Publié le 28 Juin 2012

J'étais très fière de ma réalisation, il y a un peu plus d'un an (toute l'histoire  est là) mais finalement j'ai assez peu porté ce sac.

A cause des perles de bois, c'est certain.

J'ai donc décousu ces perles (qui serviront sans doute un jour, ailleurs) et je les ai remplacées par des rosettes en tissu (en fait, des yo-yo) coupées dans les chutes que j'avais soigneusement mises de côté, agrémentées de boutons trouvés dans mon stock.

 

 

photos-15-0265.JPG

 

 

Tant que j'y étais, j'ai ajouté une troisième rosette qui, avec l'aide d'un lacet, permet de fermer le sac.

 

 

photos-15-0267.JPG

 

photos-15-0268.JPG

 

Comme mon sac a été très sage et a supporté toutes ces transformations (réalisées sans anesthésie !) sans se plaindre, je lui ai offert une petite trousse à fermeture éclair, histoire de mettre à profit les dernières chutes de tissu et de me faire la main car j'ai d'autres projets de sacs.

 

photos-15-0270.JPG

 

photos-15-0272.JPG

 

Et puisqu'il fait beau, sortie inaugurale demain à la plage !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Marie-Claire Idées - 100 Idées

Repost 0

Publié le 25 Juin 2012

C'est fini, je n'y touche plus !

 

photos-15-0252.JPG

J'ai exhumé de mes sacs à trésor une barboteuse en liberty, achetée chez Emmaüs, et que je destinais certainement à Maguy, le baby-born de Lison.

 

photos-15-0226.JPG

 

J'ai utilisé une bretelle pour recouvrir la patte de boutonnage que j'ai ornée au passage avec les deux boutons recouverts que comportait la barboteuse.

 

photos-15-0248.JPG

 

J'ai récupéré les deux noeuds pour remplacer les affreux lacets gris.

 

photos-15-0246.JPG

 

Et j'ai froncé une demi-bretelle et une demi-ceinture (d'où le plissé qui j'espère ne disparaîtra pas au lavage) pour obtenir deux fleurs pour orner la poche.

 

 

1-DSC_0264.JPG

 

Ma robe est donc à la mode de cet été, puisqu'il parait que le liberty fait fureur.

Il me reste encore une demi-bretelle, une demi-ceinture et les deux jambes (doublées de parme) de la barboteuse d'origine, certainement de quoi réaliser une petite robe pour le baby Sasha blond, puisque Lison a décidé que c'était une fille.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost 0

Publié le 23 Juin 2012

Vous vous souvenez de ma petite robe grise, mais si !

 

photos-15 0198

 

Ses nouveaux boutons anciens me plaisaient bien, mais j'avais envie de plus.

Alors j'ai farfouillé dans mon tiroir à dentelles et commis ça :

 

photos-15-0219-copie-1.JPG

 

La fleur qui décore la poche est composée de la même dentelle qui orne la patte de boutonnage et d'une rangée de pétales en tulle, rescapée d'ici.

 

Demandons l'aide de notre paparazzi personnel.

 

photos-15-0222.JPG

 

Hélas, trop c'est trop !

La dentelle est trop blanche, la fleur ressemble soit à une jarretière de mariée, soit à une cocarde de course camargaise, au choix.

En bonne Pénélope, je vais découdre tout ça et transformer l'essai, je crois avoir trouvé ce qu'il me faut.

Ce qui est réussi cependant, c'est la suppression des lacets fronçant les côtés de la robe, je les ai remplacés par un fil élastique, je m'accrochais partout, je me prenais les pieds dedans...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost 0

Publié le 22 Juin 2012

J'ai chiné cette petite robe pour 2 francs 4 sous (3 francs 6 sous, c'eût été trop cher !) aux puces d'Anduze.

Elle me plaît bien mais....

 

photos-15-0193.JPG

 

Eh oui, la patte de boutonnage tiraille.

 

photos-15-0194-copie-1.JPG

 

Et encore, là, la robe est à plat, imaginez le désastre quand je la remplis....

 

 

Je n'ai fait ni une ni deux, enfin si, deux piqûres machine, de toutes façons il n'était pas besoin d'ouvrir la patte de boutonnage pour enfiler la robe.

 

photos-15-0195.JPG 

Le problème est réglé, et, tant que j'y étais, j'ai changé les boutons pour des boutons anciens en verre, plus raffinés.

 

photos-15-0196.JPGC'est franchement plus compliqué de prendre une photo que de customiser une robe....

 

 

photos-15-0198.JPGSurtout si le flash s'en mêle.

 

Ce qui m'a donné une autre idée...

Suite des aventures de la petite robe grise au prochain numéro.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost 0

Publié le 18 Juin 2012

Il n'y a pas qu'avec "lecture pour tous" que j'ai pris du retard, avec mes "petites bouffes" aussi.

Ce qui est plus dérangeant, car les saisons passent....

Tant pis, je vous parle des ornithogales aujourd'hui, sinon je risque d'oublier.

J'ai donc trouvé ça chez Grand Frais (ce n'est pas de la pub, juste un renseignement, ça se trouve certainement ailleurs, surtout quand c'est la saison, maintenant ça ne se trouve peut-être plus nulle part avant le printemps prochain).

 

photos-15-0907.JPG

 

Ça ressemble à des asperges, c'est souvent vendu sous le nom d'asperges sauvages ou d'asperges des Pyrénées, mais ce n'est pas des asperges.

C'était vendu avec une recette, genre 10 minutes à l'eau bouillante, ce qui m'a paru beaucoup trop pour une si plante si frêle, puisque je laisse à peine 5 minutes à l'eau bouillante les énormes asperges que je trouve encore ici (mais c'est la fin de la récolte, dommage).

J'ai cherché sur le net mais je n'ai rien trouvé de différent, toujours beaucoup trop d'eau et d'ébullition.

Alors j'ai fait à mon idée, quelques secondes (allez, presque quelques minutes, mais pas beaucoup) à la poêle, dans un voile d'huile d'olive.

 

photos-15-0908.JPG

 

Il faut rouler délicatement les ornithogales dans le fond de la poêle, qu'elles soient toutes ointes d'huile, tels des athlètes grecs participant aux jeux olympiques antiques.

 

Et ?

 

photos-15-0910.JPG

 

Et c'est tout, mais on peut aussi les poudrer d'un soupçon de parmesan râpé.

Et ?

C'est bon, croquant mais tendre, goûteux, une agréable découverte.

J'imagine qu'on peut utiliser ces ornithogales dans des recettes destinées aux asperges, genre risotto, terrine, pizza, mais surtout en oubliant les dix minutes à l'eau bouillante, non seulement totalement superflues, mais qui doivent complètement anéantir ce légume délicat.

 

Et avec tout ça, je ne vous ai pas dit ce que je mange vraiment ce soir, si toutefois ça vous intéresse.

Des patates douces au beurre de citron vert, avec des spares ribs, vous trouverez la recette (et son histoire) ici, clic-clic.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Repost 0

Publié le 17 Juin 2012

Je vous l'ai déjà dit, j'ai pris beaucoup de retard dans ma rubrique "Lecture pour tous".

Ce n'est pas bien, je le reconnais, mais finalement, cela peut présenter quelque avantage.

Je m'explique : si j'avais été à jour, je vous aurais parlé de ce livre juste après l'avoir terminé.

 

photos-15-0944.JPG

 

J'ai acheté ce livre aux puces d'Alès, certainement séduite par le "à la manière de Matisse" de la couverture, en tous cas mise en confiance par l'éditeur, Rivages poche/bibliothèque étrangère.

C'est un recueil de nouvelles et c'est pour cette raison que je l'ai terminé, s'il s'était agi d'un roman je pense que je l'aurais abandonné avant la fin : trop de personnages, trop de noms, de personnes donc mais aussi de lieux, un parti pris de narration qui complique encore les choses, chaque nouvelle nous présente des personnages, plus ou moins reliés à ceux des autres nouvelles, et l'un de ces personnages nous raconte une histoire, une aventure arrivée à d'autres personnages, donc re-belote, encore des noms, des lieux....je m'y suis plusieurs fois perdue (mais qui peut bien être Milicent ? et pourquoi cette incursion en Albanie ?).

 


J'ai commencé ensuite, sans prendre le temps d'une petite chronique ici, le livre suivant sur la pile qui menace de s'écrouler sur ma table de nuit (je ne connais pas grand chose d'aussi rassurant qu'une pile de livres en attente).

 

photos-15-0946.JPG

 

Et là, le choc !

Surtout juste après la déception du livre précédent.

Bizarrement, l'action de ces deux livres se déroule à peu près au même endroit (surtout vu de ma garrigue), le premier au Canada, en Ontario, le second, comme son titre l'indique, dans le Montana, à 19 kilomètres de la frontière canadienne.

On peut aussi trouver une concordance de temps, bien que Secrets de Polichinelle commence en 1850 pour se terminer de nos jours.

Voire une concordance d'action, l'histoire unique de Montana 1948 aurait tout à fait pu figurer parmi les multiples péripéties de Secrets de Polichinelle.

Mais la comparaison s'arrètera là : ce petit livre, à peine plus de 100 pages, est un grand bouquin !

Un style d'une fluidité remarquable, pas d'effets, pas un mot de trop, une grande économie de moyens et pourtant une tension qui ne se relâche jamais pour le plus grand plaisir du lecteur.

N'hésitez pas, si vous rencontrez ce livre (pour moi, ce fut également aux puces d'Alès), achetez le, ou, comme on nous le conseillait dans Hara-kiri, si vous ne pouvez pas l'acheter, volez le, vous ne le regretterez pas (quoique.... sur la paille humide d'un cachot si vous avez été maladroit).

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Lecture pour tous

Repost 0

Publié le 9 Juin 2012

Voici ma modeste participation à la journée mondiale du tricot, j'ai ajouté quelques rangs à ce joli modèle drops

à voir ici.


 

 

J'ai terminé la manche qui me sert d'échantillon

 

photos-15-0102.JPG

 

Je me suis bien amusée avec le motif de torsades

 

photos-15-0103.JPG

 

et j'ai tricoté en public, mais dans l'indifférence générale, dans le superbe parc municipal de camping de Lisbonne.

Il y avait longtemps que je n'avais pas tricoté pour moi, et surtout avec des aiguilles aussi fines, du 2.5 pour ls côtes et du 3 pour le jersey.

Je tricote la version manches 3/4, mais pour moi les manches seront certainement plus longues, et j'ai préféré un mélange coton/synthétique, piccolo des 3 Suisses acheté au marché d'Alès.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Modèles de tricot gratuits

Repost 0

Publié le 9 Juin 2012

photos-15-0758.JPG

 

J'avoue, c'est pour le jeu de mot que j'ai acheté ce polar aux puces, et je ne l'ai pas regretté.

La promesse, en quatrième de couverture, d'un mélange entre Mozart, la Flûte enchantée et une intrigue policière sur fond d'élections municipales a achevé de me convaincre.

Le roman n'est pas un thriller, certes, je n'ai pas tourné fébrilement les pages pour connaître la fin,mais l'intrigue est bien menée, il y a des personnages savoureux, quelques situations cocasses et ce qu'on peut lire actuellement sur la mairie d'Aix entre étrangement en résonance....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Lecture pour tous

Repost 0