Publié le 23 Septembre 2015

où il apparaît qu'on a souvent besoin de petits pois chez soi...

Je suis ravie de vous présenter en direct, ou presque, le petit haut que j'ai fini de coudre aujourd'hui.

Petit haut vintage 1965

C'est le petit haut vintage 1965 dont le patron est offert dans le numéro d'octobre de Modes & Travaux, il est certainement encore en vente pendant quelques jours.

Petit haut vintage 1965

La seule difficulté a été de trouver comment imprimer le patron aux bonnes dimensions sans photocopieuse. Ne me demandez pas trop de détails, mais on peut le faire avec une imprimante et un logiciel comme Paint.

Une fois le patron imprimé et découpé, ça roule !

Tout est bien expliqué, les finitions sont prévues, bravo à Modes & Travaux.

J'ai cependant dû m'adapter, mon coupon de tissu était trop petit, le dos est constitué de deux demi-dos, mais je me suis appliquée pour le raccord des motifs et ça ne se voit pas.

Petit haut vintage 1965

J'ai modifié aussi l'exécution de la goutte d'eau, car faire cohabiter une couture ouverte, celle du milieu dos, et une parementure, c'était scabreux. Alors ma goutte d'eau est bordée d'un biais et s'en trouve bien.

Si vous avez envie de réaliser ce petit haut et que la goutte d'eau vous effraie, pas de panique, elle peut être supprimée sans problème, l'encolure est assez large pour passer la tête sans elle.

Mais le détail est joli et mérite le soin qu'il demande.

Petit haut vintage 1965

J'ai trouvé dans mon stock un bouton boule noir qui me parait s'accorder parfaitement aux fameux petits pois.

Le tissu quant à lui est une chute d'un essai raté de patchwork il y a... arrondissons à 30 ans et n'en parlons plus.

Mais si, parlons-en : dans cet essai raté, ce tissu, trouvé chez Toto, faisait équipe avec le tissu noir à gros pois blancs de la robe Jill à Paris. Il y avait aussi un imprimé zèbre et un quatrième tissu qui m'échappe.

C'est drôle de ressortir ces deux reliques à quelques semaines d'intervalle.

Petit haut vintage 1965

Le patron est vraiment vintage, avec pinces de poitrine et de dos, découpes princesse, fermeture à glissière dans la couture de côté. Il est annoncé, sans plus de précisions, en taille 40/42, je dirais plutôt 38/40 aux normes actuelles.

Porté sur un jean, ce petit haut vintage est parfait, mais je l'imagine aussi sous un tailleur noir, avec son col qui m'évoque Audrey Hepburn.

Il me plait tant que je réfléchis à une transformation en robe vintage... dès que je mets la main sur le tissu qui va bien.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #patron gratuit

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2015

où il apparaît un cardigan tricolore...

Après la gauloise bleue,ici, l'américaine multicolore, ici, l'automnale kaki, , voici la version française tricolore.

ne taille

ne taille

Le modèle est toujours le même, celui de Loraine Birchall, clic, mais comme la laine utilisée réclamait des aiguilles du 7, j'ai du le recalculer intégralement.

Et pour les couleurs... je me suis lâchée.

La laine, tout d'abord : j'ai chiné sur le vide-greniers de Saint Maurice aux Riches Hommes un lot de Mèche Rustique de Welcome Pernelle, une laine mêche comme son nom l'indique, mais surtout comme on n'en fait plus, moelleuse, gonflante, douce, légère, 100 % pure laine.

Ça, c'est pour la laine blanche.

La laine bleue comme la laine rouge sont des restes de pulls marins déjà vus ici, pour les curieuses, taper marin dans la fenêtre de recherche, il en apparaîtra des équipages complets !

Adult modular cardigan tricolore

J'ai donc tricoté les petits carrés mitrés des devants en alternant 2 rangs blancs et 2 rangs marine.

Les mêmes rayures se retrouvent à mi-manche, viennent ensuite une bande blanche et un poignet marine. Pour terminer, un e-cord rouge tout autour de l'encolure et le long des devants, le même au bas des poignets.

Adult modular cardigan tricolore

Le dos est blanc uni.

Adult modular cardigan tricolore

Un seul bouton ferme le devant, mais quel bouton ! Ancien, énorme, bleu et rouge forcément, je l'ai cousu en rouge pour renforcer son effet graphique, quand je vous disais que je m'étais lâchée...

J'adore ce cardigan, j'en viendrais presque (presque seulement !) à souhaiter un peu plus de fraîcheur pour pouvoir le porter plus longtemps que le temps d'une séance photo.

Le lot de laine chiné comprenait aussi 13 pelotes de la même mèche, mais couleur chamois, je cherche encore quelle sublime veste (j'ai des envies de torsades...) tricoter avec, si vous avez des idées....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Tricots pour les grands

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2015

où il apparaît un cardigan automnal...

L'été se termine, il va falloir songer à porter une petite laine.

Mais l'hiver est encore loin, alors cette petite laine sera en coton, ça devrait suffire encore quelques jours.

Adult modular cardigan kaki

Il s'agit donc de la troisième (mais pas la dernière !) version de l'Adult modular cardigan, déjà vu ici en version gauloise bleue, et en version américaine multicolore.

Mais quand j'achète un modèle, quand je traduis un modèle de l'anglais, je rentabilise !

Surtout, quand j'adore tricoter un modèle, quand j'adore porter ce cardigan, je réitère, je récidive, bref, je répète.

Adult modular cardigan kaki

Il est tricoté en cotonature de Bergère de France, merci Marguerite de m'avoir offert ce lot de pelotes.

Pas merci à la Bergère pour le lot de nœuds qui s'y cachaient, jusqu'à trois dans la même pelote, jamais moins d'un, c'est abuser....

Adult modular cardigan kaki

Je ne sais toujours pas nommer le "carré mitré", mais maintenant, je le tricote presque les yeux fermés.

Adult modular cardigan kaki

Un gros bouton ancien qui dormait dans mon stock ferme le devant.

Adult modular cardigan kaki

Ce cardigan est parfait pour la cueillette des figues.

Et bientôt une nouvelle version de mon cardigan favori...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Tricots pour les grands

Repost 0

Publié le 17 Septembre 2015

où il apparaît que des chevaux (et des cactus) peuvent remplacer des pinsons...

Voici une chemise de cow-boy que j'aurai mis bien longtemps à coudre. Pas à cause de sa complexité, il s'agit d'un modèle de la Maison Victor, toujours aussi bien expliqué. Mais parce qu'avec deux petits vacanciers à la maison, je n'avais pas trop de temps à lui consacrer chaque jour.

Fantin cow-boy

Il s'agit de la chemise pinsons, une chemise de forme classique, à quelques détails amusants et soignés près...

Fantin cow-boy

J'aime tout particulièrement les petits triangles contrastés en bas des coutures de cotés.

Les poignets sont également en tissu contrasté, mais j'avoue, là, j'ai triché, je n'ai pas réalisé la fente bordée d'une patte prévue, pour aller plus vite, j'ai ménagé une fente simplement ourlée dans le bas des coutures.

Il y a aussi un empiècement doublé en haut du dos, avec un montage super astucieux, des poches doublées, particulièrement faciles à réaliser.

Fantin cow-boy

Le tissu principal est une très jolie et fine popeline échangée sur un groupe de couturière (merci Laura !), le tissu rouge est une chute, mais je ne sais plus de quoi.

Pour accentuer le côté western de la chemise, je lui ai ajouté un bolo tie, mais que personne n'aille insinuer que je l'ai piqué à Sasha (et pourtant, la preuve est ). Je n'ai eu qu'à changer le lacet, toujours de récup', forcément.

Fantin cow-boy
Fantin cow-boy

Pour finir en beauté, un cliché exclusif d'une séance d'essayage dans le jardin. Fantin s'y est prêté de bonne grâce car il avait hâte de voir la chemise terminée : quand je lui ai montré le coupon que je venais de recevoir il m'a dit "Ah, celui là je l'aime" !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture, #la Maison Victor

Repost 0

Publié le 15 Septembre 2015

où il apparaît que, si Harry Potter possède une cape d'invisibilité, Lison, elle, possède une cape d'hilarité....

Fantin l'explorateur a rapporté de ses voyages exotiques une peau de panthère, qu'il a offert à sa soeur.

Mais non ! je galéje...

J'ai déniché chez Emmaüs un coupon de fausse fourrure, Lison a souhaité que je lui réalise une cape, et, bien sur, je me suis exécutée (trop contente !).

Le patron est celui de Gasparine, offert gracieusement , je l'ai réalisé en 10 ans.

Cape panthère

Ce n'est pas très facile à photographier, essayons sans flash.

Cape panthère

J'ai ajouté à la cape un col en fausse fourrure, certainement une imitation de mouton doré, trouvé dans mon stock.

Cape panthère

On aperçoit la jolie doublure dorée, choisie par Lison aux tissus Bastide.

Cape panthère

Deux liens, terminés par des pompons, sont noués sous le col pour fermer la cape. Je les ai récupérés sur une ceinture fantaisie chinée aux puces de Saint-Christol.

Cape panthère

Petite séance photo au sortir de la piscine (les cheveux mouillés....) : la cape tombe bien, elle sera parfaite cet hiver.

Cape panthère

Je ne sais plus ce qui a déclenché cette crise de fou rire, mais profitons-en...

Cape panthère
Cape panthère

Puisse Lison s'amuser autant chaque fois qu'elle portera cette cape....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost 0

Publié le 14 Septembre 2015

Where it appears Livingstone, I presume....

Fantin explorateur

Pour son anniversaire, Fantin souhaitait un costume d'explorateur.

Pas de souci, Mamie va trouver ça...

Oui, mais non !

Un déguisement d'explorateur, en tous cas en taille enfant, ça n'existe pas.

Pas de panique, Mamie va en fabriquer un.

Je commence par, non, pas cette fois, pas d'usine à gaz, juste un cahier des charges : une veste genre saharienne, un bermuda, un ceinturon porte-accessoires, lesdits accessoires, à savoir une gourde, une boussole, une paire de jumelles, et, pour couronner le tout, un casque colonial.

Tout d'abord, une plongée dans mon stock de tissus puis dans ma penderie à vêtements à dépiécer. Je remonte avec les chutes du short de bain Ray, lui , et avec un tailleur pantalon en lin beige que je n'ai plus porté depuis que j'ai quitté l'école (là, comprendre, depuis la retraite).

J'ai bidouillé un patron de chemise pour le transformer en patron de saharienne, de même avec un patron de bermuda, jusque là, tout va bien.

Fantin explorateur

Pour le bermuda, il suffit de le doter de grandes poches.

Fantin explorateur

Pour la saharienne, il faut tailler une chemise à manches courtes, assez large, lui ajouter de grandes poches, de gros boutons trouvés dans mon stock, une ceinture en sangle vert presque fluo (Tissus Bastide), des passants et des mousquetons permettant d'accrocher une gourde du même vert que la ceinture (Gifi).

Fantin explorateur

Un bouton et une bride ferment le parement des manches, parement hérité de la veste de tailleur d'origine.

Fantin explorateur

La boucle de ceinture est récupérée elle aussi, sur un maillot de bain cette fois.

Fantin explorateur

Le dos comprend un empiècement, orné d'une bride.

Je suis assez satisfaite à ce stade de mon oeuvre, mais il me reste à trouver un casque colonial...

Introuvable dans un si court délai, je me résous à coudre un chapeau, d'après un Coudre c'est facile.

Fantin explorateur

Bon, ce n'est pas si mal...

Mais... que vois-je, le samedi suivant, aux puces de Saint Christol ?

Fantin explorateur

Yes ! Un magnifique casque colonial, dont au passage lors de mes recherches j'ai appris qu'il s'appelait en fait un salacot, prononcez "salacote".

Pour 50 centimes, mon costume est complet.

D'autant plus complet que j'ai trouvé chez Imaginakids un coffret, , contenant tous les accessoires indispensables à notre petit explorateur.

Et maintenant, une rafale de photos, Fantin est ravi de son cadeau et Mamie fière de son ouvrage.

Et... regardez bien, finalement Fantin préfère mon chapeau, enfin, celui que j'ai cousu, au salacot, pourtant plus authentique.

Fantin explorateur
Fantin explorateur
Fantin explorateur
Fantin explorateur
Fantin explorateur
Fantin explorateur
Fantin explorateur
Fantin explorateur

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost 0

Publié le 13 Septembre 2015

où il apparaît la fin d'un feuilleton annoncé mais qui n'a pas vu le jour...

Je vous annonçais il y a quelques temps (trop longtemps, je sais...) que j'attendais un coupon de tissu offert par le site Tissus Price.

Le tissu est arrivé, j'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup cogité, procrastiné, soupesé, hésité, reculé puis finalement je me suis lancée et je crois avoir réussi.

Victoire sur le jersey !!!!!!!!!!

Voici donc un ensemble pour Lison, mélange entre un fin jersey fuchsia, le cadeau de Tissus Price, et un coupon de wax déniché dans mon stock.

J'ai eu beaucoup de mal à me lancer dans cette aventure car jusqu'à cet ensemble, le jersey m'avait toujours battue à plate couture !

J'ai réalisé de nombreux essais, mais vous n'en avez jamais rien su car ils n'étaient ni portables ni montrables.

J'avais fini par me convaincre que le jersey resterait à jamais une matière incontrôlable, indomptable, interdite pour moi.

Mais j'avais tort !

Ce jersey s'est laissé coudre sans froncer intempestivement, sans godailler, un vrai plaisir...

La seule chose qui a changé depuis mes derniers essais infructueux, c'est ma machine à coudre, j'utilise depuis quelques mois une Silvercrest dorée, aussi belle qu'efficace, c'est sans doute à elle que je dois cette victoire sur le jersey, je tiens à l'en remercier publiquement.

Mais détaillons plutôt cet ensemble.

Victoire sur le jersey !!!!!!!!!!

Pour le haut, un pull-chemise d'après "Petites filles à croquer", un livre des Editions de Saxe que j'ai vraiment beaucoup rentabilisé.

Victoire sur le jersey !!!!!!!!!!

Comme toujours, rien à redire au patron ni aux explications, tout est limpide et précis, y'a qu'à...

Victoire sur le jersey !!!!!!!!!!

J'ai un peu modifié le montage des poignets, mais juste pour apporter une touche personnelle invisible, puisque tout se passe sur l'envers.

Victoire sur le jersey !!!!!!!!!!

Comme il me restait suffisamment de jersey, j'ai ajouté un caleçon (ou leggins ? Je ne suis pas très au fait des dénominations actuelles), selon un patron d'un autre livre de la même auteur, Neat and Lovely girl's dresses, lui aussi rentabilisé à outrance. Seule modification, l'ajout de boutons décoratifs pour l'assortir au pull-chemise.

Victoire sur le jersey !!!!!!!!!!

Et pour finir, une jupe-boule tout en wax, dont le patron provient de ma dernière acquisition, Miss Couture.

Victoire sur le jersey !!!!!!!!!!

Et bizarrement, c'est cet ouvrage, totally jersey free, qui m'a posé le plus de problèmes...

Non pas tant à cause du tissu, mais en raison d'explications... j'allais dire dignes d'un patron Burda, mais comme c'est le premier essai avec ce livre je ne serai pas (encore) aussi catégorique.

Et pourtant, il y aurai beaucoup à dire sur leur coté lacunesque. Oui, j'ose ce néologisme, voire ce barbarisme, car comment qualifier ce genre d'explications : "piquer la fermeture à glissière" ?

C'est un peu court jeune homme, car la jupe-boule est doublée, ce qui lui permet de bouler, justement.

J'ai improvisé, et certainement pas comme il eut fallu, car lorsque j'ai retourné la jupe par l'ouverture de la couture de côté je me suis retrouvée avec un superbe anneau de Möbius !

Un concept, certes, mais pas une jupe.

J'ai donc râlé, regretté mon achat, puis décousu, ré-improvisé et finalement recousu.

Victoire sur le jersey !!!!!!!!!!

Comme quoi le diable est dans les détails et Murphy capable de se cacher n'importe où : il m'a permis de vaincre le jersey mais il m'attendait au tournant du boubou.

Je remercie Tissus Price de m'avoir offert ce coupon : je me suis bien amusée à réaliser cet ensemble, j'espère qu'il sera bientôt davantage mis en valeur porté par Lison, et tout un monde de la couture m'est à présent offert puisque j'ai déjà réalisé (et réussi !), un T-shirt en jersey pour Fantin, bientôt sur cet écran.

Comme promis, un lien vers le site de Tissus Price :ici

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost 0