voyages

Publié le 8 Septembre 2021

où il apparaît que je voyage quand même....

Les circonstances étant ce qu'elles sont, nous n'avons aucun projet de voyage avant une incertaine lurette.

Pour continuer à rêver d'horizons lointains, bordés de palmiers, d'hibiscus ou de jacarandas, je fais voyager les poupées.

Les voici donc aux Antilles.

 

 

Sasha aux Antilles

Pour Sasha, je me suis inspirée d'un patron de Modes & Travaux de juin 2003, prévu pour la poupée Emilie.

En réalité, seul le jupon en broderie anglaise (chute d'un top que je me suis cousu il y a bien longtemps) est conforme au modèle.

Pour la jupe, je l'ai coupée selon le patron mais je ne l'ai pas fermée, et Sasha la porte devant derrière.

Quant au fichu, par économie, je n'ai taillé qu'un triangle rectangle au lieu du carré prévu.

Le top est réalisé selon mon patron de top printanier, offert ici, les explications pour le réussir sont là.

Sasha aux Antilles

Sasha est une petite coquette qui profite d'un moment que je consacre à son frère pour porter ce top "à la Bardot" !

Sasha aux Antilles

Florentin porte une ample chemisette en madras, encore un modèle prévu pour Emilie, mais je n'ai pas noté sa date de publication (une tenue de plage dans un vestiaire estival...).

 

Sasha aux Antilles

J'ai ajouté à l'arrache un ruban coupé dans une chute à son panama.

Sasha aux Antilles

J'ai réalisé il y a bien longtemps les autres tenues exotiques qui accompagnaient ce costume d'Antillaise.

Sasha aux Antilles

Il y a donc bien longtemps que je rêvais de compléter le vestiaire de Sasha, mais ce n'est que samedi dernier que j'ai trouvé ce coupon de madras dans un tas de fripes aux puces de Saint-Christol-lez-Alès. C'était en fait un morceau de vêtement, certainement une robe.

Allez, encore une photo de Sasha et Florentin aux Antilles, je les trouve trop beaux !

Sasha aux Antilles

Et dès que possible, un petit tour du monde avec les poupées....

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Mai 2021

où il apparaît une invitation au voyage et un anniversaire....

Encore une Ariane ?

Eh oui, mais comment résister à ce superbe jacquard des tissus Bastide, toujours au rayon des rouleaux à 2 € ? Surtout qu'il suffit d'un mètre pour cette robe. Et que le patron (la Maison Victor, juillet/août 2017) n'est jamais loin de ma table de travail....

Ariane au corail
Ariane au corail
Ariane au corail
Ariane au corail
Ariane au corail

Encore un plus gros plan sur le tissu, il est si beau....

Ariane au corail

J'avais dit un  ?

Ariane au corail

Me voici comme par magie de retour sur la plage de Saint-Pierre, à La Réunion, déjà en Ariane....

Ce qui ne s'est pas déjà produit, c'est le treizième anniversaire de mon blog, demain 20 mai.

Longue vie encore à mon blog, mille mercis à toutes celles qui m'accompagnent fidèlement.

Et bientôt le 1500ème article.... (non, pas la 1500ème Ariane, quoique....).

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #Tissus Bastide, #Voyages, #la Maison Victor

Repost0

Publié le 26 Décembre 2019

où il n'apparaît pas tout ce qui était prévu...

Pour terminer notre voyage en beauté, un survol de l'île en hélicoptère était prévu.

Hélas, les conditions météorologiques ne nous ont permis qu'un survol partiel, il a fallu renoncer au Piton de la Fournaise et à tout le sud de l'île.

Au-dessus de la Réunion

Petit breefing avant le décollage.

Au-dessus de la Réunion

Nous volerons chacun dans notre hélico, cette séparation momentanée nous a permis d'avoir chacun une place à l'avant, à côté du pilote, celle d'où l'on voit le mieux...

Au-dessus de la Réunion

Nous décollons des Hauts de Saint-Gilles, cap sur le cirque de Mafate et le piton des Neiges.

Au-dessus de la Réunion

Nous ne verrons pas les 3070 mètres du piton des Neiges, le sommet est dans les nuages.

 

Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion

Les trois Salazes.

Au-dessus de la Réunion

Aucune route ne permet d'atteindre le cirque, qui est pourtant habité : plus de 800 habitants !

Seules voies d'accès, des sentiers ou l'hélicoptère. Les enfants, ici, ne dessinent pas des voitures mais des hélicos...

Au-dessus de la Réunion

De l'autre côté du rempart, le cirque de Cilaos.

Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion

Nous quittons Cilaos pour retourner sur la côte.

Au-dessus de la Réunion

Belle vue sur le lagon.

Au-dessus de la Réunion

Je reconnais notre hôtel.

Au-dessus de la Réunion

La mer est fantastique vue d'ici.

Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion

Notre voyage se termine, dans un hôtel superbe, où nous "bullerons" trois jours, entre la terrasse, la piscine et la plage.

Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion

Une des très rares plages baignables de la Réunion s'offre à nous passée la petite porte. L'eau est claire, chaude, le sable doux, un grand souvenir.

Au-dessus de la Réunion
Au-dessus de la Réunion

La terrasse privée de notre chambre, no comment....

Au-dessus de la Réunion

Merci de nous avoir suivis tout au long de ce voyage, je ne manquerai pas de vous inviter pour le prochain.

On the road again....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 21 Décembre 2019

Où il apparaît un joyeux mélange...

Nous avons rencontré beaucoup de très belles plages, tout au long de notre voyage, mais elles sont malheureusement interdites à la baignade, et pour une bonne raison :

Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....

Des arbres spectaculaires bordent ces plages.

Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....

On marche littéralement sur les fleurs.

Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....

Alex a bien de la chance !

Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....

Après toutes ces plages, nous visitons un village d'artisans, installé dans une ancienne usine.

Fleurs, plages, marchés....

Je crois me retrouver  Rue de la sardine....

Fleurs, plages, marchés....

Pour finir, un petit tour au marché de Saint Paul, le plus renommé de l'île, à la recherche de feuilles de faham pour arranger du rhum.

Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....
Fleurs, plages, marchés....

Halte Dodo dans une maison "qui n'accepte pas l'échec" !

Fleurs, plages, marchés....

Et demain, pour la dernière sortie, nous prendrons de la hauteur. On the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 4 Décembre 2019

où il apparaît le deuxième des trois cirques de la Réunion....

Toujours à partir de Saint-Pierre, nous voici en route vers le cirque de Cilaos.

La route est renommée pour ses virages : au moins 400 pour monter, et bien sur autant pour redescendre.

Route sinueuse, donc, entre ravins et remparts vertigineux.

Nous avons entrepris la montée derrière un convoi exceptionnel, qui a du nous laisser le passage au premier tunnel.

 

Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos

Arrivés enfin à Cilaos, célèbre pour ses vins, ses lentilles et sa dentelle, nous remarquons les sculptures de cette fontaine.

Cirque de Cilaos

J'ai découvert les jacarandas à Sydney, ceux de Cilaos me plaisent tout autant.

Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos

Fresque rafraîchissante.... Qui a dit que les dodos avaient disparu ?

Cirque de Cilaos

Voici Notre-Dame des Neiges.

Cirque de Cilaos

Vue générale de Cilaos depuis la Roche merveilleuse.

Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos

Assez admiré, il faut redescendre, encore 400 virages...

Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos

De retour au niveau de la mer, à Saint-Pierre, nous voici à la Pointe du Diable.

Falaises volcaniques, plages de sable noir.

Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos

Dernière halte de la journée au marché de Saint-Pierre.

Un vaste parapluie abrite des étals colorés.

Cirque de Cilaos

Malheureusement, que des babioles venues de Madagascar, pas le moindre petit coupon.

Demain sera un autre jour, vers une autre destination, on the road again...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 18 Novembre 2019

où il apparaît que nous échangeons un petit coin de paradis pour un autre...

On dit souvent qu'il n'est de si bonne compagnie qui ne se quitte.

Il est temps pour nous de changer de gîte, en route vers Saint-Pierre.

Nous faisons bien sur quelques petites haltes en chemin, comme ici, à Manapany-les-Bains.

Vers Saint-Pierre
Vers Saint-Pierre
Vers Saint-Pierre
Vers Saint-Pierre
Vers Saint-Pierre

Sur la plage de Saint-Pierre, Dodo lé la ! 

Mon Arianne flower power est parfaitement à sa place parmi toutes ces couleurs.

Vers Saint-Pierre

Arrivés dans notre nouveau gîte, nous savourons le verre de bienvenue sur la terrasse de notre chambre.

Vers Saint-Pierre

Puis nous admirons le coucher de soleil.

 

Vers Saint-Pierre

Demain sera un autre jour, à l'assaut du volcan.

On the road again....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 17 Novembre 2019

où il apparaît un petit coin de paradis...

Notre deuxième gîte sur l'île de la Réunion se niche au milieu d'un jardin paradisiaque, sur les hauteurs de Saint-Philippe.

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Au bord du chemin qui mène au gîte, cet arbre à letchis dont les fruits sont presque murs.

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Je me le ferai confirmer par notre hôtesse, l'arbre voisin est bien un avocatier.

Saint-Philippe et le Sud sauvage

Le décor est idyllique, je peux le partager, mais comment vous faire partager nos petits-déjeuners ? Un grand plaisir chaque matin de découvrir les fruits frais, les jus et les confitures maison, différents chaque jour mais toujours excellents, ananas Victoria, papaye, corossol, pinpin, tangor....

Les paysages sont également variés, montagnes escarpées, cascades vertigineuses, plages sauvages...

J'ai même réussi à trouver deux vide-greniers, dont un dans une école.

J'aime aussi beaucoup les noms de lieu, tout n'est que délices : vanille, baies roses, gingembre ou poésie, paille en queue par exemple, ce qui est un nom d'oiseau, Cap Méchant...

Et les plantes ! Incroyables, d'une variété folle, exubérantes. Nous avons la chance d'être au printemps, beaucoup sont donc en fleurs.

Partons en excursion, je vous laisse admirer : 

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Beaucoup d'agitation autour de cette cascade, Cascade du Langevin, où un groupe a installé une tyrolienne.

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Encore des plages

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Pour changer un peu, des sentiers forestiers

Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage
Saint-Philippe et le Sud sauvage

Finalement, ce Sud Sauvage se laisse facilement apprivoiser.

Demain sera une autre destination, on the road again....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 14 Novembre 2019

où il apparaît un voyage vers le Sud sauvage....

Voici certainement notre plus longue étape du voyage, de Grand Îlet à Saint-Philippe.

Ici, certes les distances sont courtes, mais le voyage peut être long : les routes en épingles à cheveux, les multiples curiosités qui incitent à une halte, les points de vue, les kiosques accueillants, on ne roule pas loin, mais on roule longtemps.

Et quand on roule vers Saint-Philippe... (même pas honte !).

Nous quittons donc le gîte fort accueillant de Grand Îlet, et son brugmansia.

Vers le Sud sauvage !

Juste en face du gîte se dresse une école, et devant cette école, une statue de Henri Maillot, dont je vous ai déjà parlé ici.

 

Vers le Sud sauvage !

Quel cadre pour une école !

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

La Vénus au livre.

Vers le Sud sauvage !

Comme je cherchais des renseignements sur cette statue, histoire de ne pas écrire trop de bêtises, je suis tombée sur cette vidéo :

Attention, j'en connais pour qui ça va être violent !

L'école primaire (puisque réunissant maternelle ET élémentaire) se nomme donc école Myriam Maillot, mais je n'ai pas trouvé qui est ou était Myriam Maillot.

En chemin, encore quelques cascades.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Sur la côte est de l'île, à Saint André, on nous signale un temple tamoul, le Colosse.

Hélas, il est en travaux, en partie inaccessible ou recouvert d'échafaudages.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Le jardin qui l'entoure ne manque pas de charme.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Nous nous dirigeons donc vers un autre temple, celui du Petit Bazar.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Après ces images déconcertantes, un petit air de déjà vu : un pont suspendu sur la Rivière de l'est.

Oui, je sais, je pousse le bouchon un peu loin, mais si on traduit en anglais, un pont sur l'East River, on se croit devant le pont de Brooklyn...

En faisant abstraction de la végétation, sinon on pense plutôt au pont sur la rivière Kwaï...

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Après les temples tamouls, une église catholique, "miraculeusement" épargnée par une coulée de lave en 1977.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Je ne parviens pas à trouver l'auteur de cette statue dressée au milieu du champ de lave.

Vers le Sud sauvage !

Nous voici à l'anse des cascades. 

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Pointe du Tremblet, pointe de la Table, encore des coulées de lave, encore des randonneurs égarés que nous raccompagnons à leur voiture.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

La lave en se solidifiant prend des allures de peau d'éléphant.

Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !
Vers le Sud sauvage !

Nous voici dans le Sud sauvage pour trois jours qui ne manqueront pas de surprises.

On the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 9 Novembre 2019

où il apparaît qu'une plante peut en cacher une autre...

Nous sommes toujours à Grand Îlet, dans le cirque de Salazie.

Nous logeons dans ce très joli gîte.

 

Hell-Bourg

Une plante superbe nous accueille dès l'entrée. Pour moi, c'est un datura.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

Quelle erreur !

J'apprendrai bientôt qu'il s'agit d'un brugmansia, tout aussi dangereux en cas d'ingestion, donc l'erreur n'est pas trop grave.

J'ai acquis cette toute nouvelle science lors d'une visite passionnante à Hell-Bourg, visite de la Maison Folio, authentique case créole et de son jardin.

Hell-Bourg
Hell-Bourg
Hell-Bourg

Le cadre est superbe, le guide est passionnant. C'est le petit-fils de Raphaël Folio, propriétaire de la maison et principal artisan du renouveau du village, qui lui a permis d'être le seul village d'outre-mer à figurer au classement des plus beaux villages de France.

Hell-Bourg

Outre la différence entre datura (fleurs érigées)et brugmansia (fleurs pendantes), j'ai appris qu'en croisant une tomate et une aubergine, on obtenait un(e sorte de) melon.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

Voici un pied du rarissime bourbon pointu, un des meilleurs cafés du monde, un des plus chers aussi malheureusement, qui pousse exclusivement à la Réunion.

Hell-Bourg
Hell-Bourg
Hell-Bourg

Le jardin abrite une magnifique tortue dont j'ai oublié la variété.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

J'ai pu admiré l'unique lit à baldaquin de l'ïle.

Hell-Bourg
Hell-Bourg
Hell-Bourg

Après cette visite passionnante et instructive, nous avons fait un petit tour dans le village.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

Le bureau de poste se cache sous les fleurs.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

La place principale, qui fut la cour de récréation de l'ancienne école.

Hell-Bourg

Maintenant on peut s'y désaltérer.

Hell-Bourg
Hell-Bourg

Sur la route du retour, encore un point de vue, encore un kiosque.

Hell-Bourg
Hell-Bourg
Hell-Bourg

Et demain, à nouveau une école, une statue de Maillot et une surprise !

On the road again...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0

Publié le 8 Novembre 2019

où il apparaît une belle surprise...

Nous sommes arrivés en toute fin d'après-midi (merci au loueur de voitures le plus lent de la planète !) lundi, dans notre premier gîte : comme souvent dans les îles, les nuages s'accrochent aux sommets en fin de journée, nous n'avons donc rien vu du paysage.

Quelle belle surprise mardi matin en ouvrant la fenêtre de notre chambre !

Cirque de Salazie

Quel paysage grandiose ! Nous sommes au cœur du cirque de Salazie, à plus de 1000 mètres d'altitude. Des pitons nous cernent de toutes parts.

Il fait grand beau, prenons la route qui passe devant notre gîte, en route vers le col des bœufs, qui sépare le cirque de Salazie du cirque de Mafate, à près de 2000 mètres.

La route est superbe, nous sommes en France, et de jolis kiosques, souvent dotés d'un foyer pour barbecue, indiquent les endroits propices à un arrêt photos.

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Vue sur le cirque de Salazie.

Cirque de Salazie

Vue sur le cirque de Mafate.

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Au loin, vers le nord, Saint-Denis et la mer.

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Partout des plantes incroyables, exotiques, luxuriantes et soudain, des érigérons, comme à la maison !

Cirque de Salazie

Plus exotiques, des fougères arborescentes :

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Une petite halte au bord de la rivière "fleurs jaunes", nous y rencontrons des randonneurs égarés que nous accompagnerons à Salazie, où ils trouveront un bus. Quelque chose me dit (pas de la divination, juste 3 jours de retard dans mes publications) que nous dépannerons d'autres randonneurs perdus...

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Au centre de Salazie, une jolie épicerie :

Cirque de Salazie

Une auto-école spectaculaire : 

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Mais la vedette ici, c'est l'église, construite en 1941.

Cirque de Salazie

Je trouve sa silhouette un peu lourde, je lui préfère nettement la fontaine, sculpture de Henri Maillot.

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

De l'autre côté de la place, l'hôtel de ville de Salazie.

Cirque de Salazie

L'autre attraction touristique, "le voile de la mariée". Un ensemble de cascades impressionnantes, malgré le manque d'eau qui frappe également ici.

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Les nuages nous rattrapent, il est temps de rentrer, on the road again....

Cirque de Salazie
Cirque de Salazie

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Voyages

Repost0