couture

Publié le 27 Décembre 2011

Résumons-nous, pour une tenue parfaite pour une petite fille de 5 ans et demi il faut une tunique en taille 8 ans et un gilet en taille 4 ans.

Logique, non ?

 

En tous cas, le résultat me plait bien.

 

photos13-0556.JPG

 

 

 

photos13-0560.JPG

 

photos13-0564.JPG

 

Tous les détails ici.

Et le gilet pour Sasha, là.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 26 Décembre 2011

La taille 120 est impeccable pour Lison, la tunique B du livre style petite fille n'est donc que la première d'une liste que j'espère longue.

 

photos13-0552.JPG

 

photos13-0554.JPG

 

Tous les détails de réalisation ici, bientôt la photo avec Sasha  (la tunique pour Sasha est là, avec son patron gratuit)et la photo avec le gilet de berger.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 18 Décembre 2011

 

Je vois partout des gilets de berger depuis quelques temps.

J'ai justement un coupon de fausse fourrure dans mon stock.

Et j'ai en mémoire un gilet de berger pour enfant dans un 100 idées.

Je pars donc en expédition, je remonte le temps, à la recherche du temps perdu si j'ose l'expression, dans ma collection chérie.

D'habitude, quand je me lance ainsi dans une exploration à travers le continuum spatio-temporel, je me munis de vivres (essentiellement du chocolat), de café, d'une couverture de survie....

Mais aujourd'hui j'ai eu, non, je ne dirais pas de la chance, car l'aventure a tourné court : c'est en effet dans le numéro 1 que j'ai trouvé ce que je cherchais.

Le voici, le numéro 1, spécialement pour les malchanceuses qui ne l'ont pas gardé, ou pour les trop jeunes qui ne connaissent pas 100 idées.

 

gilet-berger-2.jpg

 

Et pour raccourcir encore un peu plus ma quête du gilet de berger perdu, je n'ai même pas eu à consulter le sommaire du magazine ou à le feuilleter, la photo du dit gilet figurait en quatrième de couverture.

 

gilet-berger-3.jpg

 

D'accord, on n'en voit pas grand chose, entrons dans le magazine....

 

gilet-berger-5.jpg

gilet berger 6

 

Le gilet que je cherche est bien sur celui qui est entre les deux pages, recentrons le débat :

 

gilet-berger-7.jpg

 

Et intéressons nous au patron.

 

gilet-berger-4.jpg

 

Il est en taille 4 ans, mais me parait immense.

J'ai donc réalisé un patron en papier, pour faciliter la couture d'un biais j'ai arrondi les angles et voilà ce que cela donne, pour réchauffer

la tunique de Lison.

 

 

 

 

 

 

photos13-0438.JPG

 

Le gilet est entièrement bordé d'un biais en velours bleu, biais récupéré sur une veste en laine bouillie qui n'a plus l'heur de me plaire.

J'ai réalisé avec le même biais des fixations pour un bouton, lui-même récupéré sur un manteau.

Pour celles qui voudraient en savoir davantage sur 100 idées, c'est là qu'il faut aller : http://les-centidealistes.over-blog.com/

Désolée, rien à faire pour insérer un lien.

 


 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 13 Décembre 2011

Il fallait s'y attendre : je suis atteinte à mon tour par la fièvre de la couture à la japonaise.

Après des débuts mitigés avec un livre que je croyais issu du pays du soleil levant

 

9782012301832-G

livre qui se présentait comme les livres japonais, avait la couleur des livres japonais mais n'était pas du Canada dry, avec lequel j'ai néanmoins réalisé deux tuniquesici, ou là, j'ai acheté deux livres authentiquement  japonais.

Et le premier essai, une tunique pour Lison, m'a convaincue : les explications sont complètes et limpides, les modèles inventifs mais sans excentricités.

Reste à savoir si la taille correspondra à celle de Lison, théoriquement, oui, mais l'essayage ne sera que pour la semaine prochaine.

 

photos13-0441.JPG

 

Il s'agit de la tunique "B" du livre Style petite fille dont vous verrez quelques photos ici.

Le tissu est un coupon chiné samedi dernier aux puces de Saint-Christol, les boutons de nacre, le biais et la dentelle viennent de mon stock.

J'ai respecté scrupuleusement le modèle, sauf pour le biais que j'aurais du couper dans le tissu de la tunique, ce sera pour la prochaine fois, car il y aura une prochaine fois.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 25 Septembre 2011

J'ai repris mon livre de patrons,

 

9782012301832-G

 

malgré mon expérience en demi-teinte avec la tunique pourtant colorée pour Lison

 

photos12 0855

 

et je me suis enfin décidée à réaliser la tunique C, à broderies anglaises, celle qui m'a fait acheter le livre.

 

Tout d'abord, une petite photo

 

photos12-0878.JPG

 

Je n'ai pas rencontré de difficultés particulières dans la réalisation de cette tunique, les repères étaient bien là où ils devaient être.

J'ai utilisé l'ourlet à jours d'une combinaison ancienne chinée aux puces de Saint-Christol les Alès pour le bas de la tunique, de la fausse broderie anglaise (Mondial Tissu) faute d'en trouver de la vraie.

Je dis fausse car les motifs fleuris ne sont pas brodés sur le tissu mais dessinés en léger relief.

Bien sur, depuis le jour où je me suis résignée à acheter du tissu en magasin après avoir vainement cherché un jupon à récupérer aux puces ou chez Emmaüs, j'en ai trouvé des hectares, mais trop tard.

J'ai remplacé le biais prévu autour des emmanchures par un simple repli surpiqué.

Contrairement à ce qui est expliqué, j'ai couché la couture réunissant l'empiècement au bas vers le bas, justement, sinon elle apparaissait dans l'échancrure de la fente d'encolure, et dans les oeillets de la broderie.

En observant avec attention la photo du modèle, j'ai constaté que c'était ainsi qu'il fallait faire, et pas selon les explications.

La tunique est donc réussie mais je suis moyennement satisfaite.

La photo du livre

 

photos12-0885.JPG

 

m'avait fait croire à un petit haut et je me retrouve avec une grande tunique.

Mais bon, je m'y ferai sans doute.

Quelques détails de réalisation :

 

photos12-0882.JPG

 

L'ourlet à jours maintenant :

 

photos12-0884.JPG

 

Finalement, je crois que je vais me laisser tenter par un autre modèle, mais pas avant le mois de novembre, vous devriez bientôt savoir pourquoi.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 22 Septembre 2011

 

Il y avait longtemps que le projet était dans l'air, puisque j'ai acheté ce livre au printemps 2010

 

9782012301832-G.jpg

 

 

et je me suis enfin lancée, mais comme je suis prudente, j'ai commencé par un brouillon et bien m'en a pris.

 

J'ai voulu réaliser la tunique illustrant la couverture pour Lison.

C'est un modèle de difficulté *, c'est à dire un modèle pour "débutante :  je ne sais pas coudre mais il faut bien que je sorte ma machine de son emballage" d'après l'auteur, je devrais m'en sortir.

Décalquer les différentes pièces du patron ne m'a pas posé de problème, jusque là, tout va bien.

C'est après que cela se gâte !!!!!!!!!!!

Je vous fais grâce des imprécisions que je trouve tout le temps dans les explications, je ne dois pas être capable de comprendre les explications, j'assume.

J'en arrive à "Assemblez les manches au devant et au dos en vous aidant des repères" : chouette, des repères !

Comme j'ai déjà pas mal retourné les manches dans tous les sens pour assembler le dos et le devant des dites manches, ces repères vont me sauver la vie, je le sens.

Je trouve facilement le premier repère sur le patron du dos de la manche, le petit trait rouge juste au-dessus du gros P :

 

photos12-0857.JPG

 

Et maintenant, à vous de jouer : trouvez les repères sur le haut du dos

 

photos12-0858.JPG

 

sur le haut du devant

 

photos12-0860.JPG

 

et sur le devant de la manche

 

photos12-0859.JPG

 

Comment ? Vous ne trouvez pas ces fameux repères ?

Voilà qui me rassure, en tous cas sur l'état de mes yeux, pour ce qui est du patron je suis plus dubitative.

 

Je vous fais grâce à nouveau de la recherche d'autres repères, destinés à faciliter le montage de l'empiècement au bas du corps, invisibles eux aussi.

J'y pense : le patron a peut-être été imprimé à l'encre sympathique; je me souviens m'être beaucoup amusée, gamine, à écrire avec du lait ou du jus de citron, il suffisait de la chaleur d'une allumette enflammée pour révéler le message, l'idée de tout envoyer au feu me traverse l'esprit....

J'ai tout de même terminé la tunique, à ma façon, en ronchonnant contre les auteurs de livres et les éditeurs qui ne font pas leur boulot, air connu ici.

Bilan : c'est immense, mais d'ici l'été prochain Lison aura grandi.

Le raccord entre le mancheron et le corps de la tunique n'est pas net, j'aurai peut-être  à le refaire, on verra après l'essayage.

 

photos12-0855.JPG

 

Je vous l'ai dit, c'est un brouillon, j'ai donc puisé dans mon stock de tissu : le corps de la tunique est taillé dans une taie d'oreiller (vide-greniers de Saint Denis les Sens), l'empiècement dans une robe Vert Baudet (Emmaüs) et les mancherons dans un pantalon (vide-greniers inconnu).

L'ensemble est très coloré, mais ça me plaît bien.

Mais ce qui me plaît le plus, c'est la mini tunique réalisée dans les chutes pour Sasha (d'accord, je vais lui offrir un jean) d'après un patron Modes & Travaux de septembre 1980.

 

photos12-0851.JPG

 

En farfouillant sur le net, je tombe sur cette page : erratum tuniques petits et grands, qui signale une erreur sur la tunique Little Mari.

Chouette ! me dis-je encore (il va falloir que je renouvelle mon vocabulaire dans ce domaine, je suis nettement plus créative en matière de jurons), je vais enfin comprendre comment j'aurais du faire, un peu tard puisque j'ai terminé ma tunique mais bon, sois magnanime Françoise et n'impose pas à Cécile de Châtillon, Maud Paray et Pauline de Saint Lager d'aller à Canossa en chemise (réalisée avec un de leurs patrons sans repères, la chemise ?) et la corde au cou.

Que nenni !

L'erratum porte sur une erreur que je n'ai pas encore pu rencontrer puisqu'il s'agit d'une erreur sur la version adulte de la tunique.

Dommage pour moi, c'est une autre tunique du même livre que je compte me coudre, j'ai même acheté en magasin de la broderie anglaise pour la réaliser, je m'y attèle demain puisque l'été n'est pas fini.

J'espère ne pas vous avoir trop lassées avec mes ronchonneries, mais trop c'est trop !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 9 Mai 2011

Il est bien beau mon sac de fille, mais je ne peux le porter qu'avec une robe unie.

Or il m'arrive d'arborer des rayures !

Fines les rayures, mais présentes, donc incompatibles avec des guirlandes fleuries.

Je me suis donc concocté une version unie du sac baluchon.

La voici, portée avec la plus bariolée de mes robes (une robe-salopette Naf-naf trouvée chez Emmaüs).

 

photos11-0008.JPG

Ah ! je vous avais prévenues pour le bariolage : du jean, des carreaux vichy, des rayures, de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace !

Quant au sac, d'accord, je ne suis pas la première à tirer un sac d'un vieux jean, mais pour moi, c'est la première fois, il n'y a que cela qui compte.

Voilà comment j'ai procédé : j'ai fait coulisser des morceaux de tresse (récup') à l'intérieur de la ceinture d'un jean hors d'usage de mon mari, comme pour le sac baluchon (explications là).

Pour les anses, j'ai utilisé une sangle et des attaches de bretelles trouvées dans mon stock.

Côté dos, la sangle est simplement cousue sur la ceinture du jean, car je n'avais que deux attaches.

 

photos11-0019.JPG

 

Côté devant, j'ai un peu adouci la rusticité de l'ensemble avec des boutons de nacre (récupérés sur un pull Caroll : 16 boutons par manche, du poignet au coude, c'est séduisant, mais à l'usage, un cauchemar, on s'accroche partout et quand on tricote, ça fait du bruit avec les aiguilles).

 

 

photos11-0028.JPG

 

Un peu de raffinement dans un monde de brutes en quelque sorte.

Bon, je me suis bien amusée et j'ai deux sacs pour les vacances, un bon début, non ?

Ce sac me fait penser à la tenue de Lino Ventura dans Fantasia chez les ploucs tiré du roman de Charles Williams, le livre le plus drôle que j'ai jamais lu et même relu, je l'appellerai donc le sac Sagamore, mais ne comptez pas sur moi pour un sac Caroline Tchou-Tchou, mon audace vestimentaire a ses limites....

 

fantasia-chez-les-ploucs-02-g.jpg

 

3140.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 8 Mai 2011

Je ne peux rien publier de ce que je tricote, c'est un projet qui doit rester secret jusqu'à ce qu'il soit offert...

En attendant, je me suis cousu un vrai sac de fille, puisque l'été et les vacances arrivent à grands pas, il fallait bien s'accorder à l'air du temps.

Projet total récup', pour me plaire encore davantage.

Tout a commencé samedi matin sur le vide-greniers de Saint-Geniès de Malgoirès où je déniche deux numéros de Marie-Claire idées.

Sur la route du retour, je me plonge avec délices dans la nostalgie de ces anciens numéros pleins d'idées : qui objecte que j'ai la collec' complète et que je pourrais ressortir de temps en temps quelques magazines et les feuilleter à l'aise chez moi ?

Qui ? Franchement....

Bon, revenons à ce qui m'occupe : je tombe en arrêt sur un modèle de sac.

 

photos11-0005-copie-1.JPG

 

C'est tout à fait ce qu'il me faut, d'autant plus que j'ai exactement le coupon adéquate, juste à me livrer à une plongée dans mon stock de tissus, puis à une fouille en règle de mon stock de rubans, lanières, galons....

Et voilà le travail !

 

photos11-1100.JPG

 

J'ai suivi à la lettre et sans encombre les explications de MCI (encore une légende qui s'effondre : les explications sont complètes et claires) jusqu'à la confection des anses du sac : j'ai utilisé une sangle (d'origine inconnue, mais il y avait longtemps que je la destinais à cet usage, avec justement ce tissu).

Et là.... c'est là que tout a basculé !

Moi dont la plus folle audace chromatique est d'oser remplacer le noir par du marine dans ma garde-robe, voilà que je me lâche sauvagement et sans contrôle.

Au début, j'ai mis le cap sur mon tiroir à boutons de nacre, mais non, c'était trop classique, j'ai ensuite essayé des boutons de tissu turquoise, mais ça faisait trop dadame (pour ne pas dire mémère), j'ai un moment caressé l'idée d'utiliser mes précieux boutons tchèques mais ça n'allait encore pas.

J'ai finalement tranché pour des perles de bois (de récup' aussi, bien sur).

Une sur chaque fixation d'anse, et toutes différentes, quand on se lâche, on ne compte pas !!!!!!!!!!!

 

photos11-1101.JPG

 

photos11-1103.JPG

 

Plein les yeux !

Mais n'oublions pas que ce sac ébouriffant accompagnera une robe noire, marine voire kaki, l'honneur est sauf.

Le modèle vient du Marie-Claire idées 65, et, pour celles qui n'auraient pas le plaisir de le posséder, voici les explications.

 

photos11-0001-copie-2.JPG

 

Deux clics successifs et elles sont lisibles.

Mais je m'aperçois que je ne vous ai rien dit du tissu qui m'a permis de réaliser ce sac : il m'a été offert par une dame à qui j'achetais quelque chose de fragile et qui l'a emballé avec pour le protéger, sur le vide-greniers de Saint-Cloud.

Du diable si je me souviens de ce que c'était !

Mais je revois très bien l'endroit, devant un garage, et je me souviens très bien que c'était le jour où j'ai chiné mon premier vase d'avril sur le même vide-greniers.

Une vieille histoire, donc, mais une belle histoire.

Je suis donc prête à partir en vacances avec mon baluchon.

Enfin, presque prête, j'ai bien envie de réaliser une autre version du même sac, pour accompagner ma robe et ma jupe à rayures, une version plus sage, forcément.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 16 Mars 2011

Je vous avais dit, (ici) de profiter de ce que ma table était vide pour l'admirer : trop tard !

Je l'ai inauguré ce matin, et pas pour une partie de plaisir, pour des ourlets de jean, mais avec la recette magique décrite ici, ça passe presque tout seul.

 

photos11-0718.JPG

 

J'ai pu couper les jeans sur le plateau de droite de la table, tandis que sur celui de gauche les bobines de fil attendaient d'être choisies dans leur tiroir.

Et au centre, trône en majesté ma fidèle machine à coudre.

 

photos11-0719.JPG

 

Le rangement de la mezzanine m'a permis de remettre la main sur un outil bien pratique, j'appelle ça une jauge à ourlet parce que je ne connais pas son vrai nom, c'est gradué en pouces, mais peu importe, il suffit de déplacer le curseur sur la longueur à reporter et placer les épingles.

 

photos11-0722.JPG

 

Bien installée comme je le suis maintenant, je n'ai plus aucune excuse pour ne pas me remettre sérieusement à la couture.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0

Publié le 22 Janvier 2011

Bououououh !

Version sous-titrée : je pleure !

Mon jean préféré n'est plus mettable, tout effrangé qu'il est !

 

photos-10-0414.JPG

 

Je ne peux me résoudre à m'en séparer, c'est mon jean préféré après tout, et il n'a que 15 ans, trop jeune pour essuyer des pinceaux, et puis c'est tout de même un jean Kenzo, même si je l'ai acheté dans un magasin de destockage.

 

photos-10-0415.JPG

 

Il faut faire quelque chose pour sauver ce jean !

 

Voilà, c'est fait, il est comme neuf.

 

photos-10-0417.JPG

 

Et comme je suis une fille sympa, je vous dit où j'ai trouvé la solution :

ici. Merci Poulette des champs !

Vous verrez, c'est très simple, vite fait, résultat impeccable, mon jean est reparti pour 15 ans, au moins !

En fait, ce sauvetage était un brouillon, j'ai des ourlets de jean à faire pour mon mari et j'ai voulu tester cette méthode avant de me lancer.

Ma conclusion ?

L'essayer, c'est l'adopter.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Repost0