Publié le 29 Mai 2020

où il apparaît un wax spectaculaire...

Après Suzette la première coupée dans une chute de tissus, voici une Suzette en wax.

Suzette en wax

Un motif spectaculaire ! Tout à fait appropriée à la garde-robe d'une couturière tricoteuse, avec ses pommes de touline XXL.

 

Suzette en wax
Suzette en wax

J'ai chiné ce wax, sous la forme d'une jupe improbable que j'ai vite décousue, sur le vide-greniers de Villeneuve Saint-Georges.

Quelques mètres plus loin, dans la même rue, j'ai chiné un rideau en jean, encore dans sa pochette, dans lequel j'ai coupé la jupe Carola qui accompagne Suzette.

Suzette en wax

Comme le wax est aussi joli des deux côtés, je n'ai pas doublé les nouettes, j'ai simplement surfilé les bords avec un point fantaisie offert par ma machine, element by Pfaff 1080S.

Il s'agit d'un "SUPER WAX PETIT HOLLANDAIS", selon la marque de la lisière.

Suzette en wax

Comme pour Suzette la première, j'ai remplacé la parementure d'encolure par un biais.

Un biais qui a toute une histoire : c'est un reste d'une robe-boule que j'avais réalisée pour Lison, d'une robe-boule identique pour Sasha et d'un sac assorti.

Après toutes ces robes, ce sac et même deux bandeaux fleuris, il me restait un petit morceau de biais que j'avais pieusement conservé.

Tout juste de quoi border joliment l'encolure de Suzette en wax, même si cela ne se voit pas quand elle est portée. La photo qui suit est prise des coulisses de Suzette, je veux parler de l'intérieur, enfin, je veux dire que Suzette est sur l'envers.

Suzette en wax

Je ne sais pas si il y aura une dynastie de Suzette, j'ai d'autres projets qui me semblent plus urgents, j'attends le nouveau numéro de La Maison Victor, et j'attends aussi une nouvelle machine, mais elle tarde à venir...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #Wax et boubou, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 27 Mai 2020

où il apparaît une remise à jour...

J'avais réalisé il y a déjà longtemps une version en dentelle du top Bella.

Ne cherchez pas le top Bella, il n'existe que chez moi, c'est en fait le haut de la robe Bella de la Maison Victor (mai/juin 2019) que j'utilise en top.

Et c'est ici une de mes dynasties les plus prolifiques.

Mais pourquoi n'ai-je jamais montré ce top Bella en dentelle ? A cause de la dentelle, justement, qui le rendait inmontrable.

Hier, dans un nouvel effort de rangement de mon stock et d'éradication de mes ouvrages inachevés, j'ai bricolé à l'arrache une doublure pour ce top et le voici :

 

Bella en dentelle

Il forme un tandem parfait avec Carola, la première du nom.

Bella en dentelle

La dentelle provient d'une robe achetée pour 1€ chez Emmaüs.

J'ai coupé le top dans la jupe de la robe, la doublure du top dans la doublure du haut de la robe. Il me reste encore quelques chutes, et un grand zip de 60 centimètres.

Bella en dentelle

J'aime toujours autant le détail du dos de ce top.

Bella en dentelle

A bientôt pour un autre top, qui aura attendu moins longtemps pour être porté, mais d'ici là, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous pouvez.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 25 Mai 2020

où il apparaît, peut-être, une nouvelle dynastie...

Il me restait une belle chute après avoir coupé la robe Maud.

J'ai très vite réalisé le top Suzette, dont le patron figure dans le même numéro de la Maison Victor, celui de mai/juin 2020.

Suzette, la première

Modèle simple et rapide à réussir, facile à porter, ici avec une Carola.

J'ai remplacé la parementure d'encolure par un biais, et j'ai doublé les nouettes.

Le tissu vient toujours des tissus Bastide.

Suzette, la première

Suzette la première a déjà une "clonette", que vous verrez bientôt, l'avenir dira si la dynastie est en route... 

Suzette, la première

En attendant la fin de ce suspense haletant, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous pouvez.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 23 Mai 2020

où il apparaît que, décidément, il est fort, Victor !

Voici donc ma quatrième version de Maud, encore en wax, mais différente de la précédente, tant le wax est riche de variations, en plus d'être riche en couleurs.

Maud IV

J'ai chiné ce superbe wax sur le vide-greniers de Vézénobres.

C'est un wax camerounais comme l'indique sa lisière, que j'ai précieusement conservée comme ourlet.

Maud IV

Ce wax porte la même signature que cette robe que j'adore, que je porte très souvent en robe d'intérieur, mais que je n'ai malheureusement pas réalisée moi-même, je l'ai chinée sur la braderie de Houilles.

Pour l'élastique, j'ai encore une fois eu recours à des bretelles trouvées chez Action au rayon déguisements. 

Maud IV

Je n'imaginais pas, en les achetant, qu'elles s'accorderaient si harmonieusement à un de mes tissus en stock.

J'ai encore réalisé des surpiqûres décoratives, toujours avec mon element by Pfaff 1080S, un nouveau point cependant, mais toujours le même fil acheté chez Bastide.

Maud IV
Maud IV

Et Victor ? 

C'est simple, depuis que je l'ai rencontré, je ne cesse de repousser les limites de mes compétences en couture : avec lui, j'ai osé les vêtements doublés, les découpes multiples, dernièrement les zips invisibles. Avec Maud, j'ai franchi un nouveau cap : oser les robes froncées à la taille. Jusqu'ici je les évitais soigneusement à cause de l'effet abat-jour garanti, mais Maud, certainement parce que les seuls les côtés sont froncés, le ventre et les fesses en sont dépourvus, ne présente pas ce défaut.

Il est fort Victor !

 

Maud IV

Une petite pause s'impose dans mon défilé de Maud, j'ai entrepris parallèlement la confection d'une nouvelle dynastie, mais en attendant, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous le pouvez.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #wax et boubou, #Tissus Bastide, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 20 Mai 2020

où il apparaît la grande nouvelle du jour...

Grande nouvelle pour moi surtout, mais je ne pouvais pas la passer sous silence : nous sommes le 20 mai et c'est un anniversaire !

C'est l'anniversaire de mon blog, qui a 12 ans aujourd'hui.

12 ans de tricot, de photos, de voyages, de recettes, de trouvailles aux puces et surtout 12 ans de messages, de partage et d'amitié.
464 abonnés, 994136 visiteurs, 1445 articles, cela mérite bien quelques fleurs.

Maud III et des fleurs !
Maud III et des fleurs !
Maud III et des fleurs !

Je ne suis pas peu fière des fleurs apparues sur mes cactus, comme si j'y étais pour quelque chose !

Merci à toutes celles qui me suivent depuis toutes ces années, merci aux nouvelles arrivantes, ces fleurs sont aussi pour vous.

Et maintenant, voici Maud III, j'en suis fière, et j'y suis pour quelque chose.

Maud III et des fleurs !

Une Maud en wax ! 

 

Maud III et des fleurs !

Avec toujours son joli décolleté en V.

Maud III et des fleurs !

Pour la ceinture, J'ai encore utilisé une paire de bretelles Action, mais celles-ci étaient plus larges, je n'ai pas eu besoin d'assembler deux morceaux.

Maud III et des fleurs !

J'ai utilisé un point de broderie pour surpiquer l'encolure et les épaules, façon point de croix.

Broderie réalisée avec mon element by Pfaff 1080S et du fil à broder Mettler Polysheen multicolor acheté aux tissus Bastide.

 
 
Maud III et des fleurs !

Le wax a été acheté  rue Doudeauville à Paris.

Si vous ne connaissez pas cette rue, je ne peux que vous recommander un petit voyage : chaque numéro abrite un magasin de tissus africains, on en trouve de toutes origines, Togo, Ghana, Mali, Cameroun, mais aussi des Hollandais, des Anglais, des Chinois.

Dépaysement assuré, pour le prix d'un ticket de métro.

Maud III et des fleurs !

Pour le voyage rue Doudeauville, attendez encore un peu, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous pouvez.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #C'est bon pour le moral, #Couture, #Tissus Bastide, #Wax et boubou, #la Maison Victor, #Ma robe de l'été

Repost0

Publié le 19 Mai 2020

où il apparaît le début d'un défilé de Maud...

Vous connaissez déjà Maud

Maud II

En la réalisant, et encore plus en la portant, j'ai tout de suite senti qu'une dynastie allait suivre cette première Maud.

Voici donc Maud II

Maud II

Réalisée dans un fin voile imprimé panthère.

J'ai eu le plaisir de découvrir ce voile dans une "pochette surprise", chinée dans une ressourcerie, en même temps que ce superbe tissu vintage.

 

Maud II

Comme le voile est effrontément transparent, j'ai bricolé à l'arrache un fond de robe à partir d'une petite robe noire de confection que je ne portais plus.

La décence est fauve, sauve.

Maud II

Pour la ceinture, comme pour la première version, j'ai utilisé une paire de bretelles achetée chez Action au rayon déguisement. 

Me voici parée pour un petit tour dans la jungle, en Maud et en mode Jane (bon, j'arrête !).

Maud II

Petit récapitulatif :

- patron La Maison Victor, numéro de mai/juin 2020

- tissu ancien chiné

- élastique Action

- machine element by Pfaff 1080S

- fil Lidl

A demain pour une occasion spéciale, avec Maud III.

En attendant, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous pouvez.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Ma robe de l'été, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 17 Mai 2020

où il apparaît... l'invisible....

Voici une robe qui se distingue de ce que je porte habituellement.

J'ai nommé la robe Becca, parue dans le numéro de Juillet/août 2015 de la Maison Victor.

Becca

Confinement oblige, en attendant la parution du nouveau numéro de la Maison Victor (j'ai réalisé cette robe en avril), j'ai fouillé dans mes anciens numéros pour trouver un patron, et dans mon stock pour des coupons assortis.

Un peu pour me lancer un défi, beaucoup pour m'amuser, j'ai choisi cette robe qui ne ressemble pas à ce que je porte habituellement. 

A forme nouvelle, tissus inusités : le tissu principal est un coupon que j'ai acheté il y a très longtemps aux tissus Bastide, à l'origine pour un sac. Le tissu des épaules et des côtés a été chiné aux puces de Saint-Christol, en même temps que celui de cet ensemble et celui de Jessi' Calcuta.

Tous les deux sont des tissus façonnés, à relief. Je redoutais un peu leur réaction sous le pied de biche, mais ils se sont montrés très coopératifs :

Becca

Après avoir trouvé les tissus, il m'a fallu trouver des fermetures éclair. Pas de souci pour celle du devant, j'avais en stock ce qu'il fallait, fruit d'une récup' aussi judicieuse qu'oubliée. 

En revanche, pour le zip du dos.... une autre paire de manches !

je n'ai trouvé dans mes tiroirs qu'un zip invisible.

Et alors vous étonnez-vous ?

Et alors, pour une raison qui m'échappe encore, voilà des années que je repousse à plus tard le saut dans l'inconnu que représente pour moi le montage du zip invisible.

En fait, je crois en connaître (en partie) la raison : j'avais vu une explication de montage qui commençait par l'utilisation du fer à repasser pour dérouler les mailles afin de pouvoir effectuer une piqûre. 

J'ai repoussé tant que j'ai pu l'essai de ce montage, mais j'ai fini par m'y risquer et... c'est tout simple ! Bien plus simple que le montage d'une fermeture éclair ordinaire.

 

 

Becca
Becca

C'était donc l'histoire de Becca, qu'elle soit remerciée de m'avoir permis ce progrès important, monter une fermeture invisible...

En attendant un nouveau top, ou une deuxième Maud, RESTEZ CHEZ VOUS ! si vous le pouvez.

Becca

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #Trouvailles aux puces, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 6 Mai 2020

où il apparaît que je sacrifie à nouveau à ma tradition personnelle auto-proclamée...

Je pense que cette tradition remonte à 2013, si j'en crois cet article.

Quoi qu'il en soit, pour 2020, et quel que soit l'été, je tiens ma robe !

Maud, modèle du numéro de mai/juin de la Maison Victor.

 

Maud, ma robe de l'été 2020

Un petit défilé s'impose, cette jolie robe le mérite bien !

Maud, ma robe de l'été 2020

Le tissu, fin et doux comme une soierie, mais c'est sans doute du synthétique, est d'une légèreté incroyable. une robe faite pour les voyages en avion, avec elle, aucun risque d'excédent de bagages.

J'ai acheté ce coupon aux tissus Bastide, un jour de foire aux tissus à 1€.

il était destiné à un autre projet, mais quand j'ai découvert Maud, j'ai su qu'il était fait pour elle.

je redoute toujours un peu les tissus extrêmement fins, mais il s'est laissé coudre sans aucune difficulté.

Maud, ma robe de l'été 2020

J'ai à peine modifié le modèle : j'ai remplacé les soupiqûres par des surpiqûres.

Maud, ma robe de l'été 2020
Maud, ma robe de l'été 2020

J'adore le décolleté du dos, en V.

Maud, ma robe de l'été 2020

Pour les "ceintures" qui donnent sa forme à la robe, il aurait fallu utiliser de l'élastique de 4cm. Que je n'avais pas.

Mais le confinement rend inventif : j'avais dans mes tiroirs une paire de bretelles d'un superbe bleu irisé parfaitement assorti au bleu des fleurs du tissu.

Bretelles achetées chez Action, au rayon déguisement. Elles existent en doré, argent, blanc irisé, arc-en ciel, arc-en-ciel irisé, et de mémoire coûtent 0€99. J'avais fait un stock il y a plusieurs mois, pour quelques Metta. 

Or, l'élastique de ces bretelles ne mesure que 2.5cm.

Pas de problème !

J'ai consulté la notice de mon element by Pfaff 1080 S

Maud, ma robe de l'été 2020

et j'ai assemblé bord à bord deux morceaux d'élastique :

Maud, ma robe de l'été 2020

Je crois qu'on voit mieux le point sur l'envers.

Maud, ma robe de l'été 2020

Je sens que grâce à cette astuce Maud va avoir de nombreux clones.

Et bientôt ici même un autre modèle la Maison Victor coupé dans les chutes de Maud.

En attendant, RESTEZ CHEZ VOUS !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #la Maison Victor, #Ma robe de l'été

Repost0