Concombres gratinés

Publié le 6 Juillet 2015

où il apparaît une recette estivale...

Quand j'étais gamine, il m'arrivait de lire une bande dessinée "Pipo et Concombre" et, croyez-moi, c'était gratiné !

Concombres gratinés

C'est peut-être ce qui m'a inspiré cette recette.

Pour 2 concombres, (et peut-être 2 convives, mais cela peut suffire pour 3, voire 4, dépendamment de l'appétit de chacun), il faut une briquette de crème fraîche UHT, de la muscade, du parmesan râpé, du sel et du poivre.

C'est tout, c'est une recette simple, rapide à réaliser, légère à déguster, une recette spéciale canicule en quelque sorte.

Éplucher les concombres, les épépiner, les détailler en petits cubes.

Concombres gratinés

Les verser dans une sauteuse ou un wok, saler, poivrer, râper un peu de noix de muscade.

Concombres gratinés

Verser dessus le contenu de la briquette de crème UHT. J'ai utilisé celle que j'avais dans mon placard, à 35 %, la prochaine fois j'essayerai avec de la crème allégée.

Concombres gratinés

Mélanger, couvrir, faire cuire à feu doux.

Concombres gratinés

Voici le moment délicat de la recette : se munir d'un excellent polar pour patienter intelligemment jusqu'à la cuisson désirée des concombres.

On peut les garder légèrement croquants, c'est très agréable, ou poursuivre la cuisson jusqu'à ce qu'ils soient complètement fondus, c'est tout aussi bon.

Concombres gratinés

Un ou deux chapitres plus tard, revenir fissa de Los Angelès, transvaser les concombres dans un plat à gratin.

Concombres gratinés

Parsemer de parmesan râpé.

Concombres gratinés

Mettre à gratiner au four.

Concombres gratinés

Déguster !

J'ai utilisé de la noix de muscade pour parfumer les concombres, je tenterai bientôt la même recette avec de l'estragon , je vous en dirai des nouvelles...

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Mes petites bouffes

Commenter cet article

Lavieillechouette 10/07/2015 18:19

Toujours des recettes simples et alléchantes, chez toi...... celle-ci me parait délicieuse, à tenter même. Merci de me faire saliver. Bises, Martine