Publié le 3 Mars 2015

où il apparaît, peut-être, la robe de l'été 2015....

Tant l'on crie Noël...

Non, je ne me trompe pas de saison, je ré-écris le poème à ma sauce : j'ai tant crié Printemps ! beau temps ! qu'ils ont fini par arriver.

Alors, voilà comment vous auriez pu me voir hier dans mon jardin, même pas froid !

Robe de l'été 2015 ?

Le patron est celui de la robe en denim du Coudre c'est facile 29.

Le tissu d'inspiration africaine est un coupon déniché chez Emmaüs.

On ne le voit pas bien sur les photos en raison de l’exubérance du motif, mais la robe est structurée par des fronces élastiques à la taille.

Je n'ai pas pu respecter à la lettre le modèle : en fait, j'ai du l'adapter à mon tissu que je ne pouvais employer que par le travers. J'ai donc coupé le dos et le devant, prévus dans la continuité l'un de l'autre, séparément et je les ai réunis par une couture d'épaule.

Mais puisque j'avais calé les morceaux sur la lisière, je me suis épargné l'ourlet.

Robe de l'été 2015 ?

La réalisation de cette robe ne présente aucune difficulté particulière.

Attention cependant, le schéma (il n'y a pas de patron, sauf pour la découpe d'encolure) est donné en taille unique : à mon avis elle ne convient que jusqu'au 40, et elle sera bien courte si vous mesurez plus d'un mètre soixante cinq.

Mais le schéma est si simple qu'il sera aisé de le modifier : le rallonger de quelques centimètres vers le bas, l'élargir sans toutefois élargir la découpe d'encolure.

Pour l'été et ses grandes chaleurs elle sera parfaite.

Robe de l'été 2015 ?

Belle aussi de dos...

Et d'autant plus belle qu'elle est portée avec ma dernière trouvailles aux puces, des tongs Ipanema, pur Brésil, belles comme des bonbons de chocolat, et à ma taille, ce qui n'est pas le moindre de leur mérite.

Robe de l'été 2015 ?
Robe de l'été 2015 ?
Robe de l'été 2015 ?

Quand j'ai coupé cette robe, dans mon esprit il s'agissait d'un brouillon, mais je la trouve si réussie, si agréable à porter que je la promeus "robe de l'été 2015", avec cependant un point d'interrogation car j'ai d'autres modèles à réaliser.

Pour mémoire, ma robe de l’été 2014 est ici, clic, celle de l’été 2013 là, clic.

Je constate qu’au fil des années mes robes de l’été se colorent de plus en plus.

L’année prochaine il me faudra des lunettes de soleil si je continue dans cette voie.

Pour cette année, l’été peut arriver, je suis prête, une robe, des tongs et le tour est joué.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Publié le 26 Février 2015

où il apparaît que quelques fleurs et quelques papillons peuvent faire venir le printemps....

Robe pour faire venir l'été

Maintenant que le printemps est presque là, sans doute grâce à mes incantations et à l’aide de robes printanières, clic, clic, clic, je continue une collection de modèles franchement estivaux pour Lison.

Puisqu’on ne change pas une équipe qui gagne, je trouve à nouveau le modèle dans le livre Neat and lovely girl’s dresses, clic.

Il s’agit aujourd’hui de la robe à grand col.

Robe pour faire venir l'été

Pour ma version, toujours en taille 140, j'ai utilisé comme tissu principal un coupon de liberty (vrai ou faux, je l'ignore, mais infiniment fin et doux) chiné sur la braderie de Houilles, et j'ai réalisé les biais dans les chutes d'une jupe chinée sur la même braderie.

La jupe n'avait plus d'étiquette, mais la lisière du tissu apparaissait dans les coutures et comportait la mention "tissus Boussac MCMLXXXIV".

Par fidélité à cette jupe, cette mention apparaît aussi en deux endroits sur la robe, mais il faut vraiment le savoir pour la trouver.

Vous verrez bientôt ici même l'ouvrage principal que j'ai réalisé à partir de cette jupe, ici, encore une fois, je n'utilise que les chutes.

Robe pour faire venir l'été

J'ai trouvé dans min stock un bouton ancien qui me semble parfaitement assorti aux deux imprimés de la robe.

Robe pour faire venir l'été

Le grand col est particulièrement spectaculaire de dos.

Et comme il me restait encore la ceinture de la jupe, j'ai ajouté un faux-ourlet à la robe, ce qui à mon avis l'équilibre.

Robe pour faire venir l'été

Et maintenant, pour prouver qu'une robe fleurie peut faire venir le printemps, quelques photos : d'abord, un arbre par dessus le toit du voisin.

Robe pour faire venir l'été

Puis quelques violettes dans le jardin.

Robe pour faire venir l'été
Robe pour faire venir l'été

Timides, comme toute violette qui se respecte, et pourtant elles figurent dans les armoiries du village. Ici, elles ont toujours annoncé le printemps et la fête de la violette, (la seule, la vraie, l'authentique, se méfier des imitations frelatées, fallacieuses, trompeuses, racolleuses et éhontées) ouvrait traditionnellement la saison des fêtes votives.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Publié le 21 Février 2015

où il apparaît des papillons à la rescousse....

Voici une robe franchement estivale pour faire venir enfin le printemps.

Robe envol de papillons

Encore un modèle issu de Neat and Lovely dresses, clic, comme cette veste, clic.

Deux robes fleuries, clic et clic, ne sont pas parvenues à faire venir le printemps, des papillons viennent cette fois à la rescousse.

La jupe est taillée dans une robe chinée à la braderie de Houilles.

Robe envol de papillons

Le haut est coupé dans un coupon trouvé sur un vide-greniers, ou chez Emmaüs, j'avoue ne plus me souvenir.

Robe envol de papillons

Comme le haut est violet et orange, je ne pouvais le border que d'un biais vert pétant, forcément....

Robe envol de papillons

Le dos est resserré par une ceinture, récupérée sur la robe d'origine.

Robe envol de papillons

La robe du livre est visiblement portée sur un petit haut.

Robe envol de papillons

J'ai préféré lui ajouter une modestie taillée dans le tissu de la jupe, c'est plus facile à porter pour une petite fille, et moins chaud pour l'été qui viendra bien un jour.

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Publié le 14 Février 2015

où il apparaît une nouvelle tentative de faire venir le printemps...

Une robe Birdie a réussi il y a quelques jours à nous faire croire à l’arrivée du printemps, clic.

Hélas, cela n’a duré que ce que durent les roses…

Je vais oser une nouvelle tentative, aidée cette fois par une robe franchement estivale mais néanmoins bien chaussée :

Une chasuble sachant chausser...

Là, j'avoue, je triche, ces photos ont été prises il y a quelques jours, aujourd'hui, il pleut...

Vous reconnaissez le patron, déjà vu ici à moult reprises, sous formes estivales ou hivernales, c'est un patron Modes & Travaux dont j'aurai amorti l'achat.

Vous reconnaissez aussi le tissu fleuri, déjà vu sur la robe Birdie.

L'autre tissu, beaucoup plus spectaculaire, a été lui aussi acheté à Virgotte : clic.

Une chasuble sachant chausser...
Une chasuble sachant chausser...

Et hop ! encore une petite tricherie et le soleil arrive !

Une chasuble sachant chausser...

Rangeons nos bottes, sortons nos sabots !

Une chasuble sachant chausser...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Publié le 10 Février 2015

où il apparaît une floraison prometteuse...

Une robe fleurie peut faire le printemps

Assez de fourrure, clic, clic, de velours, clic, clic, d’hiver et de frimas.

Un oiseau, (en l’occurrence la robe Birdie de la Maison Victor déjà vue ici, clic) s’est allié à un tissu fleuri vintage acheté à Virgotte, clic, et à une bande de poupées Kokeshi sur fond de cerisiers en fleurs pour tenter d’attirer le printemps.

Une robe fleurie peut faire le printemps
Une robe fleurie peut faire le printemps

Le tissu fleuri vintage se cache dans le pli creux et se montre sous forme de biais à l'encolure et en bas des manches.

J’ai coupé le biais selon cette technique, clic, expliquée aussi ici, clic.

C’est magique, à partir d’un petit carré de tissu, on obtient des mètres de biais…

Je sens que je vais mettre à profit mes chutes de tissus.

Une robe fleurie peut faire le printemps

Ça marche ! Le soleil est là !

La photo est moins jolie, mais le soleil est là, pourvu que ça dure....

Une robe fleurie peut faire le printemps

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Publié le 9 Février 2015

où il apparaît que Lison aura aussi sa veste en fourrure...

Veste à brandebourgs

Fantin a déjà été servi, clic, au tour de Lison.

Cette veste est adaptée du modèle w de mon nouveau joujou, le livre Neat and Lovely girl’s dresses, que vous pouvez consulter ici, clic.

Ce livre n’a qu’un défaut…. Il est intégralement en japonais.

J’ai déjà tricoté à partir de l’anglais, clic, re-clic, et même du norvégien, clic.

Mais coudre à partir du japonais, c’est une expérience nouvelle.

Soyons honnête, les schémas sont si bien faits que les explications sont superflues.

La difficulté ici a résidé dans la confection des brandebourgs.

J’ai commencé par réaliser des pattes de boutonnage surpiquées comme sur le modèle, mais les surpiqures ont beau rimer avec la fausse fourrure, le rendu était ultra moche.

J’ai donc opté pour des brandebourgs.

Je ne savais pas dans quelle aventure je me lançais !

Je vous fais grâce de mes multiples essais, je me contenterai d’un conseil d’amie : ne tentez de fabriquer vos brandebourgs que si vous êtes patiente, adroite, motivée et surtout opiniâtre.

Veste à brandebourgs

Finalement, je ne suis pas trop mécontente de ce que j'ai réalisé.

Veste à brandebourgs

 

J'ai acheté du cordon chez Bastide à Saint-Hilaire de Brethmas, récupéré les boutons de bois sur un vêtement pour bébé trouvé chez Emmaüs.

Le coupon de fausse fourrure vient des puces de Saint-Christol les Alès, comme le tissu de la doublure.

Veste à brandebourgs

J'ai réalisé une jupe à volant assortie.

Veste à brandebourgs

J'ai hâte de voir cet ensemble porté, en espérant cependant qu'il soit un peu hors de saison pendant les vacances de printemps...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Publié le 8 Février 2015

où il apparaît que je continue à tester pour vous les patrons de la Maison Victor...

En ce dimanche matin venteux, une petite trêve dans ma revue des robes en velours pour Lison.

Voici une veste en mouton retourné pour Fantin.

Veste Bob

Que les âmes sensibles se rassurent, aucun animal n' a été maltraité pour la réalisation de cette veste, le mouton retourné que j'ai utilisé doit plus à la chimie qu'à l'agriculture.

Fausse fourrure donc, et de réemploi de surcroît, puisque j'ai taillé dans une veste que je ne portais plus.

J'ai utilisé le patron de la veste Bob du dernier numéro de la Maison Victor, qui se trouve encore en vente, en taille 104/116.

Pas de problèmes particuliers, une fois trouvée la bonne aiguille, une aiguille à cuir 90 pour moi.

Afin d'éviter les sur-épaisseurs, j'ai pris soin de raser les valeurs de couture, des petits ciseaux conviennent tout à fait pour cette opération.

Cette veste se réalise assez vite puisque tous les bords sont laissés à cru, pas d'ourlet ni même de surfil ne sont nécessaires.

Veste Bob

Le dos s'orne de plusieurs piqûres non prévues sur le modèle, elles appartenaient à ma veste, je n'ai pas pu trouver de morceaux assez grands pour couper un dos sans coutures, je les ai donc centrées.

Veste Bob

L'empiècement du dos revient sur le devant, fermé par un zip.

Il n'y a pas de col mais une capuche qui me paraît bien emboitante.

Veste Bob

Le zip est monté avec deux pattes, une visible qui assure l'étanchéité au froid, l'autre rabattue sous le côté.

C'était la première fois que je montais un zip de cette façon, j'ai certainement un peu paniqué, lancé un S.O.S à la Maison Victor.

En fait, j'avais mal lu les explications, je m'étais contentée d'un schéma et de sa légende, je n'avais pas vu la suite du montage.

La Maison Victor a répondu à mon mail, c'est donc une maison sérieuse, c'est assez rare pour être noté.

Reste à faire essayer cette veste qui me parait réussie à Fantin, mais ce ne sera pas avant le mois d'avril, les vacances de printemps....

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Publié le 4 Février 2015

où il apparaît une robe magique....

Après toutes ces robes en velours, il me restait encore quelques coupons plus ou moins désassortis et en fouillant dans ma collection de Fait Main j'ai trouvé le patron qu'il me fallait.

Je n'ai eu à remonter le temps que jusqu'à avril 2000.

Robe à transformations

Vous devriez reconnaître le velours rose à bulles et celui à rayures, déjà vus sur la robe à poches kangourou, clic.

Robe à transformations

La jupe froncée est bordée d'un large parement.

Robe à transformations

Le dos s'orne d'un grand col marin.

Robe à transformations
Robe à transformations

Trois fleurs en tissu décorent le devant.

Robe à transformations

Et c'est ici que la magie opère !

La robe se transforme, le col marin devient une capuche :

Robe à transformations
Robe à transformations

Une poche boutonnée remplace les trois fleurs :

Robe à transformations

La jupe très large est devenue une jupe ballon.

Son velours est celui de la robe à grand col, clic.

Au final, seul le corsage en velours rouge uni participe aux deux robes.

Cette transformation est rendue possible par un jeu de boutons de nacre, j'en ai cousu 53, et de boutonnières, j'en ai brodé 29.

J'ai l'air de ma plaindre, mais non, je me suis vraiment bien amusée !

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié dans #Couture

Publié le 1 Février 2015

où il apparaît une nouvelle version d'un modèle déjà vu ici de nombreuses fois....

Tout d'abord un petit rafraîchissement de mémoire :

Il y a eu dernièrement la version aux quatre boubous : clic.

Il y avait eu précédemment la version qui briiiiiiiiiiiiiiiiille, clic et la petite robe noire, clic.

Robe chasuble deux velours

Toujours le même patron Modes & Travaux, mais en taille 12 ans extrapolée par mes soins.

Robe chasuble deux velours

Toujours les mêmes remarques, cette robe est à porter avec collants, col roulé et chaussures.

Robe chasuble deux velours

Lison se prête de bonne grâce à la séance photo, je sens que je vais abuser des clichés.

Robe chasuble deux velours
Robe chasuble deux velours

Regardez bien les deux velours utilisés, vous les reverrez bientôt, ensemble où assemblés à d'autres imprimés, pour de nouvelles robes.

Robe chasuble deux velours

Le velours rose à bulles, vous l’avez déjà vu sur la robe chasuble à poches kangourou, clic.

Il apparaîtra bientôt sous forme de robe magique (en voilà du teasing !!!!!!!!!!!).

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine

Publié le 17 Janvier 2015

où il apparaît une nouvelle robe en velours...

Après la chasuble à poche kangourou, que j'aurais aussi bien pu nommer "chasuble à poches kangourou", vue ici :

voici une nouvelle robe en velours pour Lison.

Robe à grand col

Le patron vient du Burda mode pour enfants de ... 1999, un autre millénaire !

Mais ne me demandez pas d'où proviennent les tissus, je ne m'en souviens plus.

Robe à grand col

Contrairement à la chasuble à poches kangourou, cette robe ne nécessite pas d'être portée sur un pull, mais un collant et des bottines remplaceront avantageusement les mules fuchsia.

Robe à grand col

Lison apprécie la robe, je peux donc faire de multiples clichés...

Robe à grand col
Robe à grand col

Outre le grand col, le dos est orné de deux poches plaquées.

Robe à grand col

Le devant comprend une fermeture à glissière terminée par une application surpiquée.

Robe à grand col
Robe à grand col

Un dernier sourire, et bientôt une nouvelle robe en velours...

Voir les commentaires

Rédigé par Françoise/pourquoitantdelaine