligeante du moment....

 

Il pleut, il vente, il fait froid, le moral en prend un vieux coup, il faut réagir !

Une petite consolation/compensation gourmande s'impose.

 

Si comme moi vous avez acheté le dernier Marie-Claire idées, vous avez ce qu'il vous faut.

 

photos18-0679.JPG

 

Si vous n'avez pas cet MCI, ou s'il vous a été vendu sans ce supplément, ou si vous êtes abonnée, voici l'arme absolue anti-froid, anti-déprime, anti-morosité :

 

photos18-0672.JPG

 

et sa recette :

 

photos18-0677.JPG

 

Recette simple à réaliser, surtout avec l'aide de Fantin en mini-marmiton, il fallait l'entendre annocer fièrement : "Maman, j'ai tout touillé !".

Ingrédients peu onéreux et faciles à trouver, pour nous, il a suffit d'une virée chez Lidl.

Et quand on sait que le speculos est une vieille tradition familiale, (nous avons tous été élevés aux speculos, depuis plusieurs générations, et laissez moi vous dire qu'au début des années 50, à Paris, le speculos était diablement exotique, il fallait le faire venir de Belgique), cette terrine chocolat speculos au coulis de carambars était faite pour nous.

Le carambar est un peu ma madeleine à moi, je sens encore le parfum qui se dégageait de l'usine de Marcq-en-Barœul, inutile de préciser que je suis assez vieille pour avoir connu les Carambars sans blagues, mais je n'ai pas pu résister à celle-ci, lue par Lison pendant la plus longue étape de la réalisation de la terrine, le dépiautage des Carambars (lue la bouche pleine, forcément....).

 

Quel est le pays des N majuscules ?

 

 

Le Groenland.

 

Anti-morosité vous dis-je !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 19 Octobre 2013

à Jean-Pierre et Marguerite

 

où il apparaît une recette si simple qu'elle se passe de photos....

 

De toutes façons (ouh ! la mauvaise foi !) la plus appétissante des photos n'aurait pas rendu la merveilleuse senteur épicée qui s'exhale de ce plat pourtant si simple.

 

Au début, il y avait un potiron qui m'avait été offert, pas par ma marraine-fée, je n'ai pas besoin de carosse puisque je n'ai pas le permis.

 

Je souhaitais en faire un accompagnement pour une viande, mais je ne voulais pas le cuire dans l'eau, ça donne une bouillie aqueuse et fadasse.

J'ai donc commencé par interroger mes livres de cuisine, puis quelques sites culinaires bien connus, puis... je me suis lancée et personne ne l'a regretté.

 

Il suffit de couper le potiron en tranches, de les éplucher et de les couper en dés.

Faire fondre dans une cocotte une cuillère à soupe de miel et une cuillère à soupe de beurre, y faire revenir jusqu'à légère coloration les cubes de potiron.

Pendant ce temps, hacher une (plus ou moins, selon votre goût) grosse tranche de gingembre frais et couper un tout petits dés un quartier de citron confit,clic pour ma recette, débarrassé de sa pulpe et rincé.

 

Avec des citrons verts confits, clic, pour la recette, ce sera aussi très bon, j'essayerai la prochaine fois et... je prendrai une photo.

Verser le tout dans la cocotte, mélanger, couvrir, laisser confire 15 à 20 minutes, il faut que les cubes soient tendres mais restent en forme.

 

Vous aurez noté que je n'ai pas mis de sel, le citron confit en apporte suffisamment, ni de poivre, à cause du gingembre.

Voilà, c'est tout !

C'est simple, rapide, goûteux, parfaitement en accord avec la saison, disons que c'était ma modeste participation à la semaine du goût.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 16 Septembre 2012

Je vous ai déjà révélé ma recette de beurre de citron vert, ici.

 

J'en avais certainement trop préparé pour un dîner entre amis, j'ai congelé le surplus, pour voir si cela supportait la congélation.

 

Je ne vous fait pas languir plus longtemps, la réponse est oui, le beurre de citron confit se congèle parfaitement , ce sera le scoop du jour !

 

Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, si, si, en voilà une autre : c'est parfait pour accompagner des épis de maïs cuits 20 minutes à l'eau bouillante salée puis légèrement dorés à l'huile d'olive dans une poële.

 

photos16-0476.JPG

 

Bon, là, j'avoue, je triche un peu, l'épi que Lison dévore a cuit au four en même temps qu'un poulet...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 31 Août 2012

Contrairement au sapeur qui n'en a qu'une (voir ici, clic), le pirate a eu deux bougies sur son gâteau d'anniversaire.

 

1-IMG_5242.JPG

 

Lison a dû venir à la rescousse pour les souffler (les bougies étaient magiques....).

 

1-IMG_5244.JPG

 

Le gâteau a été réalisé par la maman de Fantin grâce à ce livre très pratique, drôle, inventif... bref, indispensable quand on a des enfants (ou des petits-enfants) :

 

photos-15-0653.JPG

 Livre (tous les détails ici, clic) écrit et offert par les parents d'une copine de Lison, ce qui lui a valu une dédicace à bouclettes particulièrement croquignolette.

 

photos-15-0655.JPG

 

Voici le modèle :

 

photos-15-0656.JPG

 

Et la réalisation, en 10 minutes comme annoncé par le livre, le plus difficile a été de trouver les pirates, il nous a fallu aller jusqu'à Platja d'Aro, mais c'est juste parce que nous sommes un peu snobs, ma fille et moi.

 

1-IMG_5239.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 18 Juin 2012

Il n'y a pas qu'avec "lecture pour tous" que j'ai pris du retard, avec mes "petites bouffes" aussi.

Ce qui est plus dérangeant, car les saisons passent....

Tant pis, je vous parle des ornithogales aujourd'hui, sinon je risque d'oublier.

J'ai donc trouvé ça chez Grand Frais (ce n'est pas de la pub, juste un renseignement, ça se trouve certainement ailleurs, surtout quand c'est la saison, maintenant ça ne se trouve peut-être plus nulle part avant le printemps prochain).

 

photos-15-0907.JPG

 

Ça ressemble à des asperges, c'est souvent vendu sous le nom d'asperges sauvages ou d'asperges des Pyrénées, mais ce n'est pas des asperges.

C'était vendu avec une recette, genre 10 minutes à l'eau bouillante, ce qui m'a paru beaucoup trop pour une si plante si frêle, puisque je laisse à peine 5 minutes à l'eau bouillante les énormes asperges que je trouve encore ici (mais c'est la fin de la récolte, dommage).

J'ai cherché sur le net mais je n'ai rien trouvé de différent, toujours beaucoup trop d'eau et d'ébullition.

Alors j'ai fait à mon idée, quelques secondes (allez, presque quelques minutes, mais pas beaucoup) à la poêle, dans un voile d'huile d'olive.

 

photos-15-0908.JPG

 

Il faut rouler délicatement les ornithogales dans le fond de la poêle, qu'elles soient toutes ointes d'huile, tels des athlètes grecs participant aux jeux olympiques antiques.

 

Et ?

 

photos-15-0910.JPG

 

Et c'est tout, mais on peut aussi les poudrer d'un soupçon de parmesan râpé.

Et ?

C'est bon, croquant mais tendre, goûteux, une agréable découverte.

J'imagine qu'on peut utiliser ces ornithogales dans des recettes destinées aux asperges, genre risotto, terrine, pizza, mais surtout en oubliant les dix minutes à l'eau bouillante, non seulement totalement superflues, mais qui doivent complètement anéantir ce légume délicat.

 

Et avec tout ça, je ne vous ai pas dit ce que je mange vraiment ce soir, si toutefois ça vous intéresse.

Des patates douces au beurre de citron vert, avec des spares ribs, vous trouverez la recette (et son histoire) ici, clic-clic.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0