Publié le 22 Janvier 2016

où il apparaît une robe qui ne devait être qu'un brouillon...

Quand une robe s'appelle la Parisienne, forcément, je suis tentée.

Quand son patron est offert gratuitement, forcément, je suis convaincue.

Mais comme je reste perfectionniste ascendant maniaque, comme le patron me parait compliqué, la doublure ce n'est pas trop mon truc, je décide de commencer par un brouillon, en utilisant un coupon de tissu qui dort depuis trop longtemps dans mon stock.

Et ?????????????

Et la robe obtenue me plait infiniment, à un point tel que je me demande finalement si je vais réaliser une autre version !

Assez préambulé,voire assez procrastiné, je vous la dévoile :

La Parisienne

Eh oui ! C'est coloré, j'aurais du prévenir, je ne vous ai pas habitué à ça, en tous cas pour mes vêtements, pour ceux de Fantin ou Lison, c'est plus fréquent.

La robe se compose d'un haut à manches longues qui passe par dessus une jupe assez droite animée par quatre plis au devant et quatre plis au dos.

Mais c'est trompeur : on croit voir un deux pièces, c'est bien une robe, et la jupe est en un seul morceau.

Quoi qu'il en soit, trompeuse ou pas, la robe est très agréable à porter, certainement parce que le tissu en est très doux, soyeux, léger, et pourtant il a un tombé de tissu lourd.

C'est un tissu que j'ai acheté sur un site de couturières,(non, je ne vous livrerai pas toutes mes adresses) il y a déjà pas mal de temps. Je n'en connais pas la composition, mais je vais me renseigner car si c'est un plaisir à porter, ce fut aussi un plaisir à travailler, contrairement aux apparences et à mes appréhensions récurrentes face ce genre de tissu (et je ne dis rien de ses couleurs et de ses motifs...).

La Parisienne
La Parisienne

Ici, on voit mieux que le haut passe par dessus la jupe.

Une grande pince donne sa forme au devant.

La Parisienne
La Parisienne

Le dos est fermé par un grand zip, 60 centimètres.

Comme je n'ai rien compris aux explications du patron, pourtant assez claires par ailleurs, je l'ai monté selon ma méthode habituelle.

La Parisienne

il ne me reste plus qu'à vous donner l'adresse où trouver ce joli patron : http://blog.louisantoinette.com/patron-gratuit-louisantoinette-hacklamode-concours/

L'imprimer demande pas mal de papier, de mémoire 42 feuilles, le coller nécessite pas mal de scotch et de patience, mais finalement, pas plus de temps ni d'efforts que décalquer un patron de la Maison Victor.

J'ai utilisé le patron en taille 40 ce qui me semble tailler correctement, je n'ai modifié que la ligne d'épaule que j'ai rétréci de 3 centimètres, j'aurais pu en enlever davantage.

Je n'ai plus qu'à participer au concours du site louisantoinette autour de cette jolie robe et tenter de résoudre cette question existentielle : une autre version or not ????????????????

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #patron gratuit

Repost 0

Publié le 8 Janvier 2016

où il apparaît une variante à l'aiguille dans une meule de foin, et Paris mis en sac faute d'être mis en bouteille...

Rien à faire, je ne pouvais me résoudre à laisser ainsi le sac J'aime Paris de Lison :

J'avais déjà refait la rosette décorative, pour la remplacer par une nouvelle mieux finie, plus volumineuse, mais décidément, il lui manquait quelque chose...

Euréka ! La Tour Eiffel !

Je tenais l'idée, chiner une breloque à l'effigie de Notre Dame de Fer préférée, j'ai donc hanté les vide-greniers à sa recherche (comme si j'avais besoin d'un prétexte pour ça...).

J'ai retourné des tiroirs de mercerie, fouillé d'antiques travailleuses, inventorié des boîtes à gâteaux pleines de boutons, ce qui m'a permis quelques jolies trouvailles que vous verrez bientôt, mais la Tour Eiffel se faisait rare cet automne sur les vide-greniers.

Mais on le sait, patience et longueur de temps, gnagnagna... Finalement, "elle" m'attendait sur le vide-greniers géant (si ! si !) de Massanes.

Une chaînette de récup' plus tard, le tour était joué !

J'aime Paris !
J'aime Paris !
J'aime Paris !

Voilà, je suis contente, le sac est achevé, à moins que je ne déniche d'autres breloques, l'Arc de Triomphe, Notre-Dame, l'Opéra...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #C'est bon pour le moral

Repost 0

Publié le 3 Janvier 2016

où il apparaît le premier pull marin... de l'année !

Je suis toujours addict des pulls marins, il y en a déjà tant sur ce blog que j'envisage de créer une catégorie spéciale, des pulls marins pour bébé, pour poupon, pour poupée, pour Sasha, pour Fantin, pour moi.

Et un nouveau pull marin pour commencer l'année, terminé ce matin, mais pas sans mal, je vous le montre avant de m'expliquer.

Premier pull marin

Ce n'est pas la première fois que je dis ici que plus jamais, au grand jamais, je ne commanderai chez Phildar.

Et... ce n'est pas la première fois que je fais fi de ma promesse, là encore, j'aurais de quoi alimenter une catégorie spéciale.

Et qui se trouve punie à chaque fois ?

Merci de ne pas retourner l'aiguille à tricoter dans la plaie.

Mais le modèle me plaisait trop, et j'en avais justement le plus grand besoin de ce pull marin, et le catalogue était à petit prix, et je rentabilisais son achat puisque j'étais tentée par deux pulls et il ne faut jamais dire Phildar je ne tricoterai pas de ta laine.

Pour une fois, pas de problème avec la commande, elle arrive dans les délais à la bonne adresse, complète, toutes les pelotes commandées ET (hé oui, j'ai déjà eu la surprise de ne pas recevoir le catalogue) le catalogue, je crois que le mauvais sort qui s'acharne sur mes commandes est rompu.

Une petite photo du pull avant la suite des événements pour laisser retomber la pression ?

Premier pull marin

Comme d'habitude, je commence par tricoter une manche, jusque là tout va bien.

Enfin, presque...

Il y a des années que je peste contre les noeuds dont s'ornent les pelotes Phildar.

Encore un mauvais sort rompu... il n'y a plus de noeuds ! Je devrais dire, il n'y a même plus de noeuds, mais ce n'est pas pour autant que le fil de la pelote est ininterrompu : dans deux pelotes sur les quatre et demi que j'ai tricotées le fil est interrompu deux fois.

Près de la fin de la pelote (je les tricote par le fil intérieur, donc près de la fin, c'est près de la surface) il y a d'abord un morceau d'un mètre de fil, puis la valeur d'un petit peloton.

Et là, qui y croira ?, j'en viens à regretter les noeuds, car au moins ils empèchent ces fils laissés libres de s'emmèler.

Remarquez, il existe une façon positive de présenter les choses : comme je tricote assez vite, une pelote de laine m'amuse peu de temps, le démélage et le rembobinage doublent le temps d'amusement avec une pelote, encore un moyen de rentabiliser ma commande.

C'est certainement pour me faire plaisir qu'un noeud se trouvait dans une autre pelote, mais sans que le fil fut interrompu pour autant, Phildar pour l'art, sans doute.

Allez, encore une photo, je sens que je me fache.

Premier pull marin

Après cette première manche, j'entreprends le dos, mais... je ne comprends rien aux explications, on me parle de jersey rayé, de jersey endroit, rien de semblable sur la photo, et comment réaliser des rayures avec une seule couleur ?

Fidèle à mes principes (ce qui est parfaitement compatible avec le peu de cas que je fais de mes promesses de ne plus tricoter Phildar), je refuse de téléphoner au service d'aide au tricot puisqu'il s'agit d'un numéro surtaxé : plus leurs modèles comprennent d'erreurs, plus ils gagnent de l'argent sur notre dos. J'adresse donc un mail à l'adresse trouvée sur le site sous la rubrique "contactez nous", sans trop y croire.

J'ai reçu une réponse, je vous la communique, elle sera utile à celles qui seraient malgé tout tenté par ce pull :

Bonjour Madame ,

Effectivement, il n'y a pas de jersey rayé dans le modèle. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour le désagrément occasionné.

Il faut tricoter en côtes 6/2 jusqu'à 37 cm de hauteur totale, et former le raglan en rabattant les mailles comme indiqué sur le catalogue.

Entretemps, à 41 cm, continuez en point de godron en répartissant :

1)8 diminutions, 2)8 diminutions, 3)10 diminutions, d)12 diminutions sur le 1er rang.

Je vous souhaite un bon tricot et une bonne fin d'année.

Restant à votre écoute,

Véronique, votre conseillère clientèle.

Forte de ce correctif, j'ai terminé très vite ce joli pull, un modèle Phildar, donc, vous l'aurez compris, en fil Looping, modèle du catalogue 605.

Je l'ai orné de boutons à motifs ancre, boutons chinés aux puces d'Alès, boutons neufs, encore sur leur carte, seule indication, boutons belges.

Premier pull marin

Je resterai discrète, je ne dirai rien de la pelote entière qu'il me reste, je n'ai pourtant commandé que la quantité indiquée sur le catalogue, et il y a un progrès, pour le tapis Albert l'ours polaire, c'était trois pelotes qu'il me restait. J'irai porter cette pelote au point relai pour la ré expédier, elle me sera remboursée, encore de l'amusement en perspective, on ne s'ennuie jamais avec un modèle Phildar, on tricote de surprise en surprise...

Et comme je suis décidément incorrigible, et surtout, pas rancunière, je viens de commander du fil Looping pour un autre pull, j'espère que cela se passera mieux, je vous tiens au courant.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Tricots pour les grands, #pulls marins, #Phildar

Repost 0