Publié le 28 Août 2010

Après Vanille la blonde, sur e-bay, et Marjorie la rousse, chinée aux puces d'Alès, avec Marie (prénom provisoire, c'est celui du cataloge Corolle, Lison choisira) la brune adoptée ce matin aux puces de Saint-Christol je pensais terminée cette non-collection de poupées.

 

photos9-0017.JPG

 

Mais je viens de découvrir qu'il existe une Mélissa noire, pauvre de moi !

 

J'espère néanmoins être à l'abri de la version chauve ou punk de la poupée, les créateurs de Corolle donnent plutôt dans le classique.

 

Voir les commentaires

Publié dans #Trouvailles aux puces

Repost 0

Publié le 27 Août 2010

 

C'est bientôt la rentrée, ce qui expliquerait ce titre disons historique et pourtant, l'explication pourrait être également géographique puisqu'il s'agit de faire un petit voyage.

 

Pas loin, ni dans le temps, ni dans l'espace, il s'agit juste d'une petite opération de relookage de ma salle de bains.

 

D'abord, soyez téméraires, prêts à affronter la terrible vue de l'avant

 

salledebainsavant1.jpg.JPG

 

Je vous avais prévenus !

Approchons-nous pour mieux goûter les détails (désolée, je n'ai pas trouvé de mots pour les qualifier...).

 

DSCF0548.JPG

 

Rien à faire, ces luminaires me foutent la trouille !

Je ne peux pas m'empêcher d'y voir les mains portant des flambeaux du film "la Belle et la bête" (le vrai, celui de Jean Cocteau, pas le dessin animé) et je sais bien que ni Michel Auclair ni Jean Marais ne viendront me rassurer, hélas.

Et pourtant j'en aurais bien besoin d'être rassurée quand je me vois dans ce miroir, au réveil, je ne vous raconte pas l'effet du parme sur le teint....

 

J'ai tout d'abord pensé peindre le carrelage mais pour pousser au paroxysme la malédiction sanitaire qui semble me poursuivre (je vous parlerai un jour d'une certaine vestale...), les bouquets de fleurs qui ornent (????) certains carreaux sont en relief.

 

La peinture ne suffirait donc pas à les camoufler.

 

Mais je suis plus têtue que ces horreurs et j'ai eu le dernier mot.

 

DSCF0271.JPG

 

Un grand  miroir rectangulaire sobrement bisauté, des appliques basiques, de la peinture blanche et des miroirs adhésifs collés sur les bouquets kitstchs.

 

DSCF0270.JPG

 

Certes, c'est épuré, voire dépouillé, ça manque un peu de style (j'envisage de peindre les meubles et la porte en taupe) mais au moins je n'ai plus peur en me lavant les dents.

 

Depuis la photo, j'ai trouvé des accessoires blanc et inox (porte-savon, verre à dents...) chez Casa, du linge éponge japonisant chez Fabbio Lucci, un porte-serviettes chez Brico-dépot, en revanche je n'ai pas réussi à me débarrasser du miroir et des accessoires en bois malgé un très bas prix (quand on n'aime, on ne compte pas) sur plusieurs vide-greniers.

Pourvu qu'on ne me les refuse pas chez Emmaüs !

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 25 Août 2010

Vous vous souvenez peut-être de cette robe de marin pour le poupon

 

robe-de-marin.jpg.JPG

 

Si elle vous plait, la traduction est là.

 

Regardez la pure merveille qu'Odile a réalisée !

 

DSCN0014.JPG

 

Merci Odile, le choix des couleurs est vraiment judicieux et je craque complètement pour l'ancre brodée sur l'empiècement.

Voir les commentaires

Publié dans #Ex voto

Repost 0

Publié le 25 Août 2010

Grâce à la traduction trouvée ici,

merci Cécile

j'ai tricoté ce châle lemon.

 

Je me suis bien amusée, malgré quelques mésaventures...

Tout d'abord, l'angora en Andalousie ce n'est pas l'idée du siècle.

Pourquoi me demanderez-vous ?

Simplement parce qu'en Andalousie l'été il fait chaud, et l'angora, ça tient chaud et même si j'aime la chaleur, là, franchement, c'était presque trop, même pour moi.

 

Ensuite, parce que l'angora, c'est poilu, la preuve sur une de mes fameuses petites robes noires.

 

photos9-0332.JPG

 

Enfin parce que j'ai réussi à casser mon aiguille circulaire, heureusement sur le dernier rang, j'ai donc bidouillé pour le terminer parce que figurez-vous que si j'emporte avec moi en camping un jeu complet d'aiguilles à tricoter, toutes les tailles du 2 au 25, en aiguilles droites et en circulaires (en fait, en circulaires je n'ai pas au dessus du 12), je n'emporte qu'un seul jeu, je voyage léger !

 

Constatez vous-mêmes le désastre....

 

photos9-0336.JPG

 

Mais admirez le résultat :

 

photos9-0337.JPG

 

Seulement voilà...

Bien que l'utilisation d'une laine plus grosse que celle prévue (ici, angora de Frizelle, une merveille de douceur et de chaleur) et par conséquent d'une aiguille plus grosse elle aussi (du 4.5 au lieu du 3 prévu), le châle n'est pas assez grand à mon goût.

Les dimensions du modèle sont de 35 cm de hauteur pour 86 cm de longueur (sur le bord droit); j'obtiens 42 cm sur plus de 1 m.

J'aurais préféré davantage, j'avais même calculé une sixième section mais je suis arrivée au bout de mon stock de laine.

 

Alors ??????????????

Je détricote ??????????????

Pas tout de suite, si ce châle tel qu'il est plaît à quelqu'un, je suis prête à un petit troc, quin'en veut ?

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 20 Août 2010

Pendant que je continue à ne pas tricoter, il y en a qui se la coulent moins douce.

Martine, par exemple, qui vient de m'envoyer cette photo de sa version de la robe hollandaise (vous pouvez trouver les explications ici).

 

Eugenie-robe-hollandaise.jpg

 

Bravo et merci à Martine.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Ex voto

Repost 0

Publié le 10 Août 2010

J'aime beaucoup le blog de Sylvie, aiguilles et autres choses, et tout particulièrement son feuilleton du samedi, qui nous plonge (avec délices pour moi) dans le petit monde frivole et suranné de l'écho de la mode ou de Modes & Travaux.

 

Ce feuilleton m'a donné une idée, mais je ne promets pas de réussir à publier avec la constance et la régularité de Sylvie.

 

Je ne possède pas de collection complète de magazines, en dehors de celle de 100 idées mais il y a déjà un blog pour elle, ici.

 

Un début de collection se développe (à mon corps défendant et à l'insu de mon plein gré, bien sur, je n'arrête pas de me sermonner, plus de collection, plus de collection...) en bas de ma bibliothèque/buffet, à côté de ma non-collection de livres de cuisine, voyez plutôt :

 

photos9-0029.JPG

 

Quelques encyclopédies d'économie domestique dont je vais extraire quelques perles qui j'espère vous amuseront ou vous feront réagir.

 

Passons aux présentations, par ordre chronologique de publication.

 

Tout d'abord, celui par qui tout a commencé, le Larousse ménager, ici dans son édition de 1926.

 

photos9-0010.JPG

 

Son état prouve qu'il a été beaucoup consulté.

Cet exemplaire n'a pas été chiné, c'est celui qui appartenait à ma mère.

 

Un grand saut dans le temps nous amène à 1952, l'Art ménager français.

 

photos9-0025.JPG

 

En 1955, nouvelle édition du Larousse ménager, qui devient bien sur le nouveau Larousse ménager.

 

photos9-0013.JPG

 

La même année, les éditions Larousse publient cette encyclopédie familiale que j'ai chinée sur le vide-greniers de Marguerittes ce dernier moi de mai.

 

photos9-0021.JPG

 

En 1958, Aristide Quillet éditeur publie cette encyclopédie ménagère en 2 tomes que j'ai trouvé à Houilles, je vois encore le stand mais je ne sais plus quelle année.

 

photos9-0016.JPG

 

J'ai trouvé l'Univers de la femme, éditions Félix Touron 1965, sur le vide-greniers de Salindres le dernier lundi de Pentecôte.

 

photos9-0001.JPG

 

Voici le petit dernier de ma collection inavouée, tant par la date de parution, 1972, que par la date de trouvaille, dimanche dernier aux puces d'Alès, l'Encyclopédie pratique du foyer, Edis Marketing éditeur.

 

photos9-0001-copie-1.JPG

 

J'espère trouver encore d'autres encyclopédies ménagères, artistiques ou pratiques, des manuels d'économie domestique, mais je le répète, il ne s'agit pas d'une collection, juste une petite manie innocente (je ne pousserai pas le bouchon du paradoxe au point de dire que toutes ces encyclopédies m'aideront à me parfaire côté ménage, à l'impossible nul n'est tenu et j'ai bien trop le sens du ridicule).

 

A bientôt pour une petite plongée dans un de ces livres, si vous le voulez bien.

 

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 8 Août 2010

  Merci à Philippe Meyer de m'avoir fait connaître cette chanson de Romain Didier (je vais essayer de vous la faire entendre, mais je ne fais pas ce que je veux ici, grrrrrr !, je l'avais placée en tête d'article, ce qui induisait un fond gris foncé, pas très pratique pour la lecture, je vais donc la placer en toute fin d'article, mais je n'arrive pas à supprimer l'italique ni à modifier l'aspect "colonne" du texte, je demande l'indulgence du jury)

 

 
"la Flemme est l'avenir de l'homme" qui résume assez bien la situation de ce blog : pour l'homme, je n'oserais me prononcer, mais pour la femme-blogueuse, c'est sur, la flemme a été le passé depuis trois semaines (mon dernier article remonte au 15 juillet) est le présent et sera l'avenir pour encore quelques temps.
Il faut dire que les températures respectives de l'air, de l'eau de la piscine et de l'ouzo (avec modération, forcément) se liguent pour m'inciter au farniente.
Après quelques mésaventures avec un châle lemon (qui sera l'objet d'un prochain article si j'en trouve le courage) je viens tout juste de reprendre le tricot pour un gilet en taille 3 mois, quel effort !
Le plus clair de mes journées se passe sur un bain de soleil, avec une série noire (eh oui, j'assortis la couleur de mes romans à celle de mes robes, à la main.
J'ai tout de même retrouvé le chemin de la chine (sans majuscule) et fait quelques trouvailles intéressantes ce weekend, autres projets d'articles, mais il faudrait au moins qu'il pleuve pour qu'en fleurisse l'énergie, et la météo n'annonce heureusement rien de tel, juste une tempête de soleil à l'horizon.
Mes quelques promenades sur les blogs m'inclinent à penser que cette nonchalance est assez générale, j'imagine que chez les non-blogueuses
elle sévit aussi.
Mais après tout, c'est de saison, non ?
Allez, je vous souhaite le même présent que moi, et même deux fois, avec de la crème, solaire, bien sur.
La flemme est l'avenir de l'homme, Romain Didier

Voir les commentaires

Repost 0